Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 09:44



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

OK Joelle, ton week-end se prolonge donc..... profites-en bien:bisou:


Aujourd'hui:


Eclusier

Personne qui garde et manoeuvre une écluse.


Image empruntée au site de D.Chatry ?Les Métiers de nos Ancêtres?


Le métier a vu le jour en Europe en même temps que les écluses,telles que nous les connaissons, à la fin du XVème siècle. Elles ont été inventées afin de remédier aux dénivellations des voies d'eau. Comparable à la marche d'un escalier,l'écluse (étymologie : du latin "aqua exclusa" : eau séparée) est une invention d'origine diffuse apparaissant vers la fin du Moyen-Âge, en remplacement des anciens pertuis. Le bassin à portes marinières est en fait l'ancêtre direct de l'écluse à sas, et on peut même le considérer comme sa première forme. Léonard de Vinci, à qui l'invention en est abusivement attribuée, ne l'a en fait que perfectionnée à la fin du XVe siècle. Généralement, une écluse est rectangulaire, mais on en trouve aussi des polygonales, rondes, etc. Celles du canal du Midi sont ovales (comme celles du Lez). À ceci plusieurs explications, assez farfelues, ont été avancées. En fait, c'est tout simplement pour consolider leur maçonnerie et résister à la poussée des terres que les écluses de Riquet ont cette forme ovale caractéristique, qui n'est qu'une application à l'horizontale du principe de la voûte. Mais c'est un archaïsme dont on avait très bien su s'affranchir sur le canal de Briare, 60 ans auparavant.
À son origine, le mot "écluse" désigne un vannage de moulin ou de pêcherie. Il conserve d'ailleurs ce sens localement. Les pertuis à bateaux eux-mêmes sont alors nommés aussi "écluses de navigation". Ce n'est qu'après l'invention du sas vers le XVe siècle, que l'on précisera "écluse à sas", ou "écluse à doubles portes".Le premier canal à écluses à sas a été réalisé au début du XVIème siècle par Léonard de Vinci. A l'époque, les écluses étaient construites en bois sur pilotis, avec des radiers en bois.



Les écluses sont extrêmement importantes car elles permettent de faciliter la navigation et de disposer d'une voie d'eau aux caractéristiques géométriques et aux courants relativement faibles. Elles sont en forme de U et contiennent un fond appelé "radier", des parois ou "bajoyer" et une tête servant d'appui à la porte.


Les matériaux utilisés autrefois étaient la maçonnerie, mais aujourd'hui les bétons armés et précontraints sont plus adaptés.
Les portes des écluses sont généralement en métal. Il peut s'agir de portes rabattantes, glissantes...
Les écluses sont implantées de manière à faciliter les manoeuvres des navires et ne nécessitent pas obligatoirement la présence des éclusiers car parfois ce sont les utilisateurs qui manoeuvrent.


L'éclusier a le rôle suivant :
- L'éclusier assure le fonctionnement d'une écluse, l'ouverture et la fermeture des vannes et des portes. Si le bateau va de l?amont vers l'aval, les portes côté amont sont ouvertes pour que le bateau entre dans l'écluse. L'éclusier ferme les portes côté amont, ouvre les vannes afin d'égaliser le niveau d'eau et ouvre les portes côté aval pour que le bateau puisse quitter l'écluse .


Animation sur le fonctionnement d?une écluse moderne:

http://www.technosupport.fr/flash/eclusecarrefour.swf

Autrefois chaque écluse avait son éclusier résidant qui contrôlait l'écluse et l'état de son bief (portion de canal entre deux écluses). Il vivait alors avec sa famille dans la maisonnette située à proximité.



Toutes les écluses étaient man?uvrées manuellement à l?aide de manivelles.
Le coup de klaxon constituait le signal, annonçant l'arrivée d'un bateau.





-Les éclusiers doivent gérer au mieux à partir des informations que leur donnent leurs collègues des écluses précédentes les passages de bateaux en limitant les attentes
De nos jours, la plupart des écluses sont pourvues d'un système de commande automatique.De plus,afin de minimiser l'attente l'éclusier est maintenant souvent prévenu par téléphone afin que l'écluse soit préparée à temps. Ainsi quand l'embarcation se présente, le sas est rempli et la porte supérieure ouverte. Il ne reste au bateau qu'à pénétrer dans l'écluse. L'éclusier referme alors la porte, ouvre les vannes, laissant échapper l'eau. A niveau du canal, la porte inférieure est rouverte et le bateau peut continuer sa route.



Vue du poste de commandes d'une écluse


-Ce sont eux aussi qui dès le matin doivent contrôler la côte d eau dans le bief amont et faire en sorte que celui-ci soit au bon niveau en évacuant de l' eau ou en demandant à l'éclusier amont d? en lâcher Une baisse importante du niveau d' un bief pourrait avoir des conséquences graves.


-L?éclusier a un role dans la sécurité des personnes empruntant son écluse et il n?est pas rare qu'il ait à intervenir lorsqu?une personne est tombée accidentellement à l?eau par exemple.


-L'éclusier doit aussi entretenir les étiers et les abords de l'écluse. Les branches mortes gênant la navigation doivent être retirées,
Tous les ans une période de chômage commence au début novembre pour s'achever à la mi-janvier Mais chômage ne signifie pas vacances pour les agents d exploitation qui profitent de cette période pour effectuer tous les gros travaux d? entretien, réparation des ouvrages sous l' eau,étanchéification et réparation des portes d éduses curage des sas Pour ces travaux on vide des portions de Canal ou on isole un ouvrage en posant des batardeaux, poutres glissées dans des encoches juste avant la porte amont, pressées et étanchéifiées afín de pouvoir vider l'écluse uniquement.


