Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 7 mai 2009 14:42



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonour Estelle. Oui vous avez raison, le journalier travaillait aussi en milieu urbain..

Hiding Jean

Pour chanter Veni Creator il faut une chasuble d'or.
Pour chanter Veni Creator il faut une chasuble d'or.
Nous en tissons pour vous, grands de 1'Eglise,
Et nous pauvres Canuts, nous allons sans chemises.
C'est nous les Canuts, nous allons tout nus.



Pour gouverner, il faut avoir, manteaux et rubans en sautoir.
Pour gouverner, il faut avoir, manteaux et rubans en sautoir.
Nous en tissons pour vous, grands de la terre,
Et nous, pauvres Canuts, sans draps on nous enterre.

C'est nous les Canuts, nous sommes tout nus.



Mais notre règne arrivera quand votre règne finira,
Mais notre règne arrivera quand votre règne finira,
Nous tisserons le linceul du vieux monde,
car on entend déjá La révolte qui gronde...
C'est nous les Canuts, nous n'irons plus nus.

(Aristide BRUANT, 1894)

:bisou:



christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 7 mai 2009 16:34



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 mai 2009 12:31



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Bonjour Jean

Maintenant il faut savoir utiliser un clavier d'ordinateur, mais il fut un temps où maîtriser la calligraphie était très important...


Vieille page d'écriture.



Par contre tirer des traits... je ne savais pas que ça demandait une habileté particulière.....

Bonne journée.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 mai 2009 18:12



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Coucou Jean,

Moi je lis "parent" mais je peux me tromper!

bisous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 mai 2009 18:16



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Hiding Joelle, pas partie en week-end?

Jean, moi aussi je lis parents....


:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 mai 2009 18:34



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
:bisou: Hiding Béné,

Non pas partie en week end, j'ai la crève et mon homme aussi. Journée calme devant la télé.

En plus il ne fait pas beau. Donc pas de jardin. SNIFF!



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 mai 2009 19:14



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bon repos Joëlle,et bonne soirée à tous

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 mai 2009 19:46



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Petit rappel. Quand avait-on besoin d'une dispense?:

Les principales causes d'empêchement au mariage sont:

- la Consanguinité
Les fiancés ont un ancêtre commun. Il faut se référer au degrés de parenté en Droit Canon régi par les décisions du Concile de Trente. "Du deux au deux" signifie qu'ils sont germain, "du trois au trois" cousins issus de germains et "du quatre au quatre" enfants de cousins issus de germains (ou petits-enfants de cousins germain) ce qui constituait la limite. on peut imaginer toutes les combinaisons intermédiaires du type "du trois au quatre"... Seul le Pape peut accorder une dispense au 2ème degré.

- l'Affinité
L'un des fiancés est veuf. Son conjoint est consanguin avec l'ancien conjoint, comme par exemple "du 1 au 2" le veuf épousant sa nièce par alliance.

-l'Honnêteté publique
Il s'agit du même cas que l'affinité mais le lien n'a pas été au delà des fiançailles, comme par exemple un homme qui épouse une femme après avoir été fiancé à sa soeur.

- l'Affinité (ou Cognation) spirituelle
Elle nait du parrainage d'un enfant. Le cas le plus fréquent est celui d'un veuf (ou d'une veuve) voulant épouser la marraine (ou le parrain) de son enfant. L'empêchement subsiste après le décès de l'enfant.

- l'Adultère
Si un veuf et sa fiancée ont commis l'adultère, il faudra obtenir une dispense de Rome et jurer que ce "crime" n'est pas la cause de la mort de la première épouse.

- Le Temps interdit
Il est interdit de se marier pendant le Carême ou l'Avent, mais cela peut gêner les marins ou les soldats.

- Le Lieu
Il faut justifier d'un an de résidence dans le diocèse.

- La publication des bans
Presque tous les nobles obtiennent dispense de deux bans.

Reste bien au chaud Joelle..:bisou:

Bonne soirée à tous

:bisou:


Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 mai 2009 20:17



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Jean, dans le Droit Canon

2ème degré = cousins germains
1er degré = frères




:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 8 mai 2009 21:02



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
eh ben moi ,j'ai rien compris ,dans vos bidules ,
mais c'est pas grave,
la seule chose que je sais c'est que j'ai un ancêtre qui est 3 fois implexe ,
mais je ne crains pas les tares car je suis déjà timbré hi hi !!!

bonne soirée



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 9 mai 2009 09:28



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Christophe...implexé mais pas complexéLaughing !

Jean, je ne vois pas d'erreurreflechis :

1er degré : père, mère , fils fille.frère, soeur

2ème degré
neveu, nièce, cousins germains (Fratris filii...mais sur la branche des parents: fils du frère du père ou de la mère...)

