Forums

 
Forums de généalogie, entraide généalogique - Filae.com
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 23 janvier 2011 19:15



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Coupeur de poil, ouvrier chapelier qui coupe le poil des peaux.

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 23 janvier 2011 20:36



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir à tous

Anne Marie, le coupeur de poils est en p72.

Bonne soirée.

:bisou:

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 23 janvier 2011 21:22



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Toujours pour Anne Marie:

Chiffonniers brocanteurs

Dès le Moyen Age, misère oblige, on trie, on sélectionne les chiffons, ferraille, peaux, hardes et objets de hasard. Un métier s’installe avec les premiers loqueteux qui font commerce devant Notre-Dame. Ils deviendront les chiffonniers.
Vers le milieu du XVIIIè siècle, la police de Paris interdit dans la cité les commerces de bric-à-brac. Les chiffonniers émigrent alors vers les villages périphériques. Vers 1780, certains se spécialisent, achètent les métaux, les objets usuels. Ils portent le nom de chiffonniers-brocanteurs ou brocanteurs-ferrailleurs. Un registre de police est alors instauré. Tous les achats doivent être inscrits avec noms et adresses des vendeurs. Ce registre de police est toujours en vigueur de nos jours. Au XIXè siècle, ces chiffonniers collectent la marchandise en criant « habit, chiffon, ferraille à vendre », avec la hotte sur le dos, ou font les poubelles à l’aide d’un crochet.




on les qualifie aussi de « biffins », leur allure rappelant celle des fantassins.



Le crochet de biffin à Paris, lui était remis par les autorités de Police, en signe d'agrément pour effectuer cette profession.


Pour mieux surveiller cette corporation, en 1818, le Préfet de Police impose l’usage d’une médaille en bronze (sur laquelle doit être gravé le nom et le numéro d’inscription donné par la préfecture) qui doit être présentée lors des contrôles de gendarmerie. Cette médaille sera remplacée par la carte de brocanteur et brocanteur ambulant.



Au début du siècle, la corporation se resserre. Les marchés aux puces autour de Paris fleurissent et deviennent célèbres : Montreuil, St-Ouen, Vanves.

En 1884 Paris s’inquiète des ordures ménagères et le Préfet Eugène Poubelle impose l’usage des boîtes à ordures. Les déchets récoltés sont dirigés vers les maraîchers de la Plaine St-Denis ou St-Maur. Le recyclage des ordures ménagères commence à devenir plus rationnel. Les « chiffonniers au crochet » trient de bon matin les métaux, chiffons, et tout déchet non recyclable.
Dans la « zone », les chiffonniers ou « biffins » sélectionnent leurs trouvailles et revendent à des chiffonniers plus importants.
C’est à Montreuil, St-Ouen, Bicêtre et Vanves que ces grossistes font commerce, Certains d’entre eux ouvrent des buvettes à la sortie de leur chantier pour mieux attirer les biffins et récupèrent l’argent chichement alloué…

(Informations tirées de deux numéros – de juin et juillet 1991 - de Paname Magazine).

Cordialement

Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 23 janvier 2011 22:41


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonsoir la file:bisou:
aujourd'hui j'ai trouvé des actes de naissance chez mon père, mais celui de mon grand père est difficile à déchiffrer. Surtout sur un métier. Dommage, j'aurais bien voulu savoir pour le proposer à Bénédicte.
Sylvie
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 24 janvier 2011 14:53



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Sylvie,si tu veux , tu peux mettre le morceau d'acte en question sur le fil, nous t'aiderons à le déchiffrer....

Bonne journée

:bisou:
Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 24 janvier 2011 21:16


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonsoir à tous:bisou:
Bénédicte je veux bien mais je ne sais pas comment il faut faire.
Sylvie
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 24 janvier 2011 22:06



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir Sylvie

Il suffit que l'acte soit dans ton ordinateur.
Il faut utiliser un hébergeur d'images.
Pour un acte je te conseille celui-ci:

http://www.casimages.com/

(parcourir, ouvrir l'image, puis faire un copié/collé du premier lien)

Bonne soirée

:bisou:
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 25 janvier 2011 14:16



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonjour à toute la file

Bénédicte:
J'avais bien 2 ou 3 métiers,mais regardé sur les autres pages avec points "???"

