Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 2 mars 2009 09:51



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Jean


Tambourinaire avec galoubet.

Le galoubet, flûtet ou flûte de tambourin fait partie de la famille des flûtes à bec à une main, à trois trous (accompagnées d'une percussion), dont on trouve des représentants dans le monde entier.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 2 mars 2009 10:27



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné et tout le monde/
Je cherchais des photos de chaisières petit métier aujourd'hui disparu. Mais je n'ai rien trouvé, que cet article dans la gazette du Sénat.

LES CHAISIERES DU JARDIN DU LUXEMBOURG
Archives du Sénat



Responsable de l'application du cahier des charges, la Questure reçoit à ce titre les doléances des usagers du jardin. En 1914, le concessionnaire se fait rappeler à l'ordre suite à la lettre d'une femme qui signale que le rangement des chaises empêche le passage des voitures d'enfants. Un autre usager se plaint d'avoir dû acquitter le même jour une taxe pour la chaise occupée durant un concert de la Garde Républicaine , puis une nouvelle taxe lorsqu'il a voulu s'installer dans une autre partie du jardin à l'issue du concert. Le secrétaire général de la Questure rappelle au concessionnaire la règle selon laquelle le ticket délivré par les chaisières est valable pour toute la journée et toute l'étendue du jardin.

Les réclamations émanent aussi parfois du concessionnaire. En 1915, ce dernier s'insurge contre l'envahissement du jardin par des fauteuils pliants confortables, apportés par des particuliers, « et non les plus besogneux, mais des personnes aisées qui le plus souvent font apporter leur matériel par leur personnel, bonne, femme de chambre, nourrice... pour se soustraire à la contribution que le concessionnaire a seul le droit de percevoir ». Il demande alors l'autorisation de percevoir, sur le matériel apporté par des particuliers, la même redevance que sur le matériel de l'entreprise.


La perte d'affluence pendant les hostilités incite le concessionnaire à demander une exonération du loyer dû. Après la guerre, il réitère sa demande en raison de la diminution du nombre de concerts militaires.

Le montant des redevances versées et l'attachement des exploitants à conserver leur activité laissent néanmoins supposer une rentabilité financière certaine. Le déclin de ce commerce dans les années 60 entraîne sa suppression en 1974.



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 2 mars 2009 10:38



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Je viens de trouve cela aussi pour les chaisières et "ferme de chaises"


Pour le commun des fidèles non propriétaire de sa chaise, la rétribution qu?il devait verser à la chaisière pour louer un siège le temps d?une messe, était encaissé pour le compte du fermier qui avait enlevé l?adjudication de la "ferme des chaises" pour l?année. A titre indicatif, l?adjudication pour l?année 1865 avait été enlevée pour 545 francs payables en trois mensualités : 100 francs au 1er mai, 200 francs au 1er septembre et le reliquat au dernier dimanche de septembre.
Mais le rôle de fermier ne se limitait pas à la location de chaises, sa charge comportait également un certain nombre d?obligations, il devait aussi :
Balayer l?église une fois par semaine, la veille des dimanches et des fêtes, mais jamais les dimanches et les jours de fête
Araigner, non seulement la veille des grandes fêtes, mais une fois par mois
Laisser sans rétribution les bancs des enfants de la paroisse, plus les chaises des institutrices communales, et celles de la femme et des enfants de l?instituteur, il pourra néanmoins exiger le paiement d?autres personnes qui se mettraient sur ces chaises ou sur ces bancs
Le fermier est autorisé à percevoir cinq centimes par chaise toute l?année, les dimanches et fêtes chômées, à la messe et aux vêpres, à la messe des mariages, sépultures et services, mais deux centimes et demi tous les autres jours où, néanmoins il ne sera rien perçu des paroissiens
Le fermier remplit en même temps les fonctions de sonneur. Il sera tenu de sonner tous les angélus, d?assister aux offices publics ou de s?y faire remplacer toutes les fois que ces offices réclameront la sonnerie
En septembre 1904 un ancien maire, M. Elie Charbonnier, lègue à la fabrique une somme de 1500 francs pour une horloge qui sera installée quant il y aura un clocher. Les intérêts de cette somme seront capitalisés jusqu?à ce que le clocher soit construit
.



