Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 mai 2009 07:55



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour,

le guide vous donne le programme

hier matin orage ,donc repas du midi au Moulin,puis soleil,donc visite de St gilles croix de vie,puis spectacle de rue à St hilaire de riez ,puis soirée pizza au camping des amis



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 mai 2009 10:03



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


Tiens, je vois Christophe avec ses amis....



Un beau site avec plein de cartes postales anciennes de ce coin de Vendée...

http://famille.plagnol.free.fr/index.php?ville=croixdevie&rub=cdv_cartes&selection=&page=1


Bonne journée.

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 mai 2009 14:24



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour Jean, Bénédicte, Joelle, Christophe, Jean Marc, bonjour et à tous,

Je vous souhaite un bon





"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Pierre.M2721
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 mai 2009 20:40


Inscrit le: 17/05/2009
Messages: 3
Voila un article très intéressant sur les ateliers monétaires Joépiednoir.

Bravo

je souhaiterais toutefois connaitre les références de cette belle illustration allemande du XVIe siècle.

Merci par avance

Pierre
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 mai 2009 20:51



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

merci pour la carte,ça un peu changé

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 mai 2009 22:29



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir à toutes et à tous.:bisou:
Un petit bonsoir avant de subir les grèves de demain de mardi...carton Sad
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 07:48



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 09:37



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Pierre, Joelle vous a répondu à la page précédente (je lui avais transmis votre demande):

Message du lundi 18 mai

Bon, pour notre ami Pierre, je n'ai malheureusement pas retrouvé les références qu'il souhaitait. Comme d'haitude j'aais pioché sur internet, il me semble que c'était une oeuvre mise aux enchères sur e bay. Elle est pour le moment introuvable.

désolée, mais je n'ai rien gardé den archives.Joelle


Puisque le sujet vous interesse, voici une autre gavure (pas aussi jolie....)


Gravure allemande du XVI ème siècle trouvée dans l?ouvrage :? Les monnaies de la principauté de Montbéliard du XVIe au XVIIIe siècle: essai de numismatique et d'histoire économique?.Jean Marc Debard. Presses Univ. Franche-Comté, 1980

Jean, aujourd'hui on dirait:"références exigées"....


Bonne journée

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 09:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Et puisque tu parles de château, voici un métier (disparu) bien utile à une certaine époque pour toutes les dames et demoiselles des châteaux et autres demeures seigneuriales:

Vertugadier

fabricant de vertugadins

Vertugadin ou hausse-cul (bourrelet de tissus en forme de croissant
rempli de crin pour donner de l'ampleur à la jupe).





Le mot vertugadin finit par désigner l'ensemble de la construction qui donne la forme (d'abord de cloche et vers les années 1580, de tonneau) à la jupe, à savoir le bourrelet et l'armature à cercles.



Vertugade (d'abord vertugalle) : ce mot apparaît vers 1544 et vient de l'espagnol verdugado, dérivé de verdugo ou baguette de bois vert. C'est une armature souple, faite d'osier ou de bois flexible, parfois intégrée à un jupon. Il peut également s'agir d'une cotte appelée vasquine ou basquine et dont la jupe est étendue sur des cercles d'osier.

Malgré sa vogue, le vertugadin avait des adversaires et l'un d'eux le ridiculise ainsi dans le discours sur la mode (1613) :

Le grand Vertugadin est commun aux Françoises
Dont usent maintenant librement les bourgeoises.
Tout de mesure que font les dames, si ce n'est
Qu'avec un plus petit la bourgeoise paraît;
Car les dames en sont pas bien accomodees
Si leur vertugadin n'est large, dix coudées.


Le vertugadin perd ses rembourrages de taille vers 1630 pour finir par être remplacé par la superposition des jupons.

Plus tard il reviendra sous le nom de crinoline, de 1850 à 1869.






:bisou:

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 13:49



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Bonjour Jean,
Bonjour à toutes et tous,

un petit entr'acte entre deux matches à Roland Garros, pour vous féléiciter de vos efforts pour trouver de nouveaux métiers (enfin façon de parler).

Bisous à tous et à +

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 14:00



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 14:14



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
chasseur de vipère


http://www.yonnemag.com/VoirArt.php?NumRub=4&NumArt=133


jeudi en huit ,j'avais aperçu une vipère sur des cailloux au fond de mon jardin,et jeudi après midi ,mon chien avait les babines toutes gonflées ,
vendredi matin le voyant toujours dans cette état ,je l'emmène chez le véto ,qui me confirme ,une possible morsure de vipère ,donc traitement de choc ,et dès le lendemain matin tout aller bien,
hier matin vers 11 H ,le soleil donné et madame la vipère se faisait bronzer ,muni d'une pelle bêche ,je me vengea ,en la coupant en 3 morceaux ,elle remua encore pendant un bon quart d'heure

voila pourquoi je vous propose chasseur de vipère qui n'est peut être pas un métier ,mais qui rapportait gros à l'époque (voir mon lien)


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 14:31



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Merci Christophe pour ce chasseur de vipères... et on dit bien qu'il s'agit d'un métier saisonnier.

