Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 29 avril 2009 14:20



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
réponse à Béné:
à lElysée peut-être ?

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 29 avril 2009 14:29



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Jolies ces pipes Joelle !

L'Elysée ?, oui, je n'y avais pas pensé....

Ah, et il y a aussi une cave au Senat et une autre à l'Assemblée Nationale.....

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 29 avril 2009 15:00



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Ah oui!!!!!
et ça serait bien le diable, s'il n'y en avait pas une à Bercy!!!


Bercy les entrepôts

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 29 avril 2009 15:35



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Laughing Laughing pas trouvé de cave au Ministère des Finances !

Pourtant tu as raison ce serait le lieu idéal.......


La carrière vinicole de Bercy naît de son emplacement : en dehors des murs parisiens, le vin n?y est pas soumis à l?octroi. Acheminé par la Seine, le vin en fûts est déchargé à Bercy pour y être manipulé et mis en bouteilles. Dès lors toute une logistique s?organise et fait de Bercy le plus grand marché de vins et spiritueux du monde. Il prend tout son essor après 1880 : les chais et entrepôts sont même déclarés d?utilité publique.



Dès lors, le folklore parisien s?empare du lieu : l?ivresse devient « la fièvre de Bercy ». Léo Malet, dans « Casse-pipe à la Nation » trace un portrait haut en couleur de la petite ville pinardière, « défendue par des grilles contre les assauts possibles des assoiffés ».
Car les Entrepôts de Bercy ne sont pas un lieu public. Pour y accéder, il faut être viticulteur ou négociant. Ce sont ces derniers qui, dans le secret des chais, pratiquent les assemblages de vins de différentes provenances. Jusque dans les années 1960, les consommateurs se satisfont de ces produits à la qualité souvent douteuse.



Le monde vinicole fait sa révolution dans les années 60. Le bordelais invente la « mise en bouteilles au château », garantie de qualité qui se généralise rapidement. Le produit qui arrive chez le consommateur est le même que celui qui est parti du vignoble. Les consommateurs deviennent aussi plus exigeants quant à la qualité : plus question de « gonfler » du Bourgogne avec des « Côtes du Rhône » voire du vin d?Algérie.

Peu à peu, les négociants disparaissent, les Entrepôts ferment, laissant à l?Est de Paris un vaste domaine aménageable. Il s?agit d?y créer un nouveau quartier de Paris en mêlant logements, bureaux et commerces autour d?un parc de 13ha. En 1979, l?ouverture du POPB marque le début du renouveau de l?Est parisien.
Aujourd?hui, la greffe a réussi : dans l?imaginaire, Bercy est autant synonyme d?impôts que... d?un pot. Du ministère des Finances à Bercy Expo, plus de 15.000 personnes travaillent dans le quartier. L?ouverture du Parc, l?ouverture demain de la Maison du Cinéma assurent la vie d?un quartier de caractère depuis toujours. Bercy Village est son c?ur battant
(www.bercyvillage.com)

:bisou:

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 29 avril 2009 17:02



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
des phtos du "vieux bercy"

http://adihr.free.fr/bercy/

exemple :


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 29 avril 2009 21:56



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Joëlle, bonsoir Bénédicte.:bisou:
Le quarier de Bercy a bien changé... Il ne ressemble plus à ça...Rolling Eyes Ne reste sur pied que les murs des entrepôts qui servent de boutiques de toutes sortes et d'au moins un bar.Sad
Désolé, je travail à Paris, mais je n'ai pas de photo du quartier de Bercy. A l'occasion, j'irais prendre quelques clichés que je vous montrerais.Embarassed
Bonne soirée.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 10:33



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Joelle, Jean Marc,Jean, Christophe, Khalida.... et tous les visiteurs de ce fil.

Le métier suivant était différent selon qu'il se pratiquait au féminin ou au masculin....


Remueuse

REMUEUSE, s. f. (Econ. domestiq.) Aide qu?on donne à une nourrice. C?est elle qui rechange l?enfant, qui le berce, qui l?endort, en un mot qui lui rend tous les soins, excepté celui de l?allaiter. on dit remuer un enfant pour le changer de langes.
(Encyclopédie de Diderot. 1ere edition tome 14.1772)


Tableau de Alfred van Muyden(1818-1878)


