Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 16 avril 2009 17:52



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
bravo Joelle, on continue dans l'exotisme...après les Antilles ,le Canada.... (un Hiding à Anne Marie qui a sa fille là-bas..)

Christophe.... papiers?reflechis

Le passeport

Le terme de passeport vient d'une ancienne pratique qui consistait à solliciter pour les Français se rendant à l'étranger, la protection des autorités des autres nations. Le document était appelé passe-port car il servait à passer les ports que ceux-ci soit terrestres (du latin Portus signifiant ouverture ou passage).ou maritimes (le même mot signifie également refuge ou asile). Le terme de port est conservé en France dans le nom de la commune de St Jean Pied de Port dans les Pyrénées.

Une des plus anciennes références au passeport a été faite en 450 av. J.-C. Néhémie, un officiel servant le roi Artaxerxès de l'antique Perse, a demandé la permission de voyager en Judée. Le roi, qui était d'accord, lui donna une lettre adressée "aux gouverneurs de la province par-delà la rivière" leur demandant de le laisser passer à travers leurs territoires.

Son usage pour les voyageurs ne s'est véritablement répandu qu'au XVIe siècle, destiné à l'origine au contrôle des vagabonds, il devient, en 1765, un moyen de surveiller la sortie du pays des artisans afin de préserver les secrets de fabrication.


Passe-port "Au nom du Roi de France".

En 1792, les troubles amenent l'obligation de disposer d'un passeport pour voyager en France, à partir de 1795 il en faut même un pour quitter son canton !
L'obligation de détenir un passeport pour se déplacer dans le pays ne disparaît que vers 1860.

C'est notamment en raison de la multiplication des déplacements, facilités par le développement du chemin de fer, que la France abandonna le passeport intérieur puis, peu après, le passeport pour les voyages à l'étranger en Europe, elle fut rapidement suivie par les autres pays européens.

En 1868, une convention supprime même l'usage du passeport entre la France et les Etats-Unis.
C'est le souci d'assurer la sécurité du pays en guerre qui amène le rétablissement des passeports par un décret du 3 août 1914.

Le livret ouvrier

Le livret ouvrier a des racines anciennes. Une vieille règlementation imposait aux compagnons des métiers de se munir d'un congé écrit lorsqu'ils quittaient un maître pour être embauchés ailleurs. Le « billet de congé » est généralisé par les lettres patentes du 2 janvier 1749.
Le livret ouvrier fait sa première apparition le 17 août 1781, sous la pression des corporations et de la police. C'est un petit cahier qui identifie l'ouvrier, enregistre ses sorties et ses entrées chez ses maîtres successifs lors de leur tour de France.
Le livret est supprimé sous la révolution et rétabli par Napoléon en 1803.




Tout ouvrier voyageant sans livret est réputé vagabond et condamné comme tel. Il ne peut quitter un employeur qu'après que celui-ci eut signé un quitus sur le livret, la signature devant être certifiée par une autorité, et ne peut quitter une commune sans le visa du Maire ou de la Gendarmerie, avec indication du lieu de destination.
L'employeur doit inscrire sur le livret la date d'entrée dans l'entreprise puis la date de sortie, et indiquer que l'ouvrier le quitte libre de tout engagement.
La perte du Livret interdit de travailler et de quitter la commune du dernier domicile, jusqu'à obtention d'un nouveau livret.
Le livret concerne encore une fois les classes populaire, en plus du contrôle des déplacements, le livret sert aussi à controler la force de travail pour l'industrie.
Il ne fut supprimé qu'en 1890.



La carte d'identité

En 1912, l?État français impose aux nomades le port d'un carnet anthropométrique. La carte d?identité est imposée aux travailleurs coloniaux et aux étrangers employés dans les usines de guerre pendant la Première Guerre mondiale.
De provisoire et limitée aux franges nomades de la population, elle devient permanente et généralisée en septembre 1921


La première carte d'identité a été créée en 1921 par le Prefet du département de la Seine, qui institue une "carte d'identité de français" pour remplacer l'ancienne pratique qui exigeait la présence de 2 témoins pour de nombreuses démarches, ceci afin de limiter les fraudes. Son but est de faciliter les contrôles de police et administratifs. En 1941, le gouvernement de Vichy, à la suite des mesures anti-juives, reprend l'idée, il la généralise à partir de 1943.