Hiding Joelle
Si,si, le vertugadier est un métier attesté.
Jean, ce que la dame a sur la tête c'est sa robe qu'elle ne peut passer toute seule à cause de son énorme crinoline.... il faut qu'elle se fasse aider par 2 servantes. Je pense que cette gravure se veut un peu critique....

RENVOI, s. m. (Gram.) retour d?un endroit dans un autre, d?une chose à celui qui l?a envoyée. on dit une chaise de renvoi .(Encyclopédie de Diderot.Iere Edition)

Il s?agit d?une chaise de poste que l?on n? utilise qu à l? aller et que l?on renvoie à son lieu de départ car on ne va pas l?utiliser pour le retour.

Chaise de poste

La chaise de poste est une voiture hippomobile, apparue vers 1664. C'est un véhicule léger, à deux roues : une chaise roulante pour une personne, tirée par un cheval. Sa légèreté est un atout essentiel pour le rôle qu'on lui attribue, celui de courir la poste, c'est-à-dire voyager rapidement avec des chevaux de poste.


Voyage à Versailles. Chaise de Poste à C u l de Singe.Estampe de Vallet Louis.

La chaise de poste a une caisse qui descend très bas entre les brancards, ce qui a pour effet d'interdire les portières de côté. on entre dans la chaise par l'avant, où se trouve soit une portière, soit une pièce de cuir nommée soufflet. Un portemanteau, ou magasin, est aménagé derrière le dossier pour ranger les manteaux ou les objets nécessaires au passager. La caisse est délibérément construite très étroite, de façon à ce que le passager soit littéralement coincé entre les parois, pour lui éviter les désagréments des fortes secousses de la route. La caisse est suspendue entre les brancards, à l'avant par des soupentes en cuir réglables, à l'arrière par des ressorts dits à l'écrevisse (chaise à l'écrevisse), soit par des ressorts à la Dalesme (chaise à *** de singe). on verra plus tard des chaises à deux places, et des types variés. Le poids de la voiture est en partie supporté par le cheval, et le postillon doit veiller particulièrement au bon équilibre des masses de la voiture. La chaise est tirée par un cheval placé entre les brancards, et menée par un postillon monté sur un deuxième cheval, le porteur, attelé à côté et tirant par un palonnier. Un troisième cheval, le bricolier, pouvait être attelé de l'autre côté, lui aussi à un palonnier. Les courriers royaux, ou les passagers de quelque importance, en particulier, étaient souvent précédés par un courrier qui préparait les relais.
Les chaises de poste anglaises étaient de loin les plus réputées pour leur élégance et leur solidité.
(Wikipedia)


Comme quoi, on avait déjà inventé le covoiturage!

:bisou:




christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 14:37



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
j'avais pas vu le texte page 122 sur le chasseur de vipère


Comment capturer des vipères
Enfin, pour en finir avec la France "pittoresque" (Vendée), un autre texte d'Abel Hugo totalement surréaliste.


CHASSE AUX VIPÈRES. - Le Poitou est le pays de France qui renferme le plus grand nombre de vipères, et la Vendée est peut- être dans le Poitou la contrée où l'on en rencontre le plus. La chasse de ces reptiles était autrefois très productive, mais depuis que l'emploi de la thériaque a été abandonné, elle a beaucoup perdu de son importance et est devenue rare. - La pêche des sangsues l'a remplacée en Vendée comme ailleurs. - Cependant on trouve encore dans les forêts du Bocage et de la Plaine quelques chasseurs de vipères. - Leur costume est propre au métier qu'ils font. C'est, afin d'éviter toute piqûre, un vêtement de cuir qui les couvre des pieds à la tête, ne laissant que deux étroites ouvertures devant les yeux. Voici comment la chasse se fait: Arrivé dans un lieu ou il croit trouver les reptiles qu'il cherche, le chasseur allume quelques tisons et place sur le feu une marmite de cuivre pleine de lait: l'odeur du lait attire les vipères; le chasseur s'en empare au fur et à mesure qu'elles paraissent et les met dans une barrique qu'il porte avec lui et que ferme une soupape artistement préparée. Quand l'odeur du lait ne suffit plus, le chasseur vide sa marmite et y jette un des reptiles qu'il a déjà pris et qui, brûlé par le métal ardent, pousse des sifflements aigues. - C'est le moment le plus productif de la chasse: les vipères accourent à ces cris de détresse, et le chasseur en a bientôt fait une récolte abondante. Quand il ainsi épuisé le voisinage, il reprend sa marmite et va continuer sa chasse un peu plus loin.


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Pierre.M2721
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 18:12


Inscrit le: 17/05/2009
Messages: 3
Joelle,

Merci pour vos recherches.

L'illustration que vous me proposez à la page suivante est un bois gravé attribué à Hans Burkmair l'ancien et Leonhard Beck, réalisé vers 1515. Il représente L'Empereur Maximilien en viste dans un atelier monétaire Tirolien.

Je n'ai pas l'habitude des blogs, veuillez m'en excuser
Pierre
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 18:24



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir Pierre.Merci pour ces précisions.

