Forums

 
Forums de généalogie, entraide généalogique - Filae.com
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 28 janvier 2008 13:18



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963

Bonjour Joelle

Aucun puits..Embarassed , mais come j'ai des ancêtres qui ont exercé des tas de métiers, j'aime bien savoir ce qu'ils faisaient...je suis curieuse de natureclinoeil ..

et oui je sais pour tes ancêtres creusois.. sur Saint Yreix les Bois..... moi aussi j'en ai sur ce village mais ils remontent à 1650 environ...

:bisou: Bénédicte
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 28 janvier 2008 15:15



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BON BEN MOI JE VAIS FAIRE UN PETIT TOUR
IL FAIT BEAU PROFITONS EN
JE VIENS DE ME TAPER 3 HEURES DE COMPTA,J AI LES YEUX QUI SE CROISENT,JE M ARRETE AVANT DE FAIRE DES BETISES A CE SOIR
BISOUS

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
P.Fontelaye001
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 28 janvier 2008 16:45


Inscrit le: 31/01/2005
Messages: 206
Hiding Hiding

Coucou Joe et toute la file

Alors bonne balade cet après-midi??
ça t' a bien "décroisé" les yeux???

:bisou: :bisou: :bisou:

Patricia
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 28 janvier 2008 18:12



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
yes les yeux sont decroisés, mais ça me gonfle cette compta, en fin d'année c'est la galère.
Bon encore qq jours et cela ira mieux.

Fin de semaine je serais plus dispo pour le forum

bises a toutes et tous a+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 28 janvier 2008 19:23



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
HOP

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 10:23



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour tout le monde,

Pour les petits déjeuners tardifs, les casse-croûte de la matinée et les déjeuners.... un peu de pain...



La porteusede pain

Bon appétit et bonne journée

:bisou: Bénédicte.
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 11:56



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONJOUR TOUT LE MONDE
DIFFICILE DE SE CONNECTER CE MATIN
BON APPETIT
A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 15:57



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
MARCHANDE DE PETIT NOIR
(D'après Paris qui crie : petits métiers, paru en 1890)

C 'est au coin des ponts, à l'orée des faubourgs, sur les grands passages d'ouvriers que l'on trouve la pauvre vieille femme, avec son réchaud et sa grosse bouillotte, ou bien encore sur les quais, aux rampes où dévalent les débardeurs. Pour un sou, elle réchauffe de son café, vulgo petit noir, le travailleur allant de

bonne heure à l'ouvrage, le chiffonnier qui rôde aux heures sombres et revient le matin avec son butin, et le pauvre diable sans domicile qui a passé la nuit sous les ponts.

Indifférente au fleuve humain qui passe auprès d'elle, hypnotisée dans ses vieux châles, elle rêve... à quoi peut-elle bien rêver ?

E t pourtant, que de choses elle a vues, la marchande de petit noir ! que de types divers l'ont coudoyée et quelle moisson d'observations philosophiques et immorales elle a pu faire ! Voici le trottin, le nez au vent, cherchant l'occasion d'abandonner parents et atelier, le valet sans place affalé sur un banc, le provincial naïf suivant machinalement le cours de la Seine, l'aigrefin en quête d'un bon coup, le philosophe à la poursuite... d'une idée, le flâneur, monocle à l'oeil, à la poursuite d'une fine bottine, et la désespérée l'oeil égaré, allant se jeter à l'eau.

Immobile, la marchande voit tout cela et bien d'autres choses ; mais les révolutions peuvent gronder, les ministères tomber, tout lui est égal, comme disait Horace, pourvu qu'elle vende son petit sou de café.





paris pittoresque


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Michel.A56
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 16:10


Inscrit le: 31/08/2005
Messages: 266
Bonjour à toute cette file si intéressante et instructive (bravo pour la démarche !

Pour ma part j'ai des ancêtres qui dans les années 1820/1850 exerçaient les professions de Sellier, Bourrelier et teinturier dans les Vosges. Je vois à quoi cela correspond mais si vous aviez d'autres informations et illustrations, cela m'interesserait.

J'ai aussi une arrière grand-mère qui exerçait à Paris (à la Butte aux Cailles) la proffession de repasseuse de peaux (en lien avec les tanneries qui bordaient, àcette époque la rivière la Bièvre)

La aussi, si vous avez des infos.

Merci d'avance et longue vie à votre file.