1]bâtisseur(sans l'accent )....de pierres???été voir pour ...maçon;est-ce exact??

2]sculpteur...en pierres???artiste??

3]empailleur...naturaliste(sans le "s" ),je pense...à des animaux(chiens, chats etc ) ou des chaises avec végétaux???
Ces actes de décès datent entre 1836 et 1855,trois frères.
Peux-tu m'en dire plus,surtout pour"l'empailleur"je t'en remercie d'avance.

Bonne journée à tous

à +


Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 25 janvier 2011 14:48


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonjour,
Christophe j'ai retrouvé mon copain d'enfance.
Bénédicte j'essaierais demain car là je pars travailler.
Sylvie
Anne-Marie.L228
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 25 janvier 2011 18:15



Inscrit le: 16/02/2008
Messages: 1 119
Merci à tous pour vos réponses, en effet j'ai aussi des "marchands de peaux et chiffons" ds mes ancètres, ils habitaient rue d'Avron mais ils ont dû traverser les Bd des maréchaux car je les retrouve sur Montreuil (94).....Passionnant la généalogie!!!!! AMarie L228
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 25 janvier 2011 20:13



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne soirée

Sylvie grâce à copains d'avant ?

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 25 janvier 2011 21:46



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonsoir la file

Super Sylvie,tu vois"mieux tard que jamais"

Bonne soirée à tous

à +

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 25 janvier 2011 22:17



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir à tous

Tina, pour bâtisseur en pierres, je pense qu'il faut le rapprocher du tailleur de pierres (voir p 55)


Le sculpteur de pierres, lui, exécute tout ce qui concerne la décoration de l'édifice, statuaire, bas-reliefs,... qui sont des ouvrages figuratifs, personnages, animaux, végétaux...

Il existe aussi le bâtisseur en pierres sèches.

Empailleur naturaliste

Homme qui empaille des animaux



Le terme correct est celui de taxidermiste. Le terme provient du grec ancien táxis (ordre, arrangement) et de dérma (la peau). Il apparaît pour la première fois dans le Nouveau Dictionnaire d'histoire naturelle (1803-1804) de Louis Dufresne (1752-1832).

La taxidermie est aussi ancienne que les chasses royales: elle remonte à l'Antiquité, où elle pouvait avoir un caractère sacré. Pausanias rapporte que lors des sacrifices de bœufs dans la Grèce antique, après l'exécution de la victime, la peau de celle-ci était empaillée et placée à côté d'un bœuf vivant pour tirer sous le même joug un sillon symbolique, comme si le sacrifié vivait toujours sous une nouvelle forme.

Dans la préhistoire, l'homme a commencé à maîtriser les techniques de base du tannage. D'autres techniques de conservation des corps morts ont ensuite été mises au point, notamment l'embaumement par les égyptiens.
Cependant, ce n'est que vers la moitié du XVIIIème siècle que l'on a sérieusement tenté de faire de la taxidermie. Pendant près de 50 ans, les essais se sont limités à des explorations des possibilités de la technique du moment. Les principales techniques ont poursuivi leur évolution, par exemple pour ce qui est des composés chimiques utilisés pour conserver les parties organiques. Les évolutions actuelles concernent principalement l'allègement et le renforcement des structures internes.


Technique



Le principe de la taxidermie consiste à construire une structure ou squelette (en métal ou en bois) sur laquelle on reconstitue les formes de l'animal. Cette reconstitution se faisait initialement en paille, d'où le terme d'empaillage pour désigner l'opération. on parle aussi de naturalisation. La peau de l'animal est ensuite posée par-dessus et ajustée, après avoir été tannée et protégée par des agents chimiques divers.
Pour restaurer au mieux les caractéristiques de l'animal et rendre la plus réaliste possible la reconstitution, on utilise des yeux de verre et d'autres artifices pour certains organes qui ne peuvent pas être conservés chimiquement, comme par exemple la langue.

La première étape est le dépouillage consiste à retirer la peau de l'animal. Pour cela des incisions sont faites, sous le ventre et à l'intérieur des pattes. La peau doit être décollée avec soin de la chair, puis la moindre parcelle de chair, de graisse ou d'os restante doit être grattée. Ceci garantit que des organismes nécrophages ne s'installent et détruisent le travail une fois celui-ci terminé, voire ne contaminent d'autres réalisations à l'intérieur de la collection. Des parties du squelette peuvent être conservées. Historiquement, dans les anciens montages, c'était le cas du crâne. Pour les oiseaux, surtout ceux de petite taille, les os des ailes et des pattes sont le plus souvent laissés en place.

