Forums

 
Forums de généalogie, entraide généalogique - Filae.com
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 1 juin 2010 06:15



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne nuit Serge, merci pour ton message

en France les personnes qui triaient dans les wagons pendant le transport ,s'appelaient les Ambulants


bonjour à tous

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 1 juin 2010 09:56



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963








Bonjour à tous

En effet Jean, ne confondons pas rappeuse (danseuse de rap) et râpeuse....

Râpeuse

Ouvrière employée à râper le tabac dans une manufacture de tabac.

(voir tabac p 115)

Le tabac à priser était "purifié" par de nombreux lavages jusquà ce qu'il perde son odeur naturelle. Ensuite, la décoction était teinte et l'on y ajoutait du parfum tiré d'essence de fleurs très variées.

Il existait des tabacs à priser pour toutes les heures de la journée, le matin, le midi ou pour après dîner. Quelques uns étaient spécialement fabriqués pour les femmes, les personnes âgées, les jeunes etc...

Avant le XVIIIème siècle, le tabac tout préparé n'était pas à la portée de toutes les bourses.

Il se présentait plus communément sous la forme d'une carotte (l'emblème des débits de tabac) dont les feuilles étaient séchées, enroulées et ficelées, carotte qu'il fallait ensuite couper en morceaux et râper soi-même.


Râpe hollandaise en ivoire.1730.

Pour râper le tabac, on utilisait un objet spécifique en bois, en céramique, en ivoire ou en fer composé le plus souvent d'un râpoir en fer perforé de petits trous et d'un support l'enserrant en totalité: la râpe à tabac.
Cet objet se terminait généralement par une coquille qui permettait de recueillir le tabac râpé pour une seule prise ;rapidement ,un petit compartiment fut ajouté au dessus du râpoir permettant de stocker la poudre de tabac.


Un abbé de cour en train de râper sa carotte de tabac à l'aide d'une râpe à tabac.
Gravure populaire, musée du tabac Bergerac.


Au XVIII e siècle, avec l'apparition du tabac"prêt à priser", d'abord commercialisé par les débitants privés puis par les "rapeurs jurés" qui se déplaçaient et râpaient le tabac à domicile, cet objet pourtant attachant disparut peu à peu au profit de la tabatière qui connut un vif engouement et une large diffusion.


Bonne journée.


:bisou:




Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 1 juin 2010 11:46



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Bénédicte, bonjour Jean, bonjour Christophe, bonjour Serge, bonjour Joëlle, bonjour Michou.

Serge, déilicieuses images !!
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mardi 1 juin 2010 15:25



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
En complément de l'article de Serge


Ambulant

Postier travaillant dans un bureau ambulant.

Le bureau ambulant est un wagon-poste où des employés effectuent le tri des dépêches pendant le trajet d'une gare à une autre. Officiellement, ce sont les P.A. (Poste Atelier) couramment appelés "ambulants".
Dès l'avènement du chemin de fer, l'idée de transporter le courrier pour accélérer l'acheminement de la correspondance naît très rapidement, dès 1838 en Angleterre. La France est réticente et le premier transport de dépêches n’apparaît que le 1er août 1842 sur la ligne de chemin de fer de Strasbourg à Bâle, à l’initiative de François Donat Blumstein, inspecteur des postes en Alsace . Puis, des expériences sont tentées entre Paris et des bureaux de poste de l'Eure en 1843, entre Paris et Rouen en 1844.
Le premier bureau de poste ambulant, wagon spécialement construit pour le tri et le transport des dépêches, date du 1 août 1845 sur la ligne Paris-Rouen.
Le terme ambulant a désigné dans le vocabulaire utilisé par les services postaux, tout ce qui avait trait au tri du courrier dans des véhicules roulants. La plupart de ces véhicules était des wagons-poste, incorporés à des trains transportant des voyageurs. Sur certains grands axes, en raison du nombre de services ambulants à tracter, étaient constitués des trains postaux. Il y eut également des bureaux-ambulants routiers, installés dans des autocars spécialement aménagés pour le tri.



P.A. du CFVE (Chemin de Fer de la Vallée de l'Eure)

Par extension, les "ambulants" désignaient les postiers travaillant dans ces services. La majorité d'entre eux étaient employés sur des horaires de "nuit" mais, il y eut aussi pendant longtemps des services ambulants de "jour" appelés les "primaux". Constitués en "brigades", les équipes des ambulants avaient des cycles de travail qui permettaient d'assurer le service les sept jours de la semaine, tout en leur fixant des nuits de repos. Leur rémunération prenait en compte les frais qu'ils avaient en "bout de ligne", à la fin de leur "voyage" aller ou "descente". Le voyage désigne la vacation de travail d'un ambulant. Le voyage de la nuit suivante est appelé la "remonte". Chaque brigade, unité de travail fixe, était identifiée par une lettre : A, B, C, D, E. Ces lettres de "brigade" sont connues des philatélistes, car elles figurent sur les cachets à date oblitérant le courrier tardif, qui pouvait être déposé directement dans les boîtes aux lettres dont était équipé chaque wagon-poste.
En cas de manque de personnel "embrigadé" (congés en particulier), le dirigeant de chaque "ambulants" pouvait faire appel à un volant d'agents travaillant au bureau de la gare tête de ligne: ces agents disponibles étaient appelés "non embrigadés" ou "sédentaires". Pouvant voyager sur plusieurs services, le travail du sédentaire nécessitait la connaissance du tri de chacun d'entre eux. En principe un postulant aux ambulants commençait sa carrière en tant que sédentaire avant d'être embrigadé dans un service disponible, puis plus tard celui de son choix. Ce choix correspondait la plupart du temps à la région d'origine…

Les ambulants disparaissent aux débuts des années 1990 à cause de la mécanisation de plus en plus performante dans les centres de tri postaux.

(Extrait du site : http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/249044)


:bisou:



Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 11:44



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963










Bonjour à tous

Syndic

Sous l'Ancien Régime, le syndic est un notable chargé de représenter, d'administrer, et de défendre les intérêts d'une paroisse ou d'une communauté rurale. Dans le cas d'une paroisse, il est généralement élu par une assemblée de communiers, constitués de chefs de famille de la paroisse.
Un syndic peut aussi être chargé des intérêts d'une communauté professionnelle (ou corporation). Dans ce cas il est élu (tout comme son adjoint) par les membres de la corporation. Il est alors chargé de la modification des règlements, des rapports avec le pouvoir et doit rendre des comptes de trésorerie à la fin de son mandat.


Le procureur-syndic était un agent national qui personnifiait le pouvoir exécutif au niveau d'un département sous la Révolution française. La fonction était également présente au niveau du district et de la mairie, où c'était le maire lui-même qui assumait ce rôle.
Ils étaient élus au même moment que les administrations de leurs niveaux, et devaient rester en fonction quatre années. Ils leur étaient défendus d'être réélu immédiatement après la fin d'un mandat, et devaient à minima attendre quatre années avant de se représenter. Sans réel pouvoir, ils assistaient aux assemblées générales des administrations des départements et des districts, pendant lesquelles ils ne pouvaient qu'avoir voix consultative.
La Constitution de l'an III les supprimera, au profit des commissaires du pouvoir exécutif.

En France actuellement Le syndