Forums

 
Forums de généalogie, entraide généalogique - Filae.com
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 23 janvier 2008 22:26



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
jp

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 08:42



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONJOUR TOUT LE MONDE

SYLVIE BENE PAT ET TOUTES ET TOUS
PASSEZ UNE BONNE JOURNEE


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 12:01



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Joelle, bonjour tout le monde,

J'ai d'autres ancêtres qui éaient
charbonniers, aussi aujourd'hui
je vais vous en parler.

Le charbonnier

1ère étape : la construction de la meule.

Le charbonnier travaillait en forêt et son premier travail était de trouver un endroit plat qu'il débroussaillait aussitôt.
Après s'être construit un abri (la loge), le charbonnier édifiait la meule


La meule était bâtie autour d'un poteau central de 2 mètres environ,au pied duquel on déposait des copeaux.Puis, on y accotait une couronne de "charbonnettes" de 85cm de hauteur

Ces branches devaient être serrées les unes contre les autres sans s'enchevêtrer et de façon à ce que la meule s'effondre progressivement au cours de la calcination
Cette première rangée terminée, on couchait dessus une autre rangée de charbonnettes
disposées en soleil autour du poteau central
Le tout était ensuite chemisé d'une épaisse couche de terre et d'herbe
Cette lourde chappe permettait au bois de se consumer lentement a l'abri de l'air, donc sans flamme vive


2ème étape : la calcination



La meule était allumée aux premières lueurs de l'aube ! Le charbonnier grimpait dessus, enlevait le poteau central, versait dans le conduit des braises rougeset rebouchait la cheminée avec un pieu.

La combustion d'une meule durait 36 à 48 heures !
Le charbonnier veillait son évolution, qui devait être lente et régulière, en observant les volutes de fumée !
Les flans de la meule s'effondraient lentement alors que le sommet ne se tassait qu'en fin de combustion
Le charbonnier étouffait alors la meule sous un nouveau manteau de terre
et la laissait s'éteindre naturellement durant toute une nuit
Le travail n'était pas terminé !

3ème étape : l'extraction du charbon de bois

Il fallait bien 2 bonnes heures pour ouvrir le fourneau et sortir le charbon incandescent
que l'on étouffait avec de la terre ou de l'eau tout en veillant à ce que le feu ne se rallume point !
Travail harassant, précis et rapide , dans une poussière brûlante et irritante!



Cordialement
Bénédicte


joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 13:02



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
POUR COMPLETER BENEDICTE
PARLONS DU BOUGNAT

IL LIVRAIT LE CHARBON DANS SA CHARRETTE A BRAS


ET SON SAC DE CHARBON SUR L EPAULE IL VENAIT DEPOSER SON CHARGEMENT DANS NOS CAVES


ILS VENAIENT D AUVERGNE POUR LA PLUPART ET SOUVENT TENAIENT UN CAFE ET VENDAIENT LEUR CHARBON



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 13:13



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BENEDICTE HELP

SAURAIS TU PAR HASARD CE QUE "MOILIER" VEUT DIRE
IL PARAIT QUE CE SERAIT UN METIER MAIS JE NE TROUVE RIEN

MERCI DE TON AIDE
A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 13:30



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bon, Joelle, j'ai cherché mais il ne s'agirait pas d'une profession (Si on peut dire...... Smile )

Voila`ce que j'ai trouvé:

Moilier/moiller est apparut au XIe siècle, il est issu du latin mullierem avec un déplacement de l?accent sur l?avant-dernière syllabe qui signifiait ?la femme, la femme mariée?.

Donc ça signifie femme , épouse.
Il faudrait voir l'acte pour voir si ça s'applique à une femme.



:bisou: Bénédicte
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 14:56



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
merci bene
c'est ce que j'avais trouvé?
mais ce n'est pas pour moi. J'attends des éclaircissements.


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 15:01



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Les Auvergnats de Paris
Réflexions sur les migrations des ouvriers et artisans originaires du Massif Central

dimanche 1er avril 2001, par Jean Monange

A partir du XIX° siècle, avec le développement de l?industrie, l?horizon de nos ancêtres ne se limite plus à l?espace du village ou du « pays ». Pour des raisons diverses, les migrations se font plus nombreuses. Jean Monange nous livre ses réflexions sur le sujet.