L'objectif du tannage est à la fois d'assouplir la peau en vue du montage, et de la protéger chimiquement, en la rendant imputrescible, contre les agressions d'agents biologiques (bactéries, champignons, insectes) qui pourraient s'en nourrir.
on trempe la peau dans différents bains chimiques, dont la composition est étudiée pour préserver ses caractéristiques physiques et son aspect. Un graissage termine l'opération en redonnant la touche de souplesse finale à la peau traitée. Il est nécessaire après traitement d'entretenir les poils par brossages réguliers.
Les tannages à l'alun, plus simples d'utilisation, étaient les plus courants.
Les tannages synthétiques modernes évitent les inconvénients de sensibilité aux variations de température et d’humidité que présentent les peaux tannées à l’alun.

L’élaboration du mannequin permet de reconstituer la forme générale de l'animal dans une posture donnée. Initialement de bois et de paille, sa composition a évolué vers une structure interne métallique habillée de bois et de plâtre.

Ensuite vient le montage ou moulage.
La peau est enfilée sur le mannequin, éventuellement enduit d'une graisse pour faciliter le montage. En général, de petites retouches sont nécessaires soit sur la peau elle-même, soit sur les formes du mannequin, avant la couture finale. Il est aussi possible d'effectuer de derniers travaux pour parfaire l'aspect de la peau ou du pelage (ou du plumage) : séchage, brossage, peinture... et montage des yeux.


Bonne soirée

:bisou:

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 26 janvier 2011 06:20



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne journée,

je devais être en RTT,mais il y a un malade donc j'y vais !!!

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 26 janvier 2011 12:21



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonjour la file

Bénédicte

je te remercie beaucoup d'avoir mis les métiers de certains ancêtres côté du mari.
En effet pour" empailleur" je connais le nom...Taxidermiste pour les animaux,mais je suppose que celui ou celle qui aura fait l'acte de décès à l'époque....n'a pas chercher le nom exact,de plus"naturaliste...sans le"s"??".

Pour"bâtisseur..de pierres"ce n'était pas un maçon,dont je vais aller voir à la page que tu me dis.
Dur-dur les métiers d'autrefois,car certains ne sont pas ceux qu'on croit et parlons pas ceux...avec des fautes ou prenant des raccourcis du vrai métier( l'empailleur ).

bonne journée à toute la file

à +

Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 26 janvier 2011 18:17


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonsoir la file,
Christophe oui c'est dans copains d'avant.
Bénédicte je le ferais ce week-end sur casimage car trop de boulot cette semaine.
Sylvie
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 27 janvier 2011 06:12



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour tout le monde

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 28 janvier 2011 13:31



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Bouquetière




Bien que très présent au Moyen Âge, la profession n'est officialisé qu'en 1677 lors de l'enregistrement des statuts qualifiant ces femmes de maitresses bouquetières et marchandes chapelières en fleurs. Elles avaient seules le droit d'assortir et de vendre toutes sortes de fleurs naturelles pour baptêmes, mariages, enterrements de jeunes enfants. Elles étaient obligées d'employer des fleurs nouvellement cueillies et ne devaient pas utiliser les fleurs d'acacia.



25 juillet 1735, interdiction à toute personne n'étant pas reçue maitresse bouquetières de vendre, débiter et colporter aucunes fleurs ni bouquets dans aucuns des lieux de la ville et faubourgs de Paris, à peine de 500 livres d'amende et de confiscation. Cette interdiction s'étend aux faïenciers, confiseurs et autres personne dans qualité de faire des bouquets, soit de fleurs naturelles ou artificielles. Comme de coutume, les interdictions ne sont pas suivies et beaucoup de femmes et jeunes filles portent des éventaires de fleurs de toutes saisons, qu'elles vendent ou débitent par bottes et paquets propres à mettre dans des pots... prétendant que ces fleurs ne forment pas des bouquets façonnés.
L'apprentissage des bouquetières est de 4 ans et 2 ans de service chez une maitresse, dont le brevet coutait 30 livres et la maitrise 500 livres. Les bouquetières ne peuvent prendre que 2 apprenties. Leur Saint patron est Saint Fiacre. Le siège de la corporation est situé rue de la Bouqueterie, près de l'Eglise Saint-Julien-Le-Pauvre. Le principal lieu d'étal est le Pont-Neuf et les mercredi et samedi un marché aux fleurs s'installe Quai de la Feraille. Lorsqu'un personnage de haute importance venait à Paris, il recevait la visite des bouquetières qui lui offraient un bouquet comme présent de bienvenue et il était d'usage que ce personnage leur fit un cadeau en monnaie sonnante et trébuchante pour les remercier de fleurir et parfumer son arrivée.



