Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 25 septembre 2008 22:31



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Hiding Sibie

Bonne nuit à tous.

A demain

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 00:04



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonne nuit


"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 06:33



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569


A très bientôt
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 10:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Chez moi,pluie encore....

Bonne journée

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 14:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Pour Jean

Juge



L'accusé devant son juge

Les officiers de justices et leurs auxiliaires

- Le Sénéchal , seul juge civil et criminel, présidait le tribunal et jugeait en haute justice. Tous les Sénéchaux des juridictions royales au moins jusqu'en XVIIe siècle furent nobles, après leur office passa entre les mains de bourgeois notables.


Les Procureurs
Le Procureur général du roi représentait la partie publique - office noble représentant direct du roi qui a la charge de défendre devant les juges les intérêts du souverain et de poursuivre les criminels. Il veillait en outre à l'exécution des ordonnances du tribunal : il dressait la liste de ceux qui étaient mal observés et l'envoyait au procureur général du Parlement.
En matière criminelle il ne pouvait procéder que par voie de réquisition et ne pouvait faire aucun acte d'information ni décréter lui-même une arrestation. Le Sénéchal est l'agent mandataire du souverain. Il surveillait les officiers et tous les auxiliaires de la justice, signalant toute irrégularité ou tout acte de prévarication au procureur général.

Pour en savoir plus sur la justice sous l'Ancien Régime:

http://www.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10050&ssrubrique=10288&article=11910




:bisou:
Line.I
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 15:08



Inscrit le: 05/05/2006
Messages: 1 447
Bonjour,

Je rebondis (avec un peu de retard) sur deux sujets que vous avez étudiés plus haut : au pays du textile mais aussi du bois (pays d'Olmes)j'ai des ancêtres peigners mais aussi peigneurs à buis.

Je vais aussi essayer d'extraire la photo du bac de mon AGP (celui qu'il utilisait pour que les vaches traversent l'Ariège).

Et, j'ai une colle : toujours dans le textile je pense, la fille est retordeuse, ça je connais le père est "DOUSSEUR" : j'avoue que je n'ai même pas le début d'une idée.

Bonne journée à tous.
Line
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 16:52



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Line

Il doit s'agir de:

drousseur
Ouvrier dont l'emploi est d'engraisser la laine avec de l'huile et de la carder avec de grandes cardes de fer, Dict. des arts et m. Amst. 1767, Drapier.
Celui qui donne le lustre au drap.

Amicalement


Line.I
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 17:25



Inscrit le: 05/05/2006
Messages: 1 447
Bonjour et merci,

Je crois que je vais changer mes lunettes ... et dire qu'il y a des gens qui font appel à moi pour déchiffrer leurs actes, après ça je ne suis plus crédible ... Laughing

Merci beaucoup.
Line
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 17:33



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Jean, Jean Marc, Khalida, et à notre Sylvie préférée,
Bisous à tous

Je me débats toujours dans une galère pas possible, avec mon installation de chauffe eau solaire. Voilà une semaine, que les ouvriers sont à la maison, et cherchent pourqoi, ca ne marche pas.

Dernière hypothèse, c'est le cumulus qu'il va falloir changer!!!!!

J'en prend encore pour 3 jours de travaux.

En attendant, je peux pas bosser, ni venir vous voir, il coupent sans arret le courant.

à bientôt, j'espère, très vite


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 18:22



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Chauffe-eau solaire.....Joelle,ça serait pas qu'il te manque le soleil?Mr. Green ....

Allez,courage,tu vas en voir le bout....

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 21:32



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée,


pour le chauffe eau solaire ,à cette heure,maintenant c'est le soleil le problème

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 26 septembre 2008 22:14



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Bénédicte, Joëlle, Line, Sibie, Khalida, Jean et Christope et à tous ceux que j'aurais oublié.:bisou:
Joëlle, Jules Renart disait : "Si on construisait la maison du bonheur, la pièce la plus grande serait la salle d'attente". Mr. Green
Line, nul n'est prophète en son pays...Book
Bénédicte, j'ai une question. Vous faites souvent référence à des encyclopédie, dicos. Mais vous travaillez avec combien de ces ouvrages ? Et les possédez vous ? En attendant, j'apprécie beaucoup les articles que vous nous rédigez.WOW WOW
Bonne nuit à toutes et à tous.

khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 27 septembre 2008 06:00



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 27 septembre 2008 10:25



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Pour se proteger du soleil....