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 2 mars 2009 11:38



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Salut Joelle

Voici quelques chaisières





A lire:

http://www.leoscheer.com/manuscrits/jean-luc-flines-la-chaisiere-du-luxembourg/jl-flines_la-chiaisiere-du-luxembourg.pdf

Comme tu l'as constaté,la chaisière pouvait louer ses chaises dans les jardins publics,mais aussi dans une église.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 2 mars 2009 11:51



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Ah, merci Béné,

je désespérais de trouver ces photos.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 2 mars 2009 18:38



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Jean,je t'offre ce chanteur....





.....pour mettre en musique ta ballade du pauvre porteur d'eau...

Oye,oye bonnes gens....

Bonne soirée.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 2 mars 2009 19:15



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 2 mars 2009 21:52



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir mes amis des métiers.:bisou:
Aprés mes crises, faut retourné au travail.Book
Aujourd'hui, javais un oral blanc pour mon exam', est c'est loin d'être gagné! Crying or Very sad Crying or Very sad
A plus, bonne nuit.Sleeping
Denise.D310
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 3 mars 2009 03:58



Inscrit le: 21/11/2008
Messages: 47 756
Bonjour à tous,

Merci pour les photos sur les "chaisières", ça m'a fait un flash,
j'avais complètement oublié. Mais il est vrai qu'enfants nous allions
au Jardin Public trés souvent, et je me souviens que cette dame passait pour se faire régler le montant de la location. Merci encore pour m'avoir fait faire un retour dans mes souvenirs d'enfant. Denise.

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 3 mars 2009 09:52



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous les habitués

Bonjour Denise.

Courage Jean Marc.

Autre métier disparu:

Le serre-frein

Agent de chemin de fer autrefois préposé au serrage des freins à main d'un convoi.Il était sous les ordres du mécanicien de locomotive


Wagon avec cabine de serre-frein.

Sur les premiers convois, le freinage est réalisé manuellement par des agents de
l'Exploitation, les serre-freins, répartis sur l'ensemble du train.
Coincés dans leur vigie, petite cabine étroite qui dépasse le toit des wagons, les
serre-freins attendent les coups de sifflet du mécanicien qui commandent
l'exécution du freinage.
Durant tout le voyage, ils obéissent ainsi à ses ordres selon un code convenu :
- pour un freinage progressif, le mécanicien commande "aux freins !"
- pour un arrêt immédiat "aux freins à mort !"
Les serre-freins tournent alors le volant de commande de frein pour arrêter le train.
À bord de celui-ci, les serre-freins sont isolés les uns des autres, un tous les cinq,
six wagons environ.
Leur travail solitaire et monotone s'effectue dans de rudes conditions. Sans chauffage, ils sont exposés aux intempéries et doivent se vêtir chaudement et s'enrouler dans des couvertures.
De plus, afin de les tenir toujours éveillés, certaines Compagnies n'installent pas d'abri.
Leurs déplacements les éloignent de leur domicile et c'est seulement sur les quais lors des haltes que les équipes peuvent se retrouver.
En 1926, c'est l'application aux trains de marchandises du frein Westinghouse. Sa généralisation, en une dizaine d'années, entraînera la disparition des serre-freins.


Bonne journée.

:bisou:

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 4 mars 2009 06:09



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 4 mars 2009 09:15



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Bonjour tout le monde,

restons dans les transports :


le chauffeur d'autobus

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
B.cagnion
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 4 mars 2009 11:24



Inscrit le: 09/05/2005
Messages: 1 296
coucou joelle et la file
c' est génial , que de belles photos et enrichissant Smile
bravo
:bisou:


http://www.genealogie.com/v4/forums/recherches-genealogiques-ad-93-offre-d-aide-t1179955.html
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 4 mars 2009 11:44



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Coucou Bruno,

Ravie de te voir sur notre file.

Bonne journée

Bisous à+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 4 mars 2009 14:51



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Joelle, bonjour à tous

Chouette autobus !

Pas très beau par chez moi aujourd'hui.....

Bonne journée

Bisous
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 4 mars 2009 15:42



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
pluie ce matin ,soleil revenu cet après midi

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 5 mars 2009 09:52



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


Le tailleur de limes

Tout le monde sait ce qu?est une lime, mais on ignore généralement que longtemps - et encore aujourd?hui dans quelques ateliers artisanaux - les limes furent entièrement taillées à la main, dent par dent!