En 1776, le métier devient libre. A la fin du siècle, le métier se partage en trois corps distincts : jardinières-fleuristes qui cultivent les fleurs, marchandes de la Halle qui vendent en gros et bouquetières qui vendent au détail et confectionnent les bouquets.
Elles sont 82 sur la place de Paris à exercer ce métier vers la fin du 18ème siècle.


Les deux sœurs, et surtout Suzette, eurent un joli habit de jardinière, de coton fin, avec des nœuds de ruban rose aux manches, et du lacis ; elles étaient faites au tour, et cela leur allait à merveille : elles avaient des bas du coton le plus fin, (...) avec des rubans, et un soulier de maroquin noir, avec le talon mince et bas ; leurs boucles rondes à l'ancienne mode étaient à double rang de pierres, et très brillantes - Restif de la Bretonne (vers 1790)

Bonne journée

:bisou:

Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 28 janvier 2011 21:20



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonsoir la file

Bénédicte

les bouquetières..un joli métier d'autrefois,mais elles devaient passer du temps à chercher des fleurs afin de former plusieurs bouquets et selon les endroits où devaient être déposées ces fleurs.
Super d'avoir trouver ce métier et bien documenté.

personne à l'horizon???

Bonne soirée à tous

à +

bébé cédric
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 29 janvier 2011 01:35


Inscrit le: 12/11/2005
Messages: 167
Bonsoir à tous et bonne continuation !
arhhhhhhreuuuuuuuuhhhh

ça gazouille !!!
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 29 janvier 2011 06:33



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
salut Cédric


bon samedi,
j'ai une pensée pour tout ceux qui se reposent ce matin hi hi !!!

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 29 janvier 2011 15:11



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonjour la file

Salut Cédric,bon W.E ,profite en bien.

Christophe....je dormais....durant tu bossais,ben oui...6j sur 7...je ne t'envie pas.

Pas de Jean-Marc???Sylvie doit passer.

Bon après-midi à Bénédicte et la file


à +

Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 29 janvier 2011 17:11


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonjour la file,
Bénédicte le métier sur les bouquetières est intèressant.
Sylvie
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 30 janvier 2011 07:12



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
Bonjour,

TINA ,c'est comme ça ,dans le futur avec la privatisation ,j'aurai peut être mes samedis car l'Europe n'oblige la distribution du courrier que 5 jours sur 7

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 30 janvier 2011 13:59



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour la file. :bisou:

Désolé pour ce silence deouis une semaine Embarassed : aprés mon dernier message : de sérieux problèmes avec mon ordi. quoi Angry carton pleure
J'ai du le mettre en réparation et je ne l'ai récupérer qu'hier en fin d'aprés-midi. Blink

Bénédicte, il est toujours aussi interressant de lire tes écrits sur les métiers. Book bravo bravo bravo super
Bon dimanche.WOW
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 30 janvier 2011 14:03



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonjour la file

Christophe

Cela sera très bien 5j sur 7,tu auras tes W.E pour profiter de tes 2 fils,voir mieux la famille et les amis.

Temps de neige vers-moi mais semble faire trop froid pour qu'elle tombe.

Toujours pas de Jean-Marc???ni Sylvie...qui ne doit pas arriver à mettre son acte sur la file???

Bonjour Bénédicte

Bon dimanche à toute la file

à +

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 30 janvier 2011 14:22



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
me voici de retour de la piscine ,ici 0°c

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 30 janvier 2011 21:14



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonsoir la file

Enfin Jean-Marc,par contre,je ne saisis pas....mon mess sait affiché avant le tien et ....je te retrouve dessus avec l'heure + tôt ??? sinon,je n'aurais pas parler de toi,mais répondu;

Moi Christophe....- 5 , et ce soir....-3,bien que météo dit" 2 et 5 "????