Merci Jean Marc. Les dicos et encyclopédies,je les trouve sur Internet...

Bonne journée

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 27 septembre 2008 12:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
etThumb Up

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 27 septembre 2008 20:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Hiding Sylvie

Bonne soirée à tous.

A demain.

:bisou:
Deschamps.P7
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 27 septembre 2008 21:43


Inscrit le: 05/06/2008
Messages: 24
bonsoir,j'ai trouvé sur un acte de mariage datant de 1806 le métier d'homme de confiance,j'ai une vague idée mais si vous avez la vrai définition ,ça m'arrangerais.Félicitation pour cette rubrique très instructive.A+
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 28 septembre 2008 10:18



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Deschamps

Ayant moi-mème un homme de confiance pami mes ancêtres, voici ce que j'avais trouvé:

Homme de confiance

Employé de pleine confiance qui gère une proriété ou les affaires d?une personne riche (ou d'une institution...).
Sorte d?intendant,de régisseur..

Amicalement

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 28 septembre 2008 15:01



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Merci Jean pour cette belle laitière...


Là dedans,on ne mettait probablement pas de lait..mais sûrement du bon vin,peut-être de Bordeaux....



Bonne après-midi

:bisou:
P.Fontelaye001
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 28 septembre 2008 17:35


Inscrit le: 31/01/2005
Messages: 206
Hiding Hiding

Coucou à tous

Joëlle : on a un magnifique soleil aujourd'hui. Je t'en envoie un peu pour ton chauffe eau solaire!!!

Je vois que cette file est toujours aussi intéressante et c'est génial

:bisou: :bisou: :bisou: à tous (je vais récupérer ma fille à l'équitation)

Patricia
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 28 septembre 2008 22:03



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Coucou Patricia

Bonne soirée à tous

A demain.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 10:23



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

OK Sylvie .

Pour Jean

Faiseur de charrue

La charrue apparut, de manière indépendante, en plusieurs endroits de la moitié nord de l?Europe, au début de l?ère chrétienne. La charrue est utilisée pour les labours profonds (tandis que l'araire permet un labour superficiel ; l'araire est considéré à tort comme l'ancêtre de la charrue.Elle est apparue en effet bienplus tôt-IVème millénaire avant J.C.-mais, en fait, ces deux instruments aratoires ont coexisté au fil des siècles, chacun ayant ses propres spécificités)


Charrue ancienne au travail, Les Très Riches Heures du duc de Berry, XVe siècle.



La charrue est une machine composée de plusieurs pièces travaillantes : le soc et le coutre découpent la terre respectivement selon un plan horizontal et vertical, de manière à dégager une bande de terre de section rectangulaire, pendant l?avancement de la machine. Le versoir prolonge le soc et retourne cette bande de terre dans un sillon ouvert au passage précédent. Le versoir et le coutre sont fixés sur l?age. Le coutre et le soc sont en fer, par contre le versoir est constitué d?une simple planche en bois. Dans les charrues plus perfectionnées, le versoir est aussi en fer et, pour mieux retourner le sol, il présente une forme hélicoïdale. Versant la terre d?un seul côté, la charrue est un instrument dissymétrique, difficile à maintenir en ligne en raison des forces latérales qui s?exercent sur le soc et le versoir. Il est également difficile de garder constante la profondeur de travail du fait des forces verticales variables qui sont appliquées à l?ensemble soc - versoir. La charrue est guidée par deux mancherons maintenus par l?agriculteur. Pour faciliter sa maîtrise, on imagine un avant-train, constitué d?un essieu sur lequel repose l?age de la charrue. La charrue étant une machine complexe, on peut imaginer que de nombreuses mises au point et essais aient été nécessaires avant d?arriver à un fonctionnement satisfaisant.


