La quasi totalité de l'état civil et des registres paroissiaux de Paris a disparu avant 1860. Cependant des sources secondaires mais indispensables indiquent des actes. La difficulté est de localiser certaines paroisses et églises citées dans ces archives car certaines ont disparu. Trouver où se situait le lieu de l'événement permet de savoir plus précisément où vivaient vos aïeux dans Paris.

 

Les registres paroissiaux

Il est nécessaire de rappeler que la quasi-totalité des registres paroissiaux de Paris (avant la Révolution) ont disparu dans les incendies de 1871 pendant la Commune.  Les registres de l'état civil établis entre 1792 et 1859 ont aussi brûlé .

Il est donc extrêmement difficile de travailler sur les familles parisiennes avant 1859 puisque la source principale a disparu pour trouver naissances, mariages et décès. Après la Révolution, il est toujours possible de consulter les registres de catholicité mais cela ne concerne pas tous les parisiens. Une reconstitution d'actes a été réalisée mais elle n'est que partielle.

Les paroisses parisiennes

Paris est le fruit d’une longue histoire et bon nombre de paroisses anciennes ne faisaient pas parties de la ville actuelle ou ne se situaient pas à l'intérieur des remparts de la ville mais dans le faubourg.

Jean Junié a réalisé en 1786 un magnifique plan que vous pouvez consultez sur le site Internet de la Bibliothèque Nationale de France. Si vous avez des ancêtres parisiens, il devient vite indispensable pour situer les rues et monuments qui ont notamment été détruits avec les travaux du baron Haussmann.

Le plan suivant permet de se rendre compte de l'évolution depuis le XVIIIe siècle puisqu'il montre les circonscriptions des paroisses de Paris et des communes limitrophes, conformément aux décrets du 22 janvier 1856 et 19 juillet 1860. Paris s'est agrandie et les paroisses ont été revues. Par exemple, l'île de la Cité ne comprend plus qu'une seule paroisse (Notre-Dame) au lieu d'être morcelée.

Le plan de 1786 indique les paroisses suivantes : 

  • Saint-Barthélemy (disparue)
  • Sainte-Croix (disparue)
  • Saint-Germain-le-Vieux (disparue)
  • Saint-Landry
  • Sainte-Marine
  • Sainte-Madeleine (disparue Sainte-Madeleine-en-la-Cité)
  • Saint-Pierre-aux-Boeufs (disparue)
  • Saint-Pierre-des-Arcis (disparue)

Dans la ville :

  • Saint-Eustache
  • Saint-Germain l'Auxerrois
  • Saint-Gervais
  • Saint-Josse
  • Saint-Jean-en-Grève (disparue)
  • Saint-Jacques-la-Boucherie (disparue, vestige avec la tour Saint-Jacques)
  • Saint-Landry (disparue, île de la Cité)
  • Saint-Leu
  • Saint-Louis-en-l’Isle
  • Saint-Merry
  • Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle
  • Saint-Nicolas-des-Champs
  • Saint-Opportune
  • Saint-Paul (disparue)
  • Saint-Roch
  • Saint-Sauveur (disparue)

L’université : 

  • Saint-André  (disparue)
  • Saint-Benoit (disparue)
  • Saint-Côme (disparue)
  • Saint-Etienne-du-Mont (territoire de l’abbaye Sainte-Geneviève)
  • Saint-Hilaire (disparue)
  • Saint-Nicolas-du-Chardonnet (territoire de abbaye Saint-Victor)
  • Saint-Séverin

Aux faubourgs : 

  • Saint-Hippolyte
  • Saint-Jacques-du-Haut-Pas
  • Saint-Laurent
  • Saint-Louis-des-Invalides
  • Saint-Martin (disparue Saint-Martin-du-Cloître)
  • Saint-Médard
  • Sainte-Marguerite
  • La Madeleine (remplace l’église la Madeleine de la Ville l'Évêque qui est détruite)
  • Saint-Philippe-du-Roule
  • Saint-Pierre-du-Gros-Caillou
  • Saint-Sulpice

Pour que vous puissiez localiser plus facilement les paroisses et églises anciennes, nous avons réalisé la carte qui suit en localisant. Les point noirs localisent des lieux de culte aujourd'hui disparus. Vous verrez d'autres lieux comme :

  • Sainte-Chapelle
  • Sainte-Opportune
  • Saint-Jean-de-Latran
  • Sainte-Marine
  • Saint-Josse
  • Saint-Rémy-des-Quinze-vingts (hôpital des Quinze Vingts situé tout d'abord dans le 1er arrondissement puis dans le 12e )
  • Saint-Antoine-des-Quinze-vingts : établi dans l'église de l'abbaye Saint-Antoine-des-Champs (aujourd'hui l'hôpital Saint-Antoine). Après le Concordat, la paroisse correspondante s'installe dans la chapelle de l'Hôpital des Quinze-Vingts.
  • Saint-Martial
  • Eglise Sainte-Geneviève-des-Ardents

 

Après la Révolution

La municipalité de Paris s’organise à partir de 1789. En 1795, la municipalité unique est supprimée et divisée en 12 arrondissements jusqu'en 1860 puis en 20 arrondissements.
Vous trouverez ainsi des actes établis par la municipalité de Paris pendant la Révolution lorsqu'il n'y avait pas d'arrondissements.