Michel
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 16:35



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Bourrelier, travail fin pour gros trait


Depuis 1943 Oger Deplus (°1931) travaille le cuir. D'abord comme sellier dans le Tournaisis, puis il s'est installé à Heure. Sa santé lui a obligé de diminuer son activité, il a gardé celle de bourrelier. Un métier devenu rarissime, tout comme les chevaux de trait. M. Deplus fabrique des brides, des colliers à la mesure du cheval et des avant-traits.





Le travail consiste en découpage du cuir, assemblage, coudre et achever. Le cuir bovin vient d'Amérique du Sud et il est tanné à Warneton. Les peaux d'origine Belge ne conviennent pas, elles sont trop souvent abimées par des césariennes. Le bourrelier utilise deux qualités de cuir: la (grosse) bande à harnais et l'empeigne pour le revêtement intérieur du collier.
La couture se fait à la main: percement des trous avec une alène, puis enfiler un double fil de lin enduit de poix. Fil que M. Deplus torsade avec de la poix, une résine de pin provenant de Suède.




Une petite sélection des outils du bourrelier. Il en faut presqu'autant que de savoir faire. Comme pour coudre les oeillères de façon qu'elles soient bombées et celà en une manipulation.






Pas de luxe dans l'atelier, rien de sophistiqué, mais du travail accompli.
Oger Deplus se souvient de villages avec 300 chevaux de trait. Maintenant il ne reste que les chevaux-débardeurs. Et eux aussi vont disparaître avec la mécanisation complète du bûcheronnage.




Le collier du cheval se monte maintenant sur un matériau synthétique. A l'origine on employait du bois, de préférence du bouleau à écorce noire qui avait poussé courbé. Oger Deplus en conserve une planche comme souvenir.



Le corps du collier est bourré de paille de seigle de printemps. La semence de seigle Polonaise est cultivée en Belgique, mais coupée par M. Deplus lui-même à un moment précis, question d'obtenir une paille longue et souple.
Oger Deplus, bourrelier, 5377 Heure-en-Famenne Tél.: 086/32 30 86



VOILA POUR UN DEBUT JE PLANCHE SUR LA SUITE
A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 16:55



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Repasseuse ; Ouvrière qui
execute avec le couteau à repasser
ce que la planeusê n'a
pu faire avec la pune. Repasser les peaux ; C'est la 'seconde opération qui«se fait aux peaux
.




extrait de l'encyclopedie des arts et metiers
Quand la peau est sur le chevalet, on prend un instrument appellé plane: la plane des Chapeliers ne differe pas de la plane ordinaire. Voyez l'article Plane. C'est un couteau à deux manches, d'environ trois piés de long sur quatre à cinq doigts de large, fort tranchant des deux côtés; on passe ce couteau sur la peau: mais il y a de l'art à cette manoeuvre; si on appliquoit la plane fortement & très perpendiculairement à la peau, & qu'on la conduisît dans cette situation du haut en bas du chevalet, on enleveroit sûrement & le gros poil & le fin. Pour ne détacher que le premier, l'ouvrier n'appme son couteau sur la peau que mollement, le meut un peu sur lui - méme, & ne le descend du haut en bas de la peau qu'à plusieurs reprises, observant de faire le petit mouvement circulaire de plane, à chaque reprise. Cette opération se fait à rebrousse poil; insi la queue de la peau est au haut du chevalet, & la tête est au bas. Mais comme la queue est plus diffcile à arracher que le reste, on place un peu de biais la peau sur le chevalet, quand on travaille cette partie; ensorte que l'action de la plane est oblique à la direction, selon laquelle le poil de la queue est naturelment couché.

on achete les peaux de castors par ballots; le ballot pese cent - vingt livres: on donne un ballot à l'arracheuse, qui le divise en quatre parties; chaque partie s'appelle une pesée. La pesée varie beaucoup quant au nombre des peaux; cependant elle en contient ordinairement dix - huit à dix - neuf grandes. Il y a des pesées qui vont jusqu'a trente - cinq.

Quand la peau est planée, ou l'arracheur continue l'ouvrage lui - même, ou il a une ouvriere par qui il le fait continuer: cette ouvriere s'appelle une repasscuse. Pour cet effet, la repasseuse se place contre quelque objet solide, comme un mur; elle prend un petit couteau à repasser, qu'on voit fig. 20. des Planches du Chapelier, long d'un pié, rond par le bout, tranchant seulement d'un côté; elle fixe la peau entre son genou & l'objet solide, & exécute à rebrousse poil avec le couteau à repasser, aux extrémités & aux bords de la peau, ce que le planeur n'a pù faire avec la plane. Pour cela, elle saisit le poil entre son pource & le tranchant du couteau, & d'une secousse elle arrache le gros, sans le couper. L'arracheur & la repasseuse, s'ils sont habiles, pourront donner ces deux façons à deux pesées par jour. La repasseuse étant obligée d'appuyer sou<cb-> vent le pouce de la main dont elle tient le couteau contre son tranchant, elle couvre ce doigt d'un bout de gant, qui l'empêche de se couper; ce bout de gant s'appelle un poucier.




