Forums

 
Forums de généalogie, entraide généalogique - Filae.com
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 22 août 2008 21:52



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Thumb Up

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Matthieu.B83
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 22 août 2008 22:12


Inscrit le: 19/03/2006
Messages: 22
Je viens de découvrir qu'une branche entière de ma famille était marchand coquetier.
Ils achetaient des oeufs dans les fermes et les revendaient sur les marchés.
Tant de choses simples perdues...
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 22 août 2008 22:18



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Bénédicte, bonsoir Joëlle, bonsoir Jean, Bonsoir Mathieu. :bisou:
Mathieu : Tout d'abord, bienvenu sur ce forum.
Ce soir je suis un peu fatigué Sleeping , ce w.end je dois aller au boulot Angry , mais quand j'aurais un moment de libre, je regarderais ce que je trouve sur ce métier.Book
Bonne soirée .
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 août 2008 08:33



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour et bon dimanche

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 août 2008 10:00



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Tiens, notre facteur est de retour.
Bonjour Christophe.
Bonjour la file
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 24 août 2008 23:16



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Hiding Hiding un petit bonsoir rapide à tous
vacances finies8)

à très bientôt
Khalida


"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
mary49
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 août 2008 00:38


Inscrit le: 12/11/2007
Messages: 337
bonne nuit à tousSleeping Sleeping
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 août 2008 14:00



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Connaissez vous le terme de dinandier?
C'est un métier que j'ai découvert pendant mes vacances.

Artisan d'art, le dinandier fabrique des objets utilitaires et décoratifs par martelage à partir d'une feuille de cuivre, d'étain ou de fer-blanc. Il fabriquait notamment les casseroles ou des fontaines en cuivre comme en Auvergne, ou encore les moules (comme les moules à kouglof en Alsace).

Ce nom est issu de Dinant en Belgique, où la tradition du travail du cuivre remonte au XIIe siècle.

Le mot dinanderie est apparu au XIVe siècle. Il est dérivé du radical de dinandier. Il désigne l'ensemble des ustensiles de cuivre jaune fabriqués à l'origine dans la ville de Dinant, en Belgique

La dinanderie est la technique du dinandier. Elle consiste à fondre et à mettre en forme le métal (cuivre, laiton, argent, étain?) par martelage. Les différentes techniques nécessaires à la réalisation d'une pièce sont :

* l'emboutissage et la rétreinte pour la mise en forme proprement dite ;
* le sous-planage et le planage pour la finition de la pièce.

Ces opérations se font, généralement, après un traitement thermique qui consiste à chauffer à une température donnée pour chaque type de métal et à refroidir plus ou moins rapidement : le métal est recuit ; ainsi traité, il devient malléable.

Quelques indications de température pour les métaux les plus utilisés :

* étain et plomb, pas de recuit ;
* or et argent, recuit teinte rose pâle ;
* cuivre, recuit teinte rouge cerise ;
* le laiton doit se chauffer à 500 °C, être refroidi à 300 °C, repasser à 700 °C, puis être refroidi lentement.



* L'emboutissage consiste à déformer le métal en frappant avec un marteau à boule ou un maillet à emboutir (panne du marteau spécifique), sur une forme creuse appelée « salière ».

* La rétreinte permet de faire passer le métal de la position horizontale à la position verticale. Pour avoir une idée plus précise, il faut prendre une feuille de papier, la poser sur la main gauche légèrement creusée. Avec le poing droit, presser la feuille pour la mettre en contact avec la main gauche. Les plis ainsi créés donnent une idée du déplacement du métal dans l'espace.

Une définition sommaire de la rétreinte consiste à éliminer ces plis, pour maintenir le métal dans la position verticale.

Une fois l'opération d'emboutissage et de rétreinte réalisée, la pièce possède des irrégularités. Le sous-planage et le planage termineront la mise en forme et donneront à la pièce un aspect fini.

* Le sous-planage se fait au maillet, le plus généralement. Il élimine les grosses irrégularités (creux ou bosses) de la mise en forme. Le coup est portant. La pièce est prise entre le maillet et le tas, on entend la résonance de la masse métallique (tas).

