Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 juillet 2011 17:34



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Jean Marc, Tina...

Voici la solution:

"Autrefois & jusqu'avant la guerre (1939/45), on employait, pour assouplir les peaux de chevreaux, la crotte de chiens.
Ce procédé est encore employé de nos jours (1947) en Turquie, au Maroc & aux Indes dans les petites tanneries.
C'était un des métiers les plus pittoresques parmi les métiers curieux que l'on voyait à Paris.
Le marchand apportait chaque lundi le produit de ses recherches faites au hasard des rues.
Il ne fallait pas qu'il essayât de tromper le préposé à l'achat qui était toujours très écouté. La crotte était payée à raison 0.75 Fr le décalitre.
Un marchand actif arrivait à gagner 30 à 35 Fr (or) par semaine en 1912."
"
Le monde & la science" édition 1947.

Bonne fin d'après-midi.


:bisou:
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 juillet 2011 21:53



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
bonsoir à tous

Bénédicte :bisou: bravo...super...mais beuck,j'aurais pas aimé habité à côté
de ces peaux"parfumées"Mr. Green
je ne connaissais pas ce métier..


Jean-Marc :bisou:...oui les bourses de vaches sont
encore employées pour la constructions des
maisons en Afrique,Inde etc par les très
pauvres quoi
j'ai vu des documentaires sur la 5

passez tous une douce nuit
:bisou:

à +

Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 juillet 2011 21:54


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonsoir,
il faudrait que ce métier revienne il y aurait moins de crotte de chiens dans les rues.
Tina j'étais partie 2 jours, c'est les vacances.
Sylvie
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 7 juillet 2011 10:28



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous

Sylvie :bisou:....tu n'as pas "les employés de
voirie "qu'ils le font???nous si super , de +
des"sacs "que tu peux prendre accrochés
spécialement pour..et à côté poubelles (pas
les nôtres ) ou cloutés sur le tronc d'un
arbre...on peut nous filer une amende de
5€ Mr. Green...si le maître ne"ramasse"pas...
mais,il est vrai...que certains "passent"
à travers le filet ouioui..sans parler des chiens
dont les maîtres les ont habitué...à sortir
seuls Flex....pour leurs besoins..

Passez tous une bonne journée
:bisou:


à +

Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 7 juillet 2011 16:54


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonjour,
Tina si il y a des employés municipaux, mais pas dans toutes les rues.
Et il existe aussi des canisettes, mais la plupart du temps il n'y a plus de sacs.
Sylvie
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 juillet 2011 11:18



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous

Sylvie :bisou:....chez-nous,à des endroits...des
chiens font derrière le passage de l'employé Angry
mais le + souvent "dans le caniveau"ouioui ..
je te dis pas"les pneus" des voitures en
stationnement et mettant la voiture en route
"après"quoisi l'employé n'est pas passéWOW ..

Christophe...doit se faire bronzer au camping super..

Coucou...Bénédicte et jean-Marc :bisou:..

bon après-midi à tous

à +

Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 juillet 2011 11:50


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonjour,
bon week-end.
Sylvie
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 9 juillet 2011 15:10



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous

ça sent les vacances...peu de monde
sur les forums...jusqu'à fin août...

Ici,il fait chaud et selon la météo
mon bled devrait être en plein..orage??
pas une goutte d'eau et le soleil cogne..

Passez tous un bon après-midi
Bisou

à +

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 9 juillet 2011 17:59



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
juste un bonjour ,je reviens demain matin

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 10 juillet 2011 11:41



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous


Pas grand monde...les vacances et
on en profite pour partir quelques
jours...ça fait du bien de changer
d'horizon de temps à l'autre..

Sylvie...c'est demain que tu pars
15j vers Lourdes??..bonnes vacances
et profite-en au maximum...

Ici,un orage...super,il faisait trop
chaud....la pluie continue..

Passez tous une bonne journée
Bisou

à +

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 10 juillet 2011 19:11



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
coucou,
dernier passage,
je repars demain ,
retour jeudi soir ,
pour encore repartir vendredi.

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 11 juillet 2011 13:29



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Le monsieur de l'autre jour travaillait pour ceux-ci:


Atelier de peausserie de cuir de chevreaux.

Bonne journée et bonnes vacances Smile

:bisou:
Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 11 juillet 2011 21:21


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonsoir,
Tina, je ne suis pas encore partie, dimanche. Mon fils vient pour le pont du 14 juillet.
Sylvie
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 11 juillet 2011 21:23



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonsoir à tous

Bénédicte....les ouvriers devaient
avoir l'habitude de"respirer"l'odeur
et...les fenêtres fermées..quoi
Belle photo en N & B
:bisou:

Sylvie est partie vers Lourdes..
Christophe...au camping...
Jean-Marc...au boulot..

Tina...bientôt à partir...sur la côte
d'Argent...

Passez pour ceux qui restent une bonne nuit
:bisou:

à +

Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 12 juillet 2011 20:53



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir la file. :bisou:
Bénédicte, heureusement que tu as donné la solution : j'étais loin de penser à ça ! quoi
Tina, à Paris, les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les déjections de leurs compagnons sont convoqués au Tribunal de Police de Paris et sont condamnés à une amende de 185 € si mes souvenirs sont bons. Mr. Green
A plus. Wink
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 12 juillet 2011 21:13



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonsoir à tous

Jean-Marc :bisou:...pas ici,mais comme cela est"enregistré"
si le maître se fait reprendre..l'amende doit"grimper"
sans problème...le HIC...le chien SANS maître donc ce
dernier lui a appris à"sortir" seul..."pas de collier"
ni"tatouage" et va le rattraper le chien...pour connaitre
son adresse...

coucou...Bénédicte :bisou: ...

