Forums

 
Forums de généalogie, entraide généalogique - Filae.com
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 25 mai 2008 14:32



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour Christophe,
Faut attendre la fêtes des pèresExclamation clinoeil
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 25 mai 2008 14:40



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
voici quelques images d'un coin unique que je connais bien.
Pinède en bord de mer,(zone protégée, parc naturel)



"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 25 mai 2008 14:42



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
encore une autre photo


"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 25 mai 2008 14:51



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
bon dimanche à bientôt
pour d'autres photos
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Edith.G97
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 25 mai 2008 15:00


Inscrit le: 16/07/2007
Messages: 387
Bonjour à la file métier,

J'ai un ancêtre qui est CAPELIER et je ne l'ai pas vu dans votre liste.

Y aurai-t-il une erreur ? Chapelier à la place de capelier ou alors fabriquait-il des capes ?

J'aimerais en savoir un peu plus si c'est possible. Merci et BONNE FETE à toutes les Mamans :bisou:

http://gw1.geneanet.org/sweetie57
http://www.planete-genealogie.fr/sweetie57/



Moselle (57) : Grosmangin - Gadelle - Dupont - Beurton - Michaux - Charette - Boury - Didelon - François - Bombardier - Lacour - Gilles
Bas-Rhin (67) : Garing - Kempf - Voltz - Helmer - Klipfel - Dissel - Bild - Diebold - Michel - Schneider - Zwicker - Hans - Ostermeyer - Rodling
Tarn et Garonne (82) : Combes
Belgique : Wurth - Gausché - Schneider - Besch - Schaul - Watrin - Niles - Eischen - Kauffer - Meyer - Mauten - Orban
Luxembourg : Kraack - Rewen - Rodesch - Schauls - Schaack - Schleich - Schroeder - Sonntag
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 25 mai 2008 22:08



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne nuit

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 25 mai 2008 23:13



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour EDITH,

J'ai cherché capelier mais je n'ai pas trouvé.
je continue si je retrouve quelques infos,là dessus, je vous tiens au courantBook
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 25 mai 2008 23:13



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 06:21



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 06:44



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour la file,
bonjour Joëlle,Bénédicte,Sylvie,
bonjour Christophe,Thumb Up Thumb Up :bravo

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 09:34



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour KHALIDA CHRISTOPHE et SYLVIE
Bienvenue à EDITH

Pour CAPELIER, je n'ai rien trouvé nonplus, mais dis nous dans quelle région et à quelle époque

Khalida, par pitié mets des photos plus petites.
En réponse à ta question, je suis aussi maman grand maman et arrière grand maman.

Bisous à tous
à Tout à l'heure

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 09:45



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Comme c'est l'époque, je vous propose quelques fraises



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 11:07



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Les amis je vous abandonne pour un moment
" Roland Garros m'appelle"

Bisous
A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 13:07



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Un petit Hiding depuis Zürich....je profite que mon petit suisse fait la sieste et que ma fille n'est pas sur l'ordinateur.....

Pour Capelier, j'ai trouvé que c'est une forme de Chapelier, fabricant et marchand de chapeaux.

:bisou: Joelle.

Bonne journée à tous.

:bisou:
Edith.G97
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 13:42


Inscrit le: 16/07/2007
Messages: 387
Hiding Bonjour la file,

joepiednoir pour répondre à ta question, il s'agit de la région Lorraine, plus précisément le département de la Moselle.

Et pour l'époque, entre 1802 et 1828 environ. Smile

J'ai également des Huilliers que je ne vois pas dans la liste.

http://gw1.geneanet.org/sweetie57
http://www.planete-genealogie.fr/sweetie57/



Moselle (57) : Grosmangin - Gadelle - Dupont - Beurton - Michaux - Charette - Boury - Didelon - François - Bombardier - Lacour - Gilles
Bas-Rhin (67) : Garing - Kempf - Voltz - Helmer - Klipfel - Dissel - Bild - Diebold - Michel - Schneider - Zwicker - Hans - Ostermeyer - Rodling
Tarn et Garonne (82) : Combes
Belgique : Wurth - Gausché - Schneider - Besch - Schaul - Watrin - Niles - Eischen - Kauffer - Meyer - Mauten - Orban
Luxembourg : Kraack - Rewen - Rodesch - Schauls - Schaack - Schleich - Schroeder - Sonntag
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 13:43



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Hiding Béné
surprise de te voir.
Quel temps en Suisse?
Ici pas terrible depuis samedi.