Carte d'Identité de 1942

Elle disparait après la guerre et ne revient qu'en 1955, on la considère alors notamment comme un moyen de contrôle des français musulmans d'Algérie.
Elle ne changera pas jusqu'en 1995, année de l'apparition de la carte d'identité dite infalsifiable.
Aujourd'hui le débat est ouvert sur la création d'une nouvelle carte nationale d'identité à puce.


:bisou:




christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 16 avril 2009 18:25



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Merci Bénédicte ,mais là je t'ai eu ,il va falloir faire d'autres recherches



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 16 avril 2009 18:36



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 16 avril 2009 20:09



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
C'est vrai Chistophe, je suis tombée dans le panneau Laughing Laughing .......mais savais tu que le papier hygiénique ,tel que nous le connaissons,a pour la première fois été produit de manière industrielle par l'américain Joseph Cayetty, aux alentours de 1855. Son nom était écrit sur chaque feuille de papier. Auparavant, les gens utilisaient toutes sortes de matériaux, qui variaient en fonction de l'environnement social ou culturel. Si les plus riches pouvaient utiliser de la laine ou de la dentelle, les plus pauvres utilisaient généralement leur main ou des végétaux. Le journal de la veille était également couramment utilisé......


Bonne soirée.

:bisou:



christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 16 avril 2009 21:42



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 17 avril 2009 08:50



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Christophe, Bénédicte, Jean, Joëlle....:bisou:

Samedi, c'est l'ouverture du Brochet.WOW Domage, je travaillerai ce jour et le suivant..Sad Il pleuvra tout le w.end chez moi...Sad Alors, autant travailler...quoi

Bonne journée.Smile
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 17 avril 2009 09:01



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 17 avril 2009 10:12



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour à tous,
Thumb Up Jean, Jean Marc, Bénédicte, Joelle,Christophe,

Christophe : j'ai eu à essayer plusieurs lectures mais je n'ai pas réussi à décrypteretrange Wall Bash




A Bientôtclinoeil
khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 17 avril 2009 12:10



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Khalida, il faut plisser les yeux pour le voir....

Jean, il existe l'Horlogerie d'Art:

http://www.hautehorlogerie.org/fr/fondation-haute-horlogerie/productions-audiovisuelles/metiers-art/metiers-art.html

Celle-ci pour Jean Marc:



Bonne journée

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 17 avril 2009 14:15



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Khalida, il faut tirer les yeux vers l'extérieur pour le voir....

(comme si tu voudrais avoir les yeux bridés




patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 17 avril 2009 16:13



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Jean, je pense qu'il s'agit simplement d'une montre-bague...

Elles existent depuis très longtemps....
En 1755 l?horloger parisien Caron crée pour Madame de Pompadour une montre-bague à remontage par rotation de la lunette et mise à l?heure par clef.

Voici 2 modèles






Au 18ème on trouve aussi les termes montre en bague et montre de bague...

Bonne après-midi.

:bisou:
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 17 avril 2009 23:00



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir à toutes et à tous.:bisou:
Bénédicte, quand j?avais la 20aine, je vivais chez mes parents à St-Dizier (52).
Prés de cette commune, il y a le lac du Der, lac artificiel le plus grand d'Europe à l?époque.
Il a englouti à tous jamais 3 villages (dont nuisement, chantecoq , et Champaubert?)
pleure pleure pleure
Il étais très poissonneux et rare les fois où l?on rentrait bredouille.Rolling Eyes
Maintenant, je ne sais pas si c?est toujours d?actualité ces infos?Book Wall Bash

D?autre par, super ces infos sur l?horlogerie. Je pense que Mr Google est passé par là.Mr. Green ouioui
Bonne soirée.
Sleeping
PS :Si vous voulez, jez vous ferez un peu sujet sur le Lac du Der.
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 18 avril 2009 05:38



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 18 avril 2009 10:08



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


Bien sûr Jean Marc, et heureusement que le Mr que tu cites ou ses homologues existent.....sinon mon salon devrait ressembler à ça:



....trop de poussière....