Il a fait 38° à l'ombre...mais pour la météo..33°???

Passez tous une douce nuit
:bisou:

à +

Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 juillet 2011 11:12



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour la file. :bisou:
Tina, tu vas me trouver un peu casse pied, mais, pour les chiens errants peuvent être mener à la fourrière.
Ce qui me rappelle que "bizarement" dans les avenue d'Ivry et de Choisy sur le 13ème arrondissement, il n'y pas de chien errant. quoi Faut dire "aussi" que c'est le quartier chinois de la capitale ! Mr. Green
En étant un peu plus sérieux, aujourd'hui ilm va y avoir de nombreux automobilistes qui vont faire le pont et qui partiront. fou super Malheureusement, certains n'arriveront pas à leur destination.Sad De grâce, respectez les règles de prudence tant pour vous que pour les autres! Blink Il n'est jamais facile à un Officier de Police Judiciaire de'annoncer un grave évènement aux familles... Embarassed
Bonne journée.
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 juillet 2011 18:50



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonsoir à tous

Jean-Marc :bisou:...au moins chez-toi...il y a des lois
que vous mettez bien en pratique...ici"ça ferme les
yeux"...même pour les stationnements devant un garage
avec panneau Flex...je me suis toujours dit"selon l'humeur
ou connaissant très bien le "coupable"..un pote" Laughing ,car
ici"police municipale"...on les voit plus"en grande
conversation amicale" voire"plaisanter"Rolling Eyes que le carnet
et stylo en main...ben oui,"je te connais..tu me connais"
semble être la loi...pratiquée super ..
Il y a toujours eu"des fous du volant"pressés d'arriver quoi...et
rarement blessés dans un accident...les morts sont toujours
du côté...respectant le code de la route Blink...
Parlons pas"des alcooliques ou des drogués..voire les 2"quoi..
permis retiré...pas de problème..ça roule sans super ...

Coucou...Bénédicte :bisou:

passez une bonne soirée
:bisou:

à +

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 juillet 2011 09:29



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous





Bonne Fête.

:bisou:
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 juillet 2011 14:23



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous

Bénédicte :bisou:...ce métier d'autrefois devait bien marcher
les citoyens d'aujourd'hui...sont tournés vers la
technologie...les jeux vidéos etc,beaucoup regardent
le défilé à la télé...mais pour combien de temps??
La photo est très belle..

Bon après-midi à tous
:bisou:

à +

Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 juillet 2011 21:33



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir la file. :bisou:
Merci de cette belle phot Bénédicte !WOW
Tina, pour la P.M, t'as raison... Embarassed A Paris, bientot on va passer aux PVx électroniques.
Ne me demandes pas de détails, ni la date exate, mais ça devrit être dans un proche avenir.
Aujourd'hui 14 juillet et à Pris, c'est le feu d'artifice.
Je vais essayer un petit qqchose là dessus.
A plus.
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 juillet 2011 21:42



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
L’artificier, véritable magicien de lumières, élabore feux d’artifice et jeux de fumées pour le divertissement, le cinéma et les spectacles. Son savoir-faire requiert des règles précises et une mise en œuvre très stricte. Un métier dangereux et exigeant mais tellement passionnant.
Le métier d’artificier est ancien. C’est avec la découverte de la poudre qu’il apparaît pour la première fois en Chine au VIIIème siècle. Dès l’origine, l’artificier est considéré comme un artiste, celui qui maîtrise l’art de faire des explosions de bruits et de lumière. Une ancienne tradition chinoise raconte que les feux d’artifice étaient utilisés pour effrayer les spectres et faire fuir les mauvais esprits.



En France, la poudre est utilisée d’abord sur les champs de bataille (les bombardes de Crécy en 1346) avant de devenir un instrument de divertissement. Au XVIIème siècle, on assiste à de grandes fêtes données dans les jardins de Versailles où les tirs de feux d’artifices célèbrent la prospérité du roi. Très vite, le feu d’artifice va devenir le moyen de réjouissance adopté pour commémorer les événements historiques.

L’artificier : technicien et artiste. Technicien, car il manipule et doit mettre en œuvre des produits réputés sensibles, contenant de la poudre noire et des inflammateurs. Artiste, car il imagine, dessine et crée un spectacle à partir de différents effets pyrotechniques. A chaque fois, il doit séduire le public en suscitant l’émotion au travers de tableaux colorés et, de plus en plus souvent, musicaux.



L’artificier a une double compétence : fabriquer les explosifs et procéder à leur lancement. Le principe d’un tir de feux d’artifice est de déporter ou de différer l’explosion de la bombe. Apres l’allumage de la mèche, un dispositif (l’espolette) retarde l’explosion de la charge (la Chasse), destinée au lancement de billes de poudres (les Etoiles). La fusée décolle, suit une trajectoire précise et explose en plein ciel. Tous les effets visuels, obtenus à partir de composés chimiques, ainsi que l’intensité de l’explosion (le bruit, son envergure…) sont méticuleusement calculés par l’artificier, afin d’exprimer toute sa créativité.

Un métier artisanal et technologique. La pyrotechnie ne cesse d’évoluer au gré des inventions techniques. Bien que la poudre explosive ait été inventée il y a des siècles, la mise à feu électrique puis électronique a permis de créer des spectacles d’une complexité inouïe. Le développement artistique a franchi une nouvelle étape avec les feux Pyromusicaux. Ce type de feu associe effets pyrotechniques et musique et trouve sa beauté dans la parfaite synchronisation de ses deux éléments. Le choix musical détermine le rythme et le sens que l’artiste veut donner à son feu.


