Forums

 
Origine du nom Beaufour et héraldique - Filae.com
Jean-François.B129
Origine du nom Beaufour et héraldique
Envoyé le: samedi 27 mai 2006 20:43



Inscrit le: 17/04/2006
Messages: 3
BEAUFOUR recherches de Jean-François Beaufour.

BEAUFOUR doit son  nom à quelque gros hêtre qu'on appelait fou au moyen-age : on dit BELFOU avant de dire BEAUFOUR.

(source : dictionnaire historique de toutes les communes de l'Eure. M. CHARPILLON. Archives départemantales de l'Eure)

Il y a dans le pays d'Auge, non loin de Cambremer et dans son canton, une petite commune du non de BEAUFOUR.L'R final du mot est moderne. Jusqu'au 17ème nsiècle, la paroisse se nommait BEAUFOU, du latin Bella Fagus, c'est à dire Beau Hêtre. C'est là le berceau d'une illustre famille normende, déjà disparue depuis longtemps...

(source: L'Abbaye de Belle Etoile. Dr Jean fournée. Bibliothèque Généalogique de Paris)

BEAUFOUR: BELFOU - BELFO - BEAUFOU (1100)
BELLEFAIE (1160) - BELLA FAGUS (1195)

(source: Dictionnaire topographique. Archives départementales du Calvados)

BEAUFOUR sonne virilement comme une lance sur son bouclier, claque comme un oriflamme orgueilleux : de fait c'est un authentique village, en longueur mais très compact si on le compare à tout ce qui s'éparpille dans la région, situé sur la frange du plateau, à quelques 140 m d'altitude / ... / Et de tout temps leur nom exprima cette essence : BEAUFOUR fut toujours un arbre superbe (BELLA FAGUS = Beau hêtre).

(source: Randonnées et patrimoine en Pays d'Auge. Jacques Lalubie Tome 3 page 151 et s.)

Au cours d'une enquête historique sur l'ancienneté d'une légende de fées concernant les origines de l'Abbaye de Belle-Etoile (Orne), je suis parvenu à une double constatation. Tout d'abord que le premier témoignage date du 18ème siècle et se trouve dans les mémoires de Michel Béziers sur le diocèse de Bayeux. La version qu'il en donne est conforme à celle qui me fut contée dans le pays. Il y avait là, dans la forêt, une source connue sous le nom de Fontaine-aux-Fées. La chatelaine, attendant en vain le retour de son mari, compagnon de Phillipe-Auguste à la croisade, aperçut en plein jour une étoile se reflétant dans la source. Ce signe lui annonçait la fin de son angoisse. en reconnaissance le couple érigea une abbaye et lui donna le nom de la Belle-Etoile miraculeuse. Or on litdans la charte de la fondation (1216) que l'Abbaye fut construite IN LOCO QUI DICITUR BELLA STELLA. C'est un toponyme forestier assez fréquent, et qui correspont généralement à une convergence de chemins.
Mais la fontaine-aux-fées n'en apparaît pas moins dans les relevés les plus anciens des bois de l'Abbaye, ceux du 16ème siècle, avec l'écriture Fontaine -au-Fay. Fay qui vient de Fagus, désigne un Hêtre. Le mot est courant dans la toponymie. De surcroit, le nom du fondateur de l'abbaye a aussi quelque chose à voir avec le Hêtre. Il s'appelait Henri de Beaufou. L'actuelle commune de Beaufour dans le Pays d'Auge, malgré son R terminal qui n'a aucune valeur, est le lieu d'origine de cettte famille, dont le nom latinisé est Bella Fagus, c'est à dire beau hêtre. FOU et FAOUCQ ont la même éthimologie, elle se retrouve dans plusieurs noms de famille et jusqu'en Angleterre où il y a toujours des descendants de cette ancienne maison normande, solidement implantée outre-Manche depuis la conquuête ( BELFOU, BELFOUR, BALFOUR). Mais si le chêne est la préférence l'arbre des fées, le hêtre l'est également, et cela précisement à cause de son vieux nom. Et quoique l'on prétende que fée vient de FATUM (destinée) et rappelle ainsi les Parques des Romains (les FATA), nos fées ressemblent beaucoup plus aux nymphes forestières de la mythologie grecque qu'aux Parques latines.

(source: L'arbre et la forêt en Normandie. Mythes, légendes et traditions. Dr Jean Fournée)


Héraldique:

Le sire de Beaufou, d'argent à un lion rampant de gueules billeté de gueules.

(Source: Popoff, Marche d'arme en Normandie n° NP 191 et WN 450
 Bibliothèque du centre Gerorges Pompidou)

Cette ancienne Maifon portoit pour armes: d'argent, au lion de gueules, l'écu femé de billettes d'or; quelques-uns les ont blafonnées: d'argent, au lion de gueules, femé de billettes de même; mais c'eft de la première façon dans tous les Armoriaux.


(Source : Riestap T.1 p. 141)

Beaufour : d'or un lion de gueule billeté

(source: Charpillon, déjà cité)
Répondre |  | 

Aller au forum