La nourrice occupait un poste supérieur à celui des autres domestiques, mais elle n'avait pas le droit de toucher l'enfant, elle devait lui donner à téter et c'est tout. Toute bonne nourrice était secondée par une «remueuse», dont le travail, comme son nom l'indique, était de remuer l'enfant (c?est à dire de de changer ses langes), de le soulever, de le nettoyer,de le bercer. Seule la remueuse touchait le nourrisson, et elle n'avait aucun ordre à recevoir de sa supérieure. Pour la petite histoire, c'est la même remueuse qui s'occupa du duc de Bourgogne et de son fils, le duc d'Anjou, qui devint Louis XV le Bien-Aimé lorsqu'il succéda à son arrière-grand-père, à l'âge de 5 ans.La remueuse entrait en scène trois ou quatre fois par jour, à des heures bien précises. Si l'enfant dormait, on le réveillait pour le remuer; et s'il avait souillé ses langes, on le laissait bizarrement dans cet état durant plusieurs heures. Si le chérubin avait le malheur d'être piqué par une épingle, la nourrice n'avait pas le droit de l'enlever: on faisait appel à sa remueuse, seule personne autorisée à pratiquer cette extraction. Pour la trouver, l'attente était parfois bien longue, et les souffrances des bébés aussi... Il fallut attendre 1849 pour que les nouveau-nés échappent à ces maudites piqûres: cette année-là, en effet, l'Américain Walter Hunt inventa l'épingle de nourrice..

Remueur

1)REMUEUR, s. m. (Comm. de blés.) c?est le nom qu?on donne dans les provinces de France à des gens qui n?ont d?autre métier que de remuer dans les greniers publics ou particuliers le blé des marchands & des bourgeois, pour empêcher qu?il ne se gâte. (D. J.)
(Encyclopédie de Diderot. 1ere edition tome 14.1772)




Grenier à blé de Chèvremont à Metz.Ce grenier imposant servait à stocker les réserves de blé de la ville de Metz. Il en existait trois à Metz au Moyen-âge.Il est daté de 1456.


2)Il y a aussi le remueur qui intervient dans l?élaboration des vins mousseux par la méthode traditionnelle

C'est la plus classique et la meilleure, et elle est utilisée pour le champagne, le cava, le crément, la blanquette de Limoux, de bons pétillants du Nouveau Monde, les methodo classico italiens et certains sekts allemands. Le vin de base (grappes entières pressées doucement et fermentées avec des levures pour donner un vin blanc sec non boisé, assemblé à d'autres vins de l'année ou des deux années précèdentes jusqu'à obtention de l'équilibre voulue entre acidité, longueur et complexité) est d'abord mélangé à un peu de levure et de sucre, puis mis en bouteilles empilées, couchées dans une cave fraîche jusqu'à la fin de la seconde fermentation - au moins 18 mois.
Les bouteilles sont placées tête en bas sur des pupitres, et le "remueur" entre en scène : il incline les bouteilles progressivement pendant un mois environ pour tasser le dépôt de levure au niveau du bouchon.





Aujourd'hui, il existe des machines appropriées, appelées giropalettes, mais quelques maisons de champagne préfèrent encore faire les choses à l'ancienne. Les Goulots des bouteilles sont alors congelés avec le dépôt, qui se solidifie et est expulsé lorsque les bouchons sont retirés. Le vin est ensuite complété par un mélange de vin ed base et de sucre liquide, et les bouteilles sont bouchées et laissées encore au repos quelques mois.

Bonne journée.

:bisou:


joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 11:31



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné,
bonjour à tous

Une nuit blanche et un abcès dentaire, la journée comence mal!!!
chez le dentiste en urgence ; et ce week end on part en aragon faire de la montagne, je ne sais pas dans quel état je vais être?

Enfin j'ai échapper aux urgences, ça aurait pu me prendre demain 1er mai.

Je vous abandonne donc pour la journée et la fin de semaine, plein de choses à préparer.


un petit brin de muguet


Bisous à vous tous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 12:34



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
quoi Joelle.....ça fait mal un abcès dentaire...!

J'espère que ton dentiste a fait du bon travail et t'a donné tout ce qu'il faut.

Bon courage,Bon 1er Mai et bon week-end :bisou: :bisou:

Jean, tu as raison

Un remueur d'idées, un homme qui agite, discute, met en avant des idées.
Comme Voltaire, Érasme fut un curieux et un sceptique à la fois, un grand remueur d'idées, L. CHOPIN, Journ. offic. 29 nov. 1876, p. 8805, 2e col.

J'allais dire que nous sommes des remueurs d'idées sur ce fil, mais quand je vois tout ce beau monde cité.....je n'ose pas.

Quand au dernier ,on dirait aujourd'hui un agitateur.....et selon de quel côté on se place....