Colonisation parisienne

Dès la fin du XVIIe siècle les migrants du Massif Central avaient colonisé Paris. Ils brillaient dans tous les travaux durs et fatigants que les parisiens boudaient. L?eau courante n?existait pas encore et les parisiens consommaient de plus en plus d?eau : les « Auvergnats » porteurs d?eau leur amenèrent à domicile. Ils existe deux catégories de porteur d?eau la plus favorisée possède une tonne de 800 à 1200 litres montée sur roues et attelée à un cheval, l?autre la plus humble et la plus nombreuse se contente de deux seaux d?une douzaine de litres qu?ils portent sur l?épaule à l?aide d?un joug. Les premiers disposent d?une fontaine spéciale qui leur est réservée moyennant finances.

Les seconds doivent aller à la fontaine publique prendre la queue pour remplir leur seaux avant de les monter à l?étage des clients pour trois sous le voyage, plus les étrennes à la Noël (car la clientèle est fidèle, l?Auvergnat" sachant avec un abord agréable et courtois capter sa clientèle). Mais à la suite des travaux du baron Haussmann les eaux de la Vanne et de la Dhuys arrivent dans tout Paris et desservent les étages.


De porteur d?eau à Charbougnat

Mais rien n?arrête l?imagination Auvergnate. Les riches aspirent à se laver davantage mais n?ont pas les installations nécessaires, les anciens porteurs d?eau vont leur en emmener de la chaude. Marcelin Cazes, futur propriétaire de la brasserie Lipp, exerça, à ses débuts parisiens, cette activité. Le livreur venait avec une charrette transportant la baignoire et des seaux d?eau chaude. Arrivé devant le domicile du client il montait successivement la baignoire, l?eau chaude, puis de l?eau froide qu?il allait chercher au robinet de la cour (il faut supposer qu?à l?époque antérieure il apportait également l?eau froide !). Il n?avait pas le droit de rester dans l?appartement pendant que le client (qui était le plus souvent une cliente) prenait son bain, aussi il se reposait sur le palier. Ensuite il ne lui restait plus qu?à aller vider l?eau sale dans la cour et à recharger sa charrette. Tout cela devait s?accomplir sans renverser une goutte d?eau, sous peine de perdre son pourboire.

La profession de porteur d?eau froide ou chaude périclitant les Auvergnants vont se reconvertir dans le charbon.

Les marchands de charbon auvergnats seront bientôt connus sous le nom de « bougnats » (sans doute l?abréviation de charbougnat, charbonnier, avec le prétendu accent que leur prêtent les Parisiens. L?origine de l?alliance si durable entre l?Auvergnat et le charbon est peut-être la vente à Paris du charbon de Brassac. Il y avait également, parmi les petits métiers de la rue, des marchands de bois (les ligots) ambulants qui vont se fixer et vendre tous les combustibles. Mais surtout le charbon permet la reconversion progressive des porteurs d?eau dont la vente baissait en hiver alors que précisément celle du charbon augmentait. A la différence du porteur d?eau, le charbonnier avait une petite boutique. C?est le début de l?ascension commerciale avec ses difficultés, ses risques mais aussi ses chances. Pendant toute l?époque de transition, beaucoup d?Auvergnats seront en même temps allumeurs de réverbères, ce qui leur prendra une heure par jour et leur assurera un petit fixe. Mais déjà ils regarderont du côté d?une autre activité de vente, celle du vin. Ils vont alors soit l?adjoindre à leur commerce de charbon, soit s?y consacrer entièrement. Les bases de la future activité principale des Auvergnats de Paris sont déjà jetées. Les porteurs d?eau, devenus charbonniers et marchands de vin, viennent d ?un pays rude ou une paysannerie garde des moeurs austères sous la direction de son clergé.

Ils ne viennent pas à Paris par hasard mais avec un dessein bien précis : par un travail acharné et méthodique, ils vont rapporter au pays une somme substantielle. Ainsi se constitue le milieu d?accueil, le jeune émigrant trouvera désormais à Paris des compatriotes et souvent des parents qui lui procureront vivres, couvert, et surtout renseignements et travail.

