Forums

 
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15 - Filae.com
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 27 mars 2009 14:52



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
coucou

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 27 mars 2009 16:15



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
à tous,

Je suis occupée mais je ne vous ai pas oubliés.

voici en photo le laveur de voiture :




laveur de voiture de tramway



à bientôt
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 27 mars 2009 16:20



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
et maintenant le laveur de carreaux




"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 27 mars 2009 18:32



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Merci Khalida pour tous ces laveurs.

Ah, la corvée des vitres ! Nos ancêtres (du moins les plus lointains) ne l'ont pas toujours connue.

Jusqu'au XIIème siècle les ouvertures n?étaient souvent que de toutes petites embrasures rectangulaires ou rondes-ovales.
Au Moyen Âge les fenêtres n?étaient souvent protégées que par de simples volets de bois.



Les vitres de la fenêtre ont été translucides avant d'être transparentes.
Dans les fenêtres, le papier fort huilé remplace - mais non systématiquement - les parchemins huilés, toiles enduites de térébenthine et les volets du Moyen Âge. Le papier huilé était obtenu en enduisant une feuille d'huile de lin. Les vitres dormantes à carreaux plombés apparaissent dès le 15e siècle en Flandres et en Allemagne dans les demeures privées.
La Vierge du chanoine van der Paele , 1436, de Jan van Eyck (Bruges, Musée Communal des Beaux-Arts) montre des vitres fixes en tessons de bouteille.


Détail.


De plus, encore au 17e siècle, tant au nord qu?au sud des Alpes, les artistes utilisent du papier fort huilé devant la fenêtre de leur atelier pour contrôler l?éclairage de leurs tableaux. Fixé au plafond, on le déroule à volonté pour obtenir la quantité de lumière voulue. Quand l?atelier se trouve dans le grenier, l?artiste peut protéger le tableau qu?il peint de la poussière en installant son chevalet sous le papier fort huilé retenu au plafond par des ficelles, comme on le voit dans Le peintre dans son atelier (1663) d?Adriaen van Ostade (Dresde, Gemäldegalerie).



Un article très interessant sur les fenêtres :

http://www.mosquito.fr/demo/verrefenetre/pages/p310_01_lagabrielle.html#article

Au fur et à mesure que l?usage du verre à vitres se répandit, on vit apparaitre de nouveaux petits métiers :le laveur de vitres mais aussi le vitrier ambulant très recherché à l?approche des premiers froids....



Bonne soirée.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 27 mars 2009 19:29



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 27 mars 2009 22:00



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir à toutes et à tous.:bisou:

Super texte Jean! Mais où diable allez vous chercher ces textes magnifiques?bravo

Bonne soirée.Sleeping
André.V21
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 27 mars 2009 22:09



Inscrit le: 26/08/2005
Messages: 2 299
Bonsoir tout le fil,

Oui, c'est important ces mots:
"Jacques",
"Jacquemart",
"Jacquette",devenu jaquette = veste de cérémonie,
Sans oublier la "JACQUERIE" ou Grande Jacquerie qui est un soulèvement paysan survenu en 1358 dans les campagnes d'Île-de-France, de Picardie, de Champagne, d'Artois et de Normandie, lors de la Guerre de Cent Ans dans un contexe de crise politique, militaire et sociale.

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 28 mars 2009 06:07



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour


Métiers à très haut risques .
>
> Le pâtissier s' est fait une religieuse en un éclair
>
> Le facteur légèrement timbré, prend tout à la lettre
>
> Le coiffeur se barbe à force de couper les cheveux en quatre
>
> Le cafetier a servi un demi à un jeune mousse
>
> Le poissonnier fait le maquereau avec une morue
>
> Le croque-mort a enterré sa vie de garçon en buvant une bière
>
> Le viticulteur prend de la bouteille et demande qu' on lui lâche la grappe
>
> Le plombier a pris la fuite en fumant un joint
>
> Le menuisier a attrapé la gueule de bois en abusant du buffet
>
> Le charcutier a épousé un boudin, quel andouille !
>
> Le boucher s' est mordu la langue en taillant une bavette
>
> Le boulanger s' est fait rouler dans la farine, il est dans le pétrin
>
> L' épicier a pris une amende en passant à l' orange
>
> L' avocat s' est trouvé bec dans l' eau en défendant une cruche
>
> Le vétérinaire a un chat dans la gorge et une fièvre de cheval
>
> Le bûcheron est resté sous le charme en écoutant Dutronc
>
> Le couturier a choisi de monter un col plutôt que de traverser la Manche
>
> Le cordonnier s' est fendu le cuir chevelu sur une route en lacets
>
> Le pharmacien a passé ses vacances au lac Satif, il s' est emmerdé
>
> L' électricien a été déclaré positif alors qu' il était neutre
>
> L' horloger n' a plus une minute à lui depuis qu' il a perdu la grande aiguille
>
> Le bijoutier a lâché une perle dans une rivière de diamants
>
> Le sculpteur a coulé un bronze dans un moule à plâtre
>
> Le cuisinier fait sa sauce tartare très tôt le matin
>
> Le volailler court après les poules et y laisse des plumes


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Denise.D310
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 28 mars 2009 06:31



Inscrit le: 21/11/2008
Messages: 47 756
Bonjour Christophe,

Trés bien trouvé ces métiers à hauts risques !!!

Les vitriers, j'ai connu çà, et ils avaient du travail, car les gosses s'amusaient dans les rues, et quelquefois, en jouant au "volant" par exemple
ils cassaient les carreaux. Le volant était une piece de monnaie trouée au centre, ils y mettaient un petit bout de papier à l'intérieur, et le projetaient en l'air, à l'aide de coups de pieds. Si je me souviens bien, car ce sont mes frères qui y jouaient, je ne faisais que regarder, quoique.......
Souvenirs, souvenirs.......Denise.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 28 mars 2009 10:00



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Joli Christophe ces métiers...