Assortiment de limes


on tronçonnait des barres d?acier, on forgeait les extrémités de ces barrettes en queues pointues, qui, une fois la lime terminée, étaient enfoncées dans le manche en bois. Ces ébauches étaient recuites dans un four rustique sous une bonne épaisseur de charbon de bois. on ajoutait parfois de la poudre de corne, qui avait la réputation de donner à l?acier plus de mordant. Sitôt refroidies, les ébauches étaient redressées au marteau, meulées pour être débarrassées du dépôt de calamite consécutif à la cuisson. L?ouvrier pouvait alors commencer à tailler les limes ou à piquer les râpes. L?ébauche était alors posée sur le tas (ou enclume), préalablement recouvert d?une plaque de métal tendre, le berceau. Le berceau permettait de tailler la deuxième face d?une lime sans risque de casser les dents de la première face.



Atelier des tailleurs de limes.

Le tailleur utilisait des ciseaux (ou burins) différents selon la largeur des limes, leur forme, et le type de gravure à effectuer : limes grosse (à dégrossir), bâtarde (moins rude que la lime à dégrossir), demi-douce, douce, en tiers-point (à section triangulaire), demi-ronde, queue-de-rat (lime cylindrique longue et fine), ... Le piquage des râpes s?effectuait avec un petit burin taillé en biseau, ou échoppe, dit « grain-d?orge ».



Les outils: billot,marteau et un assortiment de burins.

Pour faciliter le glissement du burin, l?ouvrier enduisait l?ébauche d?huile. Ensuite, il frappait le ciseau à coups de marteau à manche court et courbe, de façon presque machinale. L?ébauche était bloquée sur le tas par une courroie de cuir, dans laquelle le tailleur passait les pieds, comme dans des étriers.
Les limes taillées étaient enrobées d?une pâte faite de farine et de poudre de charbon, afin que leurs dents soient protégées lors de la deuxième chauffe en vue du trempage. Elles étaient recuites dans le brasier de la forge, puis, dès que le métal virait au rouge vif, plongées dans l?eau froide.
Un bon brossage, suivi d?un passage dans un bain d?acide très dilué, donnait enfin à l?outil son aspect définitif. Il ne restait plus alors qu?à ajuster les manches, fabriqués par des fournisseurs spécialisés.
Un bon tailleur ne parvenait guère à produire plus de soixante limes ... en onze heures de travail quotidien. Ainsi s?explique que la quasi-totalité de la production de limes soit entièrement mécanisée forgeage au marteau-pilon, taille des dents imprimée par des presses automatiques, décapage par sablage, ...
Mais à l?époque où la main-d?oeuvre était peu onéreuse et l?acier cher, il n?était pas rare pour les tailleurs de retraiter la même lime à plusieurs reprises, à la demande de son propriétaire, pour qu?elle dure plus longtemps.




Bonne journée.

:bisou:


christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 5 mars 2009 14:22



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 5 mars 2009 15:28



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Bébdicte, Jean'Christophe, Joëlle....
Un lien sur les bus au travers du temps à Paris.

http://www.amtuir.org/06_htu_bus_100_ans/oa_1905_0/oa_av_1905.htm

Bonne journée
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 5 mars 2009 18:29



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonsoir Béné, et tout le monde,

Pas de connection aujourd'hui, depuis ce matin orages sur orages avec grêle et neige.

Ordi débranché toute la journée par sécurité + homme à la maison..... pas moyen de venir sur le forum. J'espère demain.

Bisous, Bisous

et bonne soirée.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Mireille.L421
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 5 mars 2009 18:47


Inscrit le: 19/09/2008
Messages: 323
Bonjour à tous,
En matière de vieux métiers, voulez-vous découvrir les Vendeurs d'Enclumes ?
Alors, cliquez sur les liens ci-dessous, et vous en saurez un tout petit peu plus :
http://www.vendeursdenclumes.com
ou encore
http://www.myspace.com/vendeursdenclumes
Et sachez que ça rapporte gros !...
En tous cas, mon fils, Vincent, en vit honnêtement...mais avec un nouveau métier : "intermittent du spectacle" !