Bon, je pars en week-end.
Partons léger de bagages comme nos ancêtres



...un simple baluchon! (et lui ne partait pas pour un simple week-end..)

A lundi.

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 9 mai 2009 16:25



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569


C'est le temps de la seine et marne aujourd'hui.

Pour Jean :
"Compendium theologiae moralis" peut-on le traduire par "abrégé de théologie morale".

Très instructif, je ne connaissais que la théorie de la consanguinité génétique.
Elle permet de mesurer, au travers de la chimie d'un gène, l'expression d'un allèle.
2 cas possible soit 1 = existant ou 0 (zéro) = absent.
c'est une mesure binaire qui débouche une approche statistique par des calculs de probabilité.
la génétique permis de limiter les tares congénitales en expliquant que la consanguinité concentre les mauvais allèles.

Khalida.


"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 9 mai 2009 22:54



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 10 mai 2009 10:33



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Hiding Khalida eet Jean
Bon week end Béné.
Salut Jean Marc et Christophe

si le temps le permet : une journée au cabanon pour la pêche au carrelet



Bon dimanche à tous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 10 mai 2009 14:20



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
On appelle, Gros de Naples. gros de Tours, Certaines estoffes de soye que l'on fait à Naples et à Tours.


robe de cour en GROS DE TOURS



canapé recouvert de GROS DE TOURS

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 10 mai 2009 23:18



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 11 mai 2009 08:10



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
A tous


"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 11 mai 2009 08:41



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Khalida, bonjour Bénédicte, bonjour Joëlle, bonjour Jean, bonjour Christophe....:bisou:

W.end familial fini, maintenant, retour au ttrain-train habituel...pleure

Khalida, ton voleur est un gentleman-cambrioleur; il s'appelle Arsène Lupin, mais son créateur, je ne me souviens plus....Embarassed
Bonne journée.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 11 mai 2009 11:10



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Joelle, Jean, Khalida, Jean Marc.....

Arsène Lupin est un personnage de Maurice Leblanc (1864-1941)



Bonne journée.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 11 mai 2009 19:05



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
calme plat aujourd'hui......

Bonne soirée.

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 12 mai 2009 06:58



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 12 mai 2009 10:48



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Khalida, Bénédicte, Joëlle, Jean, Christophe et ceux (celles) que j'aurai oublié.:bisou:

Pas grand monde depuis hier...Sleeping

Jean, ma femme faisais patie de ces équipières qui travaillaient à l'IJ PP, au FAED (Fichier Automatisé des Empreintes Digitales). Elle travaillais sur du lundi au vendredi, mais aussi certains samedi, dimanche et même jours fériés.ouioui
Maintenant, il y a des fonctionnaires qui travaillent même la nuit.ouioui
Pour des raisons personnelles, elle a décidé de travailler dans le secrétariat au sein de cette même direction active de la PP.

Pour ce qui est des empreintes, c'est Monsieur Berthillon (je ne suis pas sûr de l'orthographe du patronyme) qui est le "père" de cette technique permettant de confondre un délinquant ou un meurtirer.bravo
Il a mis au point des fiches signalétiques sur lesquelles sont portés certains renseignements dont les empreintes digitales.
A noter : même des jumeaux n'ont pas les mêmes empreintes digitales.quoi

Durant mon repos,je vais essayer de trouver un peu de temps pour vous faire un petit article sur ce monsieur Berthillon et l'anthropologie.Book

Bonne journée.Walkman
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 12 mai 2009 11:17



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

OK Jean Marc, très bonne idée...



Vous avez remarqué que la main(si main il y a) que nous a montrée Jean n'a que 4 doigts?

Bonne journée.

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 mai 2009 07:41



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
bonjour Jean, Bénédicte, Jean Marc, Joelle,
Jean Christophe, Sibie.

Mais

Non, pas grand monde en ce moment.
khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 mai 2009 08:08



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Allez en attendant que vous reveniez, un petit métier excellent....



FABRICANT DE PAIN D'EPICE :


Le pain d?épice (pain de miel) fut consommé en Chine 10 siècles avant notre ère. Il était constitué de farine de froment, de miel, et parfumé quelques fois de plantes aromatiques. C?était alors un aliment de base salée, cuit au four, et non une douceur. Le pain d?épices fut ramené en Occident lors des Croisades en Terre Sainte.

Au Moyen-age, le pain d?épice devint une friandise populaire et la corporation des pains d?épices prospéra.

En 1596, Henri IV accorda des statuts à la corporation de pain d?épiciers comme l?obligation de suivre une formation de 4 années dans une ville du royaume. Reims se spécialisa dans la fabrication du pain d?épice. on appela dès lors les Rémois sous le sobriquet de « mangeurs de pain d?épice).