Bonjour Denise, tellement peu d'enfants jouent dans la rue aujourd'hui qu'ils ne risquent pas de casser les vitres....!


Plutôt modèle que photographe....


Bonne journée.

:bisou:
André.V21
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 28 mars 2009 23:02



Inscrit le: 26/08/2005
Messages: 2 299
Bonsoir tout le fil,

Bénédicte, ton objectif ou plutôt ton modèle de photographe me laisse à penser qu'il y a un métier "vieux comme le monde", peut-être, aux dires de certains, "le plus vieux" qui n'a pas encore été abordé!
Pourtant on pourrait en parler élégamment tant il a fait "courir les hommes"!
"Honni soit qui mal y pense"
André
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 29 mars 2009 07:02



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
coucou,bon dimanche

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 29 mars 2009 12:48



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bnjour à tous

Bonjour André

C'est sûr que, de la prostituée sacrée de l'Antiquité



à la callgirl actuelle en passant par la ribaude du Moyen Âge,



la courtisane de la Belle Epoque,



et la prostituée des rues de toutes les époques



comme tu dis,elles en ont fait courir des hommes !

A présent, est-ce un métier? Je laisse à chacun le soin de répondre....

Pour en savoir plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_prostitution

Bon dimanche.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 29 mars 2009 15:55



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
j'ai trouvé un Métier d'actualité ,mais qui est vieux aussi

Pilote automobile (de F1 pour l'actualité)



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 29 mars 2009 18:55



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Jean, si ça peut répondre à ta question:

En 1740, éclata la guerre de succession d'Autriche.Il fallait des hommes pour la guerre ; pour recruter des soldats, le Roi reconstitua les milices, qui n'avaient pas été convoquées depuis la Fronde ! Tous les jeunes gens, apprentis, fils de maître ou compagnons tirèrent au sort ; Mais les maîtres qui payaient cent livres d'impôts obtinrent l'exemption de leurs fils, d'un apprenti et de deux domestiques ; ceux qui payaient cinquante livres purent faire dispenser leurs fils et un apprenti.
Encore une fois, le privilège de la fortune était reconnu des autorités.
Il fallait aussi de l'argent pour la guerre ; on recourut au vieil expédient des créations d'offices : un édit de février 1745 créa des postes d'inspecteurs-contrôleurs des maîtres et gardes de chaque communauté ; un arrêt d'avril de la même année en autorise le rachat. La corporation des barbiers se vit attribuer vingt-cinq places de contrôleur à mille huit cents livres chacune ; elle les racheta en mai 1746.
La bonne fortune de la profession continuait, aussi le Trésor en profita-t-il pour créer de nouvelles charges ; en juillet 1746, création de seize offices de barbiers-perruquiers à Paris, en 1750, cinquante de plus, en février 1752 cent places supplémentaires à Versailles, en mai 1760 créations d'offices de perruquiers dans toute la France.Le Dictionnaire de Savary évalue le nombre de perruquiers à sept cents maîtres en 1759 à Paris représentant des offices de mille huit cent à deux mille livres chacun.


Christophe, le métier de pilote de course automobile existe depuis un siècle environ.

1884-1885 : Première voiture mécanique de compétition. Il s'agit d'un tricycle à vapeur construit par la firme parisienne De Dion, Bouton & Trépardoux.



En France, le 22 juillet 1894,à 8 heures du matin, la première course automobile sur route entre Paris et Rouen s'élance. Organisée par Pierre Giffart, rédacteur en chef du "Petit journal", elle est réservée aux voitures sans chevaux. A 17H40, le comte Dion sur son tracteur à vapeur est le premier à atteindre Rouen devant les voitures à pétrole. Mais les qualités d'économie et de sécurité de son véhicule sont jugées insuffisantes par le jury du concours(le premier prix de cette randonnée allait, selon le règlement, récompenser le véhicule qui devait « être sans danger, facile à manier et d?un usage peu coûteux »).



. Le comte ne remporte pas la course et le premier prix est partagé entre Peugeot et Panhard et Levassor.

1907 : Premier autodrome créé dans le monde : Brooklands, en Grande Bretagne.



26-27 mai 1923 : Première épreuve des 24 Heures du Mans.



1947 : La Formule Internationale devient la Formule de Course Internationale n°1. Cette appellation va vite se transformer en Formule 1.

13 mai 1950 : Premier Grand Prix de Formule 1, disputé à Silverstone, en Grande Bretagne.



Bonne soirée.

:bisou:

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 29 mars 2009 20:47



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
merci Bénédicte

Bonne soirée à toutes et à tous

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 30 mars 2009 10:52



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Décidément, je vais avoir du mal à m'habituer à ce changement d'heure.....

Parmi les métiers du chemin de fer,j'avais oublié:

Agent d'entretien.
(on peut aussi le voir appeler simplement manoeuvre)



Un des défauts de la locomotive à vapeur était la nécessité d'un temps important de préparation avant la mise en ligne ainsi que d'un entretien constant après une période de roulement relativement brève Toutes ces opérations étant effectuées au dépot par des agents d?entretien.



L'entrée des machines passe par le poste de l'aiguilleur puis par la fosse d'extraction pour vidanger les boues accumulées en partie basse de la chaudière. Ensuite on trouve le portique à charbon sauf pour les machines fonctionnant au fioul qui, elles, sont dirigées vers les installations de distributions de fuel. La partie suivante est constituée par les fosses de visite où il est procédé à une vérification des organes de la machines aussi bien interne que externe.