Pour en terminer avec les chasseurs de vipères, un dernier....


Courtol, né à Paris en 1834 et décèdé à Saint-Paulien le 12 juin 1902.Sur la photo avec sa veste en peaux de vipères.


Orphelin de mère à la naissance, son père décède alors qu'il a trois ans. Il est placé dans une ferme en Bourgogne. A vingt ans, le tirage au sort l'envoie à la guerre de Crimée, où il perd l'usage de sa main droite gelée. Par amour, il rejoint sa future épouse au Puy-en-Velay. Pour nourrir sa famille, il court la montagne à la recherche de plantes médicinales que lui rachètent les pharmaciens. Le facteur de Polignac, qu'il croise sur un sentier, lui apprend que l'administration paye cher pour la capture des vipères qui comme les loups sont à l'époque considérées comme nuisibles. La première année, il en tue deux mille et on rapporte qu'en 1893, le chiffre monte à trois mille, soit près de mille cinq cent francs d'indemnités. Malgré les jalousies et les accusations de trafic (certains pensent qu'il élève les vipères pour les revendre à l'administration), il continue sa quête. Devant son succès, l'administration réduit de moitié le montant des primes, soit de 50 à 25 centimes pour une vipère adulte et de 24 à 12 centimes pour un vipéreau. Mordu de nombreuses fois, il a mis au point un onguent contre les morsures, mais celui-ci ne suffit pas lorsque le 12 juin 1902, il est mordu au bras gauche par une vipère aspic à Saint-Paulien. Se croyant immunisé depuis le temps, il se soigne juste avec son remède et décède dans la nuit. Sa veuve fit don de son costume en peaux de serpents au musée Crozatier du Puy-en-Velay.
Source Wikipédia

Bonne soirée.

:bisou:


Claude.H323
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 19:07


Inscrit le: 03/01/2008
Messages: 750
Bonjour Bénédicte,

Vous m'avez déjà aidée précédemment.

Dans un acte concernant mes AAA..Grands-parents du Tarn (Sallès d'Albigeois en 1740),

je trouve comme métier : chapellier.

Est-ce chapelier, métier que l'on connaît bien ou :

chapellier, quelqu'un qui s'occuperait d'une chapelle (l'équivalent d'un sacristain !)

Peut-être allez-vous pouvoir me renseigner.
Je vous remercie de ce que vous pourrez faire.

A bientôt
Bonne soirée

Andrée

12.Amiel,Arnal,Blanc,Bouby,Bouisset,Caissials,Clary,Combart,Couffinhal,Delmas,Granier,Issaly,
Lacout,Lacroix,Louyri,Maleterre,Marty,Molinier,Montfort,Mourlhome,Sirven,Tamalet
23.Betoux,Brunet,Buffet,Burdy,Capillon,ciallis,Clavaud,Ducouret,Fournioux,Fringaud,Fumat,Junjaud,
Lafond,Lemerle,Penot,Pergaud,Rondeaux,Sérier,Texier.55.Scheffer
56.Agasso,Benoit,Cadero,Chapon,Daniel,Hervé,Jacob,Jaffré,Jaillier,Kerfiloué,Leduc,Lefranc,
LeGrouiérec,LePichon,LeRay,LeReboursé,LeThexier,LeTily,Loiseau.
57.Aubertin,Chouffeur,Cune,Fourcade,Grandjean,Hurlin,Parcot,Peltrel,Schmitt,Thirion
59.Broutin,Dattiches,Deholande,Delemar,Delestrez,Fauville,Frémaux,Gossart,Hadoux,
Hannoteaux,Heyé,Lami,Marescaux,Morel,Oudart,Roch,Tuboise.
62.Cuisse,Delattre,Deneuville,Dubart,Fauville,Hermant,Higly,Labalette,Lelong,Lanson,
Lavallé,Legru,Membré,Planquette,Soléry,Trannin,Verguet 67.Keller.73.Cavet,Laperrière.80.Lelong
81.At,Balsa,Barthès,Bonnefous,Calmettes,Carcenac,Cassaignes,Galaup,Goudal,Joulia,Reilhès,Ser
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 19:40



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir Andrée

Je pense qu'il s'agit d'un chapelier qui travaille dans une chapellerie.... et non dans une chapelle..... et donc qui fabrique et/ou vend des chapeaux,

L'ecclesiastique desservant une chapelle st un chapelain.

Mais il faut remarquer que chapeau et chapelle ont une origine commune.

Chapeau:le mot chapel médiéval viendrait du mot normand Cap, venant lui-même de caput (tête) (le chapelet était aussi une couronne de fleurs portée autour de la tête au Moyen Âge, le dictionnaire de l'académie française de 1694 évoquant encore « Une couronne de fleurs qu'on met sur la teste dans quelque resjoüissance, dans quelque feste solemnelle, citant : Les Prestres à la procession portoient un chapeau de fleurs sur la teste. »).

Les mots capa, capella ont la même racine. Selon le Dictionnaire encyclopédique de l'Histoire de France de Ph. Le Bas, Chapel « dans l'origine, fut un diminutif du capuchon qui accompagnait la chape, et servait à couvrir la tête) ».