Il est important de souligner que ce métier présente des aspects dangereux et exige beaucoup de savoir-faire. Une réglementation stricte régie en France le métier de pyrotechnicien et classe les engins explosifs selon leur puissance. Devenir Maître artificier ne s’improvise pas.
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 juillet 2011 04:19



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
un petit coucou de chez moi ,avant de repartir pour le camping

retour vers le 20 juillet



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 juillet 2011 11:47



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous

Christ...les vacances auront passé à une vitesse..
déjà le 20 tu rentres..:bisou:

Jean-Marc :bisou:...un très beau compte-rendu pour le
feu d'artifice...y auras-tu été vers chez-toi
voir le tien...

Sylvie :bisou:..j'espère que tu passes d'agréables
moments avec ton fiston...que tu auras été dansée
Ici...bal des pompiers...les femmes ne paient pas
l'entrée et 3 boissons gratuites(pas en alcool )pour
elles...je ni ai pas été...pas envie..

Coucou...Bénédicte :bisou:..

Bon appétit et assez un bel après-midi
:bisou:

à +

Joce.F284
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 juillet 2011 12:46


Inscrit le: 14/07/2011
Messages: 299
Mon aïeul Jean Baptiste Chol, originaire de Haute Savoie a pour profession en 1907 lors du mariage de sa fille à Paris (14e): "fondeur". Indice supplémentaire, il était domicilié rue Maison dieu.
Que pouvait-il bien fondre ?
Merci d'avance à tous !
Recherches actuelles en pays de Caux (76), en vrac: Dufour, Rouet, Damamme, Chevallier, Lesueur, Pesquet, Picard, Gillé, Dubuc...
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 juillet 2011 14:37



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Bonjour Jocelyne

Fondeur

Artisan, ouvrier dans une fonderie



CHEZ LE FONDEUR
Tableau de RAFFAELLI Jean François. 4e quart 19e siècle
Lyon ; musée des beaux-arts


La fonderie est l'un des procédés de formage des métaux qui consiste à couler un métal ou un alliage liquide dans un moule pour reproduire, après refroidissement, une pièce donnée (forme intérieure et extérieure) en limitant autant que possible les travaux ultérieurs de finition.

Types de fonderie :
-Fonderie des métaux ferreux : fonte, et acier




-Fonderie des métaux non ferreux : cuivre, zinc et alliages .
-Fonderie alliages légers : aluminium, zamac, et autres alliages légers
-Fonderie d’art


Fonderie Rudier, une des plus grandes fonderies d'art françaises créée en 1874.
Elle travaille entre autres pour le sculpteur Auguste Rodin et pour de nombreux orfèvres tels que Chaumet, Aucoc, Boucheron,...

Dans une grande fonderie, on trouve différents métiers :
• Le Mouleur est celui qui fabrique un moule en sable, à partir d'un modèle. voir p 27
• Le Noyauteur est celui qui prépare les noyaux qui seront incorporés au moule pour réaliser les parties en creux ou en contre-dépouille de la pièce.
• Le Modeleur est celui qui fabrique le modèle en bois ou en résine.
• Le Mouliste est celui qui fabrique un outillage permanent (moulage coquille et moulage sous pression).
• Le Fondeur est celui qui s'occupe des fours de fusion, qui prépare le métal avant la coulée ; et aussi, par extension, celui qui fournit des fonderies à ses clients.
• Le Décocheur est celui qui casse les moules pour sortir la pièce brute de coulée.
• L'Ebarbeur est celui qui finit la pièce en la séparant de son système de remplissage et d'alimentation et en meulant les bavures éventuelles.
• Le Grenailleur ou le Sableur, dans l'atelier de parachèvement, est celui qui s'occupe de grenailler ou de sabler les pièces (bombardement de particules solides tels que billes d'acier ou corindon pour décaper le sable adhérent à la pièce brute de coulée).


Parmir les fondeurs de métaux on parle aussi du….
Fondeur en caracteres : fabricant de caracteres d’imprimerie.
Fondeur de cloches : voir p 10 et p 12

Et en dehors des métaux, le Fondeur de Suif : voir p 92

Bonne journée
:bisou:
Joce.F284
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 juillet 2011 18:01


Inscrit le: 14/07/2011
Messages: 299
Merci Bénédicte ! Je réfléchis à comment trouver les fonderies situées dans le 14e arrondissement de Paris ou tout près à cette époque... J'avais relevé les métiers de fondeur de cloches et de suif, voilà qui élargi le champ !

Bon week-end !
Recherches actuelles en pays de Caux (76), en vrac: Dufour, Rouet, Damamme, Chevallier, Lesueur, Pesquet, Picard, Gillé, Dubuc...
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 16 juillet 2011 11:33



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Même pour les petits métiers il y a eu une première fois......

Colleuse d'affiches


Bonne journée.

:bisou:
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 16 juillet 2011 17:08



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous

Bénédicte :bisou:...AH!les femmes collaient
des affiches bravo...le mur est "bien habillé"
en épaisseur super...

Pas grand monde...mais les vacances Cool...
sauf Jean-Marc :bisou: qui bosse encore..

Ici le temps semble se mettre à la
pluie annoncée pour demain...fait
lourd...soleil et nuages..

Passez tous une bonne soirée
:bisou:

à +

Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 18 juillet 2011 08:42



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour la file.

Les métiers de la fonderie me rappellent mon jeune frère qui travaillait commé ébarbeur Rolling Eyes ; quand il rentrait du boulot, il était noir comme une charbonnier...Laughing Il y a un peu plus de 20 ans déjà.