C'est à cet endroit que l'équipe titulaire quitte la machine et la confie à des agents du service interne. Ceux-ci s'occupent de la suite des évènements qui consiste à emmener la machines sur le gril d'entrée où il est procédé à l'entretien du feu avec la vidange des mâchefers, du cendrier, de la boîteà fumée et aux différents ravitaillements tels que l'eau, le sable, le T.I.A (traitement de l'eau ). À la suite de quoi la machine est soit remisée, soit dirigée vers le gril de sortie, soit garée pour faire tomber le feu de façon à emmener la machine froide vers l'atelier pour des réparations notifiées lors de la visite sur les fosses ou de façon à économiser le combustible car la reprise de service n'était pas dans l'immédiat (plus de 15 heures). Le remisage s'effectuait dans la plupart des cas sous les rotondes ou sous des remises alors que les garages s'effectuaient sur un parc découvert..


Dépot de Bar sur Aube 1908.


Pour la sortie les machines sont dirigées vers le gril de sortie qui est regroupé avec le gril d'entrée où l'on procède à la préparation de la machine avec les mêmes opérations qu'à la rentrée. Par la suite, les machines sont dirigées vers les fosses de visites et de préparation où l'équipe titulaire reprend sa machine et vérifie qu'elle est apte au service. L'ultime étape est constituée par le passage devant la cabine de l?aiguilleur.



Bonne journée.

:bisou:

khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 30 mars 2009 14:38



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
bonjour à tous,Thumb Up

Moi je m'habitue rapidement au changement d'heure car je ne dors que 4h par nuit. donc cela ne change rien pour moi. c'est une chance d'être rarement fatiguée.

Je n'ai pas encore lu de nombreuses pages.
je le ferais sans soucis et toujours avec plaisir.

allez une fable d'un métier que nous n'avons pas encore traité....



Fables de Jean de La Fontaine
L'Astrologu
e qui se laisse tomber

Un astrologue un jour se laissa choir
Au fond d'un puits. on lui dit: «Pauvre bête,
Tandis qu'à peine à tes pieds tu peux voir,
Penses-tu lire au-dessus de ta tête? »

Cette aventure en soi, sans aller plus avant,
Peut servir de leçon à la plupart des hommes.
Parmi ce que de gens sur la terre nous sommes,
Il en est peu qui fort souvent
Ne se plaisent d'entendre dire
Qu'au livre du destin les mortels peuvent lire.
Mais ce livre, qu'Homère et les siens ont chanté,
Qu'est-ce, que le hasard parmi l'A.ntiquité,
Et parmi nous la Providence?
Or du hasard il n'est point de science :
S'il en était, on aurait tort
De l'appeler hasard, ni fortune, ni sort,
Toutes choses très incertaines.
Quant aux volontés souveraines
De Celui qui fait tout, et rien qu'avec dessein,
Qui les sait, que lui seul?
Comment lire en son sein?
Aurait-il imprimé sur le front des étoiles
Ce que la nuit des temps enferme dans ses voiles?
A quelle utilité? Pour exercer l'esprit
De ceux qui de la sphère et du globe ont écrit?
Pour nous faire éviter des maux inévitables?
Nous rendre, dans les biens, de plaisir incapables?
Et, causant du dégoût pour ces biens prévenus,
Les convertir en maux devant qu'ils soient venus?
C'est erreur, ou plutôt, c'est crime de le croire.
Le firmament se meut les astres font leur cours,
Le soleil nous luit tous les jours,
Tous les jours sa clarté succède à l'ombre noire,
Sans que nous en puissions autre chose inférer
Que la nécessité de luire et d'éclairer,
D'amener les saisons, de mûrir les semences,
De verser sur les corps certaines influences.
Du reste, en quoi répond au sort toujours divers
Ce train toujours égal dont marche l'univers?
Charlatans, faiseurs d'horoscope,
Quittez les cours des princes de l'Europe;
Emmenez avec vous les souilleurs tout d'un temps :
Vous ne méritez pas plus de foi que ces gens.
Je m'emporte. un peu trop: revenons à l'histoire
De ce spéculateur qui fut contraint de boire.
Outre la vanité de son art mensonger,
C'est l'image de ceux qui bâillent. aux chimères,
Cependant qu'ils sont en danger,
Soit pour eux, soit pour leurs affaires.

Jean de La Fontaine, Fable XIII, Livre II.


clinoeil Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 30 mars 2009 20:01



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir Khalida.

L'astrologue, j'en ai touché un mot avec la voyante en p101; mais c'est vrai,pas en tant que tel.....alors si tu veux t'y attelerMr. Green


Bonne soirée à tous.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 31 mars 2009 09:14



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 31 mars 2009 09:19



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
re coucou,j'ai 3 métiers (plus ou moins)

Arbitre ,Entraineur et Joueur de Foot ( ou d'autres sports )


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 31 mars 2009 12:12



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous


LES PONTS

Les ponts méritent la fascination qu'ils exercent. Symboles esthétiques de grandeur et de puissance, ils assurent le passage et le lien entre les hommes. La fascination qu'ils provoquent provient à la fois de l'eau, du vide et de la frontière dangereuse entre deux mondes et deux rives, passage de la terre au paradis, du domaine des vivants au monde des morts. A l'image de l'arc en ciel, ils revêtent aisément les apparences du magique et deviennent un mythe.
Il existe de nombreux types de ponts :

les ponts suspendus, les ponts à haubans,les ponts pivotants, les aqueducs, les viaducs,le pont-canal, les ponts transbordeurs. les ponts mobiles ,les ponts levants, les ponts-levis, les ponts de bateaux, les ponts en dos d'âne, les ponts en arc, les ponts à piliers (ou à poutres), les passerelles, les ponts de singe.



Les ponts anciens étaient réalisés avec des matériaux naturels : lianes, troncs d'arbres, dalles de pierre sur deux appuis. Déjà toutes les formes sont là, qui deviendront ponts en arches, ponts à piliers ou à poutres et ponts suspendus.

D'abord le bois, qui permet une grande variété de structure, depuis les romains jusqu'aux charpentes des ponts de la conquête de l'ouest.
Les ponts gaulois, décrits par Cesar, se composaient de troncs d'arbres posés à angle droit par rangées, entre lesquelles on bloquait des quartiers de roches.