Dijon devint également célèbre au XVIII ème siècle pour son pain d?épice.
Chaque ville, chaque fabricant gardait jalousement la recette. Les produits de base étaient pour Dijon de la farine de froment et à Reims de la farine de seigle.

Le transport de pain d?épice fut aisé et popularisé car le pain d?épice prenait la forme d?animaux domestiques, de Saint-Nicolas ou d?hommes politiques représentés sous des traits burlesques.


Les artisans du pain d?épice connurent leur heure de gloire jusqu?à la libération, puis la plupart cessèrent leur activité, concurrencés par l?industrie.

Seuls quelques établissements perpétuent actuellement cette tradition comme en Alsace ou à Dijon.


A tout à l'heure.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 mai 2009 08:15



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Ouf!Smile
Jean est là, je lui laisse la boutique.
Tu as raison Jean, il faut féliciter nos techniciens pour leur efficacité.

Pas le temps de vous mettre des photos de pains d'épice je reprendrais la présentation tout à l'heure pour y mettre quelques photos.

Je vous laisse je dois filer à mon travail.

A +tard.
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 mai 2009 10:15



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Jean, Khalida, Bénédicte, Joëlle, ...

C'est vrai ça Jean ! on a a marre de de pouvoir accéder au forum à notre guise !carton Et si c'était qu'execptionnel au moins !Angry En effet, ce qui est execptionnel, c'est de ne pas voir Mister Error apparraîtreune fois par semaine!Angry carton

Bon, il faut se préparer à aller au boulot.Neutral
A plusCool
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 mai 2009 10:39



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Je suis d'accord avec toi Jean,....presque 24 hs sans pouvoir se connecter...tout un record!

Bon, on retourne Outremer pour un nouveau métier (moi, j'ai épuisé ceux de la métropole....)

Varreur

Celui qui fait la pêche de la varre, pêcheur de tortues.



?Varrer, c'est prendre à la varre des tortues, quand elles viennent de tems en tems sur l'eau pour respirer.

Lorsqu'on veut varrer, ou prendre les tortues à la varre, on va la nuit avec un canot dans les endroits où l'on a remarqué beaucoup d'herbes coupées sur la surface de l'eau ; car c'est une marque certaine qu'il y a des tortues en cet endroit, qui coupant l'herbe en paissant, en laissent toujours échapper quelque partie, qui monte & surnage sur l'eau : celui qui tient la varre est sur le bout ou la proue du canot.

Le mot de varre est espagnol, il signifie une gaule ou perche ; celle dont on se sert en cette pêche, est de sept à huit piés de longueur, & d'un bon pouce de diamêtre, à-peu-près comme la hampe d'une halebarde. on fait entrer dans un des bouts un clou quarré, de sept à huit pouces de long y compris la douille dont il fait partie ; cette douille a une boucle ou anneau de fer, ou simplement un trou, où est attachée une longue corde proprement roulée sur l'avant du canot, où un des bouts est aussi attaché, & la hampe est aussi attachée à une autre petite corde dont le varreur tient un bout.




Le varreur donc étant debout sur l'avant du canot, la varre à la main droite, examine tout autour de lui s'il voit paroître quelque tortue, ce qui est assez aisé durant la nuit, parce qu'on voit bouillonner la surface de l'eau à l'endroit où la tortue veut lever la tête pour souffler ; ou si la tortue dort sur l'eau, ou qu'un mâle soit avec une femelle, ce qu'on appelle un cavalage, l'écaille qui reluit & qui réflechit la lumiere de la lune ou des étoiles, la lui fait appercevoir aussi-tôt ; à quoi l'on doit ajouter que dans les nuits obscures il reste toujours sur la surface de la terre & des eaux un peu de lumiere, qui est suffisante à ceux qui se couchent sur le ventre pour voir à une distance assez considérable autour d'eux.

Dès qu'il apperçoit la tortue, il marque avec le bout de sa varre à celui qui conduit le canot, le lieu où il faut aller ; & quand il est à portée de la tortue il la varre, c'est-à-dire il la frappe & la perce avec le clou qui est enté dans la hampe. Aussi-tôt que la tortue se sent blessée, elle fuit de toutes ses forces, & elle entraîne le canot avec une très-grande violence ; le clou qui est entré dans son écaille ne la quitte pas, & le varreur qui a retiré sa hampe s'en sert pour enseigner à celui qui est à l'arriere, où il doit gouverner.

Après qu'elle a bien couru les forces lui manquent, souvent même elle étouffe faute de venir sur l'eau pour respirer. Quand le varreur sent que la corde mollit, il la retire peu-à-peu dans le canot, & s'approchant ainsi de la tortue qu'il a fait revenir sur l'eau, morte ou extrêmement affoiblie, il la prend par une patte & son compagnon par l'autre, & ils la mettent dans le canot, & en vont chercher une seconde.