Bonne soirée à tous


à +

Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 30 janvier 2011 21:23


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonsoir la file,
Tina si j'ai écrit hier après midi.
Effectivement je n'arrive pas à mettre l'acte.
Je ne maîtrise pas trop l'ordi sans mon fils à mes côtés.
Sylvie
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 31 janvier 2011 06:23



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

-5°c ,ma voiture noire est toute blanche

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 31 janvier 2011 21:38


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonsoir la file,
ce soir 0° dans le sud.
Tout le monde va bien.
Sylvie
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 1 février 2011 06:51



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne journée

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 1 février 2011 21:57



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonsoir la file

Pas grand monde aujourd'hui et moi prise par mon boulot,mais ça va aller mieux d'ici la semaine prochaine


Bonne soirée à tous

à +

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 février 2011 06:50



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour et bon mercredi avec des crêpes !!

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 février 2011 15:37


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonjour la file:bisou:
Christophe on reconnait les gourmands.
Sylvie
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 février 2011 18:49



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonsoir la file

Et bien moi,je reviens de chez ma soeur.....devinez...des crêpes m'attendaient sagement,et...elles étaient d'accord pour venir chez-moi....

Toujours pas de Jean-Marc???

Un bonjour/bonsoir pour Bénédicte

Bonne soirée à tous


à +

Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 février 2011 19:46



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Tina, bonsoir Christophe,onsoir Bénédicte, bonsoir Sylvie, bonsoir Cédric. :bisou:
Christophe, ici, il fait 0°C, les trottoirs sont blancs en ma voiture est rouge . ouioui



Bonne soirée.
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 février 2011 06:18



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour les amis et amies

la douceur revient mais l'humidité aussi

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Cabolica
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 février 2011 08:21



Inscrit le: 20/03/2005
Messages: 5 368
Bonjour

Je sais que ce n'est pas la bonne file mais je m'adresse à SYLVIE G217 qui me connait sur un autre fil et j'aimerai qu'elle me contacte pour une demande.

Bonne journée à tous et toutes.
[url=http://www.servimg.com/view/13202188/5148]

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 février 2011 12:55



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Je vous laisse pour trois semaines.... vacances sans internet.....

Avant de partir, un petit métier...


Balayeur/euse

personne qui balaie les rues


Photo Robert Doisneau.

Les Balayeurs
(D'après Tableau de Paris de Louis Sébastien MERCIER
paru en 1782)



Le balayeur .Nicolas Toussaint CHARLET



"S'il vous arrive jamais de passer en hiver dans les rues de Paris, deux heures avant le lever du jour, vous entendrez de toutes parts le bruit monotone et régulier des balais sur le pavé, et vous rencontrerez à chaque pas, par groupe de cinq ou six, de pauvres hères, silencieusement occupés à nettoyer les ruisseaux et à curer les égouts. Vêtus de guenilles qui tombent en lambeaux, presque toujours mouillés jusqu'aux os par le brouillard ou la pluie, ils ont pourtant la tête recouverte d'un orgueilleux chapeau de toile cirée, orné d'une grande plaque de cuivre, insigne dérisoire que l'administration semble leur imposer, comme la marque de leur esclavage, et l'emblème d'une misère qui gagne tout juste assez pour avoir longtemps encore à souffrir de l'épuisement et de la faim.