La chapelle palatine d'Aix-la-Chapelle (alors appelée Aix avant sa construction) a été nommée ainsi en référence à la relique de la chape de saint Martin de Tours qui se trouvait dans l'édifice(La chape, du latin capa signifie capuchon, cape )
. Dès lors, grâce au rayonnement international d'Aix-la-Chapelle, le mot capella (puis chapelle en français) a été utilisé, dès le IXe siècle, pour désigner d'autres édifices religieux n'ayant pas les pleins droits paroissiaux.

Le chapelier est en p21.

Bonne soirée.

:bisou:


christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 20:03



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
voici ,la vipère qui a mordu mon chien



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 mai 2009 22:42



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonsoir tout le monde,

on reste avec les serpents :

Le caducée est une sorte de sceptre qui atteste de la fonction de celui qui le porte. Apollon, Hermès, Esculape, qui était le véritable propriétaire du caducée dans la mythologie ? Cet « insigne du héraut », attribut de Hermès-Mercure, constitué par une baguette autour de laquelle s'enlacent deux serpents ailés symbolise le commerce. Selon l'Encyclopédie de Diderot et le Littré, le caducée est l'attribut de Mercure et c'est l'opinion que partagent les auteurs qui ont étudié le sujet. Certains revendiquent cette même dénomination au bâton serpentaire d'Esculape voire à la coupe d'Hygie enlacée par le serpent.





Le caducée pharmaceutique représente un serpent qui s'enroule, se redresse et renverse sa tête vers le bord d'une coupe. La coupe est celle dans laquelle Hygie, fille d'Esculape et déesse de la santé, donnait à boire au serpent du temple d'Epidaure. C'est vers le IXème siècle avant Jésus-Christ que s'établit en Grèce le culte d'Asklepios, dieu de la médecine représenté avec un bâton autour duquel s'enroule un serpent. Le serpent serait lié à l'art de guérir, à la fécondité et à la vie. Le bâton représenterait l'axe du monde, l'arbre de vie ou une arme magique. Le bâton d'Esculape aurait été utilisé pour la première fois comme emblème de la Médecine au VIème siècle.

Le serpent d'Epidaure enlaçant une coupe apparaîtrait, dès 1222, chez les apothicaires de Padoue comme symbole distinctif de la pharmacie, figurant comme motif principal de leur bannière. Il apparaît en France en 1820, à côté de la tête d'Hygie sur un jeton gravé par Barre pour la Société de Pharmacie de Paris, devenue depuis le décret du 5 septembre 1946, l'Académie de Pharmacie. L'usage de ce symbole n'était pas très répandu en France, lorsqu'en 1942 le Conseil Supérieur de la Pharmacie, à la demande du Secrétariat d'Etat à la Santé, le choisit comme emblème de la pharmacie française. Le modèle proposé par la Maison Draeger fut adopté, le seul dont les pharmaciens soient autorisés à se servir officiellement et publiquement, -qu'il s'agisse d'enseignes, lumineuses ou non, d'affiches, d'appositions sur papier de commerce ou de toutes autres signalisations d'ordre professionnel- selon le Bulletin de la pharmacie française de 1942.

Le caducée n'est plus utilisé pour la signalisation des officines il a été remplacé par les croix vertes qui prennent parfois des couleurs et des formes qui n'ont plus rien à voir avec la croix grecque.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 26 mai 2009 09:42



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
bonjour Jean, toujours aussi matinal!!!
Bonjour Béné, Christophe et Khalida,
Bonjour à tous


Souffleur



Personne chargée de prévenir les oublis des comédiens en leur soufflant leur texte. Installé dans le fameux trou du souffleur, qui tend à disparaître (voir qui a disparu) le souffleur se tient plus souvent en coulisse. Jacques Copeau fut le premier à estimer que les acteurs devaient savoir suffisamment leur rôle et se passer de toute aide.

?Le public croit généralement que le souffleur ne souffle que lorsque la mémoire fait défaut au comédien ; c?est une erreur : le souffleur souffle toujours et doit être en avance d?un mot ou deux sur l?acteur. Il envoie le mot et un signe à celui qui attend la réplique. Celui qui ne sait pas ou auquel la mémoire fait faillite prend du souffleur, auquel il fait souvent appel du pied, ou en jouant près de la rampe quand il devrait être au fond.?(La langue théâtrale. Alfred Bouchard. 1878)

? Généralement un vieil artiste, qui souffle la pièce et ne la joue jamais; d?où l?expression ?souffler n?est pas jouer?.? (Petit dictionnaire humoristique d?argot théâtral. Eugène Joullot.1933)

Souffle-douleur : Surnom donné au souffleur, quand les comédiens les sollicitaient exagérément.

Prendre du souffleur : Quand un comédien s?approche de la rampe afin que le souffleur lui dise son texte (vielle pratique).

Capot : Nom donné à la boîte du souffleur.