Il n'est pas nécessaire qu'il y ait des ardillons au fer de la varre, ni que le varreur fasse entrer le fer guere plus avant que l'épaisseur de l'écaille, parce que aussi-tôt que la tortue sent la douleur que le clou lui fait en perçant son écaille, elle se resserre de telle façon qu'on a bien plus de peine à retirer le clou, qu'on en avoit eu à le faire entrer.

on sera peut-être surpris de ce qui a été dit ci-dessus, que la tortue entraine le canot avec une grande violence ; mais il sera aisé de se le persuader quand on fera réflexion à la force & à la grandeur qu'ont ces animaux dans l'Amérique, où communément on les trouve de trois piés & demi à quatre piés de long, sur deux piés & demi de large, pesant jusqu'à trois cent livres, & souvent davantage. Labat, Voyage d'Amérique. (D.J.)"

(L?Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Diderot et d?Alembert .)

Pourquoi pêchait-on la tortue?
Tout au long de l?histoire, la tortue verte a constitué une importante source de nourriture pour les populations locales et les voyageurs maritimes.



Elle a été exploitée pour sa chair et ses oeufs(La chair de tortue était très appréciée.)
La demande pour la soupe à la tortue, l?« huile de tortue » pour la cosmétologie et la peau de tortue pour le cuir de molleterie a favorisé la perpétuation d?un commerce maintenant illégal.
La carapace de tortue était parfois utilisée pour la fabrication d'objets d'ornement.




Autrefois abondante dans les mers tempérées et tropicales du globe, cette tortue marine après être devenue de plus en plus rare dans beaucoup de régions , est maintenant protégée.Il en est de même pour beaucoup d?autres espèces de tortue.


Bonne journée

:bisou:


khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 mai 2009 13:25



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Rebonjour,

Désolée Jean, je n'avais pas compris que c'était ironique.

Moi aussi j'ai eu du mal à me connecter mais j'ai pensé que c'était mon ordi donc j'ai lancé un anti-virus. je croyais qu'Avast avait été efficace.



"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 13 mai 2009 18:40



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963



Bonne soirée.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 mai 2009 04:09



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour et bon jeudi

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 mai 2009 11:36



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Je ne sais plus trop quel métier vous proposer....

Celui-ci est un peu folklorique, mais enfin.....



Bonne journée

et "que no os pille el toro" comme on dit par ici....

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 mai 2009 11:52



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Coucou Béné, et tout le monde,

torero est un métier qui n'est pas dénué de risques!!!
mais j'aime pas trop que l'on fasse du mal aux animaux.





là c'est mérité!!!!

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 mai 2009 13:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Hiding Joelle

Un peu sadique....

Mais tu as raison, moi aussi j'ai horreur des corridas...

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 mai 2009 20:31



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Le fouleur





s'est-il lavé les pieds?


Bonne soirée.

:bisou:


khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 14 mai 2009 23:09



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonsoir tout le monde,

Déjà à cette époque là, on misait sur les probiotiques.....clinoeil

Voici comment on définie la zone des piedsRazz :

- zone humide et chaude, riche en secrétions glandulaires avec espaces interdigitaux très humides .On y retrouve une flore variée dense (plusieurs millions de colonies par cm2) avec climat tropical permettant la croissance de bactéries Gram- et Gram+ , de champignons dans les zone sombres et humides (zone interdigitale).

En résumé, bonjour les staphylocoques dorés (responsable de choc toxique), les streptocoques (responsable de nécrose), corynébacter (responsable des odeurs corporelles) et les champignons (responsable de mycoses cutanée).

Les variations gustatives de ces vins là devaient être à la mesure de l'hygiène corporelle des pieds "fouleurs".

Une bonne coupe devait procurer aussi une bonne immunité intestinaleLaughing Laughing


A bientôtclinoeil

:bisou:





"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 mai 2009 06:00



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 mai 2009 08:56



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour à toutes et tous

LES 120 ANS DE LA TOUR EIFFEL




Elle a été construite dans le cadre de l?exposition universelle de 1889. Située à l?entrée du Champ de Mars, il s?agissait à l?époque d?un édifice tout à fait provisoire. Cette tour, la première à atteindre 300 mètres, elle en fait maintenant 324. 120 ans après sa construction, la Tour Eiffel reste l?un des symboles de la France et le monument payant le plus visité du monde.