Tina, oui, j'y suis aller avec mon épouse. c'était merveilleux et le thème étais "la guerre des étoile".super fou
Cet aprèm', c'est visite préventive. Nurse Neutral

A plus
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 18 juillet 2011 10:43



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous


Jean-Marc :bisou:...en effet,cela devait être très beau
comme feu d'artifice...et bruyant aussi...
visite médicale...et bientôt les vacances super super ..

Coucou...Bénédicte :bisou:

Christophe rentre le 20 et Sylvie..peut-être partie

Bonne journée à tous
:bisou:

à +

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 19 juillet 2011 11:24



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Un métier....

Fabricant de globes terrestres.





Histoire des globes terrestres


C'est à la grande époque des explorations et donc des découvertes lointaines, quand l'homme s'intéresse au monde, souhaite l'explorer, le cartographier et communiquer sur ses découvertes, que les globes terrestres font leur apparition dans ce que l'on appelait alors des cabinets d'études, ou simplement dans les bibliothèques familiales.... . Ils sont depuis lors réalisés dans toutes les dimensions, du tout petit globe de poche de quelques centimètres aux grands modèles de près de 1 mètre, montés sur piètement de bois posés sur le sol.
Ce sont tous des objets fragiles constitués d'une sphère généralement en papier ou carton mâché, en plâtre, en bois, ensuite en verre et recouverte d'une feuille de papier imprimé portant le détail de la carte du monde. Il faut pour la conception d'un globe terrestre l'association de compétences multiples en premier lieu desquelles un éditeur et un cartographe.




Le plus ancien globe terrestre parvenu jusqu'à nous est le globe de Martin Behaim, réalisé à Nuremberg en 1492. L'Amérique et l'Australie ne figurent logiquement pas sur ce globe de 51 cm de diamètre.

Le cartographe Martin Waldseemüller adapte en 1507 l'imprimerie aux besoins des fabricants de globes en créant les fuseaux. Jusque-là, les globes étaient toujours peints et uniques. De plus, les cartes de Waldseemüller publiées à Saint-Dié des Vosges furent les premières à porter l'inscription « America ».

L'Allemand Johann Schöner publie en 1515 une carte du globe sur douze fuseaux avec un manuel de mode d'emploi pour monter son globe terrestre de 27 cm de diamètre. La demande fut telle que les fabricants de globes avaient du mal à fournir. Malgré le nombre important de globes commercialisés à cette période, surtout aux Pays-Bas, il n'en reste aucun exemplaire aujourd'hui.


Les Ambassadeurs. Hans Holbein le Jeune.1533



Détail
Basé sur celui que Johann Schöner produisit à Nuremberg en 1523, le globe indique un certains nombre d’annotations « géopolitiques », comme la ligne de partage du monde entre Espagnols et Portugais établi par le pape Alexandre VI par le traité de Tordesillas de 1494.La circumnavigation de Magellan y est tracée. on y aperçoit aussi le Nouveau Monde.


Les plus anciens globes terrestres imprimés parvenus jusqu'à nous sont les productions du néerlandais Gemma Frisius (vers 1536). Gerardus Mercator travailla notamment à la gravure des globes en 1536 et 1537. Ce dernier se mettra ensuite à son compte en produisant notamment un globe de 41 cm de diamètre.
Au début du XVIIe siècle, Amsterdam s'impose comme la capitale des globes. Jodocus Hondius y opère notamment. Il ne reste aucun globe signé Hondius aujourd'hui.


Portrait de Jocodus Hondius (1563–1612), le graveur et cartographe flamand qui imprima les segments des globes de Molyneux, tiré de Atlas or a Geographicke Description of the World (1636

L'école d'Amsterdam essaime en Europe lors de la seconde partie du XVIIe siècle. En Angleterre, c'est Joseph Moxon, formé à Amsterdam chez Blaeuw, qui produit au milieu du siècle des globes de cinq dimensions. En Allemagne, citons Georg Christoph Eimmart (1638-1705).

C'est toutefois l'Italie qui abrite le plus prestigieux fabricant de globes du siècle : Vicenzo Coronelli.
Coronelli produit les plus spectaculaires globes de l'histoire : les Globes de Marly. Offerte à Louis XIV en 1683, cette paire de globes terrestre et céleste mesurent 3,87 mètres de diamètre sans le mobilier. En ajoutant ce dernier, l'ensemble culmine à huit mètres de hauteur pour près de 5 mètres de diamètre.


Les globes de Marly exposés au Salon des Globes.




Dès les toutes premières années du XVIIIe siècle, le marché anglais des globes se scinde en deux branches : les globes de poche et les globes classiques. La grande mode des globes miniatures culmine toutefois entre la fin du XVIIIe siècle et le XIXe siècle.


Globe terrestre de poche de Charles Price. XVIIIème siècle.

Les Pays-Bas retrouvent en partie leur dynamisme au début du siècle sous l'impulsion de Gerard et Leonard Valk qui produisent entre 1701 et 1726 sept paires de globes terrestres et célestes de 7,75 cm à 62 cm de diamètre.
L'Allemagne produit un globe étonnant et qui fera date : le globe muet. Signé par Franz Ludwig Güssefeld, ce globe de 10,3 cm de diamètre ne comporte aucune légende. Il avait un usage pédagogique, notamment pour interroger les élèves.
En France, Guillaume Delisle (1675-1726), ancien élève de Jean Dominique Cassini, signa un globe terrestre de 31 cm de diamètre vers 1700. Didier Robert de Vaugondy (1723-1786) réalise son premier globe terrestre en 1745. Il reçoit en 1751 une commande royale à destination de la marine avec des globes de 45,5 cm. Ces globes connurent plusieurs rééditions (1764 et 1773). Concernant les mises à jour liées aux nouvelles découvertes, les fabricants de globes assurent depuis l'origine une forme de service après-vente en fournissant à leurs clients des éléments de cartes à coller sur le globe.