"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 26 mai 2009 09:44



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
la petite histoire des SOUFLEURS

http://quartierlibre.ca/archives0506/article.php?id_article=96


Bonne journée à tous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 26 mai 2009 11:20



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

L'echafaud pour une montre et quelques couverts-même en argent-...ils n'y allaient pas de main morte à l'époque!

Souffleur de vers.... je ne savais pas que le métier avait disparu... évidemment , avec les nouvelles technologies...

Bonne journée.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 26 mai 2009 14:28



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Coucou,

au théâtre,souffler n'est pas jouer ,
sauf pour le souffleur qui joue la pièce en quelque sorte


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Claude.H323
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 26 mai 2009 18:36


Inscrit le: 03/01/2008
Messages: 750
Bonsoir Bénédicte,

et merci pour votre réponse.
J'espérais avoir découvert un "nouveau" métier, ce qui n'est pas le cas.

Mais aussi je me suis demandé qui, en 1740, pouvait avoir besoin d'un chapelier
dans un monde de cultivateur au fin fonds de la province !

C'est ce qui m'a fait espérer autre chose.

Merci beaucoup pour vos précieuses découvertes.

Bonne soirée

:bisou:

Andrée

12.Amiel,Arnal,Blanc,Bouby,Bouisset,Caissials,Clary,Combart,Couffinhal,Delmas,Granier,Issaly,
Lacout,Lacroix,Louyri,Maleterre,Marty,Molinier,Montfort,Mourlhome,Sirven,Tamalet
23.Betoux,Brunet,Buffet,Burdy,Capillon,ciallis,Clavaud,Ducouret,Fournioux,Fringaud,Fumat,Junjaud,
Lafond,Lemerle,Penot,Pergaud,Rondeaux,Sérier,Texier.55.Scheffer
56.Agasso,Benoit,Cadero,Chapon,Daniel,Hervé,Jacob,Jaffré,Jaillier,Kerfiloué,Leduc,Lefranc,
LeGrouiérec,LePichon,LeRay,LeReboursé,LeThexier,LeTily,Loiseau.
57.Aubertin,Chouffeur,Cune,Fourcade,Grandjean,Hurlin,Parcot,Peltrel,Schmitt,Thirion
59.Broutin,Dattiches,Deholande,Delemar,Delestrez,Fauville,Frémaux,Gossart,Hadoux,
Hannoteaux,Heyé,Lami,Marescaux,Morel,Oudart,Roch,Tuboise.
62.Cuisse,Delattre,Deneuville,Dubart,Fauville,Hermant,Higly,Labalette,Lelong,Lanson,
Lavallé,Legru,Membré,Planquette,Soléry,Trannin,Verguet 67.Keller.73.Cavet,Laperrière.80.Lelong
81.At,Balsa,Barthès,Bonnefous,Calmettes,Carcenac,Cassaignes,Galaup,Goudal,Joulia,Reilhès,Ser
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 27 mai 2009 09:53



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Jean, notre lève-tôt, toujours bon pied bon....



Un métier disparu et spécifique d'une région chère à Joelle....:


Tillolier

Conducteur de tillole ou tilhole, petite embarcation que l?on pouvait trouver sur les eaux de l?Adour, au vieux Bayonne (et même sur le bassin d?Arcachon) du Moyen âge jusqu?au début du XIXème siècle, servant pricipalement à la pêche.


Tillole de l'Adour ------------------------------------------- Tillole du Bassin d'Arcachon

Pour tout savoir sur les tilloliers de Bayonne :

http://bertrand.auschitzky.free.fr/AppendicesDanglade/Lestilloliers.htm


Bonne journée.

:bisou:

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 27 mai 2009 14:16



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné,

merci pour la tillole

LA PINASSE d'ARCACHON

C'est un bateau de travail du littoral océanique qui ne doit sa présence ici qu'à sa beauté, même si on peut la rencontrer sur le petit canal des Landes (Cazaux-Biscarosse). Les mytyliculteurs et ostréiculteurs utilisent des pinasses, qui ont des formes différentes selon la région et le travail qu'elles effectuent. La pinasse du bassin d'Arcachon est un des bateaux les plus élégants qui soient.



Il n'est pas impossible que ce mot, par déformation et passage en Grande-Bretagne, ait fini par donner "péniche".

Certaines variétés de pinasses sont parfois nommées "tilhole", comme le bateau de l'Adour homonyme avec lequel elle a certainement une origine commune. A l'inverse, il a existé une pinasse de l'Adour, fortement apparentée à celle d'Arcachon.


Bisous et bonne journée sous un soleil très timide


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 27 mai 2009 17:09



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
coucou

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 27 mai 2009 19:40



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
pour jean


Parqueur garnissant les parcs à huitres

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 27 mai 2009 19:46



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
pour en savoir plus sur les parqueurs et la cultures des huitres

http://www.leonc.net/histoire/kauffmann/index_kauffmann2.htm

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 27 mai 2009 21:06



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Jean,

ravie de t'avoir fait plaisir, si tu veux des vieilles cartes postales du coin voilà un site

http://www.habitants.fr/cartes_postales_1900_andernos-les-bains_33005.html

:bisou:

sur ce , je vais faire ma déclaration d'impôts, je crois qu'il est grand temps.