A ses débuts, la tour était avant tout une vitrine technologique, elle a aussi pour but de saluer le 100ème anniversaire de la révolution française dont plusieurs épisodes se sont déroulés sur le Champ de Mars. A l?époque, l?édifice le plus haut du monde est l?obélisque de Washington, haut de 169 m. En France, c?est la cathédrale de Strasbourg qui tient depuis 1829 le rôle de bâtiment le plus haut de France avec une tour culminant à 143 m. Ces mesures permettent de mieux se rendre compte de ce que 300 m pouvait représenter à l?époque : presque le double de ce qui se faisait de plus haut !

Cependant, l?idée de réaliser un édifice d?une telle hauteur avait déjà été émise pour l?exposition de Philadelphie en 1876. Les ingénieurs américains Clark et Reeves imaginaient, en 1874, de réaliser une sorte de pylône de 1000 pieds, soit environ 300 m. Faute de moyens, cette tour ne vit jamais le jour.

Les premiers plans de l?édifice sont réalisés dès l?année 1884 par Maurice Koechlin et Emile Nougier qui sont alors en poste chez Eiffel & Cie. Le plan prévoit une tour formée par quatre pylônes métalliques incurvés qui se rejoignent au sommet. Les ingénieurs imaginent également relier les 4 piliers par des plates-formes réparties sur toute la hauteur et espacées les unes des autres de 50 m.



Les plans sont améliorés par Stephen Sauvestre, architecte en chef qui rend la tour plus esthétique. Il dessine les arcs qui relient entre le sol et le premier étage les quatre piliers. Ainsi consolidée, il supprime certaines des plateformes pour n?en conserver que trois. C?est ce projet qui sera effectivement réalisé.



Le premier mai 1886, le concours en vue de l?attribution de la construction du pavillon français de l?exposition universelle de 1889 est officiellement lancé par le ministre de l?industrie, Edouard Lockroy. Le cahier des charges stipule notamment que le bâtiment construit doit tenir dans un carré de 125 m de côté. La Tour imaginée par la société Gustave Eiffel remporte le concours et est construite de 1887 à 1889 par au total de 250 ouvriers et fût inaugurée le 31 mars 1889.





La Tour Eiffel a fêté les 120 ans de son inauguration. Symbole de la capitale française partout dans le monde, la grande tour de fer n?a pas toujours fait l?unanimité, plusieurs personnalités ont même tenté d?annuler sa construction. Si ces protestations ne parviendront pas à empêcher le projet, les opposants à la Tour Eiffel ont bien failli obtenir sa destruction quelques années plus tard.

En effet, une fois l?exposition universelle passée, la plupart des palais construits sont détruits. Pour ne rien arranger, la Tour Eiffel voit dans le même temps sa fréquentation baisser. Lors de l?exposition universelle de 1900, la tour de métal attire moitié moins de monde qu?en 1889.
Gustave Eiffel va cependant trouver une utilité à sa tour et va parvenir à la sauver. Il propose au monde scientifique d?utiliser la grande hauteur de sa tour pour faire des expérimentations. Elle sera le lieu d?expériences de mesure de la résistance de l?air dans une chute libre et servira à plusieurs tests de transmissions sans fil. Par la suite, la Tour Eiffel est surmontée d?une antenne d?émission radio.

La toute première expérimentation de télégraphie sans fil (TSF) a lieu en 1898 entre la Tour et le Panthéon, distant de 4 km. Mais c?est en 1903 que la Tour Eiffel va devenir un site d?expérimentation de radiodiffusion. A l?époque, Gustave Ferrié, un ingénieur militaire, souhaite mener de plus amples expériences sur les technologies de TSF. L?armée privilégiant les communications par pigeons voyageurs ou signaux optiques, il se tourne vers Gustave Eiffel qui accepte de lui prêter sa tour et de financer ses expériences.

De longs câbles sont tendus entre le sommet de la Tour Eiffel et le sol. Ces installations permettent une progression très rapide. Dès 1907, les ondes émises depuis peuvent être reçues au sud de la Méditerranée. En 1912, les recherches sur les longueurs d?ondes sont suffisamment abouties pour que la Tour Eiffel émette partout dans le monde. Devenue utile, Gustave Eiffel obtient en 1909 une nouvelle concession de 70 ans pour sa tour qui est alors définitivement sauvée !



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 mai 2009 09:09



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
quelques métiers qui ont participer à son entretien










"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 mai 2009 12:26



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

bravo Joelle pour cet article sur la Vieille Dame.

Je suis montée en haut il y a quelques années .... mais j'avoue...avec l'ascenseurEmbarassed

..vue splendide sur Paris, mais tout là-haut, ça bouge!

Bonne journée.