Ce procédé, qui n'est qu'un empilage, et ne peut être considéré comme une ?uvre de charpenterie, doit remonter à la plus haute antiquité et s?est malgré tout perpétué bien au-delà du Moyen Âge puisqu?à la fin du XVIIIe siècle on construisait encore en Savoie des ponts de ce type.


Les ponts en bois n'ayant jamais qu'une durée assez limitée, il ne nous reste aucun ouvrage de ce genre qui soit antérieur au XVIe siècle, et nous ne pouvons en prendre une idée que par des vignettes de manuscrits ou des gravures des XVIe et XVIIe siècles.



Pour diminuer la dépense considérable que nécessite un pont construit avec des arches de pierre, on prenait quelquefois le parti de n'élever que des piles en maçonnerie sur lesquelles on posait un tablier de bois.



Tel avait été construit le pont traversant la Loire à Nantes. Sur les avant-becs de ce pont s'élevaient de petites maisons louées à des marchands. Entre quelques-unes des piles avaient été établis des moulins. Tous les ponts bâtis très-proches des cités populeuses, ou compris dans leur enceinte, étaient en effet garnis de maisons, de boutiques et de moulins.


La place était rare dans les villes du moyen âge, presque toutes encloses de murs et de tours, et les ponts étant naturellement des passages très-fréquentés, c'était à qui cherchait à se placer sur ces parcours. Les ponts de Paris étaient garnis de maisons, et formaient de véritables rues traversant le fleuve. Ce fut même l'établissement de ces maisons dont la voirie, ne se préoccupait pas assez, qui contribua à la ruine de ces ponts. S'il fallait se maintenir sur l'alignement des deux côtés de la voie, sur la rivière, on posait des bâtisses en encorbellement, on creusait des caves et des réduits dans les piles, et les parois de ces ponts devaient bientôt se déverser. Lorsque la démolition des maisons qui garnissaient les ponts Notre-Dame et Saint-Michel à Paris fut effectuée, il fallut réparer les parements extérieurs et les tympans des arches jusqu'au droit des piles, chaque habitant ayant peu à peu creusé ces tympans ou altéré ces parements.


Puis on utilise de la pierre, qui résiste aux incendies, et qui va s?imposer jusqu?à traduire l?image du pont par excellence, avec des formules empiriques transmises de génération en génération.

Les Romains ont édifié de robustes ponts en plein cintre reposant sur des piles épaisses. Ils en ont construit beaucoup, notamment en Gaule. Certains subsistent comme le Pont du Gard.


Pont du Gard

Beaucoup ont cependant été détruits à cause de la faiblesse de leurs fondations.
Au Moyen-âge, un nombre considérable d'ouvrages aux formes variées et hardies apparaît, le plus célèbre étant le Pont d'Avignon).

Certains sont encore en service et supportent de lourdes charges. Au lieu des larges dalles ajustées des Romains, on se sert de pierres plus petites, mais calibrées. Par la suite, les procédés de construction s'améliorent et notamment les fondations. Il reste de cette période le Pont Notre-Dame (1500-1507) et le Pont Neuf (1578-1606) à Paris.


Pont Neuf.

C'est au XVIIIème siècle que la construction des ponts en maçonnerie évolue le plus . Les piles sont plus légères, les voûtes plus nombreuses et les ponts plus bas, comme le Pont de la Concorde à Paris construit entre 1787 et 1792.


Pont de La Concorde.


Et puis, avec l?ère industrielle,c?est l?avènement de la fonte. Dès le XIXème siècle, l'invention du chemin de fer a entraîné un développement sans précédent des transports. Il faudra attendre le fer et l?acier pour disposer d?un matériau résistant à la traction, et pouvoir développer de nouvelles techniques, comme la suspension. Les ponts se multiplient. Les ponts métalliques apparaissent, comme le Viaduc de Garabit de Gustave Eiffel, et les ponts suspendus.


Viaduc de Garabit.

Le XXème est le siècle du béton. L'apparition du béton armé puis du béton précontraint rend les ingénieurs de plus en plus audacieux. Le plus spectaculaire est certainement le Pont de Normandie. Conçu par les services techniques de l'Équipement (le SETRA) et la DDE de Seine-Maritime, c'est l'un des plus longs ponts à haubans du monde : 856m de portée centrale et 2km200 de longueur. Ses deux pylônes font 214 mètres, soit la hauteur de la Tour Montparnasse à Paris (56 étages). La circulation des cargos du port de Rouen imposait un franchissement à plus de 50 m au-dessus des eaux.


Pont de Normandie.

Résultat de six ans de travaux, c'est un produit de haute technologie par ses méthodes de construction et ses matériaux, sophistiqué jusque dans la forme de son tablier en aile d'avion, lui permettant de défier les vents de plus de 250km/h.


Bonne journée.

:bisou:


Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 31 mars 2009 12:16



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Christophe, n'étant pas sportiveEmbarassed , encore moins quand il s'agit de foot, je vais laisser à quelqu'un d'autre le soin de parler des métiers que tu proposes...peut-être Joelle qui aime le sport...Mr. Green

:bisou:
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 31 mars 2009 14:05



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné et tout le monde,

Pas beaucoup de temps à vous consacrer, (le mari est à la maison)
mais voilà pour le corps arbitral sportif


Un arbitre doit posséder...toutes les qualités ! Nous n'exagérons rien en affirmant ceci car, aux yeux de tous (joueurs, entraîneurs, dirigeants, spectateurs, journalistes...), l'arbitre doit être INFAILLIBLE, c'est à dire qu'il ne doit jamais (ou très peu !) se tromper. La perfection chez l'homme n'existant pas, on peut néanmoins dire que « le meilleur arbitre sera celui qui fera le moins d'erreurs possible » et, qu'en règle générale, un bon arbitrage devrait être celui qui laissera les deux équipes (le vainqueur et le vaincu) satisfaites à la fin de la rencontre !
Voici ci-après les principales qualités que doit posséder un arbitre :

1. Le Sens de la Responsabilité
Un arbitre, comme l'exige sa fonction, doit être un homme responsable. En effet, diriger une rencontre, quelque soit son niveau ou son enjeu, est une chose sérieuse, une lourde responsabilité. L'arbitre peut être comparé au maître dans sa classe. Il est non seulement responsable de « l'ambiance générale », mais aussi du succès et de l'échec de ses élèves.