* Le planage se fait avec un marteau à panne plate ou légèrement bombé. Il termine la mise en forme et redonne une dureté à la pièce. Le coup est portant. La pièce est prise, comme dans le sous-planage, entre le marteau et le tas, on doit également entendre la résonance de la masse métallique support (tas). L'aspect final sera lisse ou facetté suivant le choix du marteau.

Cette méthode de travail permet d'obtenir des pièces de toutes formes et dimensions au poids relativement réduit puisqu'elles sont creuses et que la feuille de métal employée ne dépasse pas 1,5 mm d'épaisseur. Cette technique était, à la base, utilisée pour la création de récipients divers tels que chaudrons, bassines, pichets, assiettes, théières, aiguières réalisés dans des matériaux différents selon les castes sociales.

Aujourd'hui, elle apparaît aussi dans le domaine décoratif ou elle permet la réalisation de fontaines, baignoires, vasques, miroirs, luminaires et petits objets divers...

Historique

* Dès le 4e millénaire avant notre ère, le cuivre, qui contenait alors de l'arsenic, était travaillé en Égypte et en Chaldée.
* La dinanderie proprement dite fut cependant pratiquée au début du XIe siècle dans la vallée de la Meuse, d'abord à Huy puis à Dinant (ville d'où cette discipline tire son nom). Elle est probablement à l'origine d'une importante tradition d'orfèvrerie liturgique qui se répand dans tout le pays mosan et produit des châsses, reliquaires, croix, reliures d'une grande richesse (art mosan).
* Renier de Huy exécute, de 1107 à 1118, en laiton, les fameux fonts baptismaux de Saint-Barthélemy à Liège, d'une perfection classique exceptionnelle à l'époque.
* Par la suite, les ?uvres deviennent plus complexes, plus chargées et les matériaux plus variés. Godefroy de Huy emploie l'émail champlevé dans ses réalisations, notamment le chef reliquaire du pape Alexandre, réalisé pour l'abbaye de Stavelot et exposé aux Musées royaux d'art et d'histoire à Bruxelles.
* Nicolas de Verdun exécute la châsse de Notre-Dame pour la cathédrale de Tournai en 1205. Le frère Hugo d'Oignies cisèle des ?uvres délicates et raffinées qui sont visibles à Namur, au couvent d'Oignies.
* Beaucoup d'?uvres anonymes, comme la châsse de Visé (XIIe siècle) ou celle de Stavelot (XIIIe siècle), sont des pièces de dinanderie appartenant également à l'art mosan.

Je ne vous mets pas mes photos de vacances se rapportant au dinandier car je ne sais toujours pas les réduireExclamation
à bientôt,
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 août 2008 14:52



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour à tous,
j'espère que vous avez passé de bones vacances et un excellent week end.

Pour ma part, j'ai toujours de la famille à la maison donc peu de temps à vous consacrer.

Toutefois Béné m'a chargé de vous faire parvenir un article que les briquetiers que je vous posterais ce soir.
Le temps pour moi de le mettre en page avec les photos adéquates.

Bisous, bon après midi et à tout à l'heure.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 août 2008 21:24



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Tuilier briquetier

Fabricant de tuiles,de briques.

. Comme on le sait, la fabrication des produits en terre cuite (briques, tuiles et carreaux, poteries, etc...) remonte à la haute antiquité. Le mot latin désignant la tuile était tegula, Nos ancêtres gallo-romains maîtisaient bien la fabrication de la brique et en faisaient grand usage
La dénomination de "thuillier" est utilisée jusqu'au début du XXeme siècle pour désigner les petits fabricants de carreaux, briques et tuiles. La tuile traditionnelle est plate et présente peu de différences avec un carreau, ce qui explique peut-être la dénomination de tuilier alors même que la tuile se fabrique moins que la brique et le carreau.

on utilise de la terre argileuse.
Les terres argileuses sont composées d?éléments très fins, provenant de la dégradation mécanique et chimique de roches préexistantes (en particulier les micas et les feldspaths). on trouve les bancs d?argile dans les sédiments déposés par l?érosion des eaux depuis l?ère tertiaire, au pied des montagnes et dans les grandes vallées fluviales.
on distingue cinq stades dans la fabrication: l'extraction, la préparation de la pâte, le façonnage (ou moulage), le séchage et la cuisson