Bonne journée.

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 18 avril 2009 13:54



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569


Christophe, je n'ai toujours pas décryptécarton Je vous tends la main.


Bénédicte, mon rêve c'est d'habiter un vieux château que j'aurais retapé pour y aménager une très très grande bibliothèque salonouioui ouioui rien que çatrefle trefle trefle ce serait Thumb Up

Derniers jours de vacances pour moi mais les normands débarquent ce soir chez moi, le week end va être courtLaughing
a+ khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 18 avril 2009 21:10



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne nuit tout le monde

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 18 avril 2009 21:14



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Khalida,

voici la phrase:

PAS DE SEXE CAUSE DES TROUBLES DE LA VUE

je vais finir par croire que c'est vrai ou alors tu me fais tourner en bourrique!!!!!


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 19 avril 2009 10:01



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Aujourd'hui,un peu de farniente à la campagne.....




Bonne journée.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 19 avril 2009 20:26



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 09:29



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Jean, Christophe, Bénédicte, Khalida, Joëlle...:bisou:

Un petit coucou avant de partir travailler.Smile

Bénédicte, je ferai demain le sujet sur le lac du Der, pendant mon w.end, j'ai plus de temps.Book

Bonne journée à toutes et à tous.Walkman
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 10:34



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Jean, l'Histoire est un éternel recommencement....

Château d'Angers.Janvier 2009:



Mais cette fois-ci, je ne pense pas que ce soit les Anglais.....


Bonne journée.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 11:14



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Jean, Jean Marc; Khalida, et Chrsitophe,

Bonne journée à tous.




"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 13:31



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569


Un salut particulier à Jean, Jean-Marc, Christophe, Joëlle, Bénédicte.

Christophe : sincèrement je n'ai pas réussi à décrypter, je ne suis pas à la hauteur. Embarassed merci d'avoir donner la solution.

Pour Jean : Je ne savais pas pour le château d'Angers et les histoires de dragons sont intrigantes. Sur la A13 en direction de Tancarville, un lieu "maisons brûlées" m'a toujours intrigué et je n'ai jamais trouvé les raisons qui ont motivées le toponyme de cet endroit.

A très bientôt.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 13:44



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Khalida, Jean Marc, Christophe..

:bisou: Joelle. Pour compléter ton soudeur-boîtier:

Au XVIIIe siècle, de nombreux procédés existent pour prolonger la durée de vie des aliments : le séchage, le fumage, le salage, la macération, entre autres. Ces techniques présentent toutes l?inconvénient d?altérer l?arôme et le goût des aliments. L?arrivée à Nantes de Nicolas Appert (1749 -1841) révolutionne le domaine par une invention : la boîte de conserve appertisée.

Appert travaille depuis longtemps sur un procédé de conservation utilisant le principe du bain-marie appliqué à un récipient hermétique, au départ la bouteille de verre. Le fer-blanc importé d?Angleterre est déjà connu et utilisé. La combinaison du fer-blanc, qui permet la fermeture hermétique, avec la technique du bain-marie pour la stérilisation, donne le jour à la boîte de conserve, notamment pour les sardines.
Cette aventure faite de rencontres et d?apprentissages se concrétise de manière industrielle par la première conserverie à Nantes (1824), dans la manufacture de Pierre Joseph Colin, fils d?un confiseur et collaborateur de Nicolas Appert. La conserverie devient très vite une activité fleurissante à Nantes et sur les côtes du département. Les Carnaud, Saupiquet, Amieux, Cassegrain, Tirot, Bouvais et Flon, Tertrais, diversifient leurs productions (poissons, légumes, charcuterie, etc.) et implantent de nombreuses usines sur les côtes vendéennes et bretonnes.




Les débuts de la conserverie se font de manière manuelle et relèvent plus de l?artisanat que de l?usine. Dans un premier temps, poissons, viandes, légumes, et autres terrines sont préparés dans un laboratoire. Ils sont ensuite mis en boîte avant que des soudeurs referment cette dernière. La boîte est enfin mise au bain-marie pour être stérilisée.