Ainsi donc, l'arbitre doit être à la hauteur de la tâche qui l'attend et qu'il doit complètement assumer afin de mériter la confiance et gagner le respect de toutes les équipes, lesquelles se préparent et ont la victoire pour objectif (Connaît-on des équipes qui viennent jouer...pour perdre ?). Son premier devoir sera donc de prendre sa mission avec le plus grand sérieux...sans toutefois se prendre lui-même au sérieux !

Enfin, l'arbitre ne doit jamais oublier qu'il est, sur le terrain, le « représentant officiel » de la Fédération Internationale (et de sa propre Fédération Nationale) et que cela constitue à la fois un honneur, un devoir et ...de nombreuses responsabilités. Antoine de Saint-Exupéry avait-il donc raison de dire : « Chacun est seul responsable de tous ».

2. Le Professionnalisme
on peut définir l'arbitre comme étant « un vrai amateur qui doit se comporter comme un authentique professionnel ». Cela veut dire qu'il doit faire beaucoup de sacrifices du côté de sa famille (éloignement), de son travail (congé pris sur ses vacances), de ses loisirs...

Il doit également consacrer suffisamment de temps à sa préparation physique et ne jamais la négliger ou la bâcler.

De plus, l'arbitre devra donner la meilleure impression de lui-même : ça consiste d'abord à accorder une très grande importance à sa présentation et à sa façon de s'habiller sur le terrain et à l'extérieur de celui-ci (cravate et veste obligatoires, uniforme d'arbitre propre et repassé, barbe rasée, cheveux peignés...). D'autre part, l'arbitre est tenu de surveiller son langage, sa façon de parler et de s'adresser aux autres, son comportement général, ses attitudes...ainsi que les lieux qu'il fréquente. En aucun cas, il ne doit oublier qu'il est un « homme public » , qu'il doit être le meilleur parmi les meilleurs et servir d'exemple à tous, car il appartient à UN CORPS et il est membre d'une institution et, par conséquent, il sera jugé et apprécié (ou déprécié) selon l'image qu'il donne de lui et l'impression qu'il dégage de sa personne ! Enfin, la PONCTUALITE sera l'une de ses principales caractéristiques : il arrivera toujours AVANT les autres et s'en ira APRES s'être assuré que sa MISSION est complètement terminée, à l'instar du capitaine d'un bateau ou du commandant de bord de l'avion... !

En un mot, à partir du moment où l'arbitre accepte, par son engagement en début de saison, d'être rémunéré (même modestement !), il devient

« professionnel » et il en endosse le statut, avec les droits et les devoirs y afférents.

En résumé, on peut donc dire que l'arbitre ne doit rien laisser au hasard et que TOUT doit être minutieusement préparé, jusqu'au moindre détail.

3. L'Honnêteté
Ce serait presque un pléonasme de dire « Un arbitre honnête ». Le mot « arbitre », à lui seul, devrait suffire à évoquer cette qualité. Pourrait-on en effet imaginer un seul instant qu'un JUGE puisse être corrompu ou malhonnête ? Aussi, avant de se lancer dans la carrière d'arbitre, on doit d'abord être convaincu du sens profond de sa mission qui pourrait se récapituler aux mots suivants : Vérité, Justice, Equité, Intégrité, Incorruptibilité, Droiture, Probité, Vertu, Impartialité...Ménandre (Poète Grec de l'Antiquité) ne disait-il pas à ce propos : « l'honnêteté est au dessus des lois mêmes ».

4. Le Courage
Henry de Montherlant affirmait ceci : « Je n'imagine pas le génie sans le courage » et nous, nous ne concevons pas un Arbitre qui serait dépourvu de cette qualité essentielle. Car, rien ne sert d'avoir un sifflet dans la bouche si on n'a pas le courage de s'en servir « quand il faut, où il faut, comme il faut ».

Aujourd'hui, l'Arbitre est soumis à toutes sortes de pressions, de la première à la dernière seconde de la rencontre, voire même...avant et après ! Il lui arrive d'être harcelé de toutes parts. Aussi, il doit se sentir capable de prendre des décisions contre n'importe qui et quelque soit le moment du match, sans tenir compte du score, du temps qui reste à jouer, de l'ambiance ou d'aucun autre facteur.

L'Arbitre courageux (à la différence de « l'arbitre-maison ») sera donc celui qui n'aura pas peur de siffler par exemple une faute contre l'équipe locale, à la dernière seconde de la partie, même si cette décision risque de causer la défaite de cette équipe. Certes, cela pourrait lui valoir une sortie difficile et mouvementée, mais ça n'a jamais été un déshonneur pour personne d'avoir fait son devoir et d'avoir été jusqu'au bout de son courage... !

L'arbitre courageux sera aussi celui qui n'hésitera pas un seul instant à sanctionner (s'il le mérite, bien sûr) tout joueur coupable d'une infraction (vedette locale, entraîneur excité, dirigeant indiscipliné...). Il signalera également sur la feuille de marque tout incident survenu avant, pendant ou après la rencontre, sans omettre d'envoyer (le plus tôt possible pour éviter...d'éventuelles pressions !) un rapport (à sa Fédération) qui sera rédigé avec le maximum de PRECISION et d'OBJECTIVITE, sans la moindre indulgence, le tout en son âme et conscience.