Extraction
Le travail de briquetier commençait par la recherche de la matière première, la terre, ainsi que le bois ou le charbon qui servaient à alimenter le feu du four de cuisson. Il allait la chercher en charette faisant souvent plusieurs navettes dans la journée pour ramener la précieuse cargaison jusqu'à la briqueterie. Le bois servait jusqu?au tout début du 20ème siècle pour chauffer le four mais fut rapidement remplacé par le charbon .
Pendant des siècles,l'extraction de l'argile fut un travail exécuté "à la pelle". Ce n'est que vers la fin du XIXe siècle que des excavatrices à moteur firent leur apparition. Il fallut pourtant attendre la deuxième moitié du XXe siècle pour que l'excavation à la pelle disparût entièrement en Europe.
Voici comment décrit ce travail un vieux tuilier:
." on extrayait la terre durant l'hiver, par tranchées régulières de trois mètres de profondeur. Cela se faisait à la bêche. on mouillait le fer après chaque cube retiré, de façon que la terre ne colle pas à l'outil. C'était généralement la part du maître tuilier; un compagnon l'aidait parfois. Les autres ouvriers fagotaient dans les taillis car la prochaine saison de cuisson ne dévorerait pas moins de trente-cinq mille fagots !?

Broyage
La préparation de la terre est également un travail fastidieux et lourd qui n'a pu être mécanisé qu partir de la fin du XIXe. Notons qu'avant l'invention de la machine à vapeur l'homme se faisait assister dans cette tâche par le cheval, l'âne ou le b?uf.
?En d'autres endroit, les tuiliers devaient procéder à la préparation de la terre. Ils mélangeaient par moitié l'argile maigre et l'argile grasse afin de composer une pâte adéquate. Débarrassée de ses pierres et de ses scories, la terre restait en repos au fond de la glaisière durant tout l'hiver. on affirmait qu'elle mûrissait en tas, autrement dit , qu'elle subissait les gelées.On ne pouvait pas la cuire aussitôt, car le quart d'eau qu'elle renfermait aurait causé son éclatement au feu "...


Façonnage
on fabriquait les tuiles en été, lorsqu?il n?y a pas de gel, et parce que la température plus clémente rend l?argile plus malléable.

Les toutes première brique étaient moulées à la main sans qu'il fût usage d'un quelconque outil. Bien évidemment, ces briques là avaient des formes tout à fait irrégulières et ne se prêtaient guère à l'appareillage.Plus tard, on se servit de gabarits en bois ou en fer sur lesquels la pâte, préformée en galette, était plaquée. Le tuilier remplissait ses gabarits, les tassait parfois du sabot ou d?un coup de tirette en noyer, les surfaçait, enfin d'une secousse brusque les démoulait sur une planchette en bois pouvant supporter deux briques.
Le porteur ,souvent un enfant appelé « goujat » prenait deux palettes,puis tout en courant, emportait sécher sa cargaison, dehors s'il faisait beau temps, ou sur des clayettes sous le hangar ou la halle si le temps menaçait.
Il tirait d'un coup sec sur la planche pour les faire tomber à plat, et toujours en courant revenait en chercher une autre.

Pour les tuiles en canal,la légende veut qu'autrefois, pour lui donner cette forme, l'argile à l'état de pâte était moulée sur la cuisse, en précisant parfois "sur la cuisse de femmes...", ce qui pourrait avoir un rapport avec le qualificatif, encore attaché aux tuiles canal de grandes dimensions, de: "tige de botte".
En fait, Le tuilier utilisait des palettes légèrement recourbées.
on terminait les tuiles avec les doigts, pour les lisser et faire les crochets.. La terre moulée dans I'encoche située au sommet du moule était rabattue el modelée entre le pouce et le majeur. Cest pourquoi la trace des doigts des ouvriers est inscrite à I?intérieur des tuiles anciennes.
'Et le geste par lequel ils ont modelé le crochet est demeuré figé dans la terre cuite. Parfois un compagnon y gravait son nom et la date de son travail; d?autres tuiles, par contre, comportent des motifs décoratifs variés : oiseau, poisson, serpent ou simple dessin...car tous les ouvriers ne savaient pas écrire...