-L'éclusier fait partie de la grande famille des mariniers et la solidarité a joué de tous temps un rôle important.L'éclusier rendait de menus services, soignant unpetit bobo,fournissant quelques denrées ou autres articles, donnant des nouvelles de l'un ou de l'autre.
Aujourd'hui encore l'éclusier donne des renseignements touristiques aux plaisanciers,leur vend parfois des produits de la région, et les aide dans des manoeuvres que ces marriniers occasionnels ne maitrisent pas toujours.


Bonne journée


:bisou:

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 13:26



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Belle inondation Jean, et plus besoin d'écluse pour passer du canal à la Garonne....

Merci Kty pour ce lien;très jolies photos....j'en prends une pour illustrer ce qui suit...




.


La Ballade de L'éclusier

Petit regarde, un bateau passe
Passent les rêves et l'évasion
Il glisse, le fleuve l'enlace
Il s'éloigne n'est plus qu'un sillon
Que déjà le courant efface
Tu voudrais bien l'accompagner
Tu me prends la main, mais il passe
Je reste, je suis l'éclusier

Vois déjà, un autre qui entre
Dans l'écluse ouverte pour lui
Il transporte dans son ventre
Ce que le travail a produit
Dans ce travail moi j'ai ma place
Mais te sentir à mes côtés
Lui donne un sens et je t'embrasse
Je reste, je suis l'éclusier

Les bateaux vont par le monde
Les trésors cachés dedans
C'est mon âme qui vagabonde
Au gré des vagues et du vent
Les rêves, le temps les efface
Ton grand-père était marinier
Mais je n'ai pas suivi sa trace
Je reste, je suis l'éclusier

Mais toi l'avenir me tracasse
Petit, feras-tu mon métier?
Garde le rêve, le bateau passe
Je reste, je suis l'éclusier


Georges Chelon ?


:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 15:41



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Et oui Kty, ce sont ses voyages sur la lune qui le maintiennent en pleine forme...Razz

:bisou: à notre doyen
Line.I
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 15:47



Inscrit le: 05/05/2006
Messages: 1 447
En voici une qui devrait faire réflechir quelques grévistes (bien que n'ai rien contre)


Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 16:28



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Merci Line pour ce règlement.

C'est là qu'on se rend compte de l'étendue des acquis sociaux du XXème siècle....
Espérons qu'on ne retournera pas en arrière....

Bonne après midi.
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 17:34



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
coucou

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 17:38



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
sur les écluses ,il y a le plan incliné de Arzviller,je vais chercher des photos



Le plan incliné de Saint-Louis-Arzviller est un ascenseur à bateaux qui fait partie du canal de la Marne au Rhin, et permet la traversée des Vosges. Il est situé sur la commune de Saint-Louis dans le département de la Moselle.



La nécessité de relier le bassin de la Seine et la grande voie rhénane par un canal date du XVIIIe siècle. Le roi Louis XVI chargea son ingénieur d?étudier le projet du canal de la Marne au Rhin, mais ce n?est qu?en 1826 que M. Brisson, ingénieur des ponts et chaussées, fut chargé de la réalisation du canal entre Vitry-le-François et Strasbourg par la loi du 3 juillet 1838. Son principal concepteur fut l'ingénieur en chef Charles Étienne Collignon.

Ce canal qui devait relier la Seine au Rhin devait franchir deux obstacles naturels: la lignede crêtes qui limite le bassin parisien et les Vosges du nord par la trouée de Saverne. Le premier des obstacles est franchi par un souterrain de 4877 m (entre la Meuse et la Moselle), puis un second de 867m. C'est entre Niderviller et Arzviller, moyennant deux souterrains, de 475 m et 2307 m, que le canal aboutit dans la vallée supérieure par une échelle de 17 écluses, d'une distance moyenne de 180 m, permettait de franchir une dénivellation de 44 mètres.

Le plan incliné, mis en service en 1969, a permis de remplacer ces écluses dont le franchissement était laborieux. Sa construction de type transversal est unique en son genre en Europe.


Il s'agit de faire monter ou descendre sur un chariot, un bac contenant un bateau, le long d?une rampe inclinée, par l?intermédiaire d'un contrepoids d?équilibrage. Suivant le principe d?Archimède : la péniche qui entre dans le bassin évacue vers le canal une quantité d?eau équivalente à la masse immergée du bateau. Ainsi l?écluse pèsera toujours le même poids, qu'il y ait des bateaux ou pas. Dans le principe, le système pourrait fonctionner sans moteur. En effet, le caisson est un peu plus rempli d'eau lorsqu'il est en haut, car il s'arrête 20cm en dessous du niveau du canal, et un peu moins en bas, puisqu'il s'arrête 20cm en dessous du canal. Les moteurs régulent la vitesse et ont une puissance relativement faible par rapport au poids transporté. Ce sont deux moteurs électriques d'environ 120 chevaux chacun.



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 17:56



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
La Roue de Falkirk



La Roue de Falkirk (en anglais Falkirk Wheel) est un ascenseur à bateaux rotatif, reliant le Forth and Clyde Canal à l'Union Canal, près de la ville de Falkirk dans le centre de l'Écosse. Cette « roue » est un modèle d'ascenseur à bateaux unique au monde, et constitue un chef-d'?uvre d'ingénierie civile qui attire de nombreux touristes. Le Royaume-Uni possède par ailleurs un autre ascenseur à bateaux, à Anderton dans le Cheshire.

