Gard état civil

L’année commence bien sur Filae
avec l’indexation tant attendue de l’état civil du Gard !

Recherchez au moins un nom, et accédez aux actes de naissance, de mariage et de décès du département.
Les indexations sont enrichies des parents et des conjoints afin de faciliter vos recherches !

 

  • Plus de 7,8 millions d'individus
  • De 1792 à 1904
  • Plus de 2,1 millions d'actes

L'état civil enrichi

Un couple recherché, une famille trouvée !

Grâce à l’enrichissement des transcriptions avec les parents et les conjoints, une simple recherche d’un couple peut vous permettre d’accéder à de nombreux actes :

  • le mariage du couple
  • les naissances des enfants
  • les mariages des enfants
  • les décès des enfants
  • les décès du couple

Une personnalité du Gard

Alphonse Daudet (1840-1897)

 

daudet-alphonse

 

Astuces et conseils

Consultez uniquement les actes d’état civil

Lors de vos recherches, filtrez les résultats en choisissant dans « Sources », « Etat civil » et « Résultats avec images uniquement ».

astuce-01

Consultez votre arbre !

astuces-02Allez dans les fiches de vos ancêtres, Filae peut vous suggérer des actes.
Découvrez cette aide à la recherche dans Filae Académie.

 

 

Librairie

Archives judiciaires et généalogie

livre archives judiciairesOn peut hésiter, en faisant l’histoire de sa famille, à fouiller dans les archives des tribunaux. Ne risque-t-on pas de retrouver un ancêtre jugé pour vol ou homicide, condamné à la prison, déporté à Cayenne, voire guillotiné, illustrant de fâcheuse manière une branche morte de l’arbre généalogique ? Au-delà de cette réticence, rentrer dans les papiers du monde de la chicane, c’est aussi craindre de s’égarer dans le maquis des procédures et d’actes aux noms peu compréhensibles.
Ce livre a pour objet de vaincre ces appréhensions en présentant les documents utiles à la connaissance de l’état civil et de la vie des personnes qui ont fréquenté les tribunaux.
Au-delà de l’éclairage donné aux rapports familiaux, l’intérêt majeur des archives judiciaires est de faire revivre, dans le règlement des différends civils comme dans les instructions criminelles, la vie quotidienne des hommes des siècles passés.

12 euros