Du XIXe siècle à nos jours les
Anglais conservent toujours une solide école de fabricants de globes. Outre Manche, le Français Charles François Delamarche (1740-1817) domine le marché, notamment avec ses globes de 32,5 cm de diamètre. Delamarche avait acheté le fonds documentaire de Robert de Vaugondy et exploita cette documentation. Ce fut le point de départ d'une dynastie de fabricants de globes de trois générations.
Parmi les fabricants de globes français du début du XXe siècle, citons Girard & Barrère et J. Forest. Ce dernier a notamment fourni les écoles françaises mais a également proposé à son catalogue un globe briquet. Ce type de globe fantaisie se déclina également dans des versions globe-bar par exemple.


Le globe terrestre apparaît, dans l’histoire occidentale comme un élément rituel. on le trouve dans l’iconographie classique comme la marque du souverain sur le monde : ce dernier tient le globe dans une main et un sceptre ou une main de justice dans l’autre, ou ces attributs sont posés près de lui. La reine Elisabeth II porte encore à la main un tel globe lors de son couronnement le 2 juin 1953. Et, à Paris, au sommet de la colonne Vendôme, la statue de Napoléon Ier le figure portant un globe dans sa main droite.


Portrait d’Elisabeth I d’Angleterre.
La main droite de la reine repose sur un globe au-dessous de la couronne d'Angleterre, et ses doigts couvrent les Amériques, ce qui a été interprété comme l'expression de la domination anglaise sur les mers et d'une ambition de conquête dans le Nouveau Monde


Fabrication artisanale

La défonceuse est montée sur un compas pour pouvoir découper des cercles correctement et chaque globe demande des gabarits spécifiques en fonction de sa dimension .Les globes terrestres classiques sont construits à partir de moules, ils supposent une fabrication en séries. Fabriquer un moule serait ridicule pour créer un globe unique.

Deux structures en bois sont assemblées autour d'un axe en métal.
Elles sont recouvertes de fuseaux découpés dans du bois de faible épaisseur. Le globe commence à prendre forme, mais est loin d'être prêt.
Il est lentement enduit de pâte à bois sur un meuble étudié pour tester la rotondité de la sphère. Il devient petit à petit sphérique. Son équilibrage est ensuite testé et corrigé La finition de l'enduit vise à ôter toute aspérité même minime.



Chaque étape doit être réalisée avec beaucoup d'application au risque d'entraîner des problèmes dans la suite de la fabrication.
Le collage du papier est réalisé quand le volume est prêt. Coller une carte pour faire un globe terrestre suppose déjà de "traduire" le dessin d’un planisphère (lisible en deux dimensions) en un dessin qui sera applicable sur un support à trois dimensions .La carte devient alors un ensemble de fuseaux ou godets et devra être dessinée sur un papier suffisamment souple et solide pour se déformer sans se déchirer quand il est mouillé. Le papier s'étire quand il est humide et ce détail est très important lors du dessin de la carte qui se fait sur le papier sec. Une déformation des tracés est nécessaire à cette étape pour obtenir les bonnes dimensions quand la carte sera mouillée.



La peinture du globe et sa calligraphie prennent deux mois de travail. Le fond des mers est peint en respectant les courbes de niveau, les frontières mises en valeur par différentes couleurs.
L'image de la terre a pris forme. La calligraphie à l'encre de chine peut commencer quand toutes les frontières et toutes les rivières ont été tracées.



Images du site http://www.sabine-rethore.net/

Fabrication industrielle

Voir ce site :

http://www.kottke.org/08/10/how-to-make-a-globe

(il est en anglais…mais les images sont explicites….)



Bonne journée

:bisou:
Janine Marie Eudoxie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 19 juillet 2011 11:54



Inscrit le: 27/10/2005
Messages: 33 702
Bonjour

Un juge-maje est-il toujours un éclésiastique, car j'en trouve un en Lozère, Mende 1690 ?

Merci de votre réponse.

Cordialement

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 19 juillet 2011 12:31



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Janine

Non, ce n'est pas forcement un éclésistique....

Voici la définition:
Juge Mage, est le titre qu'on donne en plusieurs Provinces du Royaume au Lieutenant du Sénéchal.

La Justice Sous l’Ancien Régime



Sous l'Ancien Régime, l'organisation de la justice est complexe. Il existe plusieurs types de justice. La plus importante est la justice royale. Depuis le Moyen Âge, elle a réussi à réduire la place des justices seigneuriales qui subsistent cependant. L’Eglise catholique de France dispose d'une justice particulière dont les pouvoirs ont été progressivement limités depuis le milieu du XVIème siècle et qui ne juge plus que les affaires concernant l'administration des sacrements. Les Français sont inégaux devant la justice. La noblesse n'est pas obligée de parcourir tous les étapes de la justice royale, il en est de même pour certains officiers. Le roi source de toute justice peut rendre lui-même la justice en conseil des parties.



Saint Louis rendant la justice à Vincennes. Gravure de 1857


Mais la plupart du temps, le roi délègue son pouvoir judiciaire à des juges professionnels et hiérarchisés. Les juges sont des fonctionnaires qui ont acheté leur charge qui est devenue héréditaire. Mal rétribués pour le travail fait, ils se remboursent sur les justiciables en exigeant des « dessous de table » (les épices) et en faisant durer les procès afin de multiplier les actes qui sont payants.