La roue d'un diamètre de 35 m monte et descend simultanément des bateaux sur un dénivelé de 25 m grâce à deux caissons, chacun mesurant 26 m de long (dont 20 utiles) par 6 de large et 2 de profondeur pour une capacité d'environ 360 m³ et un poids en charge de 300 tonnes.

Les caissons sont séparés des canaux d'accès en fermant un jeu de doubles portes et en vidant l'espace les séparant. Ils restent horizontaux par gravité et par un jeu d'engrenages géants. Le caisson en position basse ne baigne pas dans l'eau pour éviter la résistance à l'avancement de l'eau, la création de vagues et le déséquilibre par flottaison.

En vertu du principe d?Archimède le poids ne varie pas avec l'embarquement de bateaux. Un équilibrage fin étant assuré par une régulation électronique du niveau de l'eau, il suffit alors d'une motorisation de 22,5 kW consommant 1,5 kWh pour assurer une demi rotation en 5 minutes et demi.

La Roue de Falkirk a été inaugurée le 24 mai 2002, par la reine Élisabeth II, à l'occasion de la célébration du Jubilé d'or. Autrefois, une série de 11 écluses permettait de relier les deux canaux. Dans les années 1930, elles tombèrent en désuétude et furent comblées. Grâce aux fonds provenant de la Loterie Nationale, la Commission du Millénaire (Millennium Commission) entreprit de rénover les canaux permettant de relier Glasgow à Édimbourg. Un appel d'offre fut lancé pour relier les deux canaux, et le projet de la Roue de Falkirk l'emporta.



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 20:06



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
bravo et merci Christophe....impressionant!

Une écluse à Paris...



....qui n'existe plus...

Bonne soirée.

:bisou:
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 21:18



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Bénédicte, Joëlle, Kty, Jean, Christophe et ceux qui auraient été oublié. :bisou:
Je suis malaaaaaaaaaaaaade, j'ai la crèvepleure. Quelqu'un de volontaire pour me faire une petite saignée? Nurse
Bonne soirée.Sleeping

Michel.L2227
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 10 novembre 2008 22:52


Inscrit le: 11/12/2007
Messages: 527
Bonsoir la file
je ne parle pas beaucoup car je passe mon trmps a rattrapper le temps perdu.
C"est a dire lire toutes les pages de votre file que jai rate pendant mon absence.
Qu'ai je a dire a part Bravo merci et continuez a nous instruire en gardant cette simplicite et cet humour....
un petit clin doeil particulier a Bene et a Joe
bonne soiree
Michel
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 11 novembre 2008 07:50



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 11 novembre 2008 09:22



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


Bonne lecture Michel.

Jean Marc, si tu tiens à la saignée, je t'envoie mon barbier....




...mais moi, je te conseille les ventouses...



...soigne-toi et reviens-nous en pleine forme...

Bonne journée.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 11 novembre 2008 16:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Ben. ça rame dur aujourd'hui!!!




Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 11 novembre 2008 18:29



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir Jean

Capitaine des chasses

Officier qui s'occupe de la chasse, généralement dans une circonscription donnée.

Les capitaineries des chasses furent créées au XVIe siècle. Jusque-là, les rois de France ne s'étaient réservé d'une manière exclusive le droit de chasse que dans les forêts royales, qui étaient administrées depuis le XIIIe siècle par des officiers spéciaux : maîtres des eaux et forêts, gruyers et verdiers. François Ier établit en outre, dans le voisinage de ses résidences, des réserves de chasse qui furent placées chacune sous la surveillance d'un capitaine des chasses et qui reçurent le nom de capitaineries. Elles furent organisées par un règlement de Henri II en 1547. Comme les garennes féodales, elles englobaient un territoire souvent fort étendu, dont toutes les parties étaient frappées des servitudes les plus vexatoires : les propriétaires ou fermiers n'y pouvaient tuer le moindre gibier, même pour protéger leurs récoltes ; ils ne pouvaient couper les bois taillis avant dix ans de rejet et de croissance, ni faucher les prés avant certaines époques ; quelquefois, il leur était interdit de bâtir, de faire des enclos ou des fossés, etc... Un tribunal spécial, composé d'un gruyer ou de son lieutenant et d'un procureur, connaissait des délits commis dans ces réserves royales. Les fonctions de capitaine des chasses étaient quelquefois dévolues au capitaine gouverneur de la résidence royale, mais le plus souvent elles étaient confiées à un officier distinct et les limites territoriales dans lesquelles s'exerçait l'autorité de l'un et de l'autre n'étaient pas les mêmes. Henri IV ajouta, en 1597, aux capitaineries des chasses qui existaient avant lui celle de la Varenne du Louvre, qui s'étendait au sud de Paris, depuis la Seine jusqu'à Meudon, Sceaux et Villejuif : la connaissance des délits de chasse commis dans cette circonscription appartenait par exception au capitaine des chasses, dont les sentences ne pouvaient être réformées en appel que par le Conseil d'État.
Les capitaineries se multiplièrent d'une façon abusive pendant le cours du XVIIe siècle. Elles furent, sous Louis XIII, l'objet des édits de 1612, 1618, 1619, 1624, 1627, 1633. Sous Louis XIV, Monsieur créa dans son apanage plusieurs réserves analogues aux capitaineries royales ; quelques grands personnages l'imitèrent sur leurs domaines ; des gouverneurs de provinces ou de villes s'arrogèrent le droit exclusif de chasser aux alentours des résidences choisies par eux. À la suite de plaintes réitérées des habitants des campagnes, quatre-vingts capitaineries de la couronne surent supprimées ; le roi ne maintint que celles de la varenne du Louvre, du bois de Boulogne, de Vincennes, de Saint-Germain, de Livry, de Fontainebleau, de Monceaux, de Compiègne, d'Halatte, de Chambord, de Blois, de Corbeil et de Limours. L'ordonnance des eaux et forêts de 1669 (titre XXX, article 20 et suivants) confirma les servitudes qui grevaient les terres comprises dans les capitaineries et attribua la juridiction des délits de chasse : dans les principales circonscriptions, aux capitaines avec appel au conseil privé ; dans les autres, à des lieutenants de robe longue avec appel au Parlement ou aux Tables de marbre. - Sous Louis XV, des déclarations royales et des arrêts du Conseil de 1716, 1718, 1724, 1740 délimitèrent les capitaineries : celles de Blois et de Livry furent supprimées en 1739 et 1761 ; mais celle de la forêt de Sénart fut crée en 1774, au profit du comte de Provence.
À la veille de la révolution, les protestations qui s'étaient depuis longtemps élevées contre les capitaineries des chasses, à cause des vexations auxquelles elles donnaient lieu et du dommage qu'elles causaient à l'agriculture, trouvèrent un écho dans les cahiers du tiers état. L'Assemblée constituante, après un mémorable débat, dans lequel Mirabeau formula les véritables principes en matière de chasse, vota l'abolition des capitaineries royales en même temps que celle des garennes féodales (11 août 1789).
[La Grande Encyclopédie]