Les boîtes, au début soudées par des ferblantiers, sont à partir du début du XXème siècle serties.
L?opération de sertissage permet d'assembler le corps (cylindrique en général) à un ou deux fonds (circulaires en général). Le sertissage s?effectue à l?aide d?une machine appelée sertisseuse.Il faut d'abord engager le fond dans le corps, avec un jeu parfaitement calibré. Des molettes viennent appuyer l'une à l'intérieur, l'autre à l'extérieur de l'assemblage pour replier ensemble les bords de tôle. Aussitôt, d'autres molettes replient une deuxième fois cet assemblage. on obtient alors si on coupe cet assemblage, une forme en crosse parfaitement jointive et très résistante.
D?abord manuelle, la sertisseuse devient plus tard automatique et sertit alors jusqu'à plus de 500 boîtes à la minute .
A l?apparition du sertissage, disparaissent les soudeurs-boîtiers.



Et en cherchant le soudeur-boîtier j'ai trouvé (et ça n'a rien à voir....) le facteur-boîtier

Le Facteur-Boitier est un Sous-agent des Postes, tout à la fois distributeur et facteur. Une partie de la journée il est au bureau, l'autre partie il distribue le courrier.



Bonne après midi

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 13:56



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
:bisou:Bénédicte,
La conservation cela m'intéresse bcp parce c'est alimentaire (chimique), et en plus industriel et surtout technique.
Bcp de choses ont évolués dans ce domaine donc plein de choses à mettre en avant.
Les vacances sont finies, il faut que j'aille à mon travail.
A ce soir, peut être.
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 16:50



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Merci Béné, pour ces précisions sur le "soudeur boitier".

et un beau "dragon" pour Jean


:bisou: à tous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 17:42



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour,

pour le facteur-boîtier,je ne connaissais pas ,cette fonction n'existe plus depuis au moins 10 ans (on l'appelait Facteur-Receveur )
une seule personne dans un bureau d'une petite commune ,il triait le courrier ,attendait les clients en boite postale ,puis faisait sa tournée (assez courte juste le bourg) et revenait pour tenir le guichet pour les affranchissements et le financier



définition
facteur-boîtier, facteur-receveur, receveur-distributeur

Nom désignant successivement un type secondaire d´établissement postal à partir de 1850 ou le titulaire combinait à la fois les fonctions de distributeur, facteur et commis

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 20 avril 2009 19:57



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
En effet Christophe...

En voici un, devant son Bureau de Poste dans les Ardennes:



Bonne soirée à tous.

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 09:38



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Christophe, Jean, Jean Marc, Khalida et toute la clique........:bisou: :bisou: à tous.

Ce matin : LA STOPPEUSE

Le Stoppage : un métier centenaire


Le stoppage est une opération de tissage sophistiqué consistant à reconstituer le tissu ayant subi un accident, (le plus souvent d?habillement et parfois d?ameublement), ayant subi un accident : accroc, brûlure, coup de lame ou de ciseau intempestif, etc




Selon le type d?atteinte, la chaîne et la trame du tissu peuvent être affectées. Le stoppage reconstitue aussi bien la chaîne que la trame du tissu à l?aide d?une longue aiguille dite aiguille à stopper. Pour ce faire, nous récupérons la gamme des fils de trame dans les ourlets et celle des fils de chaîne dans les surplus des coutures longitudinales. Nous reconstituons ainsi chaîne et trame en respectant et le résultat de son travail après repassage, est invisible sur l?espace travaillée.





Le stoppage est un métier de la couture dérivé de dont il diffère par le fait que le tissage est une étape de la production industrielle tandis que le stoppage est une activité de service qu?on peut encore trouver chez les teinturiers de luxe.




Nous vous établirons un devis qui sera variable en fonction de la taille du trou et de la matière à travailler.

Dans les deux à trois semaines suivantes, vous pourrez récupérer votre vêtement.





"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 09:40



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
et voici ce qu'en dit wikipédia :

Le stoppage est une opération de tissage sophistiqué consistant à recontituer le tissu, le plus souvent d'habillement, parfois d'ameublement, ayant subi un accident : accroc, brûlure, coup de lame ou de ciseau intempestif, etc.