Mais, pour qu'il puisse faire son travail convenablement et avec le minimum de risques pour lui et pour ses collègues, c'est à dire dans la sérénité et sans crainte pour sa sécurité, l'arbitre devra prendre certaines précautions et s'assurer des garanties en cas de décision courageuse de sa part. Aussi, il s'assurera préalablement que le service d'ordre est en nombre suffisant et qu'il est vigilant et neutre pour lui permettre, en cas d'incidents, de quitter le stade en toute tranquillité (Il ne faut pas oublier ici le rôle important que doit jouer la Fédération ou la Ligue Nationale - par l'intermédiaire du Commissaire Technique et/ou du Délégué fédéral - ainsi que du dispositif policier mis en place).

5. La Compétence
Paul VALERY disait : « Un homme compétent est un homme qui se trompe selon les règles ». D'ailleurs, ce terme englobe plusieurs choses : le savoir-faire, le savoir-être, le savoir-vivre, les capacités physiques, intellectuelles et morales, la connaissance du Règlement de jeu, la personnalité...

En effet, nul ne pourra réussir dans ce difficile « métier » qu'est l'arbitrage s'il ne connaît pas à fond le sport qu'il pratique et qu'il avait pratiqué, en tant que joueur, dans le passé. Bien entendu, il faudrait d'abord connaître le code de jeu (c'est le Livre de chevet de l'arbitre !) et surtout BIEN l'appliquer, c'est à dire sans aucune complaisance ou sympathie particulière.

Pour être constamment à la hauteur de sa tâche, l'arbitre devra toujours se préparer, en se mettant au courant de tout (modifications du Règlement de jeu, documentation écrite et audio-visuelle, techniques et tactiques de jeu modernes...) et en cherchant à progresser, à faire encore mieux, à se corriger au fil des matchs, à se remettre en question, en se perfectionnant et en se recyclant...

6. La Modestie & la Discrétion
Victor HUGO affirmait que « la modestie argente l'or ». L'arbitre doit savoir une chose, c'est que ce n'est pas lui que les spectateurs sont venus voir pendant la rencontre ! Autrement dit, ce sont les joueurs, sur le terrain, qui font le spectacle. Ceci implique que l'arbitre doit passer inaperçu (sur le terrain et au dehors). Et pour atteindre cet objectif, il devra d'abord éviter tout ce qui attire l'attention dans sa façon de s'habiller, de parler ou de se comporter en général...

De plus, il devra faire preuve d'humilité, en toutes circonstances, tout en restant POLI, COURTOIS et...MODESTE !

Et si, à la fin de la rencontre, on vient le féliciter pour sa prestation, il se gardera d'avoir « la grosse tête » et répondra tout simplement : « Merci, je n'ai fait que mon devoir », puis il se remettra à l'ouvrage pour revoir ses erreurs, pour s'amender et...pour mieux faire au prochain match !

7. La Présentation & la Prestance
L'arbitre doit savoir COMMUNIQUER. Pour ce, il doit impérativement soigner son IMAGE. Ceci est très important s'il veut que sa carrière dure le plus longtemps possible et qu'il laisse à tous une idée positive.

Aussi, à tout moment, il devra dégager une impression de PROFESSIONNALISME et de RIGUEUR. Cela suppose que sa tenue doit être correcte et propre et que rien, absolument rien, ne doit être négligé. Pour lui, le jour du match sera indiscutablement UN JOUR DE FETE et il devra accorder toute l'importance qu'il mérite à cet événement exceptionnel !

C'est donc en véritable GENTLEMAN qu'il assumera sa fonction, et ce, quelque soit la rencontre qu'il aura à diriger...

8. La Psychologie & la Pédagogie
L'arbitre n'est pas un gendarme sur le terrain. Son rôle est aussi celui d'un EDUCATEUR qui aide les joueurs à progresser, qui leur apprend à respecter les lois, à faire preuve de civisme et de savoir-vire, à être fair-play...Il contribue en quelque sorte (à l'instar de l'entraîneur ou du dirigeant dont il complète le travail sur le terrain) à leur formation technique, morale et humaine.

Tout cela sera fait sans agressivité, sans haine ou animosité mais avec...SOURIRE et FERMETE (« Il n'y a que les personnes qui ont de la fermeté qui puissent avoir une véritable douceur » ; La Rochefoucauld).


Noureddine TABOUBI

* Professeur à l'Institut Supérieur du Sport et de l'Education Physique
de l'Université de Tunis
* Arbitre International Honoraire FIBA et FFBB
* Entraîneur Régional FFBB
* Instructeur & Commissaire technique



Pour les arbitrages financiers et économique je laisse le soin à quelqu'un d'autre

Bisous et bonne journée

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 31 mars 2009 16:43



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
merci Joëlle

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 31 mars 2009 20:48



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Hiding Joelle.





Les fautes et les arbitres n'avaient aucune place dans les règles originales du football . Il faut dire que, par défaut, les joueurs ne commettaient aucune faute intentionnelle. En fait, à cette époque, l'art du débat était presque aussi important que la technique balle au pied, puisque les joueurs pouvaient contester les décisions auprès des capitaines puis des juges. En 1891, les arbitres débarquent enfin sur le terrain.

Bonne soirée.

:bisou:

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 09:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous





Bonne journée.

:bisou:
Olivier .G16
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 11:32


Inscrit le: 01/04/2009
Messages: 3
Bonjour Bénédicte,

J'écris actuellement un livre à paraître fin mai 2009 concernant les inventeurs et découvreurs bourguignons.

Parmis ceux-ci figure François Galliot inventeur du Toueur Electrique, qui permettait aux péniches de traverser la Voûte de Pouilly en Auxois.

J'ai découvert vos magnifiques photos.

Aussi me permettrez-vous d'en faire figurer une ou deux dans mon ouvrage ?

Bien évidemment, je citerai, comme il se doit, votre estimable participation dans mon livre.

Je reste à votre entière disposition pour vous donner tous les renseignements que vous souhaitez sur cette future parution.

Au plaisir de vous lire prochainement.

Vous souhaitant une agréable journée.

