Titres de Noblesse (d'Hozier)

Votre ancêtre noble s'est acquitté de l'Impôt du Sang sous l'Ancien Régime ? Découvrez ses faits d'armes.

  • Fonds d'Hozier

  • Bibliothèque nationale


Répertoire nominatif des nobles d'épée morts sur les champs de bataille de la monarchie

Sous l'Ancien Régime, la noblesse représente l'élite politique du pays. Si on est généralement noble par la naissance, on peut aussi le devenir en s'acquittant de l'"impôt du sang", c'est-à-dire en servant le roi militairement et étant éventuellement blessé et tué. Le service des armes est le premier service dû au roi par la noblesse.


Très tôt, ses garçons sont formés pour devenir des combattants qui, lors de la levée du ban et de l'arrière-ban, devront fournir au roi des contigents de soldats. Alors que la monarchie absolue se met en place, ils recevront honneurs et décorations. Mais les familles gardent précieusement les faits d'armes et le souvenir de ceux qui sont morts au champ d'honneur, pour leur roi et pour la France.


La monarchie disparue dans les affres de la Révolution, c'est vers Jean-François d'Hozier, dernier représentant de la famille des généalogistes du roi, que se tournent les familles pour compiler ses faits d'armes. Cet érudit va utiliser l'extraordinaire fonds d'archives de ses ancêtres généalogistes pour rédiger son livre L'Impôt du sang, qui permet aujourd'hui de conserver la mémoire de ces valeureux soldat de la noblesse.

Sources
  • Fonds d'Hozier
  • Bibliothèque nationale

Répertoire nominatif des nobles d'épée morts sur les champs de bataille de la monarchie

Indiquez votre adresse e-mail

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour accéder à votre compte Filae

create