De nos jours, les tuiles-canal sont fabriquées mécaniquement par extrusion au travers d'une filière de section demi-circulaire, puis par découpage des bords de façon à obtenir la forme tronconique requise.




Séchage


Le séchage est fortement tributaire du climat local. Le risque de gel, dans certaines régions, détruisant irrémédiablement la production de briques en cours de séchage , a limité pendant longtemps la campagne de production à la période comprise entre le mois d'avril et octobre. on mettaient les tuiles à sécher "en traversier? ,c?est-à-dire en tas de 4 ou 5 m de large el 2,50 m de haut. Elles séchaient ainsi pendant un an..
Cuisson
Le four de cuisson est le véritable c?ur de toute tuilerie-briqueterie. De tout temps le tuilier-briquetier a eu le soucis de construire des fours permettant une cuisson régulière tout en étant économe d'un combustible pas toujours très bon marché.
Voici le processus de cuisson raconté par un ancien tuilier:
?Puis venait la cuisson, que l?on effectuait dans un four à brique, petit bâtiment carré ou rectangulaire de 5 ou 6 m de côté, haut de 6 à 8 m surmonté d?une grosse cheminée centrale, ronde au sommet, émergeant d?une voûte en terre ou en briques couverte en tuiles.
Au sous-sol se trouvait le foyer : on y accédait par une descente. Deux arches, en briques ou en tuiles formaient les ouvertures. Au ras du sol une porte à enfoumer et à défoumer permettait d?installer les produits à cuire, briques ou tuiles, que I'on plaçait selon diverses méthodes (en plumes, c?est-à-dire appuyés les uns contre les autres de manière à former de petits tas successifs, ou en biais.) Il Fallait ménager un espace entre chaque tuile ou chaque brique, que l?on pouvait ainsi grouper en petits paquets. Tout dépendait de la fragilité de la terre. Quand elle était très fine, il fallait laisser plus d?espace- au premier étage se trouvait la porte à combler qui permettait de charger le four de quelques fagots qu?ils allumaient. II s'agissait pour commencer de faire un enfumage à pefit feu jusqu'à ce que la paille soit sèche cela voulait dire que les produits étaient déshydratés el qu?ils pouvaient supporter la pleine chaleur; cette opérafion durait environ une semaine, les ouvriers travaillant en continu et dormant sur place. Après quoi les cuiseurs bourraient le foyer de fagots et faisaient un feu d?enfer pour que le four atteigne une température de 900 degré pendant une journée ou une journée et demie : trente-six heures au maximum. Toutes les ouvertures étaient alors bouchées : on maçonnait les portes el l?on remplissait la cheminée avec des morceaux de briqueteaux el du sable. Le feu mourait el le four refroidissait lentement pendant cinq ou six jours?. on n?ouvrait pas tout de suite sinon les tuiles risquaient de se fendre.
Le principe de la fabrication n'a guère changé depuis les plus lointaines origines. Le tuilier-briquetier contemporain opère toujours de la même façon que son ancêtre du temps des premières civilisations.
Les seules choses qui aient évoluées sont l'organisation du travail et la mécanisation des opérations.
(extrait d'évolution des techniques par Giovanni Peirs)
Les tuiles comme les briques étaient généralement vendues localement avant d?être fabriquées .



Sources:
Extrait du livre de Michel Vincent Maison de Brie et d?Ile de France.Edit. Christian de Bartillat.
Résumé d?un article publié par les Etudes Roussillonnaises (tome XVII, 1999), revue d?histoire et d?archéologie méditerranéennes.