Bien cordialement.

Olivier.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 13:17



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
bravo Jean.... mais ça serait bien dommage....

Bonjour Olivier

Les photos ne m'appartiennent pas, je les prends sur le Web pour illustrer les différents métiers ´que nous essayons modestement de présenter Joelle et moi sur ce fil.... aussi vous pouvez en disposer sans problème.....

Et donnez-nous les références de votre livre; ayant des ancêtres bourguignons je le lirai avec plaisir.

Bonne journée.

Amicalement.
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 14:25



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour,

grand projet Jean ,bravo


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 14:51



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour à tous,

Poisson d'avril



En France, on raconte que jusqu'en 1564, l'année commençait le 1er avril. Cette année là, le roi Charles IX décida de modifier le calendrier. L'année commencerait désormais le 1er janvier.
Le 1er janvier 1565 tout le monde se souhaita "bonne année", se fit des cadeaux, se donna des étrennes, tout comme à un début d'année. Seulement quand arriva le 1er avril, quelques petitsfarceurs eurent l'idée de se faire encore des cadeaux, puisque c'était à cette date qu'avant on s'en faisait. Mais, comme c'étaient des farceurs et que ce n'était plus le "vrai" début de l'année, les cadeaux furent de faux cadeaux, des cadeaux "pour de rire", sans valeur.



À partir de ce jour là, raconte-t-on, chaque année au 1er avril tout le monde, grands et petits, prit l'habitude de se faire des blagues et des farces.
Comme à cette période de l'année, au début du mois d'avril, en France, la pêche est interdite, car c'est la période de frai des poissons (la période de reproduction), certains avaient eu comme idée de faire des farces aux pêcheurs en jetant des harengs dans la rivière. En faisant cela, ils devaient peut-être s'écrier: "Poisson d'avril!" et la coutume du "poisson d'avril" est restée.
Aujourd?hui, on ne met plus de harengs dans l'eau douce, mais on accroche, le plus discrètement possible, de petits poissons en papier dans le dos des personnes qui se promènent parfois toute la journée avec ce "poisson d'avril" qui fait bien rire les autres.
Certains racontent aussi que le "poisson d'avril" serait devenu "poisson" parce qu'au début du mois d'Avril la lune sort du signe zodiacal des Poissons.

En Belgique, aussi la tradition du poisson d'avril reste bien vivante.
" Les jeunes gens, dans les écoles, attachent un poisson en papier dans le dos de leurs camarades, de leurs parents, de leurs professeurs... La presse (tv, radio, journaux) diffuse ce jour-là des informations fausses mais crédibles. Parfois même les hommes politiques sont complices. Entre amis, etc, on se fait aussi des blagues téléphoniques ou autres..."

En Amérique, mais aussi en Grande-Bretagne, on dit "April Fool's" (le dupe d'avril), pas de poisson !

En Allemagne, on dit "April April" ou "Aprilscherz" au moment de faire sa blague ou juste après pour faire comprendre que c'est juste une blague de 1er avril.
" Les blagues du 1er avril existent en Allemagne depuis 1631, mais leur origine serait plus lointaine. Penchés sur le certificat de naissance du poisson d'avril, les experts ne dénombrent pas moins de 800 hypothèses. Tous les pays y trouvent leur compte".




En Suisse, "Le 1er Avril, c'est le jour des farces! Nous avons fait plein de poissons qu'on a collés dans le dos de nos deux profs. Drôlement comique! on fait même de grosses blagues. Par exemple, une année, on a fait croire que les Spice Girls étaient en vacances en Valais, tout près de chez nous."

A plus tard.
Khalida

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 14:57



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
je me souviens ,en terminale ,avec un prof de maths,on avait inversé le sens de la classe ,en retournant les tables ,les chaises,son bureau ,

il c'est assis ,il a fait l'appel ,et il a seulement compris la blague quand il s'est retourné pour écrire au tableau ,car celui ci avait disparu ,vu qu'il était sur le mur d'en face


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 21:12



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Christophe, Jean, Bénédicte, Joëlle, Khalida et ceux que j'aurais oublié.:bisou:

Pas mal, Jean, le coup du chantier de démolition d u mont St Michel. Mais, un tel acte serait un sacrilège : un lieu si unique en son genre...carton

Un métier qui fait recette aujourd'hui : poissonnier.Mr. Green

Pour ma part, je vous offre une petite coupe pour fêter mes 20 ans de carrière.WOW


Bonne soirée.

Mireille.L421
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 22:13


Inscrit le: 19/09/2008
Messages: 323
Bonjour Bénédicte, bonjour à tous,
Concernant ce fameux poisson d'Avril,
j'ai lu quelque part qu'il a d'abord désigné un "intermédiaire" (en réalité un jeune garçon) chargé de porter les lettres d'amour de son maître à la saison des amours, au début du printemps, et que plus tard,
il désigna un "souteneur", par référence au "maquereau", que l'on pêche prioritairement en Avril.
Qu'en disent vos encyclopédies ?

Mes patronymes les plus courants :
Babulaud, Bourras, Buffetaud, Buisson, Chanliat, Conord, Duchâteau, Dumas, Frugier, Jude, Lassouris, Marsat, Massacrot, Mazateau, Négrier, Patry, Pauperdu, Piquet, Ramigeon, Rougier, Tixier
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 1 avril 2009 22:31



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Hé oui, Jean,!fou 20 ans! je suis rentré dans la Grande Maison le 1er avril 1989, salle Pradeaux à Paris 4ème.Rolling Eyes
Bonne soirée, je vais me coucher car demain, c'est mon dernier jour de travail avant 2 jours de repos bien mérité.ouioui ouioui
Olivier .G16
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 2 avril 2009 08:22


Inscrit le: 01/04/2009
Messages: 3
Bonjour Bénédicte,

Je vous remercie sincèrement.