Dans le lien que tu as donné, j'ai remarqué le manoeuvre balai..... ne pourrait-on dire balayeurreflechis

Bonne après-midi.

:bisou:


Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 14:56



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963



La Serveuse.Jean-Emile Laboureur (1877-1943)

Seveur/euse de bar/brasserie:

Cet emploi/métier est généralement accessible sans formation préalable mais avec une expérience acquise sur le terrain. Cependant, une formation spécifique de niveau V (CAP café-brasserie) est désormais recherchée.
Voila ce qu?on leur enseigne....

http://lycees.ac-rouen.fr/hurlevent/capcb.htm


Et pour le balayeur, je crois avoir compris:

-Quant on parle de Balayeur il s?agit de Balayeur urbain

- Tandis que quand on parle de Manoeuvre Balai il s?agit de
Tecnicien/enne de Surface ou Agent d?Entretien (autrefois Manoeuvre Balai ou Femme de Ménage)

:bisou:



LucileB
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 17:33



Inscrit le: 18/07/2002
Messages: 7 502
Bonjour tout le monde,

Pour ceux de la région Lyonnaise
(car je ne pense pas que le Journal
"Le Progrès" dépasse nos frontières Laughing )

En ce moment, chez votre marchand de journaux, pour 5,90 euros



Livre de photos (avec explications) de 75 pages : METIERS D'AUTREFOIS, la vie quotidienne des français de 1900 à 1968
En Beaujolais, ne buvez pas d'eau ! Eau non potable !
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 19:30



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963


Merci Lucile pour l'information.
Je vais essayer de me le procurer (j'ai de la famille sur Lyon...)

Bon 1er Mai




et bon week-end.


:bisou:
LucileB
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 21:27



Inscrit le: 18/07/2002
Messages: 7 502
Sinon, Bénédicte, dis le moi, j'essayerais de te l'avoir, Book
En Beaujolais, ne buvez pas d'eau ! Eau non potable !
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 21:42



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Bénédicte, Joëlle, Jean, Lucile....:bisou:

Ca fait plaisir de vous revoir Lucile.Smile

Joëlle: je compatie à ta douleurs, j'ai deux ou trois dents qui ont des caries et je n'ai rdv que le 29.05...Neutral

Demain je travail et je ne pense pazs avoir du temps pour me connecter alors je vous offre à toutes et à tous un rin de muguet ce soir.

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 1 mai 2009 09:54



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


Les origines du muguet du 1er Mai.


Cette plante est connue en France depuis le Moyen-Âge.
Le muguet a longtemps été le symbole du renouveau et du printemps, il était donc logique qu'il devienne symbole du bonheur et porte-bonheur.


Cueillette du muguet.

Le 1er mai 1561, Charles IX instaura la tradition d'offrir du muguet le 1er mai en guise de porte-bonheur. D'ailleurs d'après le langage des fleurs, le muguet signifie "retour de bonheur". on dit que celui qui trouve un brin de muguet à clochettes sera tout particulièrement favorisé par la chance !


Ce n'est que vers 1907, puis en 1936 que le muguet est associé à la fête du travail.Ce jour férié commémore celui de 1886 où les syndicats américains demandèrent à plus de 400 000 travailleurs de descendre dans les rues pour l?obtention de la journée de 8 heures de travail.Depuis lors le 1er mai est traditionnellement la journée des revendications sociales.



Autrefois, pour le 1er mai, on organisait des "bals du muguet" où les jeunes filles étaient vêtues de blanc et les jeunes gens fleurissaient leur boutonnières d'un brin de muguet. C'était le seul bal de l'année où les parents étaient bannis et où les jeunes se retrouvaient entre eux.
Au 1er mai aucune jeune fille, aussi modeste fut-elle, ne serai sortie sans un brin de muguet accroché à son corsage !




on offrait du muguet à tous ceux que l'on aimait, famille et amis. L'usage voulait plus particulièrement que le jeune homme offre du muguet à sa fiançée, et que tout l'entourage d'une jeune maman se manifeste au premier mai en fleurissant sa maison , afin d'offrir au bébé un présage de bonheur.