Selon le type d'atteinte, la chaîne et la trame du tissu peuvent être affectées. Le stoppage reconstitue aussi bien la chaîne que la trame du tissu à l'aide d'une longue aiguille dite aiguille à stopper ou à rentrayer. Pour ce faire, la stoppeuse (car le métier fut essentiellement féminin jusqu'à ce qu'il disparaisse) récupère la gamme des fils de trame dans les ourlets et celle des fils de chaîne dans les surplus des coutures longitudinales.

Elle reconstitue chaîne et trame en respectant l'armure et le résultat de son travail après repassage, est invisible sur l'endroit du travail. En revanche, sur l'envers, la place restaurée est marquée par le long dépassement des fils de travail. Ce dépassement est nécessaire car le travail ne comprend aucun point d'arrêt qui déformerait le tissu (contrairement au travail de reprisage)

Le stoppage est un métier dérivé du rentrayage dont il diffère par le fait que le rentrayage est une étape de la production industrielle tandis que le stoppage est une activité de service qu'on peut encore trouver chez les teinturiers de luxe. D'autre part, le résultat du rentrayage est invisible sur l'envers comme sur l'endroit.

Jusque dans les années 1970, le CAP de rentrayage-stoppage était commun. A l'heure actuelle, le métier s'est replié vers les métiers d'art et est devenu un métier dérivé du travail du lissier



Excelente journée à tous.



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 10:13



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Joëlle, Bénédicte, Jean, Christophe, Khalida...:bisou:

Jean, vous nous faites part d'articles de journaux d'un autre temps; mais d'où les sortez vous, s'il vous plait? Question

Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 10:34



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Le lac du Der

Créé en 1974 pour régulariser le cours de la rivière Marne, il est avec ses 4 800 ha un des plus grands lacs artificiels d'Europe.

Un paradis ornithologique
Contact
Office de Tourisme du Lac du Der
51290 GIFFAUMONT-CHAMPAUBERT Tel: 03.26.72.62.80
Fax: 03.26.72.64.69
en savoir plus


Der vient du mot celte "Chêne", arbre qui peuple les forêts alentour et qui a longtemps servi à construire des maisons et églises à pan de bois. Lors de sa mise en eau, trois villages ont été engloutis: Chantecoq, Nuisement-aux-bois et Champaubert-aux-bois.
Ce site, très vite adopté par les oiseaux, est classé en Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage et géré par l'ONCFS. Les vasières découvertes à la fin de l'été attirent les limicoles en migration, la végétation qui
recouvre ces vasières à l'automne puis les grandes étendues d'eau retiennent de nombreux canards durant l'hiver et au printemps.

Les couleurs chaudes de l'automne habillent progressivement les paysages du Lac du Der annonçant l'entrée en scène des grands oiseaux migrateurs. Venant passer l'hiver sur nos rivages ou en migration vers le sud, les oiseaux arrivent par milliers : grues cendrées, oies des moissons, oies rieuses et oies cendrées, aigles pygargues, cygnes sauvages et cygnes de Bewick, garrots à ?il d'or? ils sont tous là !

Ce cadre naturel et préservé accueille plus de 200 espèces d'oiseaux, certaines rares et menacées, 40 espèces de mammifères, 45 variétés de libellules, 20 sortes d'amphibiens et plus de 200 végétaux différents.

Un paradis pour les loisirs

De très nombreux observatoires sont aménagés à proximité du lac. Si le c?ur (et les jambes) vous en dit, vous pouvez accéder à la plateforme de vision du château d'eau de Giffaumont-Champaubert. Du haut de ses 30 mètres, la vue est imprenable sur le lac et les prairies environnantes.
Mais le lac est avant tout un lieu idéal pour toutes les activités nautiques et motonautiques, ainsi que pour la pêche (carpe et carnassiers).
6 plages de sable sont également aménagées et les baignades sont surveillées en juillet et aout.