Mes patronymes les plus courants :
Babulaud, Bourras, Buffetaud, Buisson, Chanliat, Conord, Duchâteau, Dumas, Frugier, Jude, Lassouris, Marsat, Massacrot, Mazateau, Négrier, Patry, Pauperdu, Piquet, Ramigeon, Rougier, Tixier
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 5 mars 2009 20:33



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Ah Joelle,cet hiver qui n'en finit pas!......

Merci Jean Marc pour ce lien sur les autobus.

Mireille, ton fils c'est Vincent Lenormant-guitare electrique et accordéon?

Bonne soirée à tous.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 10:33



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


reflechis je ne me rappelle plus qui était déménageur parmi nos amis du fil.....enfin, pour lui:

Déménageur

Il y a des peuples sédentaires, comme la plupart des gens. Mais il existe également des peuples nomades, comme les aborigènes et les pygmées, qui déménagent continuellement jusqu'à ce jour. Certains peuples migrent avec leur bétail suivant les saisons, comme les Mongols, ou suivent la trace de leurs proies, comme les Indiens.
Depuis le début de l'histoire les hommes déménagent. Des peuples entiers ont aussi déménagé. Les grandes migrations de peuples sont les plus connues dans l'histoire, mais des déménagements beaucoup plus petit ont toujours eut lieu. Entre l'an 350 et 550, l'Europe était le théâtre de vagues de déménagements. Des tribus germaines migraient à travers toute l'Europe, après l'arrivée des Huns et l'écroulement de l'Empire germain.



Les gens chargeaient tous leurs biens sur des chariots tirés par des chevaux, des ânes ou des chiens, ou poussaient eux-mêmes des charrettes. Ils parcouraient alors des centaines de kilomètres afin de construire une nouvelle vie ailleurs.
Cette manière de déménager est restée inchangée jusqu'au 18e siècle. A partir du 18e siècle, les premiers transports réguliers débutèrent et étaient principalement composés de produits fermiers, de passagers, et de lettres.
Des entreprises qui ont débuté grâce à ces transports existent encore aujourd'hui.
L'entreprise de déménagement qui est de loin la plus vieille est 'The Shore Porters Society' basée à Aberdeen. Elle fût créée en 1498. The Shore Porters est même une des entreprises les plus anciennes au monde.



Au cours de la révolution industrielle, beaucoup de gens migrèrent de la campagne vers les villes. Ces déménagements étaient effectués à l'aide d'un chariot tiré par des chevaux. Cela resta le moyen de déménagement dominant jusqu'au début du 20e siècle. Ce n'est que dans les années 20 du siècle dernier que les premiers camions furent utilisés pour les déménagements. C'est avec l'explosion démographique que le nombre d'entreprises de déménagement augmenta fortement.




Au début, on utilisait des caisses en bois remplies de laine comme matériaux de déménagement. Les caisses utilisées pour le transport des ?ufs étaient particulièrement populaires, encore après la 2e guerre mondiale. Ce n'est qu'à partir des années 60 que l'on commença en Europe à utiliser des boites en cartons.
A partir des années 60, les entreprises de déménagement ont commencé à se spécialiser: particuliers,entreprises,oeuvres d?art,outre-mer,stockagede mobilier etc......
Avec l'augmentation de la complexité de la société, les entreprises de déménagement doivent également livrer un nombre croissant de services.


Bonne journée.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 10:38



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Coucou Béné,

c'était Michel le déménageur, le poseur de colles!!!!!!!!!!!

Bravo Jean Marc pour ce lien sur les vieux autobus.

Bonne journée à tous, un peu de soleil ce matin, mais je ne sais si cela va durer???????

Bisous, bisous


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 10:40



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142


le Wattman (conducteur de tramways)

et


contrôleur du tramway

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Line.I
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 10:57



Inscrit le: 05/05/2006
Messages: 1 447
Un petit bonjour en passant ...

L'ariège est à nouveau sous la neige!
Mireille.L421
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 13:12


Inscrit le: 19/09/2008
Messages: 323
Oui, Béné, c'est bien ça. Et choeurs aussi, mais pas tout seul, pour rassurer Jean !... Mais, il est aussi Ingénieur du Son, et sonorise d'autres spectacles quand il ne vend pas d'enclumes ! C'est ça le nouveau métier d'Intermittent du Spectacle ! trefle
C'est aussi un fan de Barcelone ! Et toi, peux-tu nous dire vers quel coin de l'Espagne tu séjournes ?