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 août 2008 21:27



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Galerie photos tuiliers


Moule tuiles en fer


2)Peinture Médievale-Londres :
1 L'argile est prêt. Les marcheurs qui l'ont malaxé ont laissé leur pelle ferrée sur le tas et l'ont mise à ressuyer.
2 Les hotteux l'ont apportée sous la loge, un hangar à bois.
3 Le mouleux la forme en brique, sur l'établi.
4 Les pourteux protégés d'un tablier l'emporte, à la main pour les enfants, les apprentis, ou sur une brouette pour les adultes, les valets.
5 Pour assurer un bon séchage sans brutalité du vent et du soleil, des halliers ont disposé les briques avec ordre.
6 Le Maître de la briqueterie présent au Seigneur propriétaire de la Terre de l'outil de travail, les travaux de ses ouvriers.
7 Le four parce qu'il est seigneurial est figuré comme un château fort à tours d'argile. Au rez-de-chaussée la chambre de chauffe, au premier étage couverte de tuiles la chambre de cuisson.
8 Les briques cuites ont été empilés les unes sur les autres.






briques empilées dans le séchoir


briquetier utilisant un moule pour fabrication de briquettes


fabrication de briques à la main (1902)


courbette pour les tuiles canal


défournage


famille de briquetiers





"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 août 2008 21:42



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142

filière à briques


filière pour tuile canal


four tuilier


autre four tuilier


fourche à brique


séchoir à briques


matrice pour marquer les briques



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 août 2008 21:45



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Voilà ce que Béné vous à conconcté.

Je suis désolée d'avoir séparé le texte et les images,mais avec mon nouvel ordi, j'ai encore des petits problèmes de coordination.

Bonne nuit à tous
à demain.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 25 août 2008 22:29



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
bravo pour les photos, j'aimerais en faire autantouioui ouioui

je m'entraine et il faut que j'y arrive



à bientôt,
Khalida.



"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 26 août 2008 12:43



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Varcollier
Fabricant de cache-col et de tout vêtement protégeant le cou.

Voilà ce que j'ai dénicher, mais hélas pas d'image!!!!!!!

Amicalement

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 26 août 2008 17:49



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Thumb Up

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 27 août 2008 07:40



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 août 2008 13:09



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour Khalida, Jean, Béné, Christophe, Jean Mars et tous les autres fidèles de la file métiers.

Ce matin j'ai repris la gym après 4 ans d'arrêt. Et je suis vannée. Les courbatures me guettent pour le week end.

Bonne journée tout le monde.

Bisous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 août 2008 13:21



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Pour Jean



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 août 2008 13:54



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Voilà pour Jean une hisoire de douanier en Moselle


Schreckling, une histoire tragique
Il y a 20 ans, j?ai travaillé à Schreckling (Moselle), petit lieu-dit d?une quarantaine d?habitants sur la frontière franco-allemande à huit kilomètres de Bouzonville, dans le triangle Sarrelouis (Allemagne), Metz et Thionville.

A deux pas de la frontière, il y a un monument funéraire de dimensions bien modestes, qui porte l?épitaphe: « A nous le souvenir, à lui l?immortalité ». L?indifférence des hommes et la lèpre du temps semblent se moquer singulièrement de cette inscription? Heureux les simples d?esprit qui ont cru sincèrement à cette pensée funèbre. La pierre s?effrite, le socle s?est affaissé, le monument s?incline et se lézarde. Combien de temps tiendra-t-il encore ?

Un nom est gravé: Pierre Mouty. on aperçoit un emblème : un cor de chasse surmonté d?une grenade. Parfois un douanier s?y arrête et puis passe. C?est de plus en plus rare. Il n?y a plus eu de commémorations officielles depuis longtemps?

Pierre Mouty était douanier à la brigade de Schreckling en Moselle. Il est mort les armes à la main, un 23 juillet, en faisant simplement son devoir de douanier, de serviteur de l?Etat.


A 22h, Mouty, agent expérimenté et Lejust, vingt ans, préposé des douanes effectuant sa première mission, prennent le service et chacun armé d?un fusil à piston, prennent position près du poste de douane de Schreckling.
« Nous étions là en observation depuis vingt minutes, quand un détachement d?infanterie prussienne débouche par un chemin de traverse. Lorsque nous apercevons l?ennemi, chacun de nous tire un coup de fusil mais, au même moment, Mouty et moi sommes atteints. Mouty, qui refuse de se rendre est achevé à coups de crosse ; moi j?ai le corps traversé par trois balles et je reçois en outre quantité de coups de sabre et de baïonnettes puis je perds connaissance ». Lejust racontera qu?il fut laissé pour mort.
La chronique ne dit pas ce que sont devenus les six autres douaniers qui, de l?intérieur du corps de garde, assistèrent impuissants à la mort de leur camarade. Ils furent sans doute emmenés en captivité.