:bisou:



Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 1 mai 2009 11:46



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Tu as raison Jean. Le muguet du japon est une autre espèce.
Je corrige de suite.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 1 mai 2009 17:22



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963

Ailleurs en Europe, le 1er mai est plutôt associé à l'arbre de mai. on retrouve des arbre de mai érigés en Allemagne mais aussi dans certaines régions françaises comme en Alsace ou dans les Landes, en Belgique au Luxembourg ......
La tradition de l'arbre de mai est un rite de fécondité lié au retour de la frondaison. Jadis répandu dans toute l?Europe occidentale, ce rite prend son sens dans le cycle du mai traditionnel.Ce folklore est comparable aux nombreuses coutûmes célebrant l?arbre, notamment du sapin de Noël ou l'arbre de la liberté plantés à la Révolution française.





En Bavière, cette vieille tradition perdure et les Bavarois ne manqueraient pour rien au monde ce rassemblement champêtre où on peut déguster le Maiwein.

Il s?agit de prendre du vin blanc sec et de le mélanger à une plante que l'on trouve dans les bois, l'aspérule odorante ( Dans un pot en grès, mettre, 3 tiges flétries d'Aspérule odorante, 2 tranches d?un centimètre d orange, 6 morceaux de sucre et 1 verre de Cognac, et y verser 1 litre de vin blanc sec. Mélanger le tout et laisser macérer 3 à 4 jours. Filtrer sur papier et mettre en bouteilles). Ce vin se boit frais. Cette boisson est réputée pour être digestive et diurétique mais ne se conserve pas donc à boire très vite et à ne pas en abuser.

L?Église a dénoncé les caractères prétendument aliénants de l?Arbre de Mai, caracteres superstitieux, et même sataniques. Le clergé s'efforça donc d'ordonner ce rite à sa convenance, prétendant défendre l'intérêt de la personne et celui de la société, tout en ôtant ses propriétés aliénantes et perturbatrices. C'est au Concile de Milan, en 1579, que l'Eglise proscrivit cette tradition et ses rites apparentés.


Croix de Mai à Valencia.

En Espagne (pays très catholique), dans certaines villes, la fête populaire des Croix de mai, ancienne tradition religieuse, consiste à installer, dans les rues et sur les places de la ville, des croix faites de fleurs. Les croix garnies de fleurs sont installées sur les places, dans les passages et les espaces ouverts.


:bisou:

khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 1 mai 2009 19:05



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Avec du retard,



Pensées sincères à vous tous .

A très bientôt
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
LucileB
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 1 mai 2009 21:30



Inscrit le: 18/07/2002
Messages: 7 502
Jean-Marc.L30 Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 30 avril 2009 21:42 Répondre




Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 391
Bonsoir Bénédicte, Joëlle, Jean, Lucile....

Ca fait plaisir de vous revoir Lucile.



Merci c'est très gentil trefle




En Beaujolais, ne buvez pas d'eau ! Eau non potable !
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 2 mai 2009 10:30



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


Aujourd'hui, des courses à faire...




Bonne journée.

:bisou:
LucileB
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 2 mai 2009 12:01



Inscrit le: 18/07/2002
Messages: 7 502
quoi déjà des embouteillages Laughing
En Beaujolais, ne buvez pas d'eau ! Eau non potable !
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 2 mai 2009 14:39



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Lucile, Jean..






Si c'est ça qu'on appelle la sobriété.....

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 2 mai 2009 16:38



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour et bonne après midi

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 2 mai 2009 20:55



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
quoi Pouf à l'Asiatique????reflechis


Pour obtenir une coiffure en hauteur suivant la mode, les coiffeurs eurent recours d'abord à un coussin de crin assujetti sur le crâne, puis aux poufs.

on désignait de ce nom des pièces de gaze et de faux cheveux qu'on introduisait entre les mèches et qu'on chargeait d'accessoires les plus variés.
Il y avait le pouf au sentiment avec une multitudes de bibelots , d'oiseaux, de fleurs, de poupées, de légumes ; ces accessoires devaient exprimer le goût de la personne.

Le pouf à la Victoire était orné d'une branche de laurier.

Le pouf à la Belle-Poule était ornée d'une frégate :




Bonne soirée.

:bisou:

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 3 mai 2009 10:01



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Jean, Marie Antoinette,c'est plutòt les brebis qu'elle trayait......

Il ne fait encore pas assez chaud pour se baigner mais pourquoi pas une petite partie de croquet?



Bonne journée.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 3 mai 2009 16:43



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Sylvie

Jean voici pour l'eau d'anis; on parle du Languedoc et de la Provence..... mais rien sur Périgueux....




Pharmacopée royale galénique et chymique
Par Moyse Charas
Publié par Bruyset, 1753

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 13:05



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Petit passage rapide sur l'ordi de ma fille..... le mien est en défragmentationBlink ....