Mes patronymes les plus courants :
Babulaud, Bourras, Buffetaud, Buisson, Chanliat, Conord, Duchâteau, Dumas, Frugier, Jude, Lassouris, Marsat, Massacrot, Mazateau, Négrier, Patry, Pauperdu, Piquet, Ramigeon, Rougier, Tixier
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 16:00



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Line.

Bonjour Mireille.Je suis à Valencia.

Salut Joelle.Curieux ce nom de Wattman.

Lorsque Clermond-Ferrand inaugure le premier tramway électrique français, le 7 janvier 1890 , il est baptisé "Wattman" ; il rallie alors Montferrand à Royat. Ce nom est sans doute à l'origine de la dénomination de son conducteur. Wattman vient évidemment du mot watt qui est une unité de puissance utilisée en électricité, source d'énergie du tram. on peut ainsi penser que ce mot est formé selon le même principe que barman, le responsable du la tenue du bar. Le wattman est responsable de la dispensation de la puissance électrique dans le moteur, au moyen d'un volant qui ne sert évidemment pas à diriger le véhicule, puisque celui-ci est guidé par ses rails.
Le wattman ne s?applique en principe qu?au conducteurs de tramways électriques.

Les premiers tramways, à traction animale ( ou hippomobiles) étaient conduits par un cocher.



Ces véhicules étaient d?ailleurs déraillables, le cocher menant ses chevaux dans une direction presque perpendiculaire à la voie, ce qui lui permettait de s?approcher du trottoir pour y embarquer des passagers. Le réenraillement se faisait ensuite tout seul, le cocher menant son tramway vers l?axe de la voie.

Bonne après-midi.

:bisou:

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 16:03



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour,

moi je me souviens ,de autobus impérial



L'Autobus à Impériale, (Double Deckers en V.O) : on voulait tous y aller !

Ce bus à étage était situé dans un terrain vague et 7 jeunes, de 7 à 16 ans, en avaient fait leur quartier général.

on pouvait voir Prof, l'intellectuel de la bande

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 20:40



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne nuit

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 6 mars 2009 21:26



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Bénédicte, Joëlle, Jean, Mireille, Christophe et ceux que j'aurais oublié.:bisou:
Chgristophe: je me souviens de cette série TV destinée pour la jeunesse. C'était un plaisir de la regardé.Rolling Eyes Rolling Eyes
Je vous laisse, demain c'est boulot et debout à 4:00...Sad Wall Bash Angry
Bonne soirée.Sleeping
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 7 mars 2009 11:55



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Un petit métier qui a disparu avec la fin des cochers:




Bonne journée.

:bisou:
Line.I
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 7 mars 2009 18:36



Inscrit le: 05/05/2006
Messages: 1 447
Oh oui l'autobus à impériale, j'adorais ça moi aussi!

Mais je l'ai jamais revu depuis Crying or Very sad
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 8 mars 2009 10:18



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous






Bon dimanche.

:bisou:
Mireille.L421
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 8 mars 2009 13:30


Inscrit le: 19/09/2008
Messages: 323
Hiding Bénédicte,
A Orléans, il fait un temps de chien ; pas question d'aller se promener dans les squares...
J'espère qu'il fait meilleur à Valence où doit se préparer le carnaval des Fallas !
Bon dimanche et :bisou:

Mes patronymes les plus courants :
Babulaud, Bourras, Buffetaud, Buisson, Chanliat, Conord, Duchâteau, Dumas, Frugier, Jude, Lassouris, Marsat, Massacrot, Mazateau, Négrier, Patry, Pauperdu, Piquet, Ramigeon, Rougier, Tixier
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 8 mars 2009 13:44



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963

Bonjour Mireille


Aujourd'hui, il fait un temps splendide...!

Aussi, je vais en profiter....

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 8 mars 2009 20:40



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne nuit

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 9 mars 2009 10:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Un métier disparu:

Eveilleur : agent des chemins de fer autrefois chargé d'aller réveiller (ou de vérifier qu'ils l'étaient !) les mécaniciens devant prendre leur service à des heures indues.