C?était le 23 juillet 1870, Pierre Mouty fut la première victime de la guerre contre la Prusse. Personne ne sait le rôle joué par les douaniers français dans tous les conflits, acteurs d?actions courageuses et souvent méconnues, qui ont toujours effectué modestement leur devoir.

© La Vie de la Douane - Les anciens de Schreckling - Patrick P - Gabelou.com 2004
Le monument commémoratif a été entièrement rénové. Honneur à nos braves, héros de l'ombre. La 51eme session de Contrôleurs stagiaires 2006-2007 portera fièrement le nom de Pierre MOUTY.


© 2007 Gabelou.com Patrick P

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 août 2008 14:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour

Joelle, Jean,Khalida et tous les autres....

Bon week-end à tous

:bisou:
Bernard.G1479
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 août 2008 17:25


Inscrit le: 15/08/2008
Messages: 4
Bonjour Bénédicte,
puis-je utiliser, pour mon blog sur les paniers, la photo de la carte postale de la vendeuse des paniers de Capvern de votre article?
A+
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 29 août 2008 23:27



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 31 août 2008 09:09



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour et bon dimanche,


toujours pas d'ordi ,après la carte vidéo grillée,
maintenant c'est le micro processeur qui tourne pas assez vite et aussi un problème avec l'adresse IP et la live box

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 07:01



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour à toutes et tous ,

Cà y est pour de bon, les vacances sont terminées,
"VIVE LA RENTREE"

La file va sortir doucement de sa léthargie estivale et nous allons reprendre nos bonnes habitudes.

Je vous souhaite à toutes et tous une agréable journée

Bisous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 07:31



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
à Béné,Sibie,Joelle, Jean, Christophe et à tous les intervenants

à bientôt,
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 10:40



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
LISTE DES METIERS DEJA ETUDIES PAGE 15

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 10:48



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Je ne sais plus quand nous avions parlé du garçon de recettes. Je viens de trouver cette reproduction de carte sur le net



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 13:07



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
pour mettre un peu d'animation, une devinette : qu'est ce c'est et à quoi çà sert ?



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 13:27



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Eh non!! Jean c'est pas çà.
Cherches encore un peu. Tu va finir par touver ; toi qui es un puits de sciences!!!!!!!!

à tout à l'heure

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 14:31



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Cher Jean,

ne crois pas que je vais dévoiler la solution tout de suite. Il faut savoir attendre un peu pour apprécier (avec 2p je suis pas sûre)

à+


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 17:25



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
BONJOUR je pense à une pince à scellée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 17:36



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Salut Christpohe,

tu n'es pas loin

c'est une pince à avoyer.qui sert pour les dents de la scie.


Une pince à avoyer est une pince qui permet de redonner de la « voie » à une scie.

Elle écarte les dents en leur donnant un angle qui permet à la scie d'avoir une ligne de coupe dans le bois plus large que la lame.

Il faut pincer chaque dent, une par une, ce qui les plie très régulièrement de part et d'autre de la scie, grâce à un dispositif à butée réglable. Les dents, ainsi écartées, facilitent l'évacuation des copeaux quand le sciage crée une rainure dans le bois. La lame, plus fine que cette rainure ne coincera pas dans la pièce de bois et enfin, cette voie donnée aux dents est la seule façon de scier droit, c'est à dire de guider la lame pour suivre le trait, sinon la scie suivra naturellement le fil du bois.

voici un autre modèle



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 18:58



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Un petit Hiding à tous, toujours les vacances pour moi....

Bernard, vous pouvez utiliser toutes les photos que vous voulez...

:bisou: à tous
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 20:37



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
oui j'avais à moitié raison,
c'était une pince,mais le reste était difficile,


bonne soirée


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 22:41



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonne soirée à tous,
Bisous Béné

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 1 septembre 2008 22:47



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
très bonne soirée à tous



Khalida.


