Officiers tués ou blessés au front

Votre ancêtre soldat a payé le prix fort au combat ? Découvrez ses faits d'armes.

  • Tableaux, par corps et par batailles, des officiers tués et blessés pendant les guerres de l'Empire (1805-1815), par A. MARTINIEN

  • État nominatif des officiers tués et blessés de 1816 à 1911, par A. MARTINIEN.


Répertoire nominatif des officiers et sous-officiers blessés ou tués du Premier Empire à la veille de la Guerre de 14-18

La France est tout au long du XIXe siècle un pays guerrier. Après le Premier Empire, qui porte la guerre en Europe presque sans interruption, ce sont surtout lors des guerres de conquête coloniale (en Algérie, en Afrique, en Indochine...) ou de défense des intérêts français (en Espagne, en Syrie, au Liban, en Crimée, au Mexique...) que l'Armée française se distingue. Sans oublier la guerre éclair de 1870, qui voit la chute du Second Empire et l'amputation d'une partie du territoire national.


Les officiers et sous-officiers, souvent en première ligne, sont les premières victimes de ces conflits. Ce sont ainsi toutes les familles de France qui sont touchées.


En effet, depuis la Révolution française, tout citoyen, selon ses mérites, peut devenir sous-officier ou officier, après une formation adéquate. Un fils d'aristocrate ou d'ouvrier, de paysan, peut devenir gradé. Au total, près de 60 000 de nos ancêtres sont morts ou ont été blessé au champ d'honneur, au service de la Patrie.

Sources
  • Tableaux, par corps et par batailles, des officiers tués et blessés pendant les guerres de l'Empire (1805-1815), par A. MARTINIEN
  • État nominatif des officiers tués et blessés de 1816 à 1911, par A. MARTINIEN.

Répertoire nominatif des officiers et sous-officiers blessés ou tués du Premier Empire à la veille de la Guerre de 14-18

Indiquez votre adresse e-mail

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour accéder à votre compte Filae

create