Joelle comment vont ces dents? J'espère que le week-end aragonais s'est bien passé..

Bonne journée.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 14:02



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Bonjour Jean et tout lemonde,

Les dents vont mieux, Merci.
Week end aragonais SUPER!!! Soleil et chaluer, coup desoleil en prime.
Rando sympa. Visite des villages abandonnés (soit diant). La rénovation bas son plain. C'est magnifique. Mais je ne peux plus marcher. J'ai des courbatures partout.

Aujourd'"hui retour à la grisaille!! Beurk!

Mon homme est en congé pour quelques semaines et j'essaye de me préparer un petit truc au pays basque, pour ces prochains jours.

je vous fais de gros bisous à tous et à +


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 14:31



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Voilà un petit aperçu de ce qu'il m'ont fait grimper ce week end



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 14:39



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569


Bonjour aux fidèles que sont Joelle, Jean, Bénédicte, Jean Marc, Christophe sans oublier Sibie qui nous revient.

Oui Joelle, c'est magnifique, cela donne envie d'aller plus haut encore. C'est Thumb Up
:bisou: à vous.
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 14:48



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Pour enrichir le sujet sur la coiffure adoptée sur les cheveux de ces dames, voici un poême de BAUDELAIRE qui je l'espère plaira à JeanV268

La chevelure de BAUDELAIRE

- La Chevelure


O toison, moutonnant jusque sur l'encolure!
O boucles! O parfum chargé de nonchaloir!
Extase! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir!



La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique!
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour! nage sur ton parfum.



J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l'ardeur des climats;
Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève!
Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts:



Un port retentissant où mon âme peut boire
A grands flots le parfum, le son et la couleur
Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire
Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.



Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
Dans ce noir océan où l'autre est enfermé;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
Infinis bercements du loisir embaumé!



Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues
Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond;
Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
De l'huile de coco, du musc et du goudron.



Longtemps! toujours! ma main dans ta crinière lourde
Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde!
N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
Où je hume à longs traits le vin du souvenir?



Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire

A+
khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 17:59



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bon , j'ai récupéré mon ordi....

Hiding Sylvie

Joli poême Khalida...

Joelle j'espère que tu n'as pas le vertigefou

Le pays basque, de ce côté-ci



...ou de celui-là ?



Le cherui, Jean reflechis

Bonne soirée.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 18:32



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Hiding
sur un autre forum quelqu'un cherche le métier de : CAROGNEUR

je n'ai pas trouvé.

Béné as tu une idée?


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 18:51



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Joëlle, Bénédicte, Jean, Sibie, Khalida, christophe....:bisou:

Joëlle, j'ai trouvé ça : Book

Bienvenue sur le blog de Généalogie de Cloyes
et du pays Dunois !!! Lundi 4 mai 2009
métier peut-être disparu:carogneur
Une piste suggérée par une adhérente: métier de ROGNEUR/DEBORDEUR
Participe manuellement ou le plus souvent à l'aide d'une machine aux opérations de traitement et de transformation des peaux brutes en cuir en tannerie(traitement des peaux de bovins et assimilés) et en mégisserie (traitement des peaux d'ovins,caprins et assimilés)
Peut peser ,préparer les solutions utilisées pour le travail de rivière,le tannage ou la teinture et surveiller le déroulement du cycle de traitement des peaux.
Votre avis nous intéresse concernant ce métier .Y a-t-il encore des carogneurs? rogneurs?S'agit-il du même métier??? A tous merci de vos suggestions.

Source : le blog due généalogie du Cloyes et du pays Dunois.
Bonne soiréeNeutral
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 19:03



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
salut Jean Marc,

j'ai vu ce blog mais je ne suis pas complétement sûre de ce quiest affirmé là dedans.

Mais faute de meiux je m'en contenterai.
si quelqu'un a d'autres suggestions??

Bisous et merci

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 19:07



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Carogneur, pas trouvé non plus mais la piste que suggère Jean Marc me parait plausible.

Moi j'ai trouvé que dans le Nord de la France carogne = charogne.Donc je pensait à dépeceur....

et on trouve le dépeceur dans le travail du cuir:

Effectue les opérations de placement-traçage et de découpe des pièces entrant dans la composition d'un produit à base de matériaux souples (vêtements, chaussures, gants, articles de maroquinerie, de sellerie, d'ameublement, tentes, bâches, parachutes, bateaux pneumatiques...), en veillant à minimiser les pertes de matières.

Ça rejoindrait le ROGNEUR....


Ou ça pourrait être aussi, dans le même ordre d'idées, equarrisseur....