"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 2 septembre 2008 05:57



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569


"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 2 septembre 2008 13:15



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour à tous



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 2 septembre 2008 17:44



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Ben y a pas foule cet arpès midi!!!!!!!!!
on fait la sieste?????????

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 2 septembre 2008 19:42



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Voici qq cartes de "passeurs"









"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 septembre 2008 06:36



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour Joelle, Béné, Sibie, Christophe, Jean
et tous ceux qui nous visitent.
La rentrée des classes pour 2 de mes enfants c'est aujourd'hui.
bonne rentrée à tous.
A bientôt,
Khalida.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Gustave.L4
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 septembre 2008 09:22


Inscrit le: 23/02/2006
Messages: 619
Bonjour

Quelqu'un connait-il le metier de CROQUETIER
D'avance je vous remercie

Gustave
Alain.A660
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 septembre 2008 10:17


Inscrit le: 26/11/2007
Messages: 42
Bonjour

Quelqu'un connait-il le metier de CALICOTIER

D'avance je vous remercie

Alain
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 septembre 2008 12:20



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour à toutes et tous,

Pour Alain

CALICOTIER :Fabricant de calicot : toile de coton portant souvent une inscription. Egalement toile de coton peinte.
Trouve son origine en Inde de la ville de CALICUT

Pour Gustave

CROQUETIER : Dérivé de Coquetier, appelé aussi coquassier : Marchand ambulant récoltant les produits frais tels que beurre, ?ufs ... dans les campagnes pour les revendre au marché.

COQUETIER. C'est celui qui amene dans les villes, des ?ufs en coque, du beurre, de la voLaille, du poisson de somme, etc. Dans quelques provinces on appelle ceux qui font ce métier Cocotiers et Cocassiers. Ils portoient ches les anciens le nom de Deliaques , parce que , dit-on , les habitants
de l'isle de Délos furent les premiers qui s'aviserent de porter des ?ufs , etc. dans les villes voisines. Cicéron , Pline , Columelle et Vossius en parlent dans leurs ouvrages.
Dans son traité de la police , La Mare les appelle Fruitiers-Coquetiers et Beurriers ; il dit que leur communauté fut originairement formée sous le nom de Regratiers de fruit , et rapporte les anciens statuts que leur donna sous le regne de S. Louis , environ l'an ia.-8, Etienne Boileau ,
Prévôt de Paris , qui travailla par ordre de ce Roi à la réforme de la police.
Le plus grand commerce de cette espece de marchandise se fait par les Coquetiers de la Normandie , du Maine, de la Brie et de la Picardie ; ils sont obligés de l'apporter au bureau , pour que de là elle soit étalée à la nouvelle vallée
sur le quai des Augustins, afin que les bourgeois et les rôtisseurs puissent s'en pourvoir. Lorsqu'ils ne font que le négoce du la volaille , on les nomme Poulaillier.


tiré du dictionnaire raisonné des
arts et Métiers (1801)

Je vous souhaite à tous une excellente journée
Bisous à+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Gustave.L4
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 septembre 2008 13:46


Inscrit le: 23/02/2006
Messages: 619
Grand merci Alain

Gustave
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 septembre 2008 18:48



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Amis du soir, Bonsoir!!!!!!!

je m'en vais arroser le jardin, car il n'a pas plu depuis une quinzaine de jours. Mais si, mais si!!!!!!!!

après repos, plateau télé et hop.

Excellente soirée à tous et à...........demain

Bisous à tous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 septembre 2008 21:06



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Bonsoir à toutes et à tous

Joëlle ici on a eu de la pluie toute la journée,
quelques rayons de soleil ,mais vraiment pas terrible

pour l'homme orchestre je me souviens de Rémy Bricka



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 3 septembre 2008 23:57



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Thumb Up

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Alain.A660
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 4 septembre 2008 10:23


Inscrit le: 26/11/2007
Messages: 42
Merci pour cette réponse. Existe-t-il des illustrations pour calicotier
Bonne jounnée

Alain
Répondre |  | 

Aller au forum