Un parcours typique de bougnat

Jean Codi est né en 1801 à Recoules hameau de la commune d?Oradour du Cantal. Il a épousé Jeanne Puechmaille de vingt-cinq ans sa cadette, originaire de Neyrac dans l?Aveyron. Le couple monte à Paris et devient marchand de charbon 18 chaussée du Maine dans le quartier de Vaugirard.

En 1858 naît Jules-Pierre leur fils. Il deviendra garçon de café, « employé de commerce » pour l?état-civil (cela fait mieux, les garçons de café n?ont pas encore, à cette époque, acquit leurs quartiers de noblesse). Sa mère Jeanne est, elle, marchande de quatre saisons ambulante. En 1880 il épouse, premier signe d?intégration, une parisienne Henriette Reynier. A la naissance de leur premier enfant en 1882 ils deviennent « cours des halles » c?est à dire fruitiers, rue de la Grande Truanderie dans le quartier des Halles. Ils ont transformé le commerce ambulant de la mère en boutique bien placée au coeur des arrivages. Les affaires marchant bien ils achètent un commerce de marchand de vin au 43 rue des Petits Champs près du Palais Royal puis un superbe Café Marchand de Vin « A la Joconde » 273 rue des Pyrénées, dans le XXe populeux. En effet une superbe Joconde, comme au Louvre trône au fond du café. Paul Pierre Fualdes natif de Saint-Santin de l?Aveyron, qui est un des garçons du café, et qui porte beau ses vingt-deux printemps séduit la fille de la maison, Jeanne-Elisa et l?épouse. Peu après il part sans laisser d?adresse, il ne succédera pas à ses beaux-parents. Jules Pierre Codi est devenu une personnalité du monde des cafetiers, très écouté il devient Président du Syndicat des marchands de vins. Le Syndicat est puissant et riche fort de ses nombreux adhérents.

Jules Pierre occupe un appartement de fonction au siège du syndicat Rue de Sévigné dans le IVe. Malheureusement, il était sourd et n?entendra pas la voiture qui l?écrasera en 1933. Il fut enterré dans un caveau du Père Lachaise avec tous les honneurs dus à son rang. Il faut dire qu?il était Franc Maçon et avait fondé la loge « Clarté ». Henriette son épouse décédera à 83 ans en 1942 à son domicile de la rue de Sévigné. Le parcours de la famille Codi est bien typique de la réussite sociale des « Bougnats ».




"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 17:28



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
hop

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Michel.L2227
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 17:51


Inscrit le: 11/12/2007
Messages: 527
bonjour la file
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 18:51



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
COUCOU MICHEL
SYMPA DE VENIR ME VOIR
A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 19:56



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BON APPETIT
BONNE SOIREE
BONNE NUIT
ET A DEMAIN SI VOUS LE VOULEZ BIEN


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 20:55



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONSOIR BENE
CA C EST UNE IDEE GENIALE
IL FAUT REFLECHIR A COMMENT FAIRE
PEUT ETRE EN CONTACTANT LA MODERATRICE SI ELLE PEUT LE FAIRE?
on VERRA CELA DEMAIN APRES UNE NUIT DE REFLEXION
EN ATTENDANT,
CE SOIR PATINAGE



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
P.Fontelaye001
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 21:18


Inscrit le: 31/01/2005
Messages: 206
bravo bravo bravo

bonsoir Joëlle, bonsoir Béné

c'est vraiment super cette idée de liste.