Repose toi bien et profite de ton petit bout de chou.

A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 13:54



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
rebonjour Joëlle,clinoeil

Désolé mais j'ai transféré mes photos de la carte mémoire de mon appareil photo pour avoir ce rendu là.
j'ai aussi essayé avec le cd sur lequel j'ai stocké les photos!
Impossible de réussir à les réduire.
Comment tu fais toi?
Car je voulais mettre sur ma file un petit condensé de photos d'un lieu prestigieux.....tu as raison si les photos ne sont pas réduites ça va pas le faireExclamation Exclamation
Merci de m'y aider. cordialement.a+

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 13:58



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour Bénédicte,
bon repos a+ sur la file.
pas eu temps de trouver idée vieux métiers. ça va venir, faut laisser le temps au temps.
:bisou: et à très bientôt
Khalida

"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 14:01



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

cette année, mon mari pas eu encore d'invitation pour ROLLAND GARROS.
si j'y vais je vous mettrais des photos. J'ai reçu les balles c'est déjà bien a+
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 15:00



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Khalida

Pour réduire les photos; il te faut télécharger "easy thumbnails"
c'est un logiciel GRATUIT.
Ensuite pour réduire les photos, tu les enregistre dans mes images
tu clique "droit" sur la photo à réduire et dans la liste proposée tu
clique sur "make thumbnails" et dans ton dossier image apparait en fin d
de liste la photo réduite. Et là tu peux la mettre sur le forum.

Bisous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 15:01



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Pour Roland Garros, je n'ai jamais eu la chance d'y aller,
mais je suis une fan de tennis et je ne désèspère pas.

Re bisous


Jean BOROTRA le basque bondissant

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 15:15



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 17:51



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Puisqu'il pleut à Rolanf Garros, cela me donne une idée,

je vais vous parler des MOUSQUETAIRES

L?imaginaire collectif imagine les mousquetaires armés de leurs célèbres rapières, mais qu?en est il réellement ? Et d?abord, qu?est ce qu?un mousquetaire ?


Le mousquetaire, en tant que tel, est avant tout un soldat. Loin d?être un personnage romantique, il est simplement un des quatre grands type d?unité existant au XVIIe siècle.

Les piquiers assurent une défense contre la cavalerie et protègent les tireurs.
Les arquebusiers utilisent de lourdes armes dont le tir lent fait des ravages.
La cavalerie protège les flancs et conduit les charges et la caracole.
Les mousquetaires utilisent avant tout le mousquet, une arme innovante.

Il est avant tout un combattant à pied, armé d?une arme de tir. Il n?a rien à faire au corps à corps, signe d?un échec de ses tirs, et agit uniquement par unités constituées. Il peut être déployé associé à des piquiers, comme dans le modèle Suédois, ou en enfant perdu, c?est à dire en bande de tirailleurs, le plus souvent en soutenu par la cavalerie qui préviendra l?enveloppement brisque par une charge ennemie.



Cette image, tirée (après retravail par la Gazette des Armes) d?une gravure du Mareschal de Bataille, montre bien que le mousquetaire est un homme :
de pied : il n?a pas les fameuses bottes mousquetaires...

armé d?un mousquet et d?une fourquine, servant à reposer le lourd mousquet lors du tir

doté d?une longue et forte rapière suspendu à un baudrier

portant une poire à poudre et les douze apôtres, autrement dit les douze flasques (en bois ou en cuir pour éviter les étincelles) remplies de charges préréglées.

Un sac avec un briquet, le mèche lente...