"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 17:43



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
HOP

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Xavier Michel.B
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 17:47


Inscrit le: 31/05/2007
Messages: 749
Bonsoir je voudrais savoir
quel metier etait celui ci:

Procureur d'office

En vous remerciant par avance
xavierThumb Up Thumb Up
Mauricette.G27
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 17:53



Inscrit le: 11/11/2006
Messages: 1 584
bonsoir,

je voudrai savoir ce que veut dire :

maitre Very Happyans etienne felix TRUFFERT maitre (27 ans) _né :::::::::::::::Very Happycd a lage de 56 ans laboureur
merci de votre aide

amicalement
mauricette
.
j aide a tourlaville (manche)1700_1900
davidVery Happyésit:aube:hauchard
le mieuxVery Happyuval:yonVery Happyelacour:rabey:boisnel:fortin:maillard
legaliteRazzillet;delaunay:tavernier:foucambert
gallon:aubry:camus:lepelltier:hiaume::Very Happyupont:marchais:houdeillerRazzortier:verdier;legendre;esnault
lagouge;levasseurVery Happyescourt
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 18:02



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
mAURICETTE
TU POURRAIS ETRE PLUS CLAIRE


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 18:05



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
POUR XAVIER MICHEL

]PROCUREUR D OFFICE[/b]

AVOUE OFFICIER PUBLIC CHARGE DES INTERETS D UN TIERS
OU
PROCUREUR DE LA JUSTICE SEIGNEURIALE LOCALE

TOUT DEPEND DE L EPOQUE

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 18:09



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
POUR MAURICETTE

MAITRE (tout seul)est un ouvrier compagnon qui a réalisé son chef d'oeuvre ce qui lui permet d'accéder à la maitrise de son métier


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean.T209
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 18:45



Inscrit le: 07/05/2006
Messages: 3 898
Bonsoir à tous,


Merci Joelle de m'avoir répondu pour ma recherche du colporteur en Alsace
et de plus à Soufflenheim (pays de mes ancetres )

Je crois qu'il s'agit d'une personne qui a une charette il se déplaçait d'un village à un autre pour vendre ses poteries


bONNE soirée

Martine



Oublier ses ancêtres, C'est être un ruisseau sans source, Un arbre sans racines.
(Proverbe chinois)

Un petit "MERCi",ne fait pas de mal....(Moi)
Annick.B159
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 18:46



Inscrit le: 08/03/2006
Messages: 4 181
Bonsoir ,

Thumb Up
pour remonter vers la 2ème file identique à supprimer par la personne.

cordiales salutations
Annick

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 18:59



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
MERCI ANNICK POUR TES MESSAGES
ESPERONS QUE CELA SERA COMPRIS
AMICALEMENT

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 19:14



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Pour Michel, il nous restait:

Le Teinturier

Le Teinturier est la personne responsabe de la coloration (Teinture) des textiles,