Bonne soirée à tous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 28 mai 2009 05:44



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 28 mai 2009 10:49



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


Maître des ponts, Chableur



Avant le XVème siècle, on l?appelait avaleur de nefs

Personne chargée d?aider les bateaux à passer sous les ponts à l?aide de sa flette (barque) de cordes et autres équipages


Voici ce qu?on trouve dans l?Encycopédie de Diderot.Iere Edition:

AIDE-MAISTRE DE PONT, autrement Chableur, est le titre qu?on donne à des Officiers de ville qui aident les batteaux à passer dans les endroits difficiles de la riviere, comme sous les arches des ponts.


CHABLEUR, sub. mas. terme de Riviere; c'est un officier préposé sur certaines rivieres pour faciliter aux gros bateaux le passage sous les ponts par les pertuis & autres endroits difficiles.


Ce nom vient de chable ou cable, qui signifie un gros cordage, parce que les chableurs ont de grands cables auxquels ils attachent les bateaux pour les tirer en montant ou en descendant.

Les fonctions des chableurs ont quelque rapport avec celles des maîtres des ponts, de leurs aides, & des maîtres des pertuis; elles sont cependant différentes: les uns & les autres ont été établis en divers endroits sur la Seine, & autres rivieres affluentes, pour en faciliter la navigation & procurer l'abondance dans Paris.

Anciennement ils étoient choisis par les prévôt des marchands & échevins de cette ville; l'ordonnance de Charles VI. du mois de Février 1415, concernant la jurisdiction de la prévôté des marchands & échevinage de Paris, contient plusieurs dispositions sur les offices & fonctions des maîtres des ponts & pertuis & sur celles des chableurs; le chap. 34 ordonne qu'il y aura à Paris deux maîtres des ponts & des aides; il n'y est point parlé de chableurs pour cette ville, non plus que pour divers autres endroits où il y avoit des maîtres des ponts & pertuis. Les chapitres 53 & suivans, jusques & compris le 53, traitent de l'office de chableur des ponts de Corbeil, Melun, Montereau - faut - Yonne, des pertuis d'Auferne, Pont - sur - Yonne, Sens, & Villeneuve - le - Roi: il est dit que les chableurs seront pour monter & avaler les bateaux par - dessous les ponts, sans qu'aucun autre se puisse entre - mettre de leur office, à peine d'amende arbitraire; que quand l'office de chableur sera vacant, les prévôt des marchands & échevins le donneront après information à un homme idoine, élû par les bons marchands, voituriers & mariniers du pays d'avall'eau. La forme de leur serment & installation y est réglée: il leur est enjoint de résider dans le lieu de leur office; la maniere dont ils doivent faire le chablage y est expliquée; & leur salaire pour chaque bateau qu'ils remontent ou descendent y est réglé pour certains endroits à huit deniers, & pour d'autres à trois.

L'ordonnance de Louis XIV. du mois de Décembre 1672, concernant la jurisdiction des prévôt des marchands & échevins de Paris, ch. 4, art. 1, enjoint aux maîtres des ponts & pertuis & aux chableurs de résider sur les lieux, de travailler en personne, d'avoir à cet effet flettes, cordes, & autres équipages nécessaires pour passer les bateaux sous les ponts & par les pertuis avec la diligence requise; qu'en cas de retard, ils seront tenus des dommages & intérêts des marchands & voituriers, même responsables de la perte des bateaux & marchandises, en cas de naufrage faute de bon travail.



L'article 2 ordonne aux marchands & voituriers de se servir des maîtres des ponts & pertuis où il y en a d'établis; il n'est pas parlé en cet endroit des chableurs.

L'article 3 défend aux maîtres des ponts & pertuis ou chableurs, de faire commerce sur la riviere, d'entreprendre voiture, tenir taverne, cabaret ou hôtellerie sur les lieux, à peine d'amende, même d'interdiction, en cas de récidive.
L'article 4 porte que les droits de tous ces officiers seront inscrits sur une plaque de fer - blanc qui sera posée au lieu le plus éminent des ports & garrets ordinaires.
Le 5 leur enjoint de dénoncer aux prevôt des marchands & échevins les entreprises qui seroient faites sur les rivieres par des constructions de moulins, pertuis, gors, & autres ouvrages qui pourroient empêcher la navigation.

Par édit du mois d'Avril 1704, il sut créé des maîtres chableurs des ponts & pertuis des rivieres de Seine, Oyse, Yonne, Marne, & autres affluentes; ils furent confirmés en la propriété de leurs offices par édit du mois de Mars 1711. Au mois d'Août 1716, les offices créés par édit de 1704 surent supprimés, & la moitié de leurs droits éteints, à commencer du premier Janvier 1717. Un arrêt du conseil d'état du 19 Décember 1719, supprima ces droits réservés; on ne comprit pas dans cette suppression les offices établis avant l'édit de 1704, ni ceux de Paris, l'Isle - Adam, Beaumont - sur - Oyse, Creil, & Compiegne, rétablis par déclaration du 24 Juillet 1717.