Mais alors comment expliquer notre imaginaire, celui de la fameuse compagnie des mousquetaires du Roy ?

En fait, il ne faut surtout pas confondre les compagnies de mousquetaires des vieux, petits vieux ou jeunes régiments d?infanterie et la seule et unique Compagnie des Mousquetaire du Roy, appartenant à la Maison du Roy, c?est à dire à sa garde personnelle, payée directement par le trésor et ne rendant des comptes d?au Roi.



Cette compagne conserve les attributs des mousquetaires et combat en campagne comme tels, mais elle est bien plus que cela. Sous les yeux du roi, elle sert d?école militaire pour des hommes expérimentés qui seront reversés dans les autres régiments avec un grade d?officier. C?est aussi une unité de garde du corps accompagnant le roi dans tous ses déplacements. Ils sont donc tous cavaliers, par nécessité de service, alors que tous les mousquetaires normaux sont des hommes de pied.

Ils sont aussi chargés d?une mission de représentation et de démonstration de la puissance royale. Ils sont régulièrement rééquipés de casaques de toutes les couleurs - et non pas uniquement de bleue, en fonction des événements ou célébrations.


D?Artagnan est « seulement » lieutenant ou capitaine. Ce grade nous apparaît comme singulièrement mineur : lieutenant ce n?est que le second rang (après sous lieutenant) chez les officiers et est inférieur aux capitaines, commandants, lieutenant colonels, colonels, etc... Aussi, pourquoi ce grade chez un personne important ?

Tout d?abord, les grades de l?ancien régime n?ont rien à voir avec les nôtres. Très grossièrement, les grades sont Ampessade, Enseigne, lieutenant, Capitaine, Mestre de Camp (soit l?équivalent de nos colonels). Le capitaine est en charge d?une compagnie, le colonel d?un régiment (un vieux ou un petit vieux - nom donné aux régiments professionnels).

Ensuite les grades sont parfois uniquement nominaux car le commandement théorique échoit bien souvent à un personnage important -pour des motifs politiques ou pécuniaires - et laisser le commandement effectif à un gradé inférieur.

Enfin, et c?est le plus important, la compagnie des mousquetaire appartient à la maison militaire du roi. Elle échappe donc à la norme. Etre près du souverain confère une aura particulière, mais apporte aussi des avantages très substantiels : les hommes sont recrutés dans les gardes et promus chez les mousquetaires, étant entendu qu?un homme du rang dont le service aux mousquetaires aura été satisfaisant sera nommé enseigne ou même lieutenant dans une unité classique. La maison du roi a rang sur toutes les autres unités et les mousquetaires sur presque toutes celles de la maison du roi.



D?Artagnan fut nommé capitaine au régiment des gardes en 1655. En 1657, lors de la reformation des mousquetaires, il passe sous-lieutenant, ce qui n?est pas une dégradation : le lieutenant en titre est Philippe-Julien Mancini, le neveu de Mazarin, qui n?est jamais là. Le capitaine est tout simplement le roi, qui évidemment ne commande pas. En clair, le sous lieutenant D?Artagnan est le véritable responsable de la sécurité de la personne du roi lors de ses déplacements et a quotidiennement accès au souverain.

Homme parfait pour les missions difficiles et de confiance (arrestation de Fouquet en 1661), il est récompensé en 1667 lorsque le duc de Nevers démissionne de sa charge de Lieutenant de la première Compagnie des Mousquetaires.

Le roi lui accorde alors la charge, considérée alors comme "la plus belle du Royaume" (Colbert). Situé au plus près de Louis XIV, il est jalousé par toute la cour. Financièrement la solde tout aussi exceptionnelle : à ses 300 livres s?ajoute les 600 livres que le roi, capitaine en titre, lui rétrocède, dans compter une pension annuelle de 6000 livres.

En 1672, sans abandonner sa charge, D?Artagnan est nommé gouverneur de Lille puis Maréchal de Camp (ce qui fait de lui l?équivalent d?un général de brigade, même si le poste est plutôt honorifique dans son cas).