Au Moyen Age
on observait deux types de teinture : une teinture domestique rurale, réalisée à l'aide des plantes les plus faciles à obtenir, donc d'un coût moindre, et une teinture professionnelle quasi-industrielle, qui ne concerne qu'une minorité de personnes.
Les analyses physico-chimiques des vestiges textiles découverts lors de fouilles, les inventaires botaniques et les règlements d'activités permettent aujourd'hui de connaître l'art de la teinture à l'époque médiévale.
Ce dernier est complexe. Vient d'abord le morçandage : on fait bouillir la matière dans un bain d?eau contenant un mordant (cendres végétales, alun, rouille, vinaigre et même urine !). Ce procédé permet de fixer le colorant. Il peut être pratiqué avant, pendant ou après la teinture.
on distingue deux procédés de teinture : par macération à froid ou fermentation, en renouvelant l'opération plusieurs fois afin de renforcer l'adhésion de la couleur, ou par macération à chaud dans un bain où l'on a auparavant fait bouillir les plantes tinctoriales.
Concernant celles-ci, il en existe une multitude. on trouve essentiellement de la garance et du bois de sappan pour le rouge, de la gaude pour le jaune, de la guède (plus connue aujourd'hui sous le nom de pastel) et de l'indigo pour le bleu, de la noix de galle et des racines de noyer pour le noir (en remplacement du noir de fumée, de mauvaise qualité), et diverses variétés de fleurs et de feuilles pour le vert. Les teintes rouge violacé, très recherchées, sont obtenues à partir de lichens (ces derniers peuvent aussi donner, par bain d'ébullition, des teintes jaunes et vertes). La cochenille est la femelle d'un petit insecte utilisée depuis l'Antiquité pour obtenir des teintes, selon la concentration, d'un rouge rosé à un pourpre bleu, en passant par le rouge vif, pourpre rouge et violet. Sans compter les plantes employées par les gens du peuple, ramassées dans les bois ou cultivées dans leurs jardins : herbe (vert), cerises (rouge tirant sur le vieux rose), mûres (bleu), genêts (jaune et vert), châtaigner et autres, n'offrant qu?une qualité médiocre.
Aucun mélange de couleurs n'est pratiqué afin d'en obtenir une autre, car il semble que ce genre de « bricolage » soit très mal considéré à l'époque. En général, un teinturier a en charge une couleur principale et une autre, secondaire (ex : rouge et jaune). Un teinturier de rouge, par exemple, ne s'occupe pas du bleu, et inversement.
Attention à une erreur fréquente chez les reconstituteurs : les teintures de mauvaise qualité donnent certes des couleurs passées, mais du rouge mal teint ne donne pas du rose ou de l'orangé. on ne parvient en effet à obtenir ces deux teintes qu'à partir de la fin du XIIIe siècle en Italie et du XIVe siècle en France (voir Michel Pastoureau, Jésus chez le teinturier).
(Sources:blog des compagnons de valerien)

A une époque plus moderne, voici ce que l?on trouve dans L?Histoire de l?Académie Royale des Sciences et des Belles Lettres.. ((1769) :
L?usage des drogues varient selon les matières qui doivent être teintes.
on distingue:
- la teinture des laines qui ont des lisières et des laines servant à les fabriquer.
-la teinture des laines fines servant à faire des tapisseries tant au métier qu?à l?aiguille
-la teinture de la soie ert des étoffes et autres ouvrages qui en sont fait
-la teinture des petites etoffes de laine sans lisières et des laines servant à fabriquer ces étoffes et autres ouvrages
-la teinture du fil et du coton et des toiles et autres ouvrages qui en sont fabriqué

Les différentes teinture des laines sont partagées entre deux classe d?ouvriers:
- celle des Teinturiers du grand teint (artisan pouvant teindre toute etoffe de laine de plus de 1,33 aune de large (soit 1,60m ) et à plus de 20 sous l?aune)Le grand Teint est celui où l'on n'emploie que les meilleurs Drogues, & celles qui sont des couleurs assurées

-et celle des Teinturiers du petit teint (artisan pouvant teindre toute étoffe à moins de 20 sous l?aune ou reteindre toute étoffe ayant au préalable été teinte par un Teinturier du grand teint)Le petit Teint est celui où l'on ne se sert que de Drogues médiocres, & qui sont de fausses couleurs.
Les teinturiers en soie sont de la première classe,moyennant qu?ils renoncent à la teinture de la soie pour exercer celle de grand teint en laine, mais tant qu?ils restent à la soie ils forment une classe séparée.

Deux sortes de Drogues.
Deux sortes de Drogues servent à la Teinture , savoir, les Drogues colorantes, & les Drogues non colorantes.

Les colorantes.
Les Drogues colorantes sont celles qui donnent la couleur aux étofes. Ces Drogues sont les Pastels, tant le Lauragais que l'Albigeois, le Vouède, l'Indigo, le Pastel d'écarlate, la Graine d'écarlate, les Cochenilles mesteque & tesquale, la Cochenille competiane ou silvestre, la Garance, la Bourre ou Poil de Chèvre, la Terramerita ou Curcuma, la Gaude, la Sariette, la Gonestrolle, & la suie de cheminée.

Les non colorantes.
Les Drogues non colorantes sont celles qui ne donnent point de couleur d'elles-mêmes, mais qui servent à disposer les étofes, pour attirer la couleur de la Drogue colorante, ou pour en rendre les couleurs plus belles, plus vives, & plus assurées. on compte parmi ces Drogues, l'Alun, le Tartre ou la Gravelle, l'Arsenic, le Réalgal, le Salpêtre, le Sel nitre, le Sel gemmele Sel Ammoniac, le Sel commun, le Sel minéralle Sel ou Cristal de tarte, l'Agaric, l'Esprit de vin, l'Urine, l'Etain, le Son, la Farine de poix ou de Froment, l'Amidon, la Chaux, les Cendres communes, les Cendres recuites, et les Cendres gravelées.