Les justices seigneuriales

Le pouvoir de justice d'un seigneur date du Moyen Âge. Sous l'Ancien Régime, il permet au seigneur d'exiger des habitants le versement des impôts seigneuriaux pesant sur la terre ou sur l'utilisation d'installations seigneuriales (four, moulin...). Dans ce cas le seigneur est juge et partie.
Jusqu'au XVIe siècle, la cour seigneuriale est présidée par le seigneur, ou l'un de ses représentants : prévôt, bailli, sénéchal ou simple juge. Le seigneur ne juge plus personnellement depuis le XVIe siècle. Il est alors tenu de nommer un juge possédant des compétences juridiques reconnues (diplôme d'une faculté de droit), être pourvu de gages suffisants, et avoir été agréé par la juridiction royale dont il dépend.
Mais trop souvent ce sont des personnes non compétentes qui rendent cette justice. Les amendes prononcées appartiennent au seigneur. on peut faire appel des décisions devant le tribunal royal du bailli.

Tous les seigneurs n'ont pas le même pouvoir de justice. on distingue :

• la haute justice de qui relèvent les crimes et qui donne droit d'hériter des propriétés sans héritiers légitimes, de nommer des tuteurs et des curateurs pour les mineurs ou les personnes « faibles ». En outre le haut-justicier a le droit de juger les nobles et les affaires concernant leurs biens domiciliés dans la seigneurie. Il possède une prison, des fourches patibulaires, un carcan, un pilori et nomme le personnel nécessaire.

• la moyenne justice, qui connaît les crimes châtiés par de légères peines corporelles, ou des affaires avec amendes inférieures à 3 livres 15 sols. Elle permet de rechercher les délinquants, sans les juger. Le seigneur moyen justicier possède aussi une prison, l'auditoire, et du personnel nécessaire.

• la basse justice, de qui relèvent les délits dont l'amende est inférieure à 3 livres 15 sols. C'est ce type de justice qui pèse surtout sur les paysans de la seigneurie lors des nombreux conflits avec leur seigneur.



Le tribunal seigneurial se compose, théoriquement, de trois personnes :

-Le juge, appelé parfois prévôt, bailli, sénéchal, vice-gérant, ou viguier selon les régions, qui prononce la sentence.
-Le procureur, appelé procureur fiscal, qui représente le ministère public, et engage les poursuites.
-Le greffier, qui transcrit les jugements et tient les archives de la justice.

Parfois, la justice seigneuriale est plus étoffée, généralement quand son ressort est étendu géographiquement, et son activité importante. on y rajoute alors :

-Le juge des appellations, qui juge en appel.
-Le lieutenant de justice, adjoint du juge, qui le remplace le cas échéant dans ses fonctions.
-Le substitut du procureur, adjoint du procureur fiscal.
-Le sergent, aux fonctions proches de celles des huissiers actuels, existe obligatoirement dans les hautes et moyennes justices, et souvent en fait dans les basses justices. C'est lui qui, notamment, doit remettre aux justiciables les assignations devant le tribunal.

Le seigneur est tenu de posséder une salle où rendre la justice (que l'on appelle l'auditoire) et une prison avec geôlier, qui doivent être maintenues en bon état.

La Révolution française de 1789 supprime les justices seigneuriales et leur substitue les justices de paix (loi des 16 et 24 août 1790) qui fonctionneront dans chaque chef-lieu de canton jusqu'en 1958.

La justice royale

Le roi peut directement juger ses sujets, soit à la demande de ceux-ci, soit à la demande du roi. C'est la justice retenue. Les affaires ainsi traitées le sont généralement devant le conseil des parties, mais le roi peut confier l'affaire à un juge qu'il désigne.
La plupart des affaires judiciaires se traitent devant des tribunaux ordinaires. Il s'agit de la justice déléguée puisque le roi délègue son pouvoir judiciaire à des juges, qui sont des officiers, c'est-à-dire des fonctionnaires ayant acheté leurs charges qui sont héréditaires. Autour des juges gravitent des centaines d'avocats, de procureurs, de greffiers, d'avoués... Les tribunaux royaux sont hiérarchisés.

Le premier échelon est le tribunal du prévôt royal (ou viguier ou vicomte). Créés aux Moyen Âge, les prévôts représentent le roi dans les seigneuries que celui-ci acquiert. Sous l'Ancien Régime leurs attributions sont extrêmement réduites et on peut faire appel de leurs décisions devant le tribunal du bailli (ou du sénéchal) qui est le deuxième échelon de la hiérarchie des tribunaux.



Au milieu du XVIème siècle, le roi crée les tribunaux des présidiaux en transformant certains tribunaux de bailliage. Le présidial a le rôle du tribunal du bailli là où il est implanté et de plus il sert de tribunal d'appel pour les bailliages de son ressort. Il y a 60 présidiaux à l'origine et une centaine au XVIIIème siècle. Mais du fait des limites financières relativement basses des affaires qu'ils peuvent traiter, leur rôle s'amoindrit avec la perte de valeur de la monnaie. Les présidiaux sont violemment combattus par les parlements à qui ils enlèvent des affaires donc des revenus.