Les vrais gardes du Cardinal...


Les adversaires acharnés des mousquetaires, selon Dumas, sont les célèbres gardes du Cardinal de Richelieu... Mais qu?en est il dans la réalité ?


Les gardes du cardinal apparaissent toujours comme les ennemis des mousquetaires. Pourtant la réalité est bien loin de cette image d?Épinal !


La compagnie des gardes du cardinal


...n?a rien à voir avec la protection du cardinal ! La formation des futurs officiers de la marine nécessitant la création d?écoles dédiées, Richelieu créa la « compagnie » (école) dite des « gardes du Cardinal » comprenant seize jeunes gentilshommes en 1626. En 1642, à sa mort, elle devint la Compagnie de la Reine-Régente » (Anne d?Autriche) (1646-1650), puis celles de Beaufort et de Vendôme (1650-1669).


Qui assurait alors la protection du cardinal ?



A l?origine, personne : il était protégé comme ministre par la maison du Roi. Après la conspiration de Chalais (1626), Louis XIII dota Richelieu d?une garde personnelle de 50 arquebusiers. Ceux ci n?ont évidemment pas le droit de le protéger en présence du roi, puisque les gardes du corps assurent alors leur protection commune. Remarquons au passage que les mousquetaires ne sont pas chargés de la protection immédiate de la personne du roi, mais plus du service en dedans et en dehors, c?est à dire de messagers et de protection lors des déplacements.


Y avait il une opposition entre les gardes du cardinal et les mousquetaires ?


Comme entre tous les jeunes militaires de corps différents, mais sans plus. L?idée même d?une opposition larvée entre les hommes de Louis XIII et du cardinal, et secrètement entretenue par Louis XIII, comme le laisse entendre l?entrevue avec Tréville dans les Trois mousquetaires, ne tient pas la route. D?une part, n?oublions pas que Richelieu est premier ministre et en premier lieu intéressé par la protection du souverain. D?autre part, les duels sont fort mal vus (interdits depuis l?Edit de 1626) et se livrer à ce genre d?activité de manière quasi ouverte est un crime de lèse majesté (d?où la décollation du comte de Montmorency-Bouteville en 1627) et en plus de la part d?hommes ayant prêté un serment particulier de fidélité au souverain qui leur accorde sa confiance.




"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 19:19



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Thumb Up

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 26 mai 2008 23:24



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonsoir à tous
à demain

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 05:42



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 08:06



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour la file,
Pas pu vous dire bonsoir, j'ai travaillé jusque 3h du matin et là je repars.bien pour le reportage sur les mousquetaires. c'est un métier qui m'aurait plus.
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 09:18



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour la file.
Pas terrible la météo ce matin.
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 10:33



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour tout le monde,
Bisous à tous nos fidèles,
Bonne journée sous la pluie (encore et encore)

OUI MAIS QUAND??????

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 12:23



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Allez hop il faut changer de page,
cette dimension n'est pas pratique

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 12:25



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
LISTE DES METIERS DEJA ETUDIES PAGE 15

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 12:29



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Allez y en a marre de cette grisaille, je vous emmène à la Reunion pour la culture de la vanille.

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 12:48



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Histoire de la vanille
Trois dates importantes ont marqué l?introduction de la vanille à la Réunion
-
26 juin 1819 : Pierre Bernard Milius, Gouverneur de l?île décide d?introduire de nouvelles espèces de plantes, pour cela il organise des expéditions dans le monde entier. Le commandant Philibert, à la tête de l?une de ces expéditions, ramène de Guyane les premières boutures de vanille.
-
6 mai 1820 : Le commandant Philibert de retour d?une nouvelle expédition, présente au gouverneur d?autres boutures de vanille provenant de Manille.
-
25 septembre 1822 : Monsieur Marchand, ordonnateur de Bourbon, ramène du Muséum de Paris des boutures de vanille du Mexique. C?est cette même variété qui sera exploitée par David De Floris, le principal planteur de vanille de Saint-André au dix-neuvième siècle.