Drogues pour les Teintures du Grand & du Petit Teint.
Toutes ces Drogues, tant colorantes que non colorantes, ne sont employées que par les Teinturiers du grand Teint, à la reserve de la Gaude, dont ceux du petit Teint peuvent se servir pour l'adoucissage du noir, & le rabas des gris. Il y a d'autres Drogues qui sont communes aux uns & aux autres, & qui sont toutes peu ou beaucoup colorantes, comme la racine, l'écorce & la feuille de Noyer; la coque de Noix, la Garouille, la Noix de galle, le Sumac, le Rodoul, le Fouic, & la Couperose. Les Teinturiers de petit Teint peuvent employer du Bois d'Inde, de l'Orseille, & du Verdet; ce qui est défendu en France à ceux du grand Teint.

Pour en savoir plus:


http://books.google.com/books?id=27QEAAAAQAAJ&pg=PA104&lpg=PA104&dq=teinturier+en+grand+teint&source=web&ots=G6MytlyEXq&sig=r-ZYbOV83Rsw32brEkNzF-KX760#PPA101,M1



Cordialement
Bénédicte
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 19:26



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
HELLO TOUT LE MONDE
on FAIT PETER UNE ROTEUSE
JE VIENS D AVOIR 2 PLUMES
JE NE SAIS PAS D OU ELLES SORTENT MAIS JE PRENDS



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 19:30



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
bravo bravo bravo bravo

Joelle !!!

Pour moi ils doivent pensr qu'avec mon avatar, jai assez de plumes comme ça !!

:bisou: Ben

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 19:37



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BENE RIEN QUE POUR TOI

THE TEACHER


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 19:43



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963


Merci JoelleEmbarassed

:bisou: Ben
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 20:08



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142

BONNE SOIREE TOUT LE MONDE A DEMAIN

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Mauricette.G27
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 29 janvier 2008 23:32



Inscrit le: 11/11/2006
Messages: 1 584
bonsoir,

merci pour la réponse pour "maitre"

c est sur l acte de mariage de mon aagpère:

charles TRUFFERT ,MAITRE(43 ans) :::::::::::mais il n y a pas son métier

amicalement

mauricette


.
j aide a tourlaville (manche)1700_1900
davidVery Happyésit:aube:hauchard
le mieuxVery Happyuval:yonVery Happyelacour:rabey:boisnel:fortin:maillard
legaliteRazzillet;delaunay:tavernier:foucambert
gallon:aubry:camus:lepelltier:hiaume::Very Happyupont:marchais:houdeillerRazzortier:verdier;legendre;esnault
lagouge;levasseurVery Happyescourt
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 08:39



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
bonjour tout le monde


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 09:20



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
UN AUTRE TEINTURIER



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 09:56



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963



et une teinturerie...


Bonjour Joelle, bonjour à tous

Ben.

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 10:56



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Liste des métiers déjà étudiés p15

.La recherche des ancêtres ne s?opposant pas au suivi de l?actualité, aujourd?hui je viens vous parler du métier de :

Cambiste
À l'origine, un cambiste (de cambiare, changer) est un opérateur chargé de vendre et d'acheter des devises en essayant, si possible, d'en dégager un bénéfice. Ceci n'a été rendu possible qu'à partir du moment où les monnaies sont devenues convertibles entre elles.






1911 Cambistes devant la Bourse de Paris

Un peu d?histoire

1141 Création d'un lieu de change sur le Grand Pont
Sous l?impulsion de Louis VII, un lieu de change est installé sur le Grand Pont de Paris. Appelées alors « changeurs », les personnes chargées de ces activités prendront bien plus tard le nom d? « agents de change ». Le pont, quant à lui, sera renommé le Pont au Change

1540La première bourse de commerce organisé naît à Lyon. Elle restera la seule du pays, jusqu?à ce que soient crées les bourses de Toulouse, Rouen, Bordeaux, Marseille, Lille?