Labour à la charrue.

Le faiseur de charrues pouvait être un forgeron spécialisé,le métier de forgeron se déclinant en différentes spécialités : maréchal ferrant, serrurier, faiseur de cercles,faiseur de charrue, maréchal, chaudronnier, maréchal des forges...
forgeron (marechal ferrant) p 14 p44

Ou bien la fabrication des charrues pouvait être faite par un charron (qui souvent possedait une forge).
charron p 35 et 61

Bonne journée.




:bisou:
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 11:15



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
Hiding









à suivre....



http://gw.geneanet.org/sylvie953
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 11:33



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
la suite









à suivre....










http://gw.geneanet.org/sylvie953
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 11:42



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
la suite





à suivre encore un ti moment reste 5 pagesWOW



http://gw.geneanet.org/sylvie953
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 12:21



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour tout le monde,

pas de faiseur de charme (s) mais un charmeur de serpents.
Peu de gens en auront chez leurs ancêtres!!!!!!!! mais ca me fait plaisir.



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 12:22



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Bénédicte, Sibie, Patricia, Joëlle, Jean.
Un petit bonjour en passant.:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 12:23



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Merci Sylvie pour cet excellent article sur les scieurs de long.

et bravo à Béné qui comme d'habitude nous a gratifié d'un joli et complet reportage sur le "faiseur de charrues"

Bises à tous et à+



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 12:51



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Salut Joelle, contente de te revoir!
Ça y est, tu peux te doucher?

bravoSylvie,très interessant reportage.
J'ai moi-même un scieur de long auvergnat dans mes ancêtres (d'Usson,Puy de Dome)qui s'est établi en Lorraine.D'après ce que je viens de lire, ce n'était pas la route habituelle.....

Un faiseur de charmes ,Jean, ça s'appelait un sorcier je crois....

:bisou:
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 13:07



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
suite des scieurs de long.





à suivre...



http://gw.geneanet.org/sylvie953
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 13:15



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
WOW et enfin voici la fin des scieurs de long ouf j'y suis quand même arrivéefou Laughing



Bon tout ceci m'a donné très faim je vous dit à tout à l'heure et bon appétit pour tout ceux qui ne sont pas passés à tables :bisou: @+



http://gw.geneanet.org/sylvie953
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 13:23



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Vous devez savoir que les Magiciens sont des gens qui utilise la magie Diurne, et que les Sorciers utilise la magie Nocturne. Donc, leurs but est totalement opposé (même, si il y a beaucoup de sort en commun). Un Sorcier utilisera par exemple un sort de localisation pour chercher et tuer un humain, alor que le Magiciens utilisera le même sort pour sauver cet humain. Un Sorcier aura plus comme but la vengenca et un Magicien, la protection. on peut aussi différencier un Sorcier d'un Magicien nottament par un rituel, le Sorcier fera un rituel plutôt la nuit et un Magicien le jour.

Ce que vous devez retenir :
- Les sort Diurne sont utilisé par les Magiciens et les Nocturnes par les Sorciers,
- Le but d'un Sorcier et d'un Magicien sont totalement opposés,
- Les rituels se font le jour pour les Magiciens, la nuit pour les Sorciers.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 13:39



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Quelques définitions

Selon le Littré:
Charme=
1°Effet prétendu d'un art magique qui change l'ordre naturel.


CHARME, ENCHANTEMENT., Le charme (carmen) est une formule en vers ou en prose mesurée à laquelle on attribue la vertu de troubler l'ordre de la nature. L'enchantement (incantamentum) est l'action de prononcer cette formule. Comme à tout moment, dans le discours, on prend la cause pour l'effet ou l'antécédent pour le conséquent, la différence des deux mots disparaît, et ils sont la plupart du temps synonymes.


et bien sûr:

4°S. m. plur. En parlant d'une femme, attraits, appas

CHARMES, APPAS., on est très porté à confondre absolument ces deux termes. Mais, à une époque où l'on était plus près du sens primitif des mots, Malherbe n'a pas hésité à mettre : ses appas et ses charmes. En effet, appas se dit des beautés qui attirent ; et charmes, de celles qui agissent par une vertu occulte, magique.