La première pollinisation artificielle du vanillier est réalisée en 1836 au jardin botanique de Liège par le naturaliste belge Charles Morren, puis en 1837 par l'horticulteur français Joseph Henri François Neumann.


Charles Morren

Ce n'est cependant qu'en 1841 qu'un jeune esclave réunionnais de douze ans, Edmond Albius, crée le procédé pratique encore utilisé de nos jours. Cette méthode de pollinisation, dont Jean-Michel-Claude Richard tente de s'approprier la paternité, fait de l'île Bourbon (aujourd'hui la Réunion) le premier centre vanillier de la planète quelques décennies seulement après l'introduction de l'orchidée sur place en 1819.

À l'abolition de l'esclavage en 1848, on donne au jeune Edmond le patronyme d'Albius, en référence à la couleur ?blanche? (alba) de la fleur de la vanille.



EDMOND ALBIUS
Jeune esclave
Né en 1853
à Sainte-Suzanne


La vanille a aussi été longtemps cultivée à la Guadeloupe et à la Martinique; mais avec le recentrage de l'agriculture sur la canne et la banane, elle a pratiquement disparu - comme de nombreuses autres espèces autrefois florissantes - pour être remplacée par des

Grâce à son intelligence et sa découverte, l?esclave fut affranchi et reçut pour nom de liberté : Albius.


À l?abolition de l?esclavage, il s?installera à Saint-Denis où il exercera le métier de cuisinier. Impliqué dans une affaire de vol en 1852, il sera condamné à cinq années de travaux forcés, mais sera libéré pour bonne conduite après trois ans de prison. Il mourut dans un hospice de Sainte-Suzanne le 9 août 1880.

La municipalité de Sainte-Suzanne a érigé une stèle sur le lieu de naissance d'Edmond Albius à Bellevue.


Présentation d'une plante peu ordinaire

Souple et peu ramifiée, la liane de vanille, également appelée vanillier, se développe par croissance du bourgeon terminal et forme de longues pousses qui peuvent s'élancer à l'assaut de leur support sur plus de dix mètres. Si la tige est cassée, les morceaux se bouturent très facilement, ce qui permet la multiplication de la plante, dans la nature comme en culture.


Fleur de vanille

Les feuilles sont disposées de manière alternée de chaque côté de la tige. Elles sont planes, entières, ovales avec le bout pointu, environ trois fois plus longues que larges et peuvent mesurer jusqu'à une quinzaine de centimètres. La tige et les feuilles sont vertes, charnues, gorgées d'un suc transparent et irritant provoquant sur la peau des brûlures et des démangeaisons persistantes. Au n?ud d'insertion des feuilles apparaissent souvent des racines aériennes qui permettent à la vanille de s'accrocher à son support ou le cas échéant à une bouture de s'enraciner.



Les fleurs, groupées par huit ou dix, forment de petits bouquets à l'aisselle des feuilles. De couleur blanche, verdâtre ou jaune pâle, elles possèdent la structure classique d'une fleur d'orchidée malgré une apparence assez régulière.

La fécondation naturelle nécessite l'intervention d'insectes spécialisés, présents uniquement dans les forêts denses dont la vanille est originaire en Amérique centrale. Les responsables seraient des sortes d'abeilles, principalement l'espèce Euglossa viridissima et peut-être aussi Eulaema cingulata. Les mélipones, notamment Melipona beechii, considérées à une époque comme les fécondatrices de la vanille, semblent en revanche aujourd'hui écartées par les entomologistes.[1] Après la fécondation, l'ovaire qui faisait office de pédoncule à la base de la fleur se transforme en une gousse pendante longue de 12 à 25 centimètres. Les gousses fraîches et encore inodores ont un diamètre de 7 à 10 millimètres. Elles contiennent des milliers de graines minuscules qui seraient libérées par éclatement des fruits à maturité si l'on ne veillait à récolter ceux-ci encore verts.


plantation Roulof


à suivre





"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 13:21



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
ici en Vendée il fait sec

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 13:25



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
CULTURE

C?est avec des boutures de 1,5 m de long disposées au sol sur 3 à 4 n?uds et redressées ensuite contre le tuteur vivant que l?on réalisera les plantations de vanille dès la fin de la dite saison sèche.