Félicitations

bonne nuit

:bisou: :bisou:
Patricia
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 24 janvier 2008 22:41



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
bonne nuit a tous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 08:48



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONJOUR LES FILLES BENE ET SYLVIE

J AI ENVOYE UN MESSAGE A NOTRE MODERATRICE QUI J ESPERE POURRA NOUS TROUVER UNE SOLUTION;
SUR D AUTRES FORUMS LES MODERATEURS ONT LE POUVOIR DE DEPLACER DES MESSAGES POURQUOI PAS ICI?
ATTENDONS LA REPONSE SI NEGATIF on REFLECHIRA DE NOUVEAU;
bonne journee

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 11:36



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
Y A PAS FOULE !!!
MAIS CA VA VENIR

le rempailleur de chaises


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean.T209
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 13:06



Inscrit le: 07/05/2006
Messages: 3 898
Un petit coucou à tous Jump

Je viens de trouver ce lien Book

"Arts et métiers du 18eme siécle"


http://antan.info/


Je me cherche un colporteur (Alsace)

Bonne journée trefle

Coucou Sylvie :bisou:

Martine


Oublier ses ancêtres, C'est être un ruisseau sans source, Un arbre sans racines.
(Proverbe chinois)

Un petit "MERCi",ne fait pas de mal....(Moi)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 13:08



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
JEAN BONJOUR
EN QUELLE ANNEE TON COLPORTEUR?


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Jean.T209
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 13:13



Inscrit le: 07/05/2006
Messages: 3 898
Bonjour Joelle,

Dans mes ancetres j'ai un colporteur en poterie né en 1756, peu importe l'année exacte mais le plus ancien possible sera le mieux....

Merci ,amicalement


Martine


Oublier ses ancêtres, C'est être un ruisseau sans source, Un arbre sans racines.
(Proverbe chinois)

Un petit "MERCi",ne fait pas de mal....(Moi)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 13:24



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Liste des métiers dejà vus p 15

Bonjour à tous.

Pour compléter le rempailleur,Joelle.



Traditionnellement, on utilise la paille de seigle,coupée à la faucille et battue au fléau
pour ne pas l?abimer. on la mouille le jour précédent et durant le travail pour la détendre
Au séchage elle se tend parfaitement. Elle sera ensuite foulée et torsadée.
Le pailleur et le rempailleur se contentent d?un maillet de bois, d?une aiguille de pailleur,
de ciseaux, d?un couteau et d?un bourroir en forme de spatule.
La remise à neuf d?une chaise pour une quinzaine d?années exige deux ou trois heures
de travail assidu.
La chaise fixée à un tourniquet ou simplement tenue entre les jambes, le pailleur
apprête quelques brins, les battant pour leur donner de la souplesse. Il attache
un bout de l?écheveau à un angle du châssis et lui donne une torsion pour accrocher
l?autre extrémité à l?angle opposé du cadre. Il dispose d?autres brins en les attachant
à deux traverses opposées et en les tendant de plus en plus.
Comme le vannier, le pailleur use la torsion des brins qui les transforme en un cordon
homogène.
Il commence le bourrage avaec de la paille froissée lorsqu?il ne lui reste que 6 à 8 cm.
Le paillage alors se gonfle et se compacte. L?artisan finit les derniers rangs en s?efforçant
de bien remplir l?espace central. La finition consistera à tailler tous les brins de paille
qui dépassent.
Le métier de rempailleur, déprécié et peu rémunérateur devient la spécialité des ambulants
souvent des gitans venus du nord de l?Italie qui s?installent sur la place du village le
jour de la foire ,ou proposent leurs services de ferme en ferme.

Les métiers du cuir, du bois ou de la paille.
Marius Gibelin. De Boree Edts.






:bisou: Bénédicte
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 14:16



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
JEAN VOILA CE QUE J AI TROUVE
MAIS IL Y A D AUTRES SOLUTIONS




Région riche en gisements d'argile, la production de céramique peut être suivie en Alsace sans interruption depuis plusieurs millénaires.
Vers 450 av J.C., des peuplades venues du bassin danubien réalisent des poteries montées au colombin dites au décor "rubanné". Romaine, mérovingienne ou carolingienne, la poterie alsacienne évolue avec les techniques. La glaçure plombifère apparaît à la fin du XIII ème siècle et reste en usage jusqu'à l'interdiction du plomb dans les glaçures à la fin du XXème siècle. A la fin du Moyen-Âge, la poterie alsacienne s'intègre dans la tradition rhénane. Dans les villes et dans les villages, plusieurs dizaines de centres potiers se développent. Le décor au barolet apparaît au XVIème siècle. De nombreuses foires spécialisées attestent de la vitalité de la production potière de l'époque.