Il y a actuellement à Paris des maîtres des ponts en titre d'office; il y a aussi des chableurs; la fonction de ces derniers est de faire partir les coches & gros bateaux du port où ils sont, & de les conduire jusqu'au - dehors des barrieres de Paris; ils font la même chose pour les coches & bateaux qui arrivent à Paris. Voyez le Recueil des anciennes ordonnances de la ville; l'Ordonnance du mois de Décembre 1672



Bonne journée.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 28 mai 2009 17:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Selon ce qui est dit plus haut, ils étaient surtout sur l'Oise ,l'Yonne, la Marne ,la Seine et leurs affluents....

Mais sur la Loire ils existaient sûrement aussi...

J'ai trouvé mentionné:

(...)Pour passer sous l?arche et ressortir de l?autre coté ce n?était pas chose facile il fallait souvent faire appel à des haleurs, appelés « les hommes du bout du pont »(...)

sur ce site:

http://pagesperso-orange.fr/ligerien.christian/LA%20MARINE%20DE%20LOIRE.htm

Bonne soirée.

:bisou:


joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 28 mai 2009 20:47



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonsoir Béné, Jean et tout le monde,

d&ésolée de ne pas être venue plus tôt, mais demain j'ai de la famille qui arrive pour le week end de Pentecôte et entre le jardin, le ménage, les préparatifs divers, les courses et Roland Garros, j'ai pas eu une minute à moi.

Ce soir j'ai encore des factures à taper pour mon homme, et après dodo, car demain je me lève de très bonne heure pour faire la pain et la cuisine.

Bisous à tous et à mardi.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 28 mai 2009 20:50



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Vite fait, un métier qui est toujours d'actualité, mais que je ne pensais être si ancien :

CROUPIER


D'après le Dictionnaire historique de la langue française :
En ancien français (v. 1225), "croupier" signifiait "sédentaire, qui demeure assis", ce terme est ensuite apparu comme adjectif dans "cavalier croupier" c'est-à-dire "qui monte en croupe derrière quelqu'un" (1657).
* Avec cette idée, de "personne assise derrière", il a pris au XVIIe siècle (1690), le sens figuré de "personne qui, à certains jeux, est associée à un autre joueur et se tient derrière lui", avant de s'appliquer à la personne qui dirige les jeux dans une maison de jeux (v. 1797), sens toujours usuel.
* Parallèlement, dans le domaine des affaires (1690), il a désigné d'abord un associé secret dans un traité, puis un tiers pris en sous-ordre par un associé pour partager risques et profits, et qui se dissimule derrière cet associé.


Malheureusement pas d'image!!!

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 mai 2009 11:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Faites vos jeux, rien ne va plus!


Image du film "Croupier" de Mike Hodges.




Et oui Jean, la grande majorité des bateliers ne savaient pas nager...


Bonne journée.

:bisou:
Céline.P815
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 mai 2009 14:35


Inscrit le: 11/03/2009
Messages: 128
bonjour à tous!

j aurai aimer savoir ce que veut dire le métier:

employé de la douane royale en 1819 à jumièges (76)

cordialement

céline
Patronymes: (53)Bardou - Barreau - Bellanger - Chénu - Derennes - Duchesne - Gandon - Gentil - Guillemin - Jégu - Lancelin - Landelle - Lemoinne - Leroyer - Levesque - Levrot - Marcadé - Nourry - Patry - Peslier - Poirier - Radé - Rosé - Simon - Sonnet - Vilefeu (50)Delacotte - Hébert - Jouan - Laurent - Lechevallier - Lecoffre - Lecointe - Lefebvre - Réquier - Roublot (76)Billard - Boulanger - Capelle - Lefebvre - Le Maitre (61)Coupeau - Sonnet
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 mai 2009 15:50



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Celine

Il s'agit d'un douanier à l'époque de Louis XVIII(1814-1824)


Douaniers sous Louis XVIII.


A cette époque le personnel des douanes est exclusivement préposé à la police du commerce extérieur, vu qu'à la Révolution les barrières intérieures ainsi que la gabelle du sel ont été supprimées.

La douane du XIXème siècle est solidement cloisonnée en deux services : les bureaux (service sédentaire) et les brigades (service actif).

Les agents des bureaux, moins nombreux et relativement favorisés dépendent de la direction générale pour le recrutement et pour l'avancement. Jusqu'en 1908, on n'entre dans le service des bureaux que par la voie du surnumérariat. Le surnuméraire (étymologiquement, agent en surnombre) n'est pas rémunéré et la titularisation n'intervient qu'aprés un délai d'au moins un an. Le régime de travail dans les bureaux est plus doux et la rémunération plus élevée que dans les brigades. De plus ces agents fournissent presque tous les cadres supérieurs.

Les agents des brigades, de loin les plus nombreux, sont organisés militairement. Armés, souvent casernés, ils portent l'uniforme. La discipline, très stricte, régit même certains actes de leur vie privée : mariage, déplacements, etc... Leurs conditions de travail sont dures et leurs rétributions assez faibles. Les brigades comptent dans leurs rangs beaucoup d'anciens militaires et de fils de douaniers embauchés comme demi-soldiers.