Bonne soirée


christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 11 novembre 2008 20:23



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301

Vous pouvez retrouver toute la liste des métiers déjà étudiés sur cette file en page 15




bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Claude.H323
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 01:53


Inscrit le: 03/01/2008
Messages: 750
trefle
12.Amiel,Arnal,Blanc,Bouby,Bouisset,Caissials,Clary,Combart,Couffinhal,Delmas,Granier,Issaly,
Lacout,Lacroix,Louyri,Maleterre,Marty,Molinier,Montfort,Mourlhome,Sirven,Tamalet
23.Betoux,Brunet,Buffet,Burdy,Capillon,ciallis,Clavaud,Ducouret,Fournioux,Fringaud,Fumat,Junjaud,
Lafond,Lemerle,Penot,Pergaud,Rondeaux,Sérier,Texier.55.Scheffer
56.Agasso,Benoit,Cadero,Chapon,Daniel,Hervé,Jacob,Jaffré,Jaillier,Kerfiloué,Leduc,Lefranc,
LeGrouiérec,LePichon,LeRay,LeReboursé,LeThexier,LeTily,Loiseau.
57.Aubertin,Chouffeur,Cune,Fourcade,Grandjean,Hurlin,Parcot,Peltrel,Schmitt,Thirion
59.Broutin,Dattiches,Deholande,Delemar,Delestrez,Fauville,Frémaux,Gossart,Hadoux,
Hannoteaux,Heyé,Lami,Marescaux,Morel,Oudart,Roch,Tuboise.
62.Cuisse,Delattre,Deneuville,Dubart,Fauville,Hermant,Higly,Labalette,Lelong,Lanson,
Lavallé,Legru,Membré,Planquette,Soléry,Trannin,Verguet 67.Keller.73.Cavet,Laperrière.80.Lelong
81.At,Balsa,Barthès,Bonnefous,Calmettes,Carcenac,Cassaignes,Galaup,Goudal,Joulia,Reilhès,Ser
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 07:56



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 09:10



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Le site va-t-il fonctionner correctement aujourd'hui?reflechis .....mystère...

Bonjour Claude-Andrée...je vois que vous savez utiliser les emoticones maintenant...Avez-vous trouvé votre batteuse d'or en p 26?

Bonne journée à tous.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 09:24



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963



Toujours parmi les mariniers,un autre métier,disparu, lié à la navigation sur les canaux ou la navigation fluviale :


Le haleur ou trailleur


La traction des péniches le long des fleuves et canaux était très répandue avant l'invention de moteurs adaptés aux bateaux, l'usage de voiles n'étant pas toujours possible en raison de la présence de tunnels, de ponts ou pour cause de vents défavorables.

on distinguait
-le halage à la « bricole » :



le marinier et sa famille s'attachaient à la corde de traction avecun harnais, appelée bricole ou las, pour tirer le bateau ;



-la traction animale, par chevaux, ânes ou mulets : elle était surtout pratiquée (en France) dans le Centre ;



les bêtes appartenaient au marinier, qui les logeait à bord (dans une petite écurie placée au milieu du pont. Une petite réserve de foin est placée sur le toit de cette écurie),



ou à des charretiers, appelés les « longs jours », qui disposaient de relais, le long des voies d'eau. En 1935, on comptait encore 1 500 bateaux écuries en France.( 1969 cessation activité de la dernière péniche écurie à Marseille les Aubigny)
Un câble de halage est fixé en hauteur à un mât spécial implanté sur le tiers avant de l'embarcation, mât très fortement haubané pour résister aux efforts, et qui peut se coucher pour passer sous les ponts. Le câble doit être très long pour ne pas tirer le bateau vers la berge ou entraîner les chevaux dans l'eau.