Au XIXème siècle commence le regroupement des ateliers qui aujourd'hui se concentrent à Soufflenheim (terre vernissée) et à Betchdorf (grès). Les ateliers familiaux de ces deux villages perpétuent la production des formes traditionnelles toujours utilisées pour la cuisine régionale mais ils ont trouvé aussi dans le tourisme un débouché important
.


Dans cette longue tradition, la production des jouets en terre vernissée a toujours eu une place importante. Des figurines de cavaliers et d'animaux du XIII ème siècle ont été trouvées à Strabourg. Jusqu'à la fin du XIXème siècle, beaucoup de centres potiers fabriquaient ces jouets vendus par le "gshirmann", marchand ambulant de poteries, ou pendant les foires.

C'est ainsi qu'aujourd'hui, l'Alsace est encore la région de France où la production traditionnelle de sifflets en terre cuite est la plus importante.









"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 14:30



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BENE SYLVIE

J AI LA REPONSE DE LA MODERATRICE
PAS MOYEN DE PASSER EN 1ERE PAGE
IL NE NOUS RESTE PLUS QU A TROUVER UNE SOLUTION

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 14:35



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Joelle,

Que penses-tu de l'idée de mettre
une chose comme:

Liste des métiers déjà vus p15

en haut des messages?

:bisou: Ben.

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 14:43



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
OUI BENE D ACCORD MAIS IL FAUDRA PENSER A LA METTRE A JOUR DE TEMSP EN TEMPS ET SEULE CELLE QUI LA INSTRUITE POURA Y ACCEDER POUR MODIFICATIONS



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Ludy-Jade
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 14:54



Inscrit le: 25/09/2006
Messages: 4 625
Bonjour Joe....,

Il est vrai que cette file intéressante doit se reconvertir..

Comme vous le soulignez:il serait bon de faire un récupulatif des métiers déjà expliqués...

Parfois nous hésitons à formuler une demande...ne sachant pas si l'explication a été donnée ultérieurement...

Bon après-midi à vous tous.

Ludy-Jade
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 14:58



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
LUDY JADE
N HASITEZ SRTOUT PAS. JE SUIS NOUVELLE DANS "LE METIER"ET J ADORE FARFOUILLER POUR TROUVER LES SOLUTIONS. CELA ME CULTIVE EGALEMENT. J APPREND TOUSLES JOURS DE NOUVELLES CHOSES ET C EST PASSIONANT.

MERCI A TOUS DE RESTER FIDELES

AMITIES

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 15:14



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Ok Joelle, j'ai mis la liste en debut de cette page, ce sera plus facile....
Je la mettrai à jour.
Si j'arrête un jour, il suffira de faire un copier coller par celle qui s'en occupera.

Sibie, tu devrais enlever la copie de la liste STP pour ne pas confondre les gens car la tienne, je ne peux pas la mettre à jour...



:bisou: Ben
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 15:20



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
MERCI BENE

BONNE FIN DE JOURNEE
JE VAIS ALLER FAIRE UN PETIT TOUR IL FAIT BEAU IL FAUT EN PROFITER
A+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Ludy-Jade
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 15:27



Inscrit le: 25/09/2006
Messages: 4 625
"C'est pas beau tout çà??????BRAVO!!!!

Bises à tous

Ludy-jade
Ludy-Jade
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 15:42



Inscrit le: 25/09/2006
Messages: 4 625

Bonjour à tous,

Elodie n'est pas abonnée...je le suis....donc peux la joindre..

Que souhaitez-vous que je lui dise pour que sa FILE PERDURE..;

Bon week-end..

Ludy-jade
Ludy-Jade
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 16:00



Inscrit le: 25/09/2006
Messages: 4 625
Je raisonne au fil des mails...bien...pas bien?????

Joepiednoir???

Vous êtes abonné....

Appelez-donc l'initiatrice de la file...

vous en saurez plus...ensuite!!!

Si elle décide d'abandonner ...

En respectant son choix.....

Vous faîtes ou pas continuer ces informations...

Beaucoup de personnes disent....
Ces informations...on peut les les trouver sur GOOGLE....