Depuis le Moyen Âge, il existe des parlements. Le parlement de Paris a été créé pour soulager le roi de ses fonctions de juge seigneurial dans son domaine. Les grands princes territoriaux ont aussi créé des parlements, qui ont été maintenus lors du rattachement de leurs territoires au domaine royal. Dans les territoires tardivement rattachés au royaume, le roi a créé des conseils souverains qui ont les mêmes pouvoirs que les parlements. Le territoire dépendant d'un parlement est considérable, celui de Paris recouvre la moitié du royaume. Les parlements s'occupent des affaires concernant l'ordre public, la législation royale, les finances, l'assistance et l'éducation publiques. Ils servent de tribunaux d'appel pour les présidiaux et jugent les grands criminels. Pour pouvoir être appliquée, une loi royale (édit et ordonnance) doit être enregistrée par les parlements. A cette occasion les parlement examinent si cette nouvelle loi n'est pas contraire aux lois existantes dans leurs régions et peuvent en faire la remontrance au roi. Progressivement certains parlements en profitent pour modifier ou même refuser les lois. Il faut que le roi se déplace personnellement pour imposer par un lit de justice l'enregistrement de ses décisions. En 1789 il y a 12 parlements, qui sont autant de foyers d'opposition aux réformes tentées par la monarchie. La puissance et l'obstruction des parlements conduisent, en 1771, le chancelier Maupeou à créer des conseils supérieurs recevant une partie des attributions des parlements et rendant une justice gratuite et rapide. Mais en 1774, dès son avènement, le roi Louis XVI rétablit les parlements dans tous leurs pouvoirs.


L’accusé devant son juge.


À côté des tribunaux ordinaires, il existe de multiples tribunaux royaux spécialisés comme les cours des comptes, les cours des Aides, les cours des monnaies, les maîtrises et grueries pour les eaux et forêts, les amirautés pour le commerce par mer, les prévôts des maréchaux pour juger les vagabonds et repris de justice

Les officiers de justices et leurs auxiliaires

- Le Sénéchal, seul juge civil et criminel, présidait le tribunal et jugeait en haute justice. Tous les Sénéchaux des juridictions royales au moins jusqu'en XVIIe siècle furent nobles, après leur office passa entre les mains de bourgeois notables.



-Les Procureurs
Le Procureur général du roi représentait la partie publique - office noble représentant direct du roi qui a la charge de défendre devant les juges les intérêts du souverain et de poursuivre les criminels. Il veillait en outre à l'exécution des ordonnances du tribunal : il dressait la liste de ceux qui étaient mal observés et l'envoyait au procureur général du Parlement.
En matière criminelle il ne pouvait procéder que par voie de réquisition et ne pouvait faire aucun acte d'information ni décréter lui-même une arrestation. Le Sénéchal est l'agent mandataire du souverain. Il surveillait les officiers et tous les auxiliaires de la justice, signalant toute irrégularité ou tout acte de prévarication au procureur général.

(Wikipédia)


Pour en savoir plus sur la justice sous l'Ancien Régime:

http://www.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10050&ssrubrique=10288&article=11910

Et l’évolution de la justice jusqu’à l’actualité, le même site :

http://www.justice.gouv.fr/memoire-et-histoire-10050/la-justice-reperes-historiques-10288/


:bisou:
Janine Marie Eudoxie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 19 juillet 2011 12:54



Inscrit le: 27/10/2005
Messages: 33 702
Merci Bénédicte, parfait

J'ai lu, aussi :

Juge-maje : (ou juge-mage)
Maje de major, le plus grand. Président du tribunal.

Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 19 juillet 2011 14:43



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 952
Bonjour à tous

Bénédicte bravo bravo...magnifique le documentaire
du globe terrestre...et dire que certains
croyaient que la Terre était plate et en
longueur comme un ballon de rugby dégonflé..
et aussi...une très belle explication du métier
que Janine demande..Thumb Up
:bisou:

Pas grand monde...Christ revient le 20...

Passez tous un bon après-midi et une bonne soirée
:bisou:

à +

Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 19 juillet 2011 16:41



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
bonjour la file. :bisou:
Tu nous gâtes Bénédicte avec ces deux métiers ! bravo bravo bravo
Joce.F284
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 19 juillet 2011 21:39


Inscrit le: 14/07/2011
Messages: 299
Je soumets un métier original à votre sagacité :
"garnisseur de marteaux"
Il était exercé à Paris en 1874 par le frère de mon arrière-arrière grand-mère.
Je pense qu'il est à rapprocher du métier du représentant du conseil de famille "ouvrier en pianos".

Sur le net on trouve des marteaux de garnisseur mais pas de garnisseur en marteaux !
on trouve bien entendu des garnisseurs de sièges et des garnisseurs automobiles ainsi que des selliers-garnisseurs.

Pour information :
"Le piano est un instrument de musique polyphonique à clavier de la famille des cordes frappées. Le son du piano est produit par la vibration de ses cordes tendues sur un cadre rigide horizontal (piano à queue) ou vertical (piano droit), placé au-dessus de la table d'harmonie. Elles sont frappées par des marteaux couverts de feutre, actionnés par l'enfoncement des touches du clavier."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Piano

Je suppose donc que cet ouvrier avait pour métier de poser le feutre sur les marteaux.

"Les marteaux recouverts de feutre compressé furent introduits par le fabricant parisien Jean-Henri Pape en 1826"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Piano

Votre avis ?
Recherches actuelles en pays de Caux (76), en vrac: Dufour, Rouet, Damamme, Chevallier, Lesueur, Pesquet, Picard, Gillé, Dubuc...
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 19 juillet 2011 22:54



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir Jocelyne

Votre déduction est tout à fait correcte, il s'agit bien de pianos:

Trouvé sur ce site : http://www.pianos.fr/tout-savoir-sur-le-piano.html
cet autre lien :

Patrick Desfougeres : le dernier garnisseur de marteaux pour pianos français… : http://www.les-ateliers-desfougeres.com/

Vous y trouverez toutes les explications concernant ce métier.