Sur le Rhône et la Saône en 1842, la remontée des fleuves est organisée en convois de 5 à 6 bateaux. Les convois sont tirés par des chevaux attelés 4 par 4, avec un charretier pour huit chevaux. Un convoi de 6 bateaux, ce qui représente 450 tonnes de charge, exigeait 16 fois 4 chevaux pour le tracter. on peut imaginer les efforts désespérés à fournir, le cri des charretiers avec le claquement de leurs fouets, le piétinement de ces soixante chevaux sur les galets, et la tension énorme des cordes en chanvre pour tracter ces centaines de tonnes contre un courant puissant.
Le convoi avançait de 10 kilomètres par jour en moyenne, soit 30 à 40 jours pour faire Arles - Lyon. En revanche la descente s'effectuait en seulement 3 jours. Pour cela, les chevaux étaient embarqués sur des "bateaux de chevaux" qui accompagnaient le convoi, c'était leur seul vrai moment de repos.
Les mariniers propriétaires d'un petit attelage avaient intérêt à soulager les efforts de leurs bêtes. Pendant qu'un marinier les conduisait, l'autre aidait ses bêtes en s'harnachant avec elles.



-la traction mécanique, par des tracteurs diesel par exemple (Latil), à partir de l'entre-deux-guerres, jusqu'à la fin des années 1960.



D?autres modes de traction existent, comme le touage, mais ne nécessitent pas de chemin de halage. À l'origine, le touage désigne un treuillage quand celui-ci s'effectue depuis le bateau lui-même. Par extension, le mot a pris un sens plus répandu, désignant une technique de remorquage de convoi faisant appel aux services d'un bateau très particulier, le toueur.



Toeur à vapeur sur le canal de la Marne au Rhin.

Un convoi de bateau s'apprête à franchir la voûte de Pouilly-en-Auxois, tractée par le toueur électrique au premier plan.




:bisou:

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 10:07



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Bonjour à tous,

Le week end a été ensoleillé et particulièrement doux.
Nous en avons profité un maximum ; nous avons même mangé dehors et fait le barbecue.

Je vois que vous n'avez pas chomé les uns et les autres, Que de beaux reportages et de magnifiques photos.

Bravo à tous.

Bisous et à+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Claude.H323
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 11:11


Inscrit le: 03/01/2008
Messages: 750
Bonjour Bénédicte,bonjour à tous,
Cette nuit,j'étais trop fatiguée pour répondre Sleeping mais j'ai bien recu votre message, en voici la preuve Smile Je vous remercie pour tous ces renseignements très utiles et efficaces.Dans les "métiers d'autrefois" j'ai bien trouvé p 26 la "batteuse d'or".
Je trouve que vous tous et toutes, les bénévoles, vous faites un travail fantastique (illustrations superbes).
Bravo et merci pour toutes ces précieuses informations.bravo :bisou: En effet hier il était impossible d'accéder à ces pages.
Cordialement.
"Claude-Andrée"
12.Amiel,Arnal,Blanc,Bouby,Bouisset,Caissials,Clary,Combart,Couffinhal,Delmas,Granier,Issaly,
Lacout,Lacroix,Louyri,Maleterre,Marty,Molinier,Montfort,Mourlhome,Sirven,Tamalet
23.Betoux,Brunet,Buffet,Burdy,Capillon,ciallis,Clavaud,Ducouret,Fournioux,Fringaud,Fumat,Junjaud,
Lafond,Lemerle,Penot,Pergaud,Rondeaux,Sérier,Texier.55.Scheffer
56.Agasso,Benoit,Cadero,Chapon,Daniel,Hervé,Jacob,Jaffré,Jaillier,Kerfiloué,Leduc,Lefranc,
LeGrouiérec,LePichon,LeRay,LeReboursé,LeThexier,LeTily,Loiseau.
57.Aubertin,Chouffeur,Cune,Fourcade,Grandjean,Hurlin,Parcot,Peltrel,Schmitt,Thirion
59.Broutin,Dattiches,Deholande,Delemar,Delestrez,Fauville,Frémaux,Gossart,Hadoux,
Hannoteaux,Heyé,Lami,Marescaux,Morel,Oudart,Roch,Tuboise.
62.Cuisse,Delattre,Deneuville,Dubart,Fauville,Hermant,Higly,Labalette,Lelong,Lanson,
Lavallé,Legru,Membré,Planquette,Soléry,Trannin,Verguet 67.Keller.73.Cavet,Laperrière.80.Lelong
81.At,Balsa,Barthès,Bonnefous,Calmettes,Carcenac,Cassaignes,Galaup,Goudal,Joulia,Reilhès,Ser
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 13:45



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
je viens de trouver ceci pendant mes recherches

Girouettes des métiers
http://pagesperso-orange.fr/1001.girouettes/girmeter.htm#les%20services

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 14:02



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Joëlle, Bénédicte, Claude, Jean, notre petit facteur,Kty, Khalida et ceux que j'oublie.:bisou:
Un petit coucou entre deux prises de médicaments. Nurse

Bénédicte, merci pour votre barbier.
Pour ce qui est des ventouses, effectivement, ma grand-mère paternelle en posait mais j'en ai qu'un vague souvenir (j'étais encore qu'un gamin Shocked ).

Bonne journée.

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 14:08



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Jean Marc.

Merci Joelle pour le site...j'y ai trouvé ma girouette...



Alors, tu t'es bien reposée?



:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 15:05



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Pour toi Béné,

que des girouettes de chouettes

http://pagesperso-orange.fr/1001.girouettes/cadoi.htm

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 15:32



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 15:46



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
pour les ventouses ,quand j'étais petit mon père se soignait avec ça quand il était mal foutu ,un peu de coton hydrophile dans des pots de yaourt en verre ,on allume le coton et on retourne le pot et on le pose sur le dos et le tour et jouer!!!(une dizaine ,pas autant que sur la photo )j'avais le droit de les retirer,mais pas de les mettre car ça bruler les doigts

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 18:11



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963



:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 19:20



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 20:30



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonne soirée à tous

A demain.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 12 novembre 2008 22:38



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonne nuit béné,
:bisou: à demain

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 10:07



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
un petit bonjour !!!,je ne veux pas réveiller Kty qui dort encore chut !!!

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 10:18



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Jolis minous et chouette chouette.....

Pour Jean

Notaire

Officier public qui reçoit, rédige et authentifie les actes et contrats qui sont soumis aux personnes intéressées.


Peinture du XVIe siècle d?un notaire, par le peintre Flamand Quentin Matsys


Histoire

Le mot «notaire » vient du latin notarius, de nota note.
A Rome, les Scribes sont des greffiers payés par le Trésor Public, pour consigner les actes des différents magistrats, et les lois, afin d'en garantir la validité.
Au troisième siècle de notre ère, durant le Bas Empire romain, des fonctionnaires dont le rôle s'apparentait à celui des notaires, authentifiaient déjà des contrats au nom de l'État. La colonisation introduisit l'institution en Gaule, et les "notaires gaulois" rédigeaient des actes, notamment en vue de recenser les terres pour déterminer l'assiette de l'impôt foncier.
L'institution disparaîtra avec les invasions barbares et fera sa réapparition au IXème siècle en vertu d'un capitulaire de Charlemagne.

L'histoire du notariat en France est assez obscure avant Saint Louis. C'est lui qui attacha au Châtelet 60 clercs sous le titre de Notaires Royaux, chargés de recevoir tous les actes de la juridiction volontaire.
Ils remplissent si bien leur mission, que Philippe Le Bel les étend en 1302 à toutes les terres de la couronne.
François 1er fixe leurs attributions en 1542 sous le nom de Tabellions.
Henri III créé en 1575 les Gardes-Notes, dont la mission est de veiller à la bonne conservation des actes, en particulier lorsqu'un notaire disparaît.
Henri IV remanie tout cela en 1597 : les tabellions sont définitivement remplacés par les notaires et garde-notes et ilfait du notaire le détenteur du sceau de l'Etat.

La langue française est obligatoire depuis 1539 (Villers-Cotterêts) et le contrôle des actes depuis 1693. L'acte est aussi appelé "minute".
La Révolution les transforme en notaires publics le 6 octobre 1791.

Il faudra cependant attendre la loi du 16 mars 1803 pour voir une réelle réorganisation.
Un grand nombre des notaires disparaissent.
Mais c'est seulement au 20ème siècle, lors de la fin du plus grand conflit mondial, que l'ordonnance du 2 Novembre 1945 permet au notariat de se doter de structures institutionnelles et crée le Conseil Supérieur du Notariat.


Les différents notaires sous l?Ancien Régime

Sous l'Ancien Régime, il existait en France trois sortes de notaires, les notaires royaux exerçant auprès des justices royales, les notaires seigneuriaux, nommés par les seigneurs justiciers, les notaires apostoliques qui passent tous les actes concernant les bénéfices.

-Le notaire royal : est celui qui tient ses provisions du roi, à la différence des notaires des seigneurs ou subalternes, qui tiennent leur commission du seigneur de la justice où ils sont reçus. Le notaire royal peut instrumenter sur toute la province, et traite des affaires plus nombreuses et plus importantes. Seuls les notaires du Chatelet peuvent instrumenter dans toute la France.



Buste représentant Maître François Emmanuel Arnaud,
notaire royal (de 1764 à 1798)

-le notaire seigneurial : est commis par un seigneur pour instrumenter en ladite qualité dans l'étendue de sa justice de ce seigneur, et il prête serment devant le juge de ce seigneur. Ainsi, seuls les seigneurs hauts-justiciers ont droit de tabellionnage, c?est à dire le droit d?avoir un ou des notaires. Le notaire seigneurial ne peut instrumenter que dans le ressort de la justice seigneuriale. Lorsqu'une paroisse, même petite, relève en partie d'une seigneurie en partie d'une autre, on trouve deux notaires ...
Le notaire seigneurial n'existe pas dans chaque paroisse. Du fait qu'il ne peut instrumenter que dans les limites de la seigneurie, il ne traite que de petites ventes de quelques boisselées de terre, quelques baux à moitié ou fermages, et son revenu est faible. En fait, il doit compléter ses revenus en prenant d'autres charges comme fermier (intendant) d'un bien seigneurial, etc...





-le notaire apostolique : est un officier public établi par les évêques ou archevêques dans leur diocèse, (aurefois par le pape) pour y recevoir les actes concernant les mêmes matieres spirituelles & bénéficiales (nominations des chapelains, etc? et revenus). Tous les notaires apostoliques sont établis de l'autorité du roi ; c'est
pourquoi on les appelle notaires royaux & apostoliques.

Dans les actes on peut aussi voir:
-Notaire en cour laïque : terme parfois utilisé pour désigner le notaire royal laïc ou le notaire seigneurial, par opposition à notaire de cour d'église ou apostolique.

-Notaire de la cour : nom que l'on a donné aux notaires et secrétaires du roi servant près du parlement ou de quelque autre cour souveraine ; devenus par la suite les secretaires du roi près les cours.