A vous de réagir....

Tout le monde est bien content de trouver "sans problèmes"..sans "contraintes"....REPONSES A LEUR DESIDERATAS....SUR LE FORUM.....

Bonne fin de week-end à tous

Ludy-jade

A vous d'agir...Courage





joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 16:22



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
merci ludy jade
je vais essayes
elodie a demenagé et je ne sais pas si elle pourra faire qq chose
si on a besoin d'elle a chque fois ça va pas etre pratique

je pense qu'il faut mieux rester comme ça pour le moment tout fonctionne bien

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 16:53



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
ludy t es gentille mais je ne possède pas le bouquin commetu dis je travaille uniquement sur internet.
tu sais aussi très bien que l'on ne peut modifier que les messages que l'on écrit et pas ceux des autres.

BENE je fais comme tu dis j'envoie un mp a elodie et j'ai aussi son adresse e mail je fais les deux.


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Ludy-Jade
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 17:07



Inscrit le: 25/09/2006
Messages: 4 625

A tous...

Le"guide des métiers d'autrefois"......on peut le trouver...

No "panique"...je fais le nécessaire.

Bises

Ludy-Jade
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 17:15



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
mais on est pas paniquées
on se débrouille plutot pas mal je trouve

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Ludy-Jade
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 18:10



Inscrit le: 25/09/2006
Messages: 4 625

BRAVO!!!!

BISES à TOUS....

Ludy-jade
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 19:33



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONSOIR A TOUS BONNE LECTURE
BON WEEK END ET A LUNDI



"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Ludy-Jade
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 19:48



Inscrit le: 25/09/2006
Messages: 4 625
Bonsoir JOIPIEDNAR

Donc...vous perdurez la file d'Elodie....sans changements.

JE souhaite de tout coeur qu'elle tienne la route...

Vous pourriez en créer une autre en donnant en première pages les'métiers déjà élucidés"

Bonne fin de soirée.

Ludy-Jade



Michel.L2227
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 20:07


Inscrit le: 11/12/2007
Messages: 527
bon weekend joe
amitiés
Michel
Ludy-Jade
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 25 janvier 2008 20:47



Inscrit le: 25/09/2006
Messages: 4 625

Bien sûr,cette file marche bien.

Mais j'avais cru comprendre que vous souhaitiez lui réserver un "ménage de printemps"..

En répertiorant en première page....les anciens métiers dont vous aviez donné l'explication ...

Vous allégez...et enlevez aux généalogistes demandeurs une requête doublon..

Bonne fin de soirée

Ludy-Jade
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 26 janvier 2008 13:33



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
salut bene
un petit coucou en passant
afin de ne pas effacer les messsages lorsuqe l'on supprime ses propres messages
il faudrait appendre aux utilisateurs a répondre avec la case "réponse rapide" qui en dessous des liens commerciaux après le dernier message de la file.
Il est vrai que la case répondre dans le corps du message parait plus facile, mais là attention en ca de suppression les 2 ou 3 messages suivants s'envolent.


"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 27 janvier 2008 08:20



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
il faut remonter
fin de 2eùe page

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 27 janvier 2008 11:32



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour tout le monde

Je vois que mon porte-pancartes d'hier a disparu....c'est pas grave ..je le remettrai une autre fois.

Aujourd'hui comme c'est dimanche, je vous propose:


le curé




et le bedeau




de Granville (1803-1847 dans Oeuvres complètes de P.Béranger.1835



Curé: prêtre qui la charge d'une paroisse dans la religion catholique.

Bedeau: bas officier d'une église, porte verge ou masse; il a pour fonction principale de marcher devant les ecclésiastiques.devant les quêteurs,etc, et de leur faire place.


