Filae vous révèle en exclusivité une collection unique jusque-là inaccessible de mariages parisiens. Ces archives issues du mythique Fonds Andriveau permettent de reconstituer l’état civil de Paris détruit lors de la Commune.

 

Les fiches, seule trace des actes originaux

Des fiches de mariage sont établies entre 1830 et 1871 avant la destruction de l’état civil parisien.  Les fiches sont en effet pour la quasi-totalité la seule trace des actes originaux perdus lors des incendies de la Commune. Ces archives constituent  un résumé d’une extrême précision de l’état civil et une source unique. 

864 000 fiches numérisées

Les Archives généalogiques Andriveau ont confié à Filae ces fiches inestimables. L’équipe de Filae a d’abord numérisé ces archives soit 864 000 fiches.

Les fiches du fonds Andriveau

2,6 millions de personnes

Chaque fiche a été transcrite afin que vous puissiez réaliser une recherche sur un simple nom de famille et accéder ensuite au document. Filae a transcrit tous les individus cités sur la fiche : 

  • Les époux
  • Les parents lorsqu’ils sont indiqués
  • Le conjoint précédent lorsqu’il y a des mentions de veuf ou veuve.

Lorsque vous cherchez un couple, vous pourrez donc trouver leur mariage et ceux d'enfants. Ces fiches étant destinées à être classées alphabétiquement pour faciliter les recherches, une est établie pour l'époux et une autre pour l'épouse.

Les fiches saisies  à partir des registres paroissiaux

Ce sont essentiellement des fiches de mariages célébrés dans des paroisses parisiennes mais aussi aux alentours (Versailles, Saint-Denis...)  de 1613 à 1792. Il y a parfois les filiations. Certaines fiches sont relatives à d'autres actes comme des donations, des contrats de mariage…

Filae a entrepris de géolocaliser les paroisses parisiennes qui ont pour certaines disparues aujourd’hui. Pour en savoir plus : lien vers l’article http://www.filae.com/ressources/les-anciennes-paroisses-de-paris-et-aux-alentours/

Les fiches saisies  à partir de l’état civil

Ce sont toutes des fiches de mariages et de divorces de 1793 à 1805 concernant tous les arrondissements anciens de Paris (municipalité entre 1793 et 1795). Il y a une fiche au nom de l'époux et une fiche au nom de l'épouse et leur filiation complète (nom et prénoms).

fiches

 

L’histoire exceptionnelle du fonds Andriveau

Un vaste projet de collecte

Les Archives généalogiques Andriveau ont été créées en 1830 pour aider les notaires dans les recherches d’héritiers.

Parallèlement aux tâches de recherche et de règlement des successions, un vaste projet de collecte est né pour faciliter le travail des généalogistes.

Pour faciliter le travail des chercheurs, une petite équipe de scribes parcourait la capitale afin de créer des fiches résumant de manière très précise l’état civil de Paris.

Collecte des archives au cabinet de généalogie Andriveau

Un fonds d’une valeur historique inestimable s’est ainsi peu à peu constitué et a été conservé au fils des années par l’étude Andriveau.

Aujourd’hui les Archives généalogiques Andriveau rassemblent 200 millions de fiches et 15 000 registres. Les fiches de mariages sont la seule trace des actes originaux partis en fumée lors de la Commune.

Grâce à Filae et 160 ans après leur création, les fiches de mariage ont été numérisées, indexées et publiées sur Internet afin de permettre au grand public d’y accéder enfin.

 

Fiches indexées

 

La destruction des registres paroissiaux et l’état civil parisien

Le 24 mai 1871, les Communards mettent le feu à l’Hôtel de Ville et au Palais de justice. Un incendie aux conséquences incalculables, puisque ce jour-là, les registres paroissiaux et l’état civil antérieurs à 1860 partent en fumée.  En mettant le feu à l’Hôtel de Ville et au Palais de justice, les deux collections disparaissent à jamais.

L'incendie de l'hôtel de ville en 1871

Des millions d’actes de naissances, de mariages et de décès sont à jamais détruits ! Le gigantesque travail de collecte des Archives généalogiques Andriveau prend alors tout son sens…

 

Pour aller plus loin

Grâce à ces fiches, vous avez trouvé des nouveaux ancêtres ou un nouvel acte ? Comment progresser ? Comment aller plus loin dans la connaissance des familles parisiennes ?

Vous avez trouvé un mariage et généralement la fiche indique la paroisse, vous permettant de localiser le lieu de vie de vos ancêtres  Une aide précieuse pour vos recherches !

 Une source est essentielle à Paris pour progresser, ce sont les archives notariales. Ces documents ne sont pas conservés aux archives départementales comme c’est le cas ailleurs mais aux archives nationales.  Maintenant que vous connaissez la paroisse, vous allez pouvoir chercher dans les études proches du notaire. Vous allez peut-être retrouver un contrat de mariage qui indiquera les parents ou un inventaire après décès qui fournira des informations intéressantes sur vos ancêtres. D’ailleurs quelques fiches font référence à des actes notariés come des donations.

 

Et pour votre arbre…

Vous avez trouvé un acte ? Vous pouvez ajouter dans votre arbre généalogique :

  • La fiche qui sera ajouté à un événement et qui constitue la source et la preuve.
  • L’événement lui-même avec la date et le lieu

 

A vous d’explorer maintenant cette nouvelle collection exclusive : filae.com/andriveau-mariages