-Notaire garde-notes : notaire qui a droit de garder les notes, minutes, registres et protocoles de ses prédécesseurs. Sinon, les veuves et héritiers gardent les minutes, ou les donnent à ceux qu'ils jugent à-propos.

-Notaire au châtelet : notaire royal reçu et immatriculé dans un siége qui a le titre de châtelet, comme les notaires au châtelet de Paris, ceux du châtelet d'Orléans, du châtelet de Montpellier, etc. L'établissement des notaires au châtelet de Paris est sans doute aussi ancien que le tribunal dont ils sont membres.
(Sources: Encyclopédie de Diderot et d'Alembert)

Le métier de notaire est quelque peu différent de celui que nous connaissons aujourd'hui. Il est banquier, marieur, médiateur, agence immobilière, etc... Contrairement à une idée reçue, même les gens modestes y ont recours, ne serait-ce que pour les baux avec le propriétaire, ou son fermier (intendant), renouvelés régulièrement.



D?où l?utilité de consulter les Archives notariales.
Les archives notariales sont un des moyens de remonter les ascendances au delà des registres paroissiaux.


La nuit du 4 août abolit le régime féodal et supprime la vénalité et l'hérédité des offices. Le 29 septembre 1791 un décret efface le passé et réorganise le notariat. on ne parle plus désormais que de notaires publics. Quelques années plus tard, est promulguée la loi organique du 25 ventôse an XI qui régit encore le notariat.



Actuellement , les notaires sont en France des Officiers Ministeriels qui, étant titulaires d'une charge, remplissent une tâche de service public. Leur rôle consiste principalement dans la rédaction de conventions dans la forme authentique, dont ils conservent la ?minute? et dont ils délivrent aux parties des?expéditions?



Le notaire conseille les familles (et les particuliers en général)Il peut être consulté et règle tout ce qui concerne le patrimoine familial (contrat de mariage, donation, testament, ...) et la préparation de la transmission des biens. Aussi, la gestion du patrimoine est un domaine qui entre dans sa compétence, afin de régler les difficultés liées à l'organisation et à la transmission de celui-ci.
Dans un autre domaine lié au patrimoine, il est garant du transfert de propriété. En effet, il garantit la sécurité dans laquelle doit s'exercer le transfert de propriété d'un bien. Il établit ainsi un acte (souvent le contrat de vente), précisant rigoureusement les termes de l'accord entre le vendeur et l'acquéreur et les obligations respectives de chacun.
Concernant l'origine de la propriété, l'existence de servitudes ou encore les règles d'urbanisme, il se charge d'effectuer les vérifications adéquates. Il agit de même pour la situation hypothécaire de l'immeuble et le cas échéant, il purge les droits de préemptions susceptibles d'être exercés en raison de la mutation.

Il conseille les entreprises : En matière de droit des entreprises, il rédige les cessions de fonds de commerce, établit les baux et leur cession et d'une manière plus générale, il élabore tous contrats ou conventions concernant l'activité économique


:bisou:
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 11:38



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Bénédicte, Jean, Christophe, Kty.:bisou:
Super article sur les notaires!bravo bravo bravo
Bonne journée.Neutral
Michel.L2227
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 13:11


Inscrit le: 11/12/2007
Messages: 527
bonne journee a toutes et tous
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 16:59



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Et bien Jean, il faudra que tu nous explique la différence entre portier et concierge de château.....moi, la vie de château je ne connais pas tropMr. Green...


bravo Joelle pour ta 28ème place!


:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 17:00



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Jean, Jean Marc, et tout le monde,

Bravo Béné pour les Notaires :

Un petit complément

Sous l?ancien régime et depuis 1671 pour la Flandre, les notaires sont tenus de tenir en 2 exemplaires les actes passés devant eux. L?un conservé dans les minutes de l?office notarial, et l?autre exemplaire alimentant l?office de tabellion « gardes notes » de la juridiction dont dépendait l?office notarial.




[color=blue]Le tabellion « garde note » était un officier en charge de « recevoir, garder, grossoier, sceller de notre scel et signer tous contracts, obligations, testaments et autres actes passés devant notaires » comme le rappelle l?édit du Roi de France d?avril 1671

Cette fonction n?apparait dans le Nord de la France qu?à partir de 1671, suite au traité d?Aix la Chapelle et l?annexion au royaume de France du comté de Flandre.

1/ Tabellion et notaire : deux fonctions différentes mais complémentaires

Le rôle du tabellion « gade note » était de conserver les minutes émises par les notaires et d?en délivrer des copies si nécessaires. Tandis que le rôle du notaire se limitait à l?émission des actes.

Tabellion : conserve et dresse les copies officielles des actes notariés
Notaire : rédige les contrats notariés

Ces deux fonctions sont donc à dissocier, cependant dans des juridictions de faible étendue on rencontre fréquemment des tabellions exerçant également la fonction de notaire [/color

Bisous
à+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 17:00



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Coucou Béné,

où as tu vu que j'était 28eme, je trouve pas????????

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 17:03



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
J'ai cliqué sur un ancien lien pour aller sur la photo....
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 17:14



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Pour voir les résultats du concours photo,je remets ce lien,on a acces au palmares:

http://www.notrefamille.com/v2/concours-photo/zoomphoto.asp?photoid=1250

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 17:17



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Merci Béné,

moi je les avait tous jetés à la corbeille.