Voir l'histoire de la Douane:

http://www.douane.gouv.fr/page.asp?id=164


Bonne après-midi


Céline.P815
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 mai 2009 17:11


Inscrit le: 11/03/2009
Messages: 128
merci beaucoup pour votre réponse si bien

détailléeThumb Up

bonne fin de journée

cordialement

céline
Patronymes: (53)Bardou - Barreau - Bellanger - Chénu - Derennes - Duchesne - Gandon - Gentil - Guillemin - Jégu - Lancelin - Landelle - Lemoinne - Leroyer - Levesque - Levrot - Marcadé - Nourry - Patry - Peslier - Poirier - Radé - Rosé - Simon - Sonnet - Vilefeu (50)Delacotte - Hébert - Jouan - Laurent - Lechevallier - Lecoffre - Lecointe - Lefebvre - Réquier - Roublot (76)Billard - Boulanger - Capelle - Lefebvre - Le Maitre (61)Coupeau - Sonnet
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 mai 2009 17:16



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
coucou

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Céline.P815
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 30 mai 2009 11:08


Inscrit le: 11/03/2009
Messages: 128
Hiding bonjour à tous!

j aurai aimer avoir d autres renseignements sur ces métiers:

closier en 1730 (56)

poupelier en 1815 (56)

fileuse en 1815 (56)


bon week-end!

cordialement

céline
Patronymes: (53)Bardou - Barreau - Bellanger - Chénu - Derennes - Duchesne - Gandon - Gentil - Guillemin - Jégu - Lancelin - Landelle - Lemoinne - Leroyer - Levesque - Levrot - Marcadé - Nourry - Patry - Peslier - Poirier - Radé - Rosé - Simon - Sonnet - Vilefeu (50)Delacotte - Hébert - Jouan - Laurent - Lechevallier - Lecoffre - Lecointe - Lefebvre - Réquier - Roublot (76)Billard - Boulanger - Capelle - Lefebvre - Le Maitre (61)Coupeau - Sonnet
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 30 mai 2009 18:27



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir Céline

Closier: celui qui tient à ferme une closerie, petit domaine clos dans certaines régions comme l? Anjou ou la Touraine.

Le closier de l'Anjou est l'équivalent du bordager dans le Maine. Les
closiers exploitaient de petites surfaces de terres (en général de 5 à 10 hectares) autour de leur maison. Littéralement 'fermier du clos' le terme apparaît dans les textes dès 1240 dans l'Ouest de la France (Dictionnaire éthymologique, Larousse). Il est aussi synonyme de bordager que l?on trouve dans des textes du XIième siècle en Normandie

Un bordager n?était ni un métayer (plus riche), ni un journalier (plus pauvre). Il accédait parfois au rang de laboureur lorsqu?il avait son propre attelage et matériel, ou celui de marchand lorsque ses récoltes étaient supérieures à ses seuls besoins.
Fermes et métairies appartenaient aux privilégiés (noblesse et clergé), la bourgeoisie étant surtout propriétaire des bordages.

Poupelier
Ouvrier séparant le lin et le chanvre pour en faire des poupées destinées à la vente(on nomme ainsi les petites masses séparées dont se compose une livre de lin ou de chanvre).
J'ai parlé du traitement du lin dans le chapitre sur le tisserand en p21 et le chanvre également en p67.

La fileuse p17

Liste des métiers en p15.

Bonne soirée.

:bisou:

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 31 mai 2009 13:09



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Tout le monde à la plage?



Bonne journée.

:bisou:
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 31 mai 2009 18:09



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Jean, bonjour Bénédicte, bonjour Christophe, bonjour Joëlle, bonjour à toutes et à tous.:bisou:

Que de sujets passionnants étudié! Bravo à à leurs auteurs.bravo

Je ne sais pas ce qu'ont en tête les automobilistes, mais depuis vendredi, ça roule sur les routes franciliennes!quoi

Bonne fin d'aprés-midi. clinoeil
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 juin 2009 12:09



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

...le calme plat...........



Bonne journée

:bisou:
Céline.P815
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 juin 2009 22:25


Inscrit le: 11/03/2009
Messages: 128
bonsoir à tous!

merci beaucoup bénédicte pour ces informations!

bonne fin de soirée!

cordialement

céline
Patronymes: (53)Bardou - Barreau - Bellanger - Chénu - Derennes - Duchesne - Gandon - Gentil - Guillemin - Jégu - Lancelin - Landelle - Lemoinne - Leroyer - Levesque - Levrot - Marcadé - Nourry - Patry - Peslier - Poirier - Radé - Rosé - Simon - Sonnet - Vilefeu (50)Delacotte - Hébert - Jouan - Laurent - Lechevallier - Lecoffre - Lecointe - Lefebvre - Réquier - Roublot (76)Billard - Boulanger - Capelle - Lefebvre - Le Maitre (61)Coupeau - Sonnet
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 2 juin 2009 12:52



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour à tous ,j'étais parti sur Orléans pendant le Week end

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 2 juin 2009 20:48



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 juin 2009 08:36



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Répondre |  | 

Aller au forum