:bisou:

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 mai 2009 18:05



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
coucou,

c'est peut être l'ancêtre de Madof


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 mai 2009 18:41



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Jean, Christophe, Bénédicte, Joêlle, Khalida :bisou:

Comme promis, je vous ai préparé un article sur Monsieur Bertillon et l'anthropologie.Book

Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 mai 2009 18:42



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bertillon, Alphonse (1853-1914),

criminologiste français, qui inventa une méthode scientifique appelée « bertillonage » ou « anthropométrie judiciaire », permettant l'identification des délinquants d'après leurs mesures anthropométriques. Né à Paris, fils d'Adolphe Bertillon, l'un des fondateurs de la démographie française, il était employé à la Préfecture de police de Paris, lorsqu'il découvrit, en 1879, la méthode qui le rendit célèbre. Celle-ci consiste à relever les mensurations osseuses (taille debout et extension en envergure, de l'extrémité des doigts d'une main à celle de l'autre main, longueur du tronc, hauteur en position assise, longueur et largeur de la tête, dimensions de l'oreille droite, longueur du pied, du médius, de l'auriculaire et de l'avant-bras gauches), et à enregistrer les signes particuliers (tels la couleur des yeux, les cicatrices et les difformités) d'un individu lors de son arrestation, afin de rendre possible et certaine son identification en cas de récidive. Ces données, complétées par des clichés photographiques, sont enregistrées sur cartes et classées d'après la longueur de la tête.
Le système de Bertillon, première tentative pour mettre les techniques scientifiques au service de l'activité policière, donna des résultats remarquables, et permit notamment l'arrestation de l'anarchiste Ravachol. Adopté par la plupart des services de police, en Europe et en Amérique, il fut néanmoins progressivement abandonné en raison de son manque de précision, tenant en particulier à l'impossibilité de prendre en compte les incidences de la croissance ou d'une intervention chirurgicale. on lui a préféré la méthode des empreintes digitales à laquelle on adjoint aujourd'hui l'utilisation des empreintes génétiques

Empreintes digitales
Empreintes digitales, empreintes laissées par les crêtes papillaires et les dessins présents sur la pulpe des doigts de l'homme ; leur classification en fichiers permet de les utiliser à des fins d'identification des personnes.
La première utilisation connue d'empreintes digitales remonte à l'Antiquité. Assyriens et Chinois l'utilisèrent pour authentifier des documents légaux. Mais il faudra patienter jusqu'en 1823 pour qu'un physiologiste tchèque, Jan Evangelista Purkinje, propose un système de classification fondé sur les empreintes digitales. Sir Francis Galton suggéra quant à lui l'utilisation des empreintes digitales à des fins d'identification. À la fin du XIXe siècle, il présenta un système de classification et d'identification utilisant les empreintes des dix doigts. Ce système, introduit en France par Alphonse Bertillon, est toujours utilisé de nos jours.
L'identification par les empreintes digitales, ou dactyloscopie, est utilisée par les services d'identité judiciaire, qui conservent les empreintes dans deux fichiers distincts. Le premier est appelé fichier décadactylaire. Y sont conservées les empreintes des dix doigts de toute personne ayant été appréhendée. Il est consulté lorsque des services judiciaires ou de police désirent connaître l'identité d'une personne, décédée ou non. Le second fichier est monodactylaire. Il rassemble toutes les empreintes sans classement particulier et est destiné à l'identification des personnes ayant laissé des empreintes sur les lieux d'un crime.
Toute surface dure et lisse touchée par la main d'un être humain laisse en effet une empreinte, qui apparaît après avoir été recouverte de poudre ou traitée à l'aide d'un produit chimique.
Chaque empreinte est composée d'une centaine de particularités. Les spécialistes estiment que lorsque deux empreintes relevées dans deux endroits différents comportent dix-sept particularités identiques, elles appartiennent à la même personne.
Les risques d'erreur sont quasi nuls, ce qui fait de la dactyloscopie une méthode toujours utilisée malgré les progrès faits en matière d'identification des empreintes génétiques.

Empreintes digitales
Chez l'Homme, de même que chez les grands singes, la peau des doigts, de la paume des mains et de la plante des pieds présente des sillons et des crêtes. Ces dernières sont appelées crêtes dermo-épidermiques ; sur les doigts, elles constituent les empreintes digitales. En fonction des dessins qu'elles réalisent, on parle de tourbillons, de boucles ou d'arcs. Permettant l'identification judiciaire, les empreintes digitales sont différentes d'un individu à l'autre - on note même des différences, bien que subtiles, entre empreintes digitales de vrais jumeaux.
Empreintes digitales numérisées
Les empreintes digitales de chaque personne forment un dessin unique de crêtes papillaires et de sillons qui reste identique toute la vie. Après avoir arrêté une personne, les services de police relèvent les empreintes digitales de celle-ci. Les services judiciaires numérisent ces empreintes et conservent les images dans leurs systèmes informatiques.