J'ai commencé mes courses de Noël cet aprem et je suis vannée;

Bisous à+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 18:35



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142

CONCIERGE DE CHATEAU

Celui qui a la garde d'un château, d'un hôtel, d'une prison.
Concierges étonnés de ces sombres manoirs, à ce roi glorieux ouvrez vos cachots noirs. [Racan, Psaume 23]
Autrefois, nom d'un office considérable.
La reine Isabelle de Bavière avait la garde royale ; dès le 25 février 1413, elle s'était fait nommer concierge de la conciergerie du palais ; ce poste considérable, et quelquefois rempli par les plus éminents personnages, donnait au titulaire la garde du corps ou de la personne du roi. Isabeau de Bavière, par M. VALLET DE VIRIVILLE.


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 18:54



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
LE PORTIER

Le portier enfin a une tâche plus limitée mais possède un rôle symbolique fort puisqu'il est garant des entrées et des sorties du lieu clos qu'est le château.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 19:03



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
COUCOU ?je viens d'avoir un acte avec comme date: l'an mille sept cent soixante et vingt,le curé ne savait pas que 1780 cela ne s'écrit pas comme ça ???,c'était en Moselle (pas en Belgique ,ni au Luxembourg)

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 19:49



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Jean, voici ce qu'on trouve dans le dictionnaire à l'epoque

Dictionnaire de L'Académie française, 1st Edition (1694)


Garde (Page 512)
Garde. s. m. Cavalier ou fantassin d'une Compagnie qui est destinée pour faire la garde auprés du Roy, d'un Prince, d'un Gouverneur, &c. & qui a des casaques de livrées sur lesquelles il y a certaines marques. Il n'avoit avec luy qu'un de ses gardes.

Gardes-du-corps, Sont ceux qui gardent la personne du Roy. Un Garde du corps bien monté. Capitaine, Lieutenant, Enseigne des Gardes-du-corps, ou simplement, des Gardes.

Exempt des Gardes, est un Officier ainsi appellé, parce qu'en effet il est exempt de faire la garde & de porter le hocqueton & la pertuisanne, lequel aprés les principaux Officiers de la Compagnie commande les Gardes & porte le baston pour marque de son authorité.

Quand Garde, signifie une seule personne, il est masculin; mais quand il signifie la Compagnie, il est feminin. La Garde Escossoise. les Gardes Françoises.

Le Regiment des Gardes, Est le Regiment d'Infanterie destiné pour garder les avenües des lieux où le Roy est logé. En parlant des Officiers & des soldats de ce Regiment, on dit, Capitaine aux Gardes. Lieutenant, Enseigne aux Gardes. Sergent aux Gardes. Soldat, Cadet aux Gardes, pour les distinguer des Gardes du corps.

Il signifie aussi, Les personnes que l'on donne pour garder quelqu'un, afin qu'il ne s'eschappe pas. Ils ont querellé ensemble, il leur faut donner des gardes. il n'est pas prisonnier, mais il a des gardes. il a trompé ses gardes & s'est evadé.

Gardes des Mestiers, Maistres & Gardes, Sont ceux qui sont élûs dans le corps de chaque mestier, pour avoir soin qu'il ne s'y fasse rien contre les reglemens.



Je ne vois que la première définition pour ton ancêtre....

Autre chose, il était notaire...était-il fils de notaire?


Notaire

Conditions pour la réception et l'exercice de la profession sous l'ancien régime.
Age de plus de 25 ans (majeur).
Moyennant une taxe lors de chaque mutation l'édit de 1597 avait rendu l'office de notaire héréditaire, la cas échéant des dispenses d'âge pouvaient être octroyées par arrêt du conseil d'état du roi aux fils de
notaire.
Enquête de moralité (attestation de bonne vie et moeurs délivrés par le curé ou le vicaire de la paroisse).
Extrait authentique de son acte de baptême.
Obligation de professer la foi catholique, apostolique et romaine.
Avoir été durant 5 ans clerc chez un notaire. Des dispenses étaient octroyées au fils de notaire.
Achat de la charge ou héritage et demande à être "pourvu" de son office.
Une copie des lettres de provisions d'office était adressé au requérant, une copie était conservée aux archives royales.
Une fois en possession de ces lettres le nouveau notaire devait se faire recevoir au siège du bailliage, ou de la sénéchaussée, dont il dépendait et adressait pour cela une requête au lieutenant général.
Date prise, on procédait à une second enquête, plus approfondie de bonne vie, moeurs et capacités de l'impétrant en faisant une fois de plus appel au témoignage du curé ou du vicaire de sa paroisse, mais également à ceux des hommes de loi et des maîtres qui l'avaient connu précédemment.
Ayant ensuite produit son certificat de baptême, il pouvait enfin prêter serment et était alors définitivement reçu le même jour.
(Article de Ge Magazine n° 184 relevé par Yves Marret)

........reflechis


:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 19:56



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Christophe, la Moselle c'est quand même l'Est de la France.... plus proche de la Belgique que de la Bretagne ou du Languedoc...tu ne crois pas?Wink

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 20:13



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonsoir Béné et bonsoir à tous
à demain
bisous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 13 novembre 2008 20:30



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir Joelle.A demain :bisou:

Si vous voulez savoir pourquoi on dit soixante-dix,quatre-vingt, quatre-vingt-dix ...et non septante,octante,nonante, comme nos cousins belges ou suisses...

http://monsu.desiderio.free.fr/curiosites/septante.html

Bonne nuit à tous
:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 14 novembre 2008 06:03



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Répondre |  | 

Aller au forum