Un charmeur de feu


Le sorcier Vauzanges
Dessin aquarellé (23 x 30 cm), collection Musée du Cloître, Tulle ©.
Pour son reportage sur les magiciens et les sorciers de Corrèze dans le Tour du Monde, Gaston Vuillier se rend chez un sorcier très renommé, Vauzanges, dit "Nouné". Il savait arrêter les hémorragies, "charmer" le feu, c?est-à-dire endormir la douleur des brûlures, extraire les plombs qui avaient pénétré dans le corps par accident, guérir les fluxions et les goîtres. Les deux hommes procèderont à un échange de services : Vuillier fera son portrait, Vauzanges diagnostiquera un début de maladie chez Vuillier et l?en guérira.

et une charmeuse de serpents


Tableau d'Henri Rousseau (le Douanier Rousseau)



Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 13:52



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
D'accord avec toi Jean.

Je me suis régalée de le lire.Merci Sylvie.

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 14:50



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

bjr Sibie, Jean, Joelle, Béné, Jean Marc......
Pas bcp de tps pour venir.
A très bientôt
Khalida

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 17:06



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Thumb Up

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 19:56



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonsoir Béné, Sylvie, Khalida, Jean Marc, Jean, eet tout le monde.

Passez une excellente soirée et... à demain

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 20:44



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
un petit coucou,bonne nuit

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 21:08



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonne soirée

A demain

:bisou:
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 29 septembre 2008 21:25



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonne nuit la file.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 10:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Joelle, Sylvie,Jean Marc,Khalida, Christophe,Jean..et tous ceux que j'oublie....

Fermaillier fermailleur

Fabricant de fermoirs.


Fermoirs pour bijoux



Un opuscule rédigé dans la seconde moitié du XVème siècle,par Jean de Garlande, qui y passe en revue les différentes industries existant à cette époque à Paris, nous apprend que les orfèvres de cette ville, déja réunis en communauté,étaient nombreux habiles et assez pauvres.(....)

Il y avait quatre espèces d?ouvriers en Orfevrerie (aurifaborum industria): les monétaires,les fermailleurs,les fabricants de hanaps ou vases (cipharii) et les orfèvres-joailliers proprement dits.(...)


1" Les monétaires, qui fabríquent les monnaies, semblent riches; mais ils ne le sont pas. Les deniers qu'ils fabriquent ne sont point à eux; on envoie ces deniers au Pont au-Change, pour qu'ils soient changés par les banquiers et les Lombards, qui spéculent sur les especes monnayées.(....)

2" Les fermailleurs offrent des fermoirs grands et petits, de plomb et d'étain , de fer et de cuivre. ils font aussi de beaux colliers et des grelots sonores.?
La fabrication des grelots était assez considérable, surtout en Allemagne, pour former la principale, industrie de certaines villes. Mais on ne fabriquait pas en France, comme dans les villes germaniques, des grelots d'or et d'argent destinés à orner les habits de cérémonie des princes et des seigneurs.


3? Les artisans qu? on appelle ciphorii (hanapiers) décorent les vases de lames d'or et d'argent , el montent les coupes sur des pieds;ils les entourent de cercles pour les rendre plus belles, plus solides el plus durables.?(...)

4? Les orfèvres se tiennent assis devant leurs fourneaux et leurs tables sur le Grand-Pont; ils fabriquent des hanaps, des fermails, des colliers, des épingles, des agrafes, en or et en argent ; ils préparent, pour les anneaux, des turquoises, des rubis, des saphirs et des émeraudes. Le métier de ces orfèvres consiste à battre, avec de petits marteaux sur I'enclume, des lames d'or et d'argent, el à enchâsser les pierres précieuses dans les chatons des bagues à I'usage des barons el des nobles dames. ?

(Le livre d'or des métiers
Auteur P. L. Jacob, Francisque Michel, Ferdinand Seré, Édouard Fournier
Publié par Seré, 1850)



Collier de grelots.