Culture en sous bois


Culture sous ombrière

Après la reprise, la croissance est rapide et peut aller jusqu?à 1,2 m/mois.
Dès que la liane le permet, le cultivateur réalisera des 'bouclages' de celle-ci en ramenant délicatement au sol un tronçon de 3 à 4 n?uds préalablement préparés pour cette opération. La partie en contact avec le sol sera recouverte de débris végétaux secs.

Les tuteurs seront taillés régulièrement de manière à conserver un ombrage sur les lianes.

Ainsi, à maturité, les fleurs seront fécondées manuellement une à une à l'aide d'une épine ou d'une aiguille. Une ouvrière expérimentée pourra féconder jusqu?à 1.500 fleurs sur une matinée.

Ce n?est qu?après la deuxième année de végétation que l?on pourra favoriser une induction florale en pinçant l?apex terminal dit le « c?ur » et/ou en provoquant un stress hydrique sur les pieds de vanille par une taille importante des tuteurs.
La floraison ainsi induite on apercevra les boutons floraux 2 à 3 mois plus tard et celle-ci durera généralement deux à trois mois.


La fécondation doit toujours être assurée manuellement fleur par fleur. Le procédé utilisé est toujours le même que celui découvert par Edmond Albius. on le pratique tôt chaque matin (car les fleurs ont une vie brève de quelques heures en début de journée) et par temps sec (car la pluie contrarie la formation du fruit).



La fleur est tenue délicatement d'une main, un doigt servant de point d'appui sous la colonne (la partie centrale de la fleur). Avec un instrument pointu mais non tranchant, une épine par exemple, on déchire le capuchon qui protège les organes sexuels mâles. Avec ce même instrument, on redresse alors la languette (le rostellum) qui sépare les organes femelles de la partie mâle et l'on rapproche avec les doigts l'étamine porteuse du pollen vers le stigmate ainsi dégagé en exerçant une petite pression pour assurer un bon contact.




L?inflorescence sera fécondée en entier mais après les coulures régulières, on éliminera les gousses les plus faibles et difformes de manière à conserver un maximum de 8 à 10 gousses par ballais.

Ces avortements viendront au bénéfice des gousses sélectionnées sur l?inflorescence en améliorant leur développement et donc leur qualité finale.

Deux mois suffiront pour que la gousse atteigne sa taille 'adulte' mais il en faudra encore 7 pour développer sa maturité ainsi que ses composants aromatiques.
C?est donc 9 mois plus tard que l'on pourra récolter délicatement la gousse de 'vanille verte' qui nous offrira déjà un parfum particulier.



Pour obtenir de la vanille de premier choix il est important de récolter les gousses à maturité et idéalement non-fendue.
Aussi, à raison d?un passage par semaine, 10 à 12 passages sont nécessaires pour récolter la vanille verte d?une parcelle.


L?ART DE LA PREPARATION

Après la récolte des gousses de vanille verte, vient la période de « préparation » de la vanille.
Ce procédé traditionnel de transformation de fruit peu odorant en une épice moelleuse et agréablement parfumée se réalise à l?aide de moyens techniques rudimentaires bien adaptés aux conditions socio-économique des zones de production.



Bien que les principes fondamentaux aient été développés au Mexique depuis bien longtemps, on doit la méthode actuellement utilisée par les « préparateurs » au Réunionnais Ernest Loupy qui en 1851 élabore le procédé de préparation dite « indirecte ».

Celui-ci consiste en un choc de température initial et brutal qui mortifie la gousse, suivi d?une série d?opérations de transformation, de séchage à l?ombre et au soleil, de tri, de classification, de mesurage, de calibrage.

L?ensemble du processus de préparation de la vanille dure environ 8 mois.
Il est très important de respecter l'ensemble des étapes de transformation afin d'obtenir un produit final de qualité et stable pouvant alors offrir le maximum de son potentiel.