J'ai donc pris 3 photos (les deux clichés de traction à cheval de péniche, et le toueur électrique à l'entrée de la Voûte de Pouilly).

N'ayez crainte, je vais en faire bon usage : elles seront parfaites pour illustrer le paragraphe concernant François Galliot, l'ingénieur qui a mis en place le toueur électrique à Pouilly-en-Auxois.

Bien évidemment, je vous tiens au courant de la suite et ne manquerai pas de vous donner toutes les références de mon livre.

A très bientôt, donc.

Passez une agréable journée.

Amitiés.

Olivier.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 2 avril 2009 10:33



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

bravo Jen Marc et merci pour le champagne.

Mireille, d'après ce que j'ai trouvé , je crois que tu mélanges 2 choses.

- L'utilisation du poisson le 1er avril dont l'orgine n'est pas claire:

Si l'origine exacte de l'utilisation des poissons reste obscure (peut-être l'ichthus chrétien), la légende veut que plusieurs de ses sujets se rebiffassent à l'idée qu'on leur chamboulât le calendrier, et ils continuèrent à célébrer les environs du 1er avril. Pour se payer gentiment leur tête, des congénères profitèrent de l'occasion pour leur remettre de faux cadeaux et leur jouer des tours pendables. Ainsi naquit le poisson, le poisson d'avril, le jour des fous, le jour de ceux qui n'acceptent pas la réalité ou la voient autrement. Plusieurs usages semblent s'être en fait mélangé, avec celui du carnaval :
· marquer la sortie du signe zodiacal des Poissons, dernier signe de l'hiver
· prolonger la période du carême, où il n?était permis de manger que du poisson,
· confondre le benêt en lui offrant un poisson à une époque de l'année, celle du frai, où la pêche était interdite. En France, au début du XXe siècle, on s'envoyait de jolies cartes postales toutes ornées d?un poisson d?avril et richement décorées. Le 1er avril était la fête de l'amour et de l'amitié..



(Wikipedia)

-et l'utilisation du mot argotique maquereau pour souteneur:

Les noms argotiques du souteneur sont également un bon exemple des matrices sémantiques. La série synonymique de transpositions métaphoriques pour qualifier le proxénète (le proxo) est construite sur l'image du poisson: maquereau, hareng, hareng-saur, dos-vert, barbeau, barbillon, goujon, brochet, fish et poiscaille au sens collectif. Selon une hypothèse le terme maquereau désigne le souteneur parce que le poisson maquereau a pour fonction, à l'époque des amours, de servir d'intermédiaire entre les harengs mâles et les harengs femelles, ainsi il est en quelque sorte le proxénète des harengs.

(Mátételkiné Holló Magdolna.Les figures de l?argot criminel)


Bonne journée.

:bisou:



Mireille.L421
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 2 avril 2009 14:24


Inscrit le: 19/09/2008
Messages: 323
Bonjour et Merci Bénédicte pour toute cette érudition.
Pourvu que le G20 (qui a débuté le 1er Avril) ne tourne pas en jus de boudin !... fou

Mes patronymes les plus courants :
Babulaud, Bourras, Buffetaud, Buisson, Chanliat, Conord, Duchâteau, Dumas, Frugier, Jude, Lassouris, Marsat, Massacrot, Mazateau, Négrier, Patry, Pauperdu, Piquet, Ramigeon, Rougier, Tixier
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 2 avril 2009 20:25



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Mireille, Bénédicte, Jean, Christophe....:bisou:

Merci Bénédicte de cette précision concernant le Poisson d'Avril.Thumb Up
Tu dit q'un souteneur est dénommé "maquereau"; Bien, mais qu'en est-il du coiffeur (merlan)?Book etrange
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 2 avril 2009 20:41



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 3 avril 2009 09:56



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Jean Marc, pour répondre à ta question, le merlan vient du temps des perruquiers.

L'argot appelait le coiffeur-l'appelle encore parfois, mais c'est plus rare- le « merlan ». Merlan était au départ un sobriquet donné aux perruquiers qui, poudrant leurs postiches, se poudraient avec elle (1744). Tout au moins y a-t-il mimétisme entre l'ouvrier et l'objet qu'il travaille qui fonde la comparaison avec le merlan: poisson saupoudré de farine avant qu?on le frie.



Bonne journée.

:bisou:

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 3 avril 2009 11:33



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Béné, Jean, Jean Marc, Mireille, Khalida et Christophe, et tous ceux que j'aurai pu ooublier,

je vois que le poisson d'avril fait long feu.

Pour changer un peu



Bonne journée à tous
à+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 3 avril 2009 11:46



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
yvetteD
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 3 avril 2009 13:09



Inscrit le: 20/12/2002
Messages: 8
Bonjour Joelle et Benedicte,
Tout d'abord toutes mes excuses pour ne pas avoir répondu plus tôt mais je suis allée séjourner chez le "petit" et à mon retour j'avais complètement oublié ma demande.
Un grand merci pour votre aide efficace.
Encore un grand merci.
Cordialement,
Yvette.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 3 avril 2009 21:08



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Jolis chapeaux pour ces carabiniers....

Bonjour Yvette.

Bonne soirée à tous.

:bisou:
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 3 avril 2009 22:05



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569



à tous.
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 4 avril 2009 09:37



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour,

Jean !!!!sa femme c'est Simone

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 4 avril 2009 15:24



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Bon, je vois qu'on reste dans le poisson, alors...... une de pêcheurs....




Bonne journée.

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 5 avril 2009 07:36



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

1908 - Simone Lucie Ernestine Marie Bertrand de Beauvoir naît à quatre heures le matin du 9 janvier


Fille de Georges de Beauvoir, avocat, passionné de théâtre

son grand-père paternel, Gustave de Beauvoir, président de la Banque de la Meuse


effectivement ce n'est pas la même famille !!!


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 5 avril 2009 07:59



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301



le comte Ludovic Hébert de Beauvoir (1846-1929)

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Répondre |  | 

Aller au forum