Bonne journée.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 9 mars 2009 14:18



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Après avoir lu ton article Jean, je suis allée voir quelques définitions dans le Littré (19ème siècle)

Une bonne femme, une femme dont le caractère est simple et bon.
Par extension, bonne femme: une femme âgée.
Une bonne femme, une femme d'une condition inférieure.

Une maîtresse femme, femme pleine de fermeté, qui sait bien gouverner sa maison.

Maîtresse de maison, la dame qui, à titre d'épouse, de parente ou autre, dirige une maison.

Femme de ménage, femme du dehors par laquelle on fait faire son ménage. Se dit aussi de la maîtresse de maison. C'est une excellente femme de ménage

Ménagère, servante qui a soin du ménage de quelqu'un. (= femme de ménage)
Parmi le peuple, un mari appelle quelquefois ménagère sa femme.




Dans les actes d'état civil de mes ancêtres,j'ai remarqué que pour les femmes la profession indiquée est

au 20ème siècle
- profession spécifique comme institutrice, employée de commerce, épicière,couturière etc.... ou bien sans profession (= femme au foyer...)

au 19ème siècle dentellière, cultivatrice,vigneronne,brassière etc ou bien ménagère (=femme au foyer)

au 18,17,16èmes siècles la profession de la femme est rarement indiquée(alors que celle des hommes l'est la plupart du temps)
Elle est dite femme de, épouse, fille,mère de.....Parfois les 2 époux sont dits cultiateurs, brassiers, laboureurs....


Bonne après-midi.

:bisou:


Mireille.L421
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 9 mars 2009 17:12


Inscrit le: 19/09/2008
Messages: 323
Hiding Bénédicte ! Que tal ?
Dans ma généalogie, j'ai deux femmes dites "sans profession" sur leur acte de Mariage, mais j'ai pu constater qu'elles étaient aussi "Femmes-sages" en lisant des actes de naissance pour lesquels elles étaient venues, accompagnées du père ou d'un des grands-parents, présenter en Mairie l'enfant de la mère qu'elles avaient accouchée.

Mes patronymes les plus courants :
Babulaud, Bourras, Buffetaud, Buisson, Chanliat, Conord, Duchâteau, Dumas, Frugier, Jude, Lassouris, Marsat, Massacrot, Mazateau, Négrier, Patry, Pauperdu, Piquet, Ramigeon, Rougier, Tixier
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 9 mars 2009 20:15



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 9 mars 2009 20:18



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Mireille,une question ,tu habites Orléans ?

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Mireille.L421
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 9 mars 2009 20:23


Inscrit le: 19/09/2008
Messages: 323
Oui, Christophe, j'habite Orléans.
Tu veux venir voir Jeanne d'Arc ?

Mes patronymes les plus courants :
Babulaud, Bourras, Buffetaud, Buisson, Chanliat, Conord, Duchâteau, Dumas, Frugier, Jude, Lassouris, Marsat, Massacrot, Mazateau, Négrier, Patry, Pauperdu, Piquet, Ramigeon, Rougier, Tixier
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 9 mars 2009 20:55



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
j'ai habité 25 ans dans le Loiret,dont 5 ans rue charles Malfray à coté de la Prison

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 9 mars 2009 21:02



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Mireille, Christophe, Bénédicte, Joëlle, Jean.
Drôle de temps à Paris 13ème ce matin, non?
Bonne soirée.
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 10 mars 2009 07:12



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour à tous

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 10 mars 2009 10:40



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


Pour terminer sur les métiers du chemin de fer, un petit mot aujourd'hui sur le métier emblématique, le conducteur de trains.

Mais avant,un bref rappel sur l'histoire des chemins de fer(bref car il existe de nombreux sites sur le Web sur le sujet..)

Histoire

C'est au Royaume-Uni, au début du XIXème siècle, que commença l'histoire du chemin de fer.

La première locomotive à vapeur fut construite par Richard Trevithick (1771-1833) en 1808.

La traction à vapeur a été inaugurée le 12 août 1812 sur le Middleton Railways dans le Yorkshire. Il s'agissait de locomotives pour rails à crémaillère remorquant des wagonnets de charbon.


Une locomotive de 1813.