Les femmes, - il y a des femmes, jeunes, quelquefois frêles et maladives, dans la corporation des balayeurs ; - les femmes portent des robes de bure qui s'enfilent en lanières depuis la hauteur du genou, et de leurs cheveux tombe en pointe sur le dos un mouchoir qui flotte à tous les vents du ciel. Quelques enfants, garçons et filles, parsemés çà et là, s'acquittent de leurs fonctions avec un énergique entrain que n'a pas encore tué la routine.
Sous les yeux d'un inspecteur subalterne, qui les regarde faire d'un air rogue, sans pitié pour des fatigues où il a longtemps passé lui-même, ils s'escriment à rejeter le long des trottoirs la boue, la neige et la poussière. on les voit dans un demi-jour incertain, à travers le brouillard crépusculaire, semblables à des ombres, muets, impassibles, imprimant avec effort à leurs bras un mouvement qui semble automatique, tant il se répète incessamment aux mêmes intervalles, sans que le regard morne et la face éteinte trahissent une lueur de pensée !
Pour se garantir du froid, ils ont d'énormes gants ; leurs pieds sont plongés dans des sabots gigantesques ou d'épais souliers ferrés, débordant d'une paille abondante qu'ils tressent adroitement autour de leurs jambes en forme de bottines. Les plus huppés ajoutent à cet accoutrement digne du paysan du Danube une espèce de carmagnole en toile cirée qui singe le caoutchouc. Si peu délicate que soit la constitution de ces laborieux ouvriers, il faut bien se garer des rhumatismes : on s'use vite à ce métier, et ils n'ont pas le moyen d'être malades.
Dans le jour les balayeurs sont plus redoutables encore pour le piéton que les tonneaux d'arrosage. Vienne à passer une belle dame ou un dandy, se sauvant à travers les marais du macadam, il s'élance sur le trottoir, éperdu, épouvanté à la vue du balai menaçant, et saisit, pour franchir le défilé périlleux, le moment où le bras du balayeur accomplit son évolution en arrière.
Vains calculs ! à l'instant même où le dandy prend sa volée, l'instrument inexorable revient vers lui et l'asperge d'une pluie de boue. on a prétendu que c'était une vengeance de ces hommes ulcérés par la misère. Je les en crois incapables : tant de fiel n'entre pas dans leur âme. Ils ne salissent point les passants : ils nettoient les pavés.
Prenez-vous-en de la catastrophe à vous-même, qui vous êtes trouvé dans leur rayon pendant qu'ils remplissaient leur charge. Le balayeur ne connaît que son devoir : son devoir lui commande de promener en mesure le balai à droite, puis à gauche, sur le macadam ; il s'en acquitte en conscience, sans relâche, sans réflexion, sans voir, sans entendre, comme un balayeur ; ce n'est plus une pensée, c'est un rouage de son administration, et ce rouage marche jusqu'à ce qu'on l'arrête. Il n'est pas plus responsable de votre malheur que le cheval de l'omnibus qui passe en vous éclaboussant, malgré vos cris de détresse".



Un cas à part: les balayeurs hessois de Paris


Balayeurs hessois à Paris vers 1865

Au 19ème siècle, des hameaux entiers de la Haute-Hesse (Allemagne) organisaient entre eux un système de roulement pour venir à Paris balayer les rues. Il existait chez ces Hessois une véritable fierté professionnelle: selon eux, personne ne balayait les rues aussi bien que les Hessois. Leur embauche à Paris n'était pas seulement favorisée par les autorités municipales, on allait même jusqu'à faire de la publicité directement dans les villages pour vanter les séjours à Paris.
La population hessoise de Paris présentait toutes les caractéristiques d'une "colonie": la durée du séjour à Paris était fixée dès le départ. Ils désiraient travailler quelques années - souvent une dizaine d'années, parfois plus - pour revenir ensuite au pays avec quelques sous. Nombreux aussi sont ceux qui partaient à Paris avec le désir de se marier. Les mariages à l'étranger étaient en effet officiellement reconnus de retour au pays, alors qu'en Hesse même, il fallait disposer d'un certain capital pour se marier. Sur le plan des relations avec le pays d'origine, les Hessois adoptaient donc une stratégie de maintien.
Ils conservaient leur religion, leurs mœurs et leurs pratiques. Neuf fois sur dix, les Hessois se mariaient entre eux, les conjoints habitant généralement déjà à la même adresse avant le mariage. Les témoins appartenaient la plupart du temps à la famille. Ils vivaient d'ailleurs souvent sous le même toit que les mariés ou quelques maisons plus loin. on trouvait aussi dans le voisinage des débits de boisson et des garnis tenus par des Hessois. Ce type de migrations, en famille et par village, tend à confirmer l'existence de réseaux. Les nouveaux arrivants pouvaient compter sur l'aide des plus anciens pour trouver un logement ou du travail.
Les Hessois vivaient à Paris dans des conditions misérables et restaient souvent reclus dans les grands centres de banlieue. Le service commençait à 3 heures du matin; les rues devaient être balayées par tous les temps, en toutes saisons. Les enfants travaillaient jusqu'à 9 heures, les femmes jusqu'à 11 heures. Les hommes, qui terminaient leur service l'après-midi, gagnaient 2,5 fr. par jour, les femmes et les enfants encore moins.
Les Hessois n'entraient guère en contact avec les Français. Ils n'apprenaient pas la langue du pays. Seuls les enfants, qui grandissaient dans les rues et ne voyaient que rarement leurs parents, apprenaient le français mais, en contrepartie, ils parlaient de moins en moins allemand. Peu à peu, parents et enfants ne parvinrent plus à se comprendre. A la demande des Hessois, le pasteur Bodelschwingh fonda deux paroisses dans le nord de Paris, comprenant chacune une école, qui suivait rigoureusement les programmes scolaires en vigueur en Hesse.