Bonne soirée à tous

:bisou:


Joce.F284
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 20 juillet 2011 00:23


Inscrit le: 14/07/2011
Messages: 299
Merci pour les liens !

Une petite énigme...
En 1841 à Firminy dans la Loire, mon ancêtre Pierre CHOL, tailleur de pierres, 21 ans épousait Marie SABATTIER, 21 ans également ayant pour profession...tailleur ! (sans précision)
Une femme pouvait elle être tailleur de pierres ?
S'agit-il d'un hasard et était-elle tailleur d'habits (ou d'autre choses) ?
J'ai des tailleurs d'habits du 19e siècle dans ma généalogie, mais tous des hommes, et j'avais l'impression que ce métier était plutôt masculin.
Alors, une adepte de la parité avant l'heure ?
Recherches actuelles en pays de Caux (76), en vrac: Dufour, Rouet, Damamme, Chevallier, Lesueur, Pesquet, Picard, Gillé, Dubuc...
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 20 juillet 2011 11:17



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Bonjour Jocelyne

Tailleuse de pierres, je ne pense pas; pas à l'epoque.

Par contre tailleuse d'habit, oui ça existait. Regardez en p 75 où j'ai mis la retranscription d'un contrat d'apprentissage d'une tailleuse pour homme et femme de 1769 !

Bonne journée à tous.

:bisou:


Joce.F284
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 20 juillet 2011 16:54


Inscrit le: 14/07/2011
Messages: 299
Il faut que je vous retrouve le lien qui relate une affaire de coeur passée en justice entre un tailleur (marié) et son apprentie en Bourgogne au 18e.
L'étude de ce cas précise que l'apprentie était
considérée officiellement comme servante car il n'était pas d'usage qu'une femme soit apprentie tailleur !
comme quoi tout n'est pas encore bien clair sur cette époque...

Edit :
Voilà le lien : http://ccrh.revues.org/index1982.html

En fait je trouve qu'il y a une belle contradiction dans cette étude puisqu'on lit à la file :
"Partout, l'activité professionnelle par excellence des femmes, ce sont les « métiers de couture ». Encore n'est-ce pas leur exclusivité : si l'apprentissage des filles se fait le plus souvent chez une couturière, il peut avoir lieu chez un tailleur, dont la compétence et le savoir-faire sont considérés comme supérieurs à ceux des couturières37. C'est ce qui explique que, parmi les témoins au procès, deux femmes au moins soient venues travailler chez le tailleur et résider temporairement chez lui, à la fois pour le seconder et pour se perfectionner.
La situation de Colombe paraît donc insolite, non parce qu'elle est employée chez un tailleur, mais parce qu'elle l'est pour une période longue, avec un statut officiel de « servante » qui déguise son rôle effectif d'apprentie"


Par contre qu'une femme soit tailleur d'habits semble tout de même bizarre. Elles étaient plutôt couturières. Bizarre aussi qu'on ne précise pas "tailleur d'habits"...
Recherches actuelles en pays de Caux (76), en vrac: Dufour, Rouet, Damamme, Chevallier, Lesueur, Pesquet, Picard, Gillé, Dubuc...
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 20 juillet 2011 17:27



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Merci Jocelyne pour ce lien, très interessant.

Mais si, elle pouvait parfaitement être tailleuse (d'habits)

Voici la définition du dictionnaire Littré (XIXème siècle, donc l'époque qui nous interesse...):

Tailleuse :Couturière qui coupe les vêtements de femmes.

Amicalement.
Joce.F284
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 20 juillet 2011 22:45


Inscrit le: 14/07/2011
Messages: 299
Je n'ai encore trouvé d'autres actes concernant cette ancêtre donc je n'en sais pas plus...
Par contre j'avais oublié de vous dire que mon fondeur est un fondeur en caractères.
La soeur du garnisseur de marteaux était polisseuse...Je l'imagine bien polisseuse de touches !Wink
Là dans la Loire, je suis sur une "dynastie" de closthiers, ou cloutiers, et de marchands de clous, mariés avec des rubanières...Rien que de très normal pour le lieu et l'époque si on en croit cet article :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geoca_0035-113x_1975_num_50_3_1681
Pas de vrai nouveau vieux métier à vous proposer donc !
Bonne fin de soirée !
Recherches actuelles en pays de Caux (76), en vrac: Dufour, Rouet, Damamme, Chevallier, Lesueur, Pesquet, Picard, Gillé, Dubuc...
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 21 juillet 2011 07:30



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour,

me voici de retour avec un mal de dos,
les joies du camping et de la pluie

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 22 juillet 2011 05:10



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour,médoc et repos au programme

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 22 juillet 2011 11:10



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Ohé les malades, Tina, Christophe...courage!

Je vous envoie du personnel soignant...


Les professeurs de la Faculté de médecine de Paris. Caricature d’Adrien Barrere vers 1900.

Prompt rétablissement.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 23 juillet 2011 05:39



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Bonjour,

merci Bénédicte ,mon dos va mieux

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 23 juillet 2011 13:48



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Tant mieux Christophe.

Bon je vous laisse à la plage....



Je pars et vous retrouverai en Octobre... alors Bonnes Vacances à tous.

:bisou:
Joce.F284
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 23 juillet 2011 19:16


Inscrit le: 14/07/2011
Messages: 299
Bonnes vacances !


Je te souhaite moins d'affluence !;)
Recherches actuelles en pays de Caux (76), en vrac: Dufour, Rouet, Damamme, Chevallier, Lesueur, Pesquet, Picard, Gillé, Dubuc...
Répondre |  | 

Aller au forum