En 1814, George Stephenson, ingénieur, construit la locomotive nommée Blücher. Ce n?est pas sans un humour typiquement britannique qu?il baptise ainsi la première machine à tracter les trains du nom du commandant en chef des armées prussiennes, futur vainqueur avec l?Anglais Wellington, de Napoléon à Waterloo en 1815.
Comme une machine à vapeur pleine de force, Blücher avait une tactique simple pour gagner sur le champ de bataille : marcher, envers et contre tout !

George Stephenson, après ce coup d?éclat, ne s?arrêta pas en si bon chemin. Aidé de son fils Robert, il trouva des réponses à toutes les questions techniques et pratiques qui se posaient à l?industrie ferroviaire naissante : conceptions des machines et des convois, de la voie avec déblais et remblais pour éviter les fortes pentes, des ouvrages d?art, de l?exploitation, des gares et des dépôts, de la signalisation, fixant ainsi pour un siècle - et même au-delà - les grands principes régissant la conception des chemins de fer. En 1825, le père et le fils mirent en circulation le premier train de voyageurs sur la ligne Stockton - Darlington, tracté par une locomotive portant un nom moins martial : Locomotion ! Entre 1830 et 1840, ils dirigèrent la construction d?un grand nombre de lignes anglaises. Ils enchaînèrent en créant, en 1829, la locomotive Rocket, modèle de locomotive à vapeur moderne.


La Fusée construite pour relier Liverpool et Manchester : première véritable ligne voyageur.

Le siècle de la vapeur, grâce aux Stephenson - et grâce à Blücher ! -, était donc anglo-saxon. En France, l?adoption de normes ferroviaires fut donc dictée par les impératifs britanniques, dont la conduite des trains à gauche, particularité encore en vigueur aujourd?hui ! Mais aussi l?écartement normalisé des voies de 1,435 m, conversion des « 4 pieds 8,5 pouces » anglais.
Les marchandises d'abord?


En France, la première ligne de chemin de fer est créée entre Saint-Étienne et Andrézieux (Loire) en 1827 sous le règne de Charles X. Longue de 21 km, elle sert uniquement au transport de marchandises, principalement du charbon. Les trains sont tirés par des chevaux. La première machine à vapeur est mise en service deux ans plus tard, en 1829. Dix ans après l'ouverture de la ligne, l'exploitation de la houille dans la région de Saint-Étienne a plus que doublé et les industries se sont multipliées dans tout le bassin stéphanois. La preuve que la création d'une ligne de chemin de fer peut participer au développement économique d'une région.

? puis les voyageurs
Le trafic voyageur n?a débuté qu?en 1831 sur la voie ferrée construite entre Saint-Étienne et Lyon.




A noter que les projet de tunnels ferroviaires reçurent une opposition de principe, vivace. Les risques majeurs avancés étaient des problèmes de santé liés au changement thermique entre l'intérieur du tunnel et l'extérieur, ainsi que des risques d'explosion.



La hantise despremiers passages de tunnel illustrée par Guy Sabran (1957)

Ce n'est que le 26 août 1837, soit près de 10 ans après l'ouverture de la ligne entre Saint-Étienne et Andrézieux, que le premier train de voyageurs quitte Paris pour Le Pecq, près de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). L'inauguration est assurée par la reine Marie-Amélie, le roi Louis-Philippe n'ayant pas voulu embarquer à bord d'un moyen de transport jugé trop dangereux !



Quelques années plus tard, l'Etat attribue des concessions à cinq compagnies privées chargées de construire et d'exploiter les lignes de chemin de fer sur tout le territoire. (Nord, Est, Paris-Lyon-Méditerranée, Midi, Paris-Orléans). A ces cinq compagnies, il convient d'ajouter les deux réseaux que l'Etat gérait directement, à savoir le Réseau Alsace-Lorraine et le Réseau d'Etat. . Ces compagnies remplissent une mission de service public.


Réseau ferroviaire en 1856.

En 1870, sous le Second Empire, toutes les grandes villes françaises sont reliées à Paris et le réseau atteint 17 400 km de longueur. Sous l'impulsion de Charles de Freycinet, alors ministre des Travaux Publics, 9 000 km de voies supplémentaires sont construites. En 1914, la France possède 39 400 km de voies ferrées.



Train P.L.M.