Empreintes génétiques
Les empreintes génétiques permettent de retrouver des suspects en comparant des échantillons de sang avec d'autres échantillons retrouvés sur le lieu du crime. Ici, le S2 (« suspect » n° 2) correspond au E(vs).
Empreintes génétiques, méthode d'identification d'un individu par l'analyse de ses chromosomes, utilisée pour confirmer ou infirmer des soupçons sur l'auteur d'un crime, établir des liens de parenté entre un enfant et ses parents, identifier des restes humains récents (police scientifique) ou très anciens (paléogénétique). Chaque être humain possède dans ses cellules un jeu de chromosomes dont la composition est unique au monde. Il existe donc sur Terre autant de combinaisons différentes de chromosomes qu'il y a d'être humains. Seuls les vrais jumeaux ont exactement les mêmes chromosomes, ce qui explique leur ressemblance.
Pour obtenir une « empreinte génétique », les chromosomes sont d'abord extraits des tissus corporels ou des fluides, tels que le sang ou la salive. Les chromosomes subissent ensuite différents traitements qui ont pour effet des les scinder. Par un procédé électrochimique, certains des morceaux sont ensuite étalés par petites bandes en fonction de leur taille jusqu'à former une sorte de code à barres. Étant donné les différences qu'il y a entre les chromosomes de deux personnes, les morceaux obtenus n'ont jamais tous la même taille et le code à barres ou empreinte génétique est donc différente pour chaque personne. L'identification se fait par comparaison de ces codes à barres.

À l'origine, cette méthode d'identification fut développée à des fins médicales pour détecter les maladies d'origine génétique. Elle fut élargie à l'identification d'individus en 1985. Les empreintes génétiques furent pour la première fois utilisées dans le cadre d'une enquête criminelle au Royaume-Uni en 1987.
Les empreintes génétiques constituent une preuve dont les implications en matière d'enquêtes criminelles et d'expertises légistes sont nombreuses. Elles peuvent ainsi confirmer la culpabilité d'un individu suspecté d'avoir commis un crime, si son empreinte génétique correspond à celle obtenue à partir de traces laissées sur les lieux du crime (cheveux, sang, salive, sperme en cas de viol). À l'inverse, elles permettent également d'innocenter un suspect.
Généralement, les tribunaux reconnaissent la fiabilité des empreintes génétiques et acceptent les résultats de ces tests comme preuves lors des procès. Toutefois, des critiques se sont élevées quant à leur utilisation pour les enquêtes et les expertises légistes.
PRÉCISION DES RÉSULTATS
La précision des empreintes génétiques a été mise en cause. En effet, seuls des segments, et non l'intégralité des chromosomes, sont utilisés. Il est donc possible que les échantillons de deux individus donnent des résultats identiques. C'est pourquoi, en cas de résultats identiques, on tient toujours compte du fait qu'il est possible que ce type de segment apparaisse dans les chromosomes de tout un groupe de population. Jusqu'à présent, aucune recherche d'envergure n'a été menée pour établir le caractère unique des empreintes génétiques. En outre, l'interprétation des résultats n'est pas toujours évidente et peut conduire à des erreurs.


Le portrait de l'anarchiste Ravachol :

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 15 mai 2009 20:57



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
bravo et merci Jean Marc pour cet article très interessant.

Bonne soirée à tous.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 16 mai 2009 05:25



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour


proposition d'un vieux métier si on peut dire !!!!!

Anarchiste


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 16 mai 2009 13:01



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Tiens Jean, voici un métier que nous n'avions pas vu...

Pédicure

Personne qui soigne les pieds.


Le Pédicure.E.Degas (1834-1917)

L'origine de la profession remonte à la plus lointaine antiquité et de nombreuses traces en soulignent l'importance dès les origines des sociétés Assyriennes, Babyloniennes, Egyptiennes, Grecques et Romaines. Ainsi, le papyrus Ebers (1600 avant Jésus Christ) traite des remèdes pour les pieds et consacre un chapitre aux orteils. Hippocrate, le père de la médecine traite longuement des maladies des pieds. Dans la Rome impériale, le pédicure joue un rôle important, traitant les cors, soignant les pieds et vendant les onguents.

Au moyen âge les médecins dédaignent le soin du pied et laissent le champ libre aux « barbiers » qui rapidement deviennent « barbiers-chirurgiens » à force de panser les plaies, d'arracher des dents, d'extirper des cors et de pratiquer des opérations. En 1292, ils sont 200 à Paris !
En 1363, Gui de CHAULIAC étudie dans la Grande Chirurgie les moyens de détruire les Hyperkératoses.
En 1371, Charles V protège la corporation des barbiers-chirurgiens. Mais en 1425, un arrêt du Parlement de Paris fixe les premières limites en interdisant aux barbiers de pratiquer les opérations. Désormais, ils ne peuvent que panser les plaies et arracher les cors.