Si j'ai bien compris, le fermaillier ne travaillait pas les métaux nobles, c'était réservé aux orfèvres.

Bonne journée.




:bisou:
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 11:58



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
L'inventeur à papier




http://gw.geneanet.org/sylvie953
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 12:06



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
suite



a suivre...



http://gw.geneanet.org/sylvie953
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 12:12



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
suite



a suivre...



http://gw.geneanet.org/sylvie953
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 12:30



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
suite



a suivre...



http://gw.geneanet.org/sylvie953
sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 12:38



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 724
Hiding suite et fin Very Happy





J'éspère que cela n'est pas trop long Embarassed
:bisou: à tous et bon appétit @+



http://gw.geneanet.org/sylvie953
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 12:55



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Bénédicte, Sibie, Joëlle, Jean et ceux que j'aurais oublié.:bisou:
Sale temps ici, en Essonne, aujord'hui.Tout comme vos toutes et tous...Angry
Un temps à faire de la généaogie quoi.Neutral

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 19:36



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Pas grand monde sur le fil....

Joelle ,toujours tes travaux?

Joli chat Jean Marc.

Merci Sylvie; interessnt la doc sur les papetiers.

Bonne soirée à tous.

:bisou:
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 30 septembre 2008 22:30



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonne nuit la file, , Bonne nuit Bénédicte, Joëlle, Jean et ceux que j'aurais oublié.
Demain c'est boulot... Levé 4h00 ...

Merci pour le conpliment Bénédicte.

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 octobre 2008 11:32



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Sylvie, je n'aurais pas pu mieux dire....

Aujourd'hui,et sans trop entrer dans les détails techniques (il existe de nombreux sites sur le sujet)je vais vous parler de:

Photographe



Histoire

Avant la photographie

À l'époque de la Renaissance, les peintres italiens commencent à découvrir les lois de la perspective. Pour simplifier le tracé de leurs paysages, ils utilisent deux appareils optiques qui permettent de projeter sur une surface une image d'un paysage ou d'un objet : la chambre claire et la chambre noire .



Cette dernière était déjà connue par Aristote(384-322 av. J.-C.), par le savant arabe Ibn-Al-Haytham (965-1038) et par Léonard de Vinci (1452-1519) ; on peut la considérer comme l'ancêtre des appareils photographiques. Elle est constituée par une boîte fermée, étanche à la lumière, dont une des faces est percée d'un tout petit trou, le sténopé. L'image inversée d'un objet éclairé placé à l'extérieur devant le trou se forme sur la paroi opposée.
Elle fut employée par de nombreux artistes, dont Giambattista della Porta,Vermeer , Guardi etGiovanni Antonio Canal, dit Canaletto, qui l'utilisa notamment pour mettre en perspective ses célèbres paysages des canaux de Venise.
Le principal inconvénient du sténopé est son manque de luminosité. En effet, la définition de l'image produite, c'est-à-dire la finesse des détails, est en fonction de la dimension du trou. Pour obtenir une image suffisamment détaillée celui-ci doit être le plus petit possible ; mais alors il ne passe que très peu de lumière et l'image est peu visible. Une lentille de verre, qui peut focaliser les rayons lumineux, améliore les performances du sténopé : le diamètre de l'ouverture étant plus important, on admet davantage de lumière et l'image est plus claire.
Le dispositif physique permettant de créer l'image étant inventé, il restait une étape importante à franchir : comment faire en sorte que la vision fugitive créée par la lumière dans la chambre noire se transforme en une image véritable, stable et durable comme un dessin ou une peinture. Autrement dit, comment supprimer le travail du dessinateur ou du peintre, avec tout ce qu'il suppose d'interprétation personnelle, d'erreurs et d'imprécisions, et faire exécuter ce travail automatiquement par la lumière elle-même ?
La découverte de l'action des rayons lumineux sur une surface sensible est attribuée aux alchimistes duMoyen Âge, qui connaissaient les propriétés du chlorure d'argent, sensible à la lumière. Elle fut suivie durant les XVIIème et XVIIIème siècles par diverses recherches (Schulze,Beccaria ,Wegwood).