1636 Le premier krach boursier se déroule en Hollande et concerne le commerce des bulbes de Tulipe. Cette marchandise très prisée possédait une valeur excessivement élevée. Lorsque la noblesse pris conscience du déséquilibre financier du produit, les prix chutèrent fortement. Ce krach, surnommé la « Tulipomania » aura de sérieuses répercussions sur l?économie de l?époque

1716Le financier écossais John Law obtient l?autorisation de fonder sa banque privée à Paris. Il gagne la confiance de chacun et commence à émettre des billets hypothéqués. Son institution se développera rapidement, lui permettant de mettre en place la Compagnie d?Occident. Elle deviendra banque d?État en 1718, prendra le nom de Banque royale, puis obtiendra le monopole de distribution monétaire française. Tous chercheront alors à obtenir des actions, mais le système de Law connaîtra une banqueroute conséquente.

1720 De nombreux billets émis par la Banque royale, propriété de John Law, sont convertis. Les propriétaires réalisent alors que le montant des valeurs distribuées en billet est largement inférieur aux possessions réelles de la Banque. Dès lors, la panique gagne la capitale française. Après de vaines tentatives pour rétablir l?équilibre, John Law connaîtra une irrémédiable banqueroute. Il sera contraint de fuir à Venise. Cet épisode de l?économie française marquera les esprits, désormais hostiles à tous systèmes de monnaie en papier

1724Un arrêt établi par le Conseil d?État du Roi donne naissance à la bourse de Paris. Cette dernière occupe alors l?hôtel de Nevers. Le Roi espère ainsi rétablir un semblant d?ordre au sein de l?économie française, bouleversée par la banqueroute de Law. La bourse est ainsi soumise à une stricte réglementation, qui stipule, entre autre, qu?aucune femme ne peut y accéder. Il faudra attendre 1967 pour que les portes du palais Brongniart, futurs locaux de la Bourse, s?ouvrent à la gent féminine.

1774Un arrêt établit la mise en place du « Parquet » à la Bourse de Paris. Ce lieu est uniquement réservé aux Agents de Change et les cours doivent désormais être obligatoirement criés

1792La Bourse de New-York voit le jour quand 24 courtiers, réunis sous un platane devant les numéros 68-70 de la rue du Mur, décident d'appliquer un taux de commission uniforme à toutes les ventes de titres. C'est la création du New York Stock Exchange, qu'on appelle aussi "Wall Street", la première place financière du monde.

1801Depuis des années, la Bourse de Paris connaît un désordre important. Fermée à la fin du siècle précédent, puis rouverte quelques temps après, elle est définitivement officialisée et confère aux Agents de Change le monopole de leur activité. La Bourse compte désormais 71 Agents, contre 60 par le passé.
(.........)
1929La bourse de New York s'effondre. En quelques heures, 12 millions de titres sont vendus sur la marché. Constatant la baisse des cours, les spéculateurs cherchent à se débarrasser au plus vite de toutes leurs actions. Les cours chutent de 30%. Le "krach" se confirmera le mardi 29. Le "black Thursday" est le commencement de ce qui sera la plus grave crise économique de l'Histoire. Les Etats-Unis seront ruinés. Et le monde entier souffrira, tant au niveau économique que politique.
(........)
(Sources: Linternaute.com)

Aujourd?hui on préfère appeler les cambistes des brokers........ mais au vu de l?actualité
chacun est libre de leur donner le nom qu?il veut......

Cordialement
Bénédicte

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 13:29



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
pour faire patienter jusqu apres dejeuner


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 13:43



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Tu as bien raison Joelle

Les gentianes c'est bien plus poétique que la finance....

:bisou: Ben

P.Fontelaye001
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 14:47


Inscrit le: 31/01/2005
Messages: 206
Hiding Hiding

Coucou Joëlle, Béné et tous les autres

Cambistes, brokers, moi je les appellerais plutôt les..... escrocs!!!!

Sur ce, à plus tard (le petit se réveille de la sieste)

Bisous

Patricia
Michel.A56
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 15:42


Inscrit le: 31/08/2005
Messages: 266
Un grand merci à Joelle et Bénédicte pour toutes ces informations.

Je vais donc encore abuser car une autre branche de ma famille est issue de Troyes (la capitale de la bonneterie) et forcément, ils exerçaient tous un métier lié à la bonneterie à la fin des années 1890.
Bonnetier
Fileuse
Bobineuse


Et encore un autre métier Couvreur de pailles , lié sans doute à la couverture des toits en pailles ou en chaume.

Merci encore à vous.