:bisou:

sibie
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 4 mai 2009 21:57



Inscrit le: 26/09/2006
Messages: 2 515
un tit Hiding pour vous souhaitez à tous une excellente nuit

Joëlle j'ai trouvé ceci moi aussi je rejoindrais le rogneur

ROGNEUR / ROGNEUSE

Définition de l'emploi/métier :

Réalise des opérations liées au débit de bois d'essences diverses sous forme de grumes, billots, plots, avivés, frises, panneaux, sciages divers, placages. Peut utiliser des équipements et des machines automatisés (déligneuse...) et informatisés (cubage, débit optimisé...).
Opère de manière polyvalente en intervenant sur différents postes de travail ou exerce une activité spécialisée (poste d'écorchage, poste de marquage-tronçonnage...).
Peut effectuer des choix, des tris, des classements qualificatifs, contrôler le séchage naturel et artificiel, traiter les bois. Peut aussi réaliser ou participer à la réalisation de travaux d'entretien du matériel, de remplacement et d'affûtage des outils de coupe (lames de scies à rubans...).

Conditions générales d'exercice de l'emploi/métier :

L'emploi/métier s'exerce généralement en équipe, sur un parc à grumes, en plein air ou dans un vaste atelier semi-ouvert d'une scierie indépendante ou intégrée à une entreprise de transformation, ou encore en section "débit" d'un atelier de transformation du bois.
L'activité s'effectue en station debout, dans un environnement parfois exposé au bruit et à la poussière. Certains postes bénéficient d'un aménagement des conditions de travail (position assise en cabine prisonnière). Des déplacements sur l'aire de débit sont nécessaires.

ou alors Rogneur peignier

Qui consiste à découper les formes des peignes tracèes sur la corne principalement celles des bovins.

:bisou: à tous et faites de beaux rêves.







http://gw.geneanet.org/sylvie953
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 5 mai 2009 10:01



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
bonjour à toutes et tous.

Merci pour le ROGNEUR. vous êtes des chefs.

je vous souhaite une belle journée, moi je vais en profiter pour m'occuper un peu du jardin.





"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 5 mai 2009 10:29



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Bon, on sait tout sur le rogneur.... mais pas grand chose sur le carogneurBlink .... enfin, en attendant l'inspiration, un autre métier:


TORCHER :

maçon qui fait des murs et autres constructions en torchis




Le torchis est une technique de construction du type ossature en bois - remplissage en terre, qui permet la réalisation de constructions à pan de bois.
Traditionnellement, l'ossature porteuse principale est constituée de poutres de bois, complétée par un clayonnage à base de bois, petits morceaux de bois de châtaignier ou noisetier appelés fuseaux, éclisses, ou de jonc,roseau et bambou.
Ces fuseaux sont hourdés, c'est-à-dire enroulés d'un mélange de terre à l'état plastique auquel sont souvent ajoutées des fibres végétales comme la paille , ou animales comme le crin.
L'outil utilisé par les maçons pour projeter puis lisser le torchis est une sorte de plattoir (ou plattoire) appelé un littré, c'est-à-dire une longue palette munie d'un manche recourbé.


Le torchis était le matériau de construction des habitations dès le néolithique. Il était utilisé par les Celtes pour la construction des murs.



L'essor de cette technique a principalement été du XIVe au XVIe siècle, mais a perduré jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale avec un colombage plus simple.


Bon jardinage, Joelle.


Bonne journée.

:bisou:



Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 5 mai 2009 17:42



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963


(famillemassey.free.fr/autes-cops)


:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 5 mai 2009 18:48



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Hiding Béné et bravo pour le TORCHER

:bisou: :bisou:

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 mai 2009 10:15



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Et bien moi, ma Demoiselle de compagnie ne sachant pas très bien coëffer, je préfère aller dans un salon de coëffure....




ou sinon...un joli bibi comme celui-ci..




... et voilà.

Bonne journée.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 mai 2009 14:28



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 mai 2009 16:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Christophe.

Hiding Joelle, toujours dans le préolage?

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 mai 2009 17:14



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Hiding Béné, Jean, Christophe
Bonjour tout le monde.

Je suis toujours dans les travaux de jardinage, si c'est ce que tu veux dire Béné.

Préolage, un mot que je ne connais pas!!!

juste une tite pause, avant d'aller biner les petits pois et les "patates" et arroser ; car il fait très chaud.

Vendredi on plante les tomates, que j'ai acheté ce matin, ainsi que les concombres et les melons.