L?échaudage :
Les vanilles vertes, récoltées doivent être traitées dans les quarante huit heures, afin qu?elles ne risquent pas de se flétrir. Il faut leur faire subir une mortification, qui va stopper la vie végétale de la gousse, donc sa maturation naturelle, et permettra une maturation contrôlée. C'est ainsi que débute le procédé élaboré en 1851 par le Réunionnais Ernest Loupy à partir des connaissances mexicaines et largement vulgarisé par David de Floris.


Il consiste à rassembler les gousses dans un panier, qui peut en contenir environ 15 kilos, et à plonger le tout dans un bassin d?eau à 65 degrés pendant trois minutes.




Après les gousses sont aussitôt placées entre des couvertures de laine dans de grandes caisses pendant douze à quatorze heures; ainsi maintenues au chaud, elles perdent leur eau, et acquièrent leur belle couleur d'un noir chocolaté, cela s?appelle : l?étuvage.





Puis pendant deux à six semaines la vanille est séchée quelques heures par jour au soleil cella s?appelle : le séchage.


LE SECHAGE A L?OMBRE

Un séchage lent sur claie à l?ombre dans des magasins bien aérés permettra de stabiliser le produit.



Le séchage à l?ombre est bien plus qu?une simple étape de dessiccation. En effet, les réactions enzymatiques ou non initiées pendant le traitement thermique et l?étuvage se poursuivent et conditionnent le développement du bouquet aromatique de la vanille naturelle.
Cette étape dans la préparation peut durer entre 1 et 2 mois.

Les gousses seront retournées et contrôlées régulièrement pour en sortir les plus sèches.


Ensuite l'affinage se fait pendant huit mois dans le long secret de malles en bois habillées de papier sulfurisé. C'est durant cette période que l'arôme se développe; les malles sont régulièrement visitées pour retirer d'éventuelles gousses moisies qui contamineraient les autres cela s?appelle : "mise en malles".




calibrage : les gousses sont triées selon leur longueur, les plus longues sont les plus prestigieuses ;

conditionnement : traditionnellement, les gousses de même longueur sont bottelées, sinon elles sont ensachées.















"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 13:33



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
A nos fans de tennis, il pleut tjrs et tjrs sur l'essonne... Sad(
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 15:28



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Salut Khalida

Pour faire un topo comme celui e la vanille, il faut environ
1 à 2 heures voire plus pour la recherche de textes et d'images.

Pour la mise en page, il faut compter environ 1 h environ pour le mixage des textes, le coller des images correspondantes, la correction.

Bon courage et bienvenue à ceux qui veulent se lancer.



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 16:36



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Coucou Edith

Sylvie à raison
"huilier" fabricant ou marchand d'huile : savoir où pour connaitre l'huile fabriquée. De plus tes ancêtres devaient avoir un moulin.

"huillier" n'existe pas peut être "huissier" : les ecritures ne sont pas toujours très lisibles.

Peux tu nous apporter des précisions et on se fera un réel plaisir de concocter un joli topo.

Bisous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 19:08



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Edith,

Mille excuses, ton message s'est effacé par ma faute.



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Edith.G97
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 20:14


Inscrit le: 16/07/2007
Messages: 387
Je vous avais déjà précisé à la suite du post concernant le Capelier que mes ancêtres sont lorrains pour la plupart et Mosellans. Vous faut-il les lieux ?

J'ai un marchand huilier à Norroy le veneur, un huilier à Raville, et deux autres à Pontoy.