La première image photographique



Au début duXIXème siècleJoseph Nicéphore Niépce (1765-1833) réussit à obtenir et conserver une image due à l'action de la lumière. Dès 1812, il parvint à obtenir en lithographie des négatifs (grâce au chlorured?argent ) et des positifs (avec du bitume de Judée), mais ces images ne sont pas stables. À la même époque John Herschel en 1819 décrit les propriétés de l?hyposulfite de sodium qui deviendra lefixateur de Mijus .



La plus vieille photographie, datée de1825, est une reproduction par Niépce d?une gravure hollandaise représentant un petit cheval et non, comme on a longtemps cru, une vue de sa propriété de Saint-Loup-de-Varennes (Saone et Loire) qu'il réalise, quant à elle, en 1826 ou 1827


En 1829 Louis Jacques Mandé Daguerre(1787-1851) s'associe à lui pour perfectionner son invention. Niépce meurt en 1833, inconnu et presque ruiné. Mais Daguerre poursuit l'exploitation de son procédé. Quelques mois après la mort de Niépce, il parvient à obtenir une image positive stable.Arago présente la découverte à l'Académie des sciences en 1839 et Daguerre la commercialise sous le nom de « daguerréotype ». L'État français l'acquiert contre une rente viagère, puis en fait « don au monde ».


Un des premiers appareils photos.

Cependant toutes ces images ne pouvaient être produites qu'en un seul exemplaire à la fois, leur qualité était aléatoire, et elles nécessitaient des temps d'exposition de plusieurs dizaines de minutes, ce qui rendait très difficile la réalisation de portraits.

L'invention du négatif


William Henry Fox Talbot(1800-1877) mène des recherches parallèles à celles de Niépce et Daguerre à partir de1833. En 1840, il invente la « calotypie », procédé négatif-positif qui permet la diffusion multiple des images. Suivent d'autres recherches qui, petit à petit, permettent d'améliorer la qualité des images, la sensibilité à la lumière des surfaces sensibles et de simplifier la procédure de prise de vue : 1847« procédé à l'albumine » (Claude Felix Abel Niépce de Saint Victor, cousin de Nicéphore), 1850 « procédé au collodion humide » et 1851 « ambrotypie » (Frédérick Scott Archer), 1852 « ferrotypie » (Adolphe-Alexandre Martin). Il ne faut pas non plus oublier les travaux négatif/positif sur papier de Hypolite Bayard, photographe français (contemporain de Fox Talbot), qui publia en 1839 le premier autoportrait (le noyé-suicide).

De la plaque de verre au film souple

Les premiers clichés étaient réalisés sur des plaques de verre, relativement encombrantes, lourdes et fragiles. En1884,George Eastman met au point les surfaces sensibles souples, et le film encelluloïd, permettant de stocker plusieurs images dans le magasin de l'appareil photographique, supplante la plaque deverre. La diminution de la taille des appareils facilite la pratique de la prise de vues en (presque) tous lieux et toutes circonstances, ouvrant la voie à la photographie de voyage et de reportage.Le procédé de la miniaturisation de l'appareil permet de faire des clichés avec différent type de prise de vue.

. L'avènement de la photographie en 1839 ouvre la voie à une nouvelle activité professionnelle : photographe. Un grand nombre de peintres embrassèrent cette activité naissante, mais également des hommes (et quelques femmes) qui comprirent très vite l'intérêt financier que représentait cette profession.
Les photographes durant cette période ont eu une production considérable et la photo-carte de visite représente alors la majorité de la production. Produite en plusieurs millions d'exemplaires de 1854 aux années 1910, la photo-carte apprend à connaître l'évolution de cette profession.


Une photo carte:ma grand-mère en 1895...

Suivent au cours du XXème siècle toute une serie d?inventions et de progrès techniques qui vont de l?invention du petit format à la phoptographie numérique en passant par l?autochrome des frères Lumiere et la photographie en couleurs, ainsi que le polaroïd.
Pou en savoir plus :

http://www.pixelistes.com/portal/index.php?page=39

(à suivre......)

Répondre |  | 

Aller au forum