Les grues cendrées

Deux fois par an, lorsque vient le moment des grandes migrations, le lac du Der et les lacs de la forêt d'Orient sont le théâtre d'un spectacle éblouissant orchestré par les grues cendrées.
Avec une envergure de 2 m pour un poids de 4 à 6 kg, la Grue cendrée est l'un des plus grands oiseaux d'Europe. Vêtue d'un plumage gris, son long cou et ses grandes pattes lui confèrent des allures d'une rare élégance. L'adulte se distingue par le contraste noir et blanc au cou et par la tête, marquée d'une tache rouge vif.
Combien de grues?

Très régulièrement, la LPO réalise le comptage des populations de grues cendrées stationnées autour du lac du Der.




A l'automne, elles quittent le nord de l'Europe et leurs tourbières scandinaves pour rejoindre l'Espagne et la lagune de Gallocanta où se trouvent leurs quartiers d'hiver. Chaque année, ce sont des dizaines de milliers de grues qui font escale autour du Lac du Der et des Lacs de la Forêt d'Orient. Ces deux lacs permettent aux oiseaux de se reposer et de refaire le plein d'énergie pour mener à bien la seconde partie de leur migration. Le spectacle est grandiose quand, au petit matin, ces milliers de Grues quittent le lac dans une clameur incessante pour aller à la recherche de nourriture dans les champs alentours.
En mars, à l'occasion du retour des oiseaux, le spectacle recommence. Cette période est idéale pour les observer. Pour l?occasion, des sorties ornithologiques sont organisées avec des animateurs nature. Une occasion de mieux faire connaissance avec la reine des lacs qui est la ?grue cendrée?.
En effet, chaque année, pas moins de 40 000 grues cendrées sont recensées sur les lacs de Champagne-Ardenne.

Quelques chiffres (source IIBRBS) :

Volume d'eau : 350 000 000 m3 - Volume d'eau des bassins nord et sud : 16 000 000 m3
Débit maximal d'alimentation : en Marne : 375 m3/s - en Blaise : 33m3/s
Débit maximal de vidange : en exploitation normale : 50 m3/s
- débit de vidange de sécurité : 245 m3/s
Centrale EDF : puissance installée 740 kw - production annuelle 4 000 000 kw
Digues : Longueur totale : 20 250 m - Hauteur maximale : 20 m - hauteur moyenne : 5,30 m
Volume des matériaux : 600 000 m3 - emblais : 3 525 000 m3
Surface revêtue : 70 000 m² - Enrochements : 520 000 tonnes
Recharges en graviers : 420 000 m3 - Bétons d'ouvrage : 17 500 m.

Pour aller plus loin, l?aéroclub de Saint-Dizier a mis en ligne des photos du lac :

http://aeroclubstdizier.free.fr/lac_du_der.htm
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 11:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Merci etbravo à Joelle et Jean Marc pour ces deux articles.

Pour la stoppeuse, je comprends que maintenant ce soit devenu un métier d'art réservé à la restauration des tapis..... qui raccomode maintenant ses vêtements? Même les chaussettes, j'ai l'impression que plus personne ne les reprise.....
A moins qu'avec la crise, on ne cesse de gaspiller et on y revienne...mais j'ai quelques doutes.....

Quant au lac du Der, voici une vue du village de Champauvert avant le Lac:


Ferme de Julien Taillefumier. (nom des plus poetiques...)


Bonne journée.

:bisou:


Denise.D310
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 12:30



Inscrit le: 21/11/2008
Messages: 47 756
Bonjour à tous,

Pour ce qui est de la "stoppeuse", je me souviens trés bien que pour , les premiers "bas nylon", les femmes (dont ma mère) les amenait pour les faire remailler. Ils étaient de trés bonne qualité, et les faire remailler permettait de les conserver beaucoup plus longtemps, car à l'époque on ne jetait pas, on prolongeait la vie des vêtements. C'est vrai qui, à notre époque reprise les vêtements ou les chaussettes ?? J'ai toujours "l"oeuf en bois" de ma grand'mère couturière,et je m'en suis servie quelques fois. Le "ravaudage" était aussi à l'honneur. En classe, au cours de couture on apprenait à stopper, à ravauder, et cela nous servait lorsqu'on se mariait. A faire les jours "echelle"
pour faire la bordure des draps de lit......et cela ne nous empéchait pas d'apprendre la Physique, la chimie et les maths......sans oublier
le FRANCAIS, etc...........Les temps étaient autres.........!
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 12:50