Quant aux deux huilliers avec 2 L ils sont situés à Béchy, donc vous avez raison c'est probablement une mauvaise traduction de Huissier pour ces deux là Smile

http://gw1.geneanet.org/sweetie57
http://www.planete-genealogie.fr/sweetie57/



Moselle (57) : Grosmangin - Gadelle - Dupont - Beurton - Michaux - Charette - Boury - Didelon - François - Bombardier - Lacour - Gilles
Bas-Rhin (67) : Garing - Kempf - Voltz - Helmer - Klipfel - Dissel - Bild - Diebold - Michel - Schneider - Zwicker - Hans - Ostermeyer - Rodling
Tarn et Garonne (82) : Combes
Belgique : Wurth - Gausché - Schneider - Besch - Schaul - Watrin - Niles - Eischen - Kauffer - Meyer - Mauten - Orban
Luxembourg : Kraack - Rewen - Rodesch - Schauls - Schaack - Schleich - Schroeder - Sonntag
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 20:22



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Mille excuses Edith,
j'ai pas remonter les pages pour regarder.

Je m'occupe de cela demain matin : promis, juré, craché!!!!!!


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Edith.G97
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 20:43


Inscrit le: 16/07/2007
Messages: 387

http://gw1.geneanet.org/sweetie57
http://www.planete-genealogie.fr/sweetie57/



Moselle (57) : Grosmangin - Gadelle - Dupont - Beurton - Michaux - Charette - Boury - Didelon - François - Bombardier - Lacour - Gilles
Bas-Rhin (67) : Garing - Kempf - Voltz - Helmer - Klipfel - Dissel - Bild - Diebold - Michel - Schneider - Zwicker - Hans - Ostermeyer - Rodling
Tarn et Garonne (82) : Combes
Belgique : Wurth - Gausché - Schneider - Besch - Schaul - Watrin - Niles - Eischen - Kauffer - Meyer - Mauten - Orban
Luxembourg : Kraack - Rewen - Rodesch - Schauls - Schaack - Schleich - Schroeder - Sonntag
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 21:31



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bon soir la file.
En espèrant que la météo sera plus clémente demain.
Sleeping
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 27 mai 2008 22:20



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonsoir à tous
à demain même si il ne fait pas beau
Bisous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 28 mai 2008 08:12



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Bonjour la file,
Bonjour Joelle, Bénédicte,Sibie
Bonjour Christophe, mais ou est passé Christophe?

Heureusement que Joelle est là pour tenir la file.

aujourd'hui en seine et marne c'est



et peut être un peu de



et le vent en primeExclamation

à bientôt
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 28 mai 2008 11:11



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bonjour toute la joyeuse troupe des métiers d'autrefois.
Ce matin un peu de soleil,
mais Roland garros oblige, je vous abandonne provisoirement.

A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 28 mai 2008 12:38



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
EDITH

Je suis desolée, je ne trouve pas quelle huile tres ancêtres
fabriquaient.


J'ai trouvé un moulin sur norroy le veneur ; le moulin au pré.
Je continue à chercher.

Si je ne trouve rien, je te ferais un topo sur l'huile de noix.

Bisous
a+


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 28 mai 2008 14:06



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569
Jump Jump Jump
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Edith.G97
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 28 mai 2008 14:50


Inscrit le: 16/07/2007
Messages: 387
Certes, il y a effectivement plus de noyers et noisettiers par chez moi que d'oliviers Smile Mais ça pourrait aussi être de l'huile de colza, qu'en pensez-vous ?
http://gw1.geneanet.org/sweetie57
http://www.planete-genealogie.fr/sweetie57/



Moselle (57) : Grosmangin - Gadelle - Dupont - Beurton - Michaux - Charette - Boury - Didelon - François - Bombardier - Lacour - Gilles
Bas-Rhin (67) : Garing - Kempf - Voltz - Helmer - Klipfel - Dissel - Bild - Diebold - Michel - Schneider - Zwicker - Hans - Ostermeyer - Rodling
Tarn et Garonne (82) : Combes
Belgique : Wurth - Gausché - Schneider - Besch - Schaul - Watrin - Niles - Eischen - Kauffer - Meyer - Mauten - Orban
Luxembourg : Kraack - Rewen - Rodesch - Schauls - Schaack - Schleich - Schroeder - Sonntag
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 28 mai 2008 16:39



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Oui Edith c'est possible le colza et aussi huile de millet ou de chenevis.



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Répondre |  | 

Aller au forum