1938 : naissance de la SNCF
Suite à la Première Guerre mondiale et à la crise boursière de 1929, les compagnies privées exploitant les lignes nationales rencontrent de graves difficultés financières. L'Etat décide de fusionner les divers réseaux en un réseau unique, directement placé sous sa responsabilité. Pour cela, le gouvernement crée la Société Nationale des Chemins de fer Français. La SNCF voit le jour le 1er janvier 1938.

Ce n?est qu?au XXème siècle, que la traction électrique et le diesel parviendront à sonner la fin de l?ère de la vapeur.
(à suivre...)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 10 mars 2009 10:53



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Conducteur de train



Du temps de la vapeur il s?agit du tandem Chauffeur et Mécanicien

Les premières locomotives (au XIXème siècle) étaient propulsées par une machine à vapeur, ce qui leur a valu le nom de locomotives à vapeur. Ce type de traction des trains est resté largement prépondérant jusqu'aux années 1950, après la Seconde Guerre mondiale


Crampton.1864.

La locomotive se compose de 3 parties principales ou ensembles :
· le véhicule roulant qui se compose du châssis, des organes de suspension et des roues ;
· la chaudière, qui produit la vapeur nécessaire,
· le mécanisme ou moteur à vapeur, c?est-à-dire l'ensemble des organes qui transforme le travail de la vapeur sous pression en force motrice sur les essieux.

De plus, elle est souvent attelée à un tender , wagon d'un type spécial placé immédiatement après la locomotive.destiné à porter l'approvisionnement en eau et combustible(bois,charbon,gazole).


230B du PLM.1903.


L' équipe de conduite comportait le chauffeur et le mécanicien : l'un chargé de la production de vapeur, de l'alimentation du foyer et de l'alimentation en eau, l'autre chargé de la conduite de la machine elle-même avec surveillance de la voie et des signaux et « tenue de l'heure ». L'équipe se tenait dans l'« abri » face à la « devanture » constituée par la face arrière du foyer : en quelque sorte le tableau de bord de la machine.


Le mécanicien et le chauffeur sur leur machine.Pour un trajet d'une heure entre Paris et Epernay, il fallait enfourner 1200 à 1500 kg de houille.

Sur certaines machines la plateforme de conduite pouvait être distincte de la plateforme du chauffeur (comme sur lesCamelback) pour donner une bonne visibilité au mécanicien.

Jusqu'à l'existence de machines banalisées (comme les 141R), une équipe restait liée à une machine sur une certaine période entre révisions.


Bonne journée.

:bisou:

Mireille.L421
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 10 mars 2009 13:04


Inscrit le: 19/09/2008
Messages: 323
Bonjour Christophe,
Moi, j'habite un peu plus au Nord, à 4 mn en voiture de ton ancien lieu de résidence.
La prison est toujours là, mais doit déménager vers SARAN, au Nord-Ouest d'Orléans d'ici 3 ou 4 ans.
Les lycées Benjamin Franklin et Pothier, où ont été scolarisés mes 3 enfants, et que tu as peut-être fréquentés, sont toujours là aussi, mais avec de gros travaux de restauration et d'aménagement.
Et à 3 mn à pied de ton ancien lieu de résidence, il y a le grand Centre Commercial "Place d'Arc" que tu n'as pas connu, avec un hypermarché Carrefour, une grande galerie commerciale, des restaurants, des cinémas U.G.C., des parkings en sous-sol, des résidences au-dessus, et la gare d'Orléans, entièrement refaite.
Orléans est une ville qui bouge, mais nos impôts aussi !...

Mes patronymes les plus courants :
Babulaud, Bourras, Buffetaud, Buisson, Chanliat, Conord, Duchâteau, Dumas, Frugier, Jude, Lassouris, Marsat, Massacrot, Mazateau, Négrier, Patry, Pauperdu, Piquet, Ramigeon, Rougier, Tixier
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 10 mars 2009 13:22



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Mireille ,un petit mal entendu

j'ai vécu dans le Loiret pendant 25 ans (pas il y a 25 ans)

je suis en Vendée que depuis juillet 2007

3 ans à Beaugency,
2 ans à Tavers,
5 ans à Orléans ,
1 ans à St jean de Braye,
3 ans à La chapelle st mesmin et
11 ans à Oison (30 kms au nord D'Orléans)




patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Répondre |  | 

Aller au forum