La semaine prochaine on sémera les haricots, verts, jaunes et les "Tarbais".

Que du boulot en perspective, mais quand ça pousse c'est tellement gratifiant.

Alles bisous:bisou: :bisou: à tous et à+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 mai 2009 17:24



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Tu ne connaissais pas ..... et pour cause: c'est un néologisme de ma création Mr. Green à partir de préolier

PRÉOLIER(pré-o-lié) s. m.


Ancien nom des maraîchers. Les maîtres jardiniers préoliers et maraîchers, comme ils sont qualifiés dans leurs statuts.... Dict. des arts et métiers.
Jardinier.
(Littré)

:bisou:

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 mai 2009 19:41



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Merci Béné pour ces précisions.

Je te souhaite ainsi qu'à tous une excellente soirée.

à demain

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 6 mai 2009 20:56



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir la compagnie !:bisou:

Bénédicte, si toi aussi tu te mets à inventer des mots, où va-t-on ? fou J'ai déjà du mal à avaler les PDGères, Autrices pour ne citer que ces deux mots que nos très chères têtes pensantes ont inventé...quoi carton

En étant plus sérieux, je ne connaissais pas le mot PRÉOLIER. Question

Je vous souhaite une bonne continuation : demain, j'ai mon beau frère qui vient à la maison avec toute sa petite famille.Walkman
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 7 mai 2009 09:59



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Selon le Littré, à cette époque, un mécanicien est Celui qui invente, construit ou dirige les machines.


Aujourd'hui un métier exercé par peu de personnes mais, comme dit l'article, "il employait beaucoup de personnel"...


Intendant de Garde Meuble de la Couronne

Le Garde Meuble était le Service chargé de fournir les meubles nécessaires aux palais royaux et d'assurer leur entretien et leur transport d'un palais à l'autre. A partir du règne de Louis XIV et toujours depuis lors, il devait aussi tenir un inventaire de tout le mobilier appartenant à la Couronne, consigner ses déplacements d'un palais à l 'autre, voire d'une pièce à l 'autre. Il disposait d'un personnel important. Pendant le règne de Louis XVI sa direction était installé place Louis-XV (aujourd'hui place de la Concorde) dans celui des deux grands édifices construits par Jacques Ange Gabriel, situé le plus à l'est de la place, et qui est maintenant affecté au Ministère de la Marine.



Lithographie de C. Motte (1785-1836).

Chacun des Palais royaux disposait en outre d'un personnel d'entretien dont l'importance était très variable. C'est ainsi qu'a Versailles, par exemple, il atteignait un nombre considérable alors qu'un seul agent était jugé suffisant pour des châteaux rarement habités comme St-Germain ou la Muette.

Le chef du service, l 'Intendant et le contrôleur général des meubles de la Couronne était chargé de commander les meubles neufs destinés à la Couronne et comme celle-ci était de loin le plus important et le plus riche client de tout le commerce du meuble, le contrôleur général était en mesure d 'exercer une influence considérable sur le goût du jour.

Sous Louis XVI, les deux intendants qui se succédèrent étaient bien qualifiés pour cela.
Pierre Elizabeth de Fontanieu fut intendant de 1767 à 1783. Bien qu'il fût de naissance noble et eût été élevé dans le luxe, il avait, chose étonnante, toutes les connaissances techniques voulues pour occuper un poste semblable.



Il fit paraître une collection de dessins gravés pour vases, un ouvrage sur la production des bijoux en strass et au besoin, il alliait la pratique à la théorie. Non seulement, il avait appris l'élégant métier de tourneur sur ivoire, mais ce serait lui, parait - il, qui aurait été l 'auteur d'une petite table à ouvrage en acajou, aujourd'hui au louvre et qu'il avait offerte à Marie-Antoinette. En 1783, il vendit sa charge que sa famille avait tenue pendant trois générations à Thierry de Ville D'avray, qui occupa le poste jusqu'à la révolution.


Chambre De Marie Antoinette à Versailles.

Ce dernier, moins qualifié que son prédécesseur au point de vue technique, n'en fut pas moins un administrateur remarquable et il réorganisa le système des inventaires du mobilier royal de telle façon que nous disposons aujourd'hui de quantité de renseignement sur les meubles ayant survécu et qui furent faits pendant la durée de ses fonctions.

C'était le rôle de l 'Intendant que de prendre les ordres de la Famille Royale lorsque quelque nouveau meuble d'importance était nécessaire et il devait aussi en surveiller l'éxécution.


Boudoir de la Reine à Fontainebleau.