(Sources : site http://www.deuframat.de/parser/parser.php?file=/deuframat/francais/frameset.htm )

A bientôt:bisou:


christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 février 2011 14:45



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne vacances donc Bénédicte

on essayera de pas trop salir la file puisque tu viens de mettre un coup de ballai

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 février 2011 17:12


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonjour la file,
bonnes vacances Bénédicte.
Alors ses crêpes étaient bonnes Christophe.
Sylvie
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 février 2011 23:37



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
bonsoir la file

Bonnes vacances Bénédicte et pleins de souvenirs à ramener

Sylvie

Christophe va dire"ils ont tout mangé"..." juste une que j'ai pu sauver"

Jean-Marc

Ta voiture est super,c'est quand tu m'emmènes faire des courses avec????

bonsoir à tous

à +


Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 février 2011 17:36


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonsoir la file:bisou:
ce soir crêpes, j'aurais une petite pensée pour Christophe.
Tina tu as des insomnies pour avoir écrit si tard.
Sylvie
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 février 2011 20:37



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Sylvie, bonsoir Tina, bonsoir Bénédicte, bonsoir Christophe, bonsoir Cédric. :bisou:

Bonnes vacances Bénédicte et reposes toi bien. Thumb Up
Reviens nous en pleine forme Cool

Pour faire les courses, il y a un grand coffre Thumb Up super , mais avec mon entorse cervico-brachiale, j'ai du mal à conduire Angry et si je conduis longtemps, les effets ne se font pas attendre : les douleurs se réveillent... Angry
Alors, je me fais souvent conduire par Madame. ouioui Exclamation
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 février 2011 06:33



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

RAPPEL :

La Liste des Métiers
se trouve en page 14


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Tina.G13
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 février 2011 10:37



Inscrit le: 28/10/2010
Messages: 18 982
Bonjour la file

Sylvie
Non,j'avais réunion à 10h le lendemain....je me suis couchée + tard,il y a examens cette semaine qui arrive et réunions avant.

jean-Marc
Et moi qui voulait....tester ta patience au volant....raté,tu ne conduits pas.
Je vois que tes séquelles....sont loin de s'améliorer,tu souffres toujours autant après + de 9 mois de l'accident du travail....je ne t'envie pas....il y a de quoi serrer les mâchoires de ces douleurs qui ne te laissent pas en paix depuis,mais j'espère qu'avec le temps....elles vont se décider à partir pour de bon.

Bon samedi à tous

à +


Sylvie.G217
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 février 2011 15:06


Inscrit le: 29/12/2005
Messages: 745
Bonjour la file,

bon week-end à vous tous.

Sylvie
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 février 2011 17:53



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Sylvie, bonjour Tina, bonjour Christophe. :bisou:

Tina, en règle générale, je suis patient au volant, mais c'est comme tout : faut pas trop abuser.Blink
Je ne suis pas non plus plus un fana de la vitesse mais il m'arrive parfois de me surprendre à être légèrement au dessus de la vitesse autorisée. Embarassed carton C'est pour ça que j'ai les yeux souvent rivés sur le compteur. Laughing

Mais quand je suis "déguisé" en Monsieur l'agent, je reste prudent et quand j'interpelle un(e) contrevenant(e), je suis assez sévère ! ouioui Sévère mais juste. Exclamation
Bonne fin d'aprés-midi.
Wink
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 6 février 2011 11:06



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour la file. :bisou:

Il est temps pour moi d'aller au boulot. Sad
Répondre |  | 

Aller au forum