Les premiers ouvrages traitant de la pédicurie apparaissent au XVIIIème siècle. En 1762, ROUSSELOT « chirurgien-pédicure » de Louis XV, est l'auteur de deux ouvrages traitant des cors, des verrues et autres maladies de la peau. Il est le père de la podologie moderne.
Son élève, LAFOREST, écrit en 1781 « l'Art de soigner les pieds ». Sa renommée le fait nommer « Chirurgien Pédicure du Roi et de la famille royale ». Il crée le premier cours de podologie à l'Hôtel des Invalides.
Dès 1800, Tobias KOEN devient le chirurgien-pédicure de Napoléon 1er et de Charles X.

En 1820 Mathieu DUDON, auteur de nombreux manuels et instructions pour la pratique est aussi le père de la semelle destinée à soulager les affections épidermiques.

En 1872 se crée près de la place Vendôme la première école formant des professionnels de la pédicurie et de la podologie.



En 1902 BERTHET est le premier médecin à faire de la podologie une spécialité.

En 1940, Création du 1er cycle d'enseignement supérieur de la pédicurie sous les auspices du Docteur HUET et du professeur LERICHE, à l'Hôpital Léopold Bellan.
En 1944, s'ouvrent à l'hôpital du Val de Grâce et à l'hôpital Cochin les deux premières consultations de podologie avec soins.
A cette même date, la loi du 20 ou 10 mars 1944 porte création du Certificat d'Aptitude Professionnelle pour la profession de pédicure (loi abrogée à la libération) et l'arrêté du 16 mars 1944 crée le Certificat d'Aptitude Professionnelle de prothèse en podologie.

Le texte fondateur de la profession vient de la loi du 30 avril 1946 qui institue le diplôme d'état, réglemente la profession et protège le titre et l'activité.

La Loi du 25 mai 1984, dans son article 9, abandonne le terme de "pédicure" au profit de celui de "pédicure-podologue". Et c'est avec le décret du 19 juin 1985, décret dit "de compétence", que sera donner la définition des actes professionnels accomplis directement par les pédicures-podologues.
Ce texte sera complété par l'Arrêté du 17 novembre 1987 fixant la liste des topiques à usage externe pouvant être prescrits et appliqués par les pédicures-podologues.


Bonne journée.

:bisou:



khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 16 mai 2009 14:25



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

Bonjour Jean, Christophe, Jean-Marc, Joëlle, Bénédicte, bonjour à tous et à toutes,Thumb Up Thumb Up Thumb Up Thumb Up

c'est bien les pieds nous inspirent alors quels pieds avons-nous?



Voilà ce qu'on dit du pied grec :
clinoeil
Les orteils représentent...

notre manière d'avancer vers le futur.

si l'orteil est bien droit, c'est qu'on sait ou on s'en va dans la vie, et s'il est croche, c'est signe d'indécision concernant la direction suivi ou à suivre.

si l'orteil est très long comparer aux autres, c'est que l'on possède et l'on utilise toute une panoplie de moyens pour arriver à nos fins dans la vie. que ce soit pour obtenir la maison que l'on souhaite,l'emploi ect....bref on ne laisse rien au hasard.clinoeil

A très bientôt
Khalida.




"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 16 mai 2009 15:33



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
coucou,j'ai pas tout compris pour les pieds grec/égyptien/carré

moi mes pieds sont égyptien et carré

(le pouce à la même hauteur que le 1er doigt pied d'à coté ,puis cela diminue régulièrement )
(disons pour le pied droit ,un trait horizontale jusqu'au 2ème doigt puis une pente jusqu'au tout petit doigt )


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 16 mai 2009 16:00



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
La même chose, mais le pied carré est appelé romain...



J'ai une explication pour ton pied Christophe....:

L?Égypte passe sous la domination romaine en 30 avant J.-C.
Après la mort de Cléopâtre, l?Égypte devient une province de l?empire romain,gouvernée par un préfet choisi par l?empereur .

Hadrien visite plusieurs fois l?Égypte et fonde la ville d?Antinoupolis en mémoire de son jeune amant Antinoüs qui s?était noyé dans le Nil.



la domination romaine dure plusieurs siècles.

Tu dois descendre d'un de ces romain égyptien.....Mr. Green

Bonne après-midi.

:bisou:




Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 16 mai 2009 22:59



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir à tous.

Jean, dans ce genre de pied, on a aussi le pied de nez!
on va arrêter là, demain c'est boulot.
Répondre |  | 

Aller au forum