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Jean, je suis tout à fait d'accord avec vous.
Rien ne vaut les articles de journaux pour comprendre la vie telle que la vivait nos ancêtres que raconntée dans des livres.
Félicitation aussi pour le dépouillement!ouioui C'est un travail de titan que vous faites! Bravo encore!bravo
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 14:23



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Pour Denise




Je me souviens d'avoir remailler mes bas avec un verre et une petit crochet que j'avais trouvé chez ma grand mère :




Il falait avoir des yeux de chat et une patience à toute épreuve.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 14:35



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour,

pour la Stoppeuse il me semble que quand le trou est assez gros (c'est à dire quand le pouce peu passer dedans )on fait appel à la mécanisation et à l'automatisation des procédures

en effet qui n' a jamais vu une jeune fille un pouce levé en l'air !!!


mais si l'Autostoppeuse Ah!Ah!!!!!!


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 14:46



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Salut Christophe,

je savais bien que tu allais sauter sur l'occasion.

Bisous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 14:52



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
problemes-ordinateur.pps

c'est vrai c'était facile
bonne après midi Joëlle

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Johanne.B1
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 16:25



Inscrit le: 30/06/2005
Messages: 301
Bonjour

J'aimerai savoir si vous avez de l'information sur le métier de TAILLEUR d ' HABITS , et , MAITRE TAILLEUR d ' HABITS


Merci beaucoup


Johanne.B1

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 21 avril 2009 16:48



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Johanne

Le tailleur d'habits a été vu en p 70.

Bonne après-midi
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 22 avril 2009 05:48



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 22 avril 2009 09:44



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour à toutes et tous,:bisou: béné, Jean, Jean Marc, Khalida, Christophe

Aujourd'huui quelques métiers exotiques comme dit Béné,

l'armée d'Afrique :











Bonne journée à tous,
je m'en vais travailler au jardin

à+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 22 avril 2009 10:19



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Joelle, Jean.....une image pour chacunclinoeil





Poêle en faïence du XVIIIème. Ambassade de France à Prague.


Bonne journée.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 22 avril 2009 15:33



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Joelle nous a parlé du plafonneur en p19.

Actuellement,l'homme de métier qui recouvre le plafond et les murs de plâtre pur ou de chaux et de plâtre est appelé en
-France : plâtrier, plafonnier-plâtrier
-Belgique : plafonneur
-Suisse : gypseur



Dans le domaine de la plâtrerie, il existe aussi:

Le staffeur qui fabrique en atelier des éléments a base de plâtre à mouler et de filasse
(moulures ,corniches,rosaces,plafonds droits ou moulurés) et les place.



Le stucateur qui utilise des enduits décoratifs (stucs pierres, stucs marbres...) composées de plâtre, de couleurs, de poussière de pierre ou de marbre, destinés à imiter des marbres ou des pierres.

Autrfois on trouvait aussi l'alibastreur qui utilisait une variété d?albâtre gypseux (aussi utilisé en guise de vitres).
Les Minoens utilisaient déjà l'albâtre gypseux pour des placages décoratifs sur les murs et les sols. Ils en découpaient des panneaux avec des scies en bronze.

Bonne après midi

:bisou:

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 23 avril 2009 05:43



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 23 avril 2009 12:01



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Les conserves de l'autre jour m'ont fait penser à un autre métier:

Sardinière

Personne travaillant dans une sardinerie (conserverie de sardines).

Les conserveries fleurissent vite sur tout le littoral breton : en 1825 à Lorient (suivie d?une deuxième en 1830), en 1840 à Concarneau et à La Turballe, en 1850 au Guilvinec. Douarnenez, qui hésite à investir dans ces usines, n?en sera dotée qu?en 1853 (un échec rapide, car le fabricant utilise pour rester "traditionnel" et ne pas effrayer des boîtes en... bois, peu étanches !) puis en 1860, cette fois pour de bon.
Du Finistère à la Vendée, on compte en 1880 près de 160 usines (concentrées surtout dans le Finistère et le Morbihan). Elles emploient 13 500 sardinières (dont 3 000 à Douarnenez seul) et 1 500 ferblantiers.