Bon dimanche

Bénédicte





joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 27 janvier 2008 14:25



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
bon dimanche a tous

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 27 janvier 2008 14:40



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Coucou Joelle



:bisou: :bisou:

Bénédicte

joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: dimanche 27 janvier 2008 17:26



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
coucou bene ou bedy (je t'ai repérée sur le forum de Paris)
bisousSmile Smile

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 28 janvier 2008 09:21



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BONJOUR TOUT LE MONDE
AVEZ VOUS PASSE UN BON WEEK END
ICI SOLEIL MAIS IL FAIT FROID
A CET APRES MIDI

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 28 janvier 2008 10:38



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Liste des métiers déjà étudiés p15

Bonjour à tous,

En hommage à ma lignée d?ancêtres maçons de la Creuse, aujourd?hui je vais vous parler du:

Maçon


Par définition , le maçon est celui qui construit des édifices avec des matériaux autres que le bois et le métal. II construit donc avec les minéraux du sous-sol, en assemblant avec ou sans mortier la pierre, la brique, le pisé puis, aprés 1850 environ, le béton et le béton armé.

on peut dire aussi que le maçon est celui qui construit un édifice avec des matériaux de forme naturelle ou moulée, plus ou moins réguliers, assemblés par un autre matériau (un mortier) qui assure la cohésion de I'ensemble. Les matériaux qui constituent des moellons peuvent, si leur nature le permet, étre grossièrement équarris, puis piqués ou smillés, pour faciliter l'adhérence du mortier. Ces moellons seront, selon les régions, des rognons de silex, des blocs de granit, de grés, de laves et basaltes, de pierre meulière, de schiste ardoisier, de calcaires de toutes duretés, etc. Le maçon construit aussi avec des matériaux moulés : des briques pleines ou creuses, des parpaings de béton aggloméré, creux ou pleins. Dans certaines régions, on utilise du pisé ou torchis, mélange d'argile et de paille auquel on méle parfois de la bourre.
on parlera de constructions maçonnées par opposition á constructions en pierres taillées.(....)

Par opposition au maçon, le tailleur de pierre sera donc celui qui donne une forme géométrique à des pierres, de sorte qu'elles puissent se soutenir les unes les autres, et former des constructions solides qui sont stables, théoriquement, sans emploi de mortier (on dit alors "á joints vifs").(...)
Dans tous les cas, on constate donc qu'interviennent dans la distinction entre maçon et tailleur de pierre la nature des matériaux, leur forme et leur mode d'assemblage.(...)


Mais il existe aussi une distinction fondée sur la qualification de ces deux artisans : les maçons sont des poseurs de pierres liées au mortier,tandis que les tailleurs de pierre savent couper une pierre, lui donner une forme particuliére, des angles et des courbes, suivant des príncipes de géométrie qui constituent la stéréotomie (littéralement : coupe des solides). Cette science est aussi appelée le Trait). (....)

D'autres mots sont les satellites de ceux de maçon et de tailleur de pierre. lis renvoient á des qualifications différentes au sein d'un même métier, à la hiérarchie des ouvriers sur un chantier ou bien à des métiers différents mais voisins, tous associés á la construction en pierre et mortier. II faudrait en dresser une liste exhaustive mais je n'en signalerai que quelques uns
- les garçons, goujats ou muffles, jeunes chargés de servir les maçons adultes ce sont eux qui portent le mortier dans I'oiseau ;
- le maitre garçon, qui a quelques responsabilités envers eux ;
- les limousinants ou talocheurs, qui réalisent le gros oeuvre en liant les moellons au mortier ;
- les compagnons maçons, qui travaillent au plâtre, plaquent les enduits et montent les cloisons ;
- le maitre compagnon ou maitre gigade est le responsable des autres compagnons, c'est le chef de chantier ;
- les laraudeurs, qui travaillent á la tâche mais sans habileté ;
- le plâtrier, qui enduit les cloisons et les plafonds ; dans le midi, il était dénommé "gipier" au moins jusqu'au début du XIX' siécle. Le mot dérive de "gypse", le minéral dont on tire le plâtre après cuisson.
Je renvoie pour la plupart de ces mots au livre de Pierre Urien, Quand Martin Nadaud maniait la truelle, chap.Vll "la hiérarchie professionnelle".