Michel
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 16:52



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONJOUR MICHEL
TU AS PEUR QU on S ENNUIENT (je plaisante nous sommes ravies)

VOILA POUR TON COUVREUR EN PAILLE




pas d'images anciennes pour l'instant ni de textes qui vaille la peine

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 17:13



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Voilà pour le texte du couvreur








Sources
Maison rurale en Haute Normandie
Pierre Mazataud
Edts Creer
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 17:13



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
UN PTIT QQ CHOSE QUAND MEME

Le chaumage, c'est l'action de couper le chaume, ou le temps auquel on le coupe (Dictionnaire de L'Académie française, Sixième édition, 1835). Le droit de chaumage c'était la liberté laissée aux pauvres dans les temps anciens de ramasser le chaume, c'est-à-dire les tiges du blé laissées par les moissonneurs. Comme le suggère le vers d'Ovide qui a indirectement inspiré les Googlers (De stipula grandis acervus erit), on pouvait encore en tirer une valeur, comme combustible, comme fourrage, et, évidemment comme couverture des toits : on connaît les fameuses chaumières, maisons aux toits de chaume réalisés par des chaumeurs (ou chaumiers). La profession s'est un peu perdue, mais il y a un regain d'intérêt pour ces suberbes toitures à l'ancienne dans certaines régions, pour des raisons d'esthétique, d'harmonie avec l'environnement, et peut-être que le métier renaîtra (il y a même une Association Nationale des Couvreurs Chaumiers, basée à Evreux).




Alors le chaume ? Le mot vient du latin calamus, qui désignait le roseau (Acorus calamus est encore le nom scientifique du roseau aromatique ou jonc odorant). Le mot calamus a fini par désigner la tige des plantes en général et des céréales en particulier (en compétition donc avec stipula, qui nous a laissé l'éteule). De la tige au chalumeau ou au calumet, il n'y avait qu'un pas. on lui doit aussi le calame, morceau de roseau que l'on utilisait pour écrire dans l'Antiquité, et qui est toujours l'instrument traditionnel de la calligraphie arabe.




"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 17:17



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Liste des métiers déjà étudiés p15



et une photo d'une maison recouverte de paille...

(toujours mêmes sources)

pardon pour la petitesse de l'écriture...mais trop long à recopier...


Amicalement

Bénédicte.

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 18:25



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
LA BOBINEUSE AUSSI APPELEE EPEULEUSE EST UNE OUVRIERE TRAVAILLANT DANS LES MANUFATURES TEXTILES ET DEVIDE LES BOBINES DU FIL QUI SERT A OURDIR LES CHAINES DES ETOFFES (voir ci-dessous)
Technique du tissage

Schéma simplifié d'un métier à tisser



La théorie du tissage est simple : il s'agit de croiser des fils. Les fils disposés dans le sens de la longueur sont appelés fils de chaine et ceux disposés dans le sens de la largeur, fils de trame. L'ensemble compose le tissu, aussi appelé toile. Les fils de chaine étaient préparés par les fabricants. Le tisserand était chargé de tisser la trame. Pour cela, les fils de chaine étaient tendus entre deux ensouples, la deuxième recevant le tissu fini. Le tisserand devait alors préparer les canettes qui recevaient le fil à tisser. C'est cette canette qui permettait de passer le fil de trame dans un sens puis dans l'autre, entre les fils alternativement soulevés de la chaine, afin de former le tissu. Dans le Nord, la canette est aussi appelée épeule. C'était souvent les enfants qui étaient chargés d'enrouler le fil sur les épeules.


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 18:33



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonnetier

Définition d?un dictionnaire de 1818:
Bonnetier : celui qui fait et vend des bonnets, des bas et autres marchandises de bonneterie


Intérieur d'une fabrique de bonneterie à Troyes

et pour en savoir plus:

http://www.antan.info/part5.php

Ben.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 19:44



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir à tous,

Pour terminer pour Michel:


Fileuse : personne qui file, qui transforme les fibres textiles en fil.



Si pendant des siècles, le filage constitua une activité essentiellement féminine, en fait, presque toute famille, même des enfants de sept ou huit ans et les hommes, s?employaient volontiers, à carder, filer, dévider, voir à tisser, le fil de laine ou de chanvre. La laine pour se vêtir et le chanvre pour fabriquer des toiles qu?un marchand passait ramasser contre quelques sous qui leur permettaient de payer leurs impôts.
Les femmes filaient surtout en gardant les bêtes aux champs et l?hiver à la veillée.
Deux procédés de filage sont utilisés :
·Le filage au « fuseau ».
·Le filage au « rouet ».
Le filage au fuseau.
Ce procédé remonte à la plus haute Antiquité. Il est encore bien connu des bergères et des vachères au XIXe siècle. Tout en surveillant son troupeau, la bergère file la laine. Elle tire régulièrement de la quenouille tenue sous un bras ou dans les liens de son tablier, une pincée de fibres qu?elle tord pour former une mèche. Avec sa main droite, en roulant l?extrémité supérieure de la « coche » entre le pouce et l?index, elle imprime au fuseau un mouvement de rotation. La rotation provoque la torsion de la mèche et le poids du fuseau son étirement jusqu?à l?obtention d?un fil mince et relativement régulier. Quand le fil a atteint une certaine longueur, elle l?enroule sur le fuseau qui fait office de bobine.