Généralement l 'Intendant soumettait les dessins ou les maquettes à Louis XV ou à son successeur, aussi bien qu'à Mme Du Barry, à Marie-Antoinette et à quelques autres afin d'obtenir leur accord avant que le travail ne fût commencé.

Un intendant un peu diplomate était donc bien placé pour orienter le goût du souverain et il était vraiment capable d'imposer ses propres goûts à tous ceux autour de lui qui faisait la mode et de qui dépendait le goût du jour. Fontanieu s'acquitta de cette tâche d'une manière très habile. IL eut la responsabilité d'orienter le goût de la Cour pendant cette période qui vit le passage du style Louis XV au style Louis XVI.C'est alors qu'il était en fonction que la Couronne engagea les plus fortes dépenses qu'elle ait jamais faites en mobilier, et c'est lui qui fit donner à Riesner à l 'époque où sa vogue était la plus grande, la majeur partie de ses plus importantes commandes Royales. Son successeur étant entré en fonction à la veille d'une crise financière qui obligea de faire des économies dans son service, eut probablement les coudées moins franches.

Pendant la période où Fontanieu était encore en place, il nomma Gondouin dessinateur en meubles auprès du Garde-Meuble à Paris où l 'on employait aussi, de façon permanente,un mécanicien et un armurier. Cependant la plupart des meubles n'en étaient pas moins exécutés par des artisans dans leurs propres ateliers, seul Oeben, en sa qualité d'ébéniste du Roi, bénéficiait d'un atelier mis à sa disposition par la Couronne, d'abord à la Manufacture des Gobelins, ensuite à l 'Arsenal, atelier où Riesener lui succéda.

Sous l 'administration de Ville D'avray, un rôle important fut confié au sculpteur sur bois Jean Hauré. IL avait été chargé de contrôler les fournitures de meubles à la Couronne et en complète collaboration avec l'ébéniste Guillaume Beneman, il exerça sans aucun doute une influence considérable sur le goût au cours de la dernière période Louis XVI.

Les inventaires du mobilier royal soigneusement tenus à jour par les Intendants ont fourni à la postérité une telle richesse de renseignements sur chacun des meubles parvenus jusqu'à nous qu'il convient d'en parler plus en détail. Au moment de sa livraison chaque pièce du mobilier royal était couchée sur le livre d'inventaire approprié et on lui donnait un numéro. Ce numéro était peint ou quelquefois marqué au fer sur le meuble lui -même temps une marque indicative de la demeure royale à laquelle il était destiné (par exemple F. pour Fontainebleau, S.C pour St cloud ou C.T. pour château du Trianon, le tout surmonté d'une couronne fermée.



Pour les sièges et les meubles plus fragiles, le numéro était quelquefois inscrit sur une étiquette collé au bois du siège ou sur le bâti du meuble. Partout où l 'on rencontrera ces marques de château et ces numéros, il suffira de se reporter aux inventaires manuscrits qui existent encore( soit au journal du Garde - Meuble à Paris où les renseignements étaient centralisés, soit aux inventaires secondaires tenus pour chaque palais) pour connaître le nom du fabricant, date de livraison, etc.....

L'administration de Thierry de Ville d 'Avray avait pris ses dispositions pour que les commandes de meubles fussent toujours accompagnées des comptes détaillés et de tous les renseignements particuliers ayant trait à la livraison des meubles terminés.

Aussi pendant cette période d'activité du Garde Meuble y trouve- t - on une foule de renseignements supplémentaires tels que les noms des sculpteurs-doreurs, et des tapissiers employés et le détail des sommes payées à chacun d'eux. De plus les inventaires permettent de suivre tous les déplacements d'un meuble, dans l 'orbite des palais royaux, ce qui de temps à autre nous fournit des indications intéressantes sur l'évolution du goût.

( article de J.B.WATSON)



Bonne journée.

:bisou:

Estelle.B336
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 7 mai 2009 10:09


Inscrit le: 01/05/2009
Messages: 148
bonjour,

mon grand pere né en 1890 a Besançon etait journalier

"JOURNALIER, BRASSIER, MANOUVRIER : Journalier, manouvrier, brassier... Sous l?Ancien Régime, ces appellations différentes selon les régions désignent celui qui loue ses bras à la journée. on pense trop souvent qu?il s?agit d?un ouvrier agricole. Dans de nombreux cas pourtant, le terme recouvre un petit artisan rural ou citadin. "

bonne journée a tous!!Thumb Up
Répondre |  | 

Aller au forum