on peut encore ajouter à ces termes ceux qu'a recensés Alfred Franklin à Paris :
- I'appareilleur, qui dessine la coupe des pierres, trace les épures et établit les panneaux ou gabarits ;
- le scieur de pierre ;
- le poseur et son aide, le contre-poseur :ils reçoivent la pierre de la grue et la mettent en place ;
- le bardeur, ouvrier maçon chargé du transport des pierres et matériaux sur un bard (sorte de civière) ;
- Le batteur de ciment et le batteur de plâtre : le premier concassait les tuilots destinés á la fabrication du ciment au XVIII' siécle, le second cassait les blocs de plâtre après cuisson ;
- Le bousilleur : ouvrier maçon qui élevait de petites constructions avec de la boue mélée á de la paille hachée ;
- Le chaufournier ou chaussumier, qui cuisait dans de grande fours les pierres calcaires et vendait la chaux utilisée pour la fabrication du mortier ;
- Le crépisseur : ouvrier maçon qui enduisait les murs de plâtre ou de mortier ; il était aussi appelé porgeteur ou porgetteur ;
- Le ficheur : ouvrier maçon qui introduit le mortier dans les joints des pierres avec une fiche ;
- Le gâcheur : ouvrier maçon qui détrempe le plâtre dans une auge ;
- Le garçon du tas : l'aide de I'appareilleur ;
- Le hallebardier : ouvrier maçon qui manoeuvre les pierres massives sur les chantiers ;
- Le hourdeur : ouvrier maçon spécialisé dans les constructions grossiéres à base de plâtre, de mortier, de terre, de paille ou d'argile. on I'appelait aussi plaqueur en argile ou terrasseur.
- Le louveur : ouvrier maçon qui fait des trous dans les pierres pour y placer les louvets ou louves, appareils servant au levage des blocs.
- Le porte-pièce : ouvrier maçon qui, en l'absence de grues, porte sur ses épaules des pierres trés lourdes, maintenues avec un cordon de paille qui lui entoure la téte.
- Les morteliers, ils figurent dans les statuts des maçons parisiens consignés au Xllle siécle par Etienne Boileau. Ce sont des fabricante de mortier, poudre de pierre dure (le liais) qui formait un ciment spécial. Le mot mortier s'est étendu par la suite au mélange traditionnel de chaux éteinte et de sable, auquel on ajoute au besoin d'autres composants pulvérisés.
- Et enfin les limousins. Selon Savary, dans son Dictionnaire du commerce (1723) : "On appelle ainsi cette sorte de maçons qui travaillent en mortier et en terre parte que c'est principalement de Limoges et du Limousin que sort tous les ans ce grand nombre d'ouvriers qui se répandent dans tous les ateliers des provinces et particulièrement dans ceux de Paris, pour y faire des ouvrages de maçonnerie que, de leur nom, on appelle limosinage et limosinerie."
Or il semble bien que cette étymologie soit erronée, au grand dam des Creusois d'aujourd'hui ! Limosinerie dériverait du latín limus, boue, et ferait allusion au mélange de glaise, de sable et d'eau employé en guise de mortier(....). Ce serait aussi pour cette raison que les limousinants auraient reçu le surnom de "sitelles", car cet oiseau construit son nid avec de la boue.
Laurent Bastard. Bulletin des Maçons de la Creuse. Juin 2003.

Cordialement

Bénédicte


Smile
joepiednoir
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: lundi 28 janvier 2008 13:11



Inscrit le: 10/04/2003
Messages: 4 142
BENE
QUEL PUITS DE SCIENCE
tu vas pouvoir rallonger ta liste avec tous les métiers que tu viens de rajouter

tu sais que j'ai aussi des ancêtres creusois dont 1 macon qui est parti à verdun pour travailler. Moi qui croyaits avoir des aieux meusois, ils sont en fait creusois.
a+

"Jettes une poignée de pierres, une au moins atteindra son but"
mes recherches : TAMISSIER(55-23) - LAJOUX(55) - PERSIN(55)-(52)- CHAUVIN (23) - LAURENT (52)
PIEDNOIR(53)- TORTRAT(45-18) - JOUBARD(56) - STOPHE(75-77-78 et suisse ) - GRANDIERE(53-75)-DUCLOS (56) - GIQUEL (56) - LAGROUAIS (56)
SAVARD (45 et 18)- RAIZE (77 - suisse) Joliat (suisse)
Répondre |  | 

Aller au forum