Le filage au rouet.
Le « rouet » inventé au début du XVIème siècle permet de filer sans interruption de grandes longueurs de fils.
Selon la qualité des fibres, leur finesse et l?habileté de la fileuse on obtient des fils de grosseurs différentes qui sont mis en écheveaux sur des « dévidoirs
».
(Sources : site masologne.org)
[IMG]

Cordialement
Bénédicte

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 19:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
...autre fileuse


joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 19:53



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
ET LES FILEUSES DE SOIE SUR METIER



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 19:58



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONSOIRA TOUS
A DEMAIN

BONNE NUIT BENE



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 30 janvier 2008 23:18



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
hop

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 31 janvier 2008 09:03



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONJOUR A TOUTES ET TOUS
BONNE JOURNEE DE RECHERCHES EN PERSPECTIVE : IL PLEUT DE QUOI TRAVAILLER DEVANT L ORDI;

MERCI SIBIE DE TES ENCOURAGEMENTS
AMICALEMENT

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 31 janvier 2008 10:20



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Joelle toujours plus matinale que moi....

Merci Sibie.

Revoila mon porteur de réclames.....





Au fait Joelle ,l'arracheur de gentianes de la page précédente, il les arrachait pourquoi?

Bonne journée

Ben.

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 31 janvier 2008 11:35



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONJOUR BENE
JE SUIS MATINALE CAR J AI 3 CHATS QUI CRIENT FAMINE DE BONNE HEURE
POUR LES GENTIANES on VERRA CET APRES MIDI
A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 31 janvier 2008 13:19



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
LA PLUS ANCIENNE GENTIANE DU MASSIF CENTRAL QUI A CONSERVÉ SA RECETTE D?ORIGINE

Seules les racines de grande gentiane à fleurs jaunes (Gentiana Lutea sauvage) sont utilisées dans la préparation de la Salers. C?est l?exceptionnelle qualité de cette matière première qui justifie ce choix.


La plante gentiane

La racine


L?extraction des racines est exclusivement manuelle par respect pour la flore avoisinante et par souci de préserver les pâturages, le paysage et l?éco-système en général. La récolte ne porte que sur des plantes largement adultes (15 à 20 ans d?âge) et s?opère entre juillet et octobre. Les outils utilisés, robustes mais de conception simple, sont encore ceux mis au point au 19ème siècle.


Fourche du diable sui sert a extraire la racine de gentiane

Les racines de gentiane sont nettoyées, coupées et broyées. Les sucs qui confèrent à la Salers son goût caractéristique du terroir auvergnat sont précisément conservés pour être immédiatement réintroduits dans le processus d?élaboration du produit.

Ce n?est qu?après de longs mois de macération des racines dans l?alcool qu?intervient la distillation agrémentée d?infusions de plantes aromatiques qui, entre autres choses, confère à la Salers son originalité. En outre, la distillation lui apporte un double avantage : richesse gustative et garantie d?absence d?allèrgènes.
Le distillat sort de l?alambic à un degré élevé en alcool, il est mis ensuite en foudres de chênes du Limousin. Cette période de bonification contribue fortement à la spécificité du produit.



Les alambics

Ensuite intervient la dernière phase : l?équilibrage du produit. on incorpore de l?eau, de l?alcool neutre et un peu de sucre pour obtenir le titrage alcoolique, 16%, 20%, 25%. La Salers est ensuite filtrée, contrôlée, puis embouteillée.


SALERS n?est pas un apéritif fermenté et est toujours élaborée à partir d? alcool surfin avec un minimum de 16% d?alcool.
Surtout, la SALERS est fière d?être la dernière des grandes marques de gentiane restée fidèle à sa recette d?origine.


L ABUS D ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE A CONSOMMER AVEC MODERATION
merci au site de SALERS DISTILLERIE

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Répondre |  | 

Aller au forum