Aux anciennes ouvrières des presses, qui se reconvertissent tout naturellement, progressivement, aux conserveries modernes, et qui forment "l?élite", viennent s?ajouter souvent des femmes de la campagne, auxquelles on ne confie que les tâches subalternes : séchage, charoyage... Que faut-il pour être embauchée ? Les femmes du littoral sont privilégiées, mais les exigences des patrons se placent aussi sur des points étonnants : pour être prise, il faut porter la coiffe !



Ce n?est pas une mesure de folklore ou pour montrer que l?on est "une femme bien" (la femme "en cheveux" n?est pas respectée), mais pour des questions d?hygiène : les cheveux ne tombent pas dans les conserves... Les petites filles la portent donc dès leur entrée, à dix-douze ans, parfois plus tôt.




Les divers métiers de la conserverie
Il n?y a pas un travail de sardinière mais plusieurs : au bas de l?échelle, les bouillottes, qui ont pour tâche de faire bouillir les boîtes une fois soudées et de les essuyer. Ce sont souvent des vieilles femmes, jusqu?à quatre-vingts ans ; elles travaillent assises. Un peu au-dessus, les charoyeuses, sortes de man?uvres qui apportent le poisson frais, les cuiseuses, les sécheuses,



les saleuses, enfin les emboîteuses-étêteuses. Toutes sont sous la surveillance de la contre-maîtresse. Les sardines, préalablement cuites (souvent la nuit, par les petites filles), sont salées, vidées et étêtées, puis trempées dans la saumure, lavées, séchées, frites à l?huile, enfin emboîtées manuellement.




C?est là une charge qui demande doigté, coup d??il, expérience et rapidité, et est la mieux considérée.
Les boîtes, au début soudées par des ferblantiers, sont à partir du début du XXème siècle serties ; ce nouveau métier est plus facilement exercé par les femmes (il y avait quelques soudeuses, mais c?étaient surtout des hommes). Les sertisseuses achèvent de féminiser totalement la profession.

(Sources: Mers et Marins en France d?Autrefois -Michel Verge-Franceschi-Edit. Archives et Culture.)



Tableau d?Alfred GUILLOU, "Les Sardinières de Concarneau", Musée des Beaux-Arts de Quimper :
"Une demi-douzaine de belles filles qui s?avancent bras-dessus, bras-dessous, riant à pleines lèvres, chantant à pleine voix, prodiguant autour d?elles les oeillades sournoises et se laissant lutiner par quelques gars audacieux C?est la sortie de l?usine ; ce sont les ?Sardinières de Concarneau? prenant ensemble le bon air de la mer avant de regagner leur logis..." (in Le Finistère, 7-9 avril 1896). Une image folklorique et profondément décalée de la vie maritime concarnoise, dont l?angélisme et le caractère idyllique renforcé encore par une lumière méridionale quelque peu anachronique, est bien éloignée des dures réalités d?une pêche alors en crise.


Bonne journée.

:bisou:


Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 23 avril 2009 21:04



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Jean, bonsoir Bénédicte, bonsoir Joëlle, bonsoir Khalida, bonsoir Christophe....:bisou:

Jean : En votre personne, nous, nous avons notre historien sur cette file!bravo Thumb Up

Bonne soirée.Sleeping
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 23 avril 2009 21:29



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée à tous

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 24 avril 2009 09:11



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Jean, bien matinal!!!!!!!!
BonjourBéné, Christophe, Jean Marc et Khalida,

Pour calculer le prix de lapinte, j'ai pas bien compris, mais je ne suis pas une matheuse.

Quant au "ravouillage" soit il s'agit de la recherche d'un producteur, soit d'une pratique frauduleuse, qui tend à couper le vin avec de l'eau ou à le mélanger à d'autres vins de qualité inférieure, ou encore à récupérer les restes non consommés en les ajoutant.

en clair on "rallonge".

Bonne journée à tous
bisous
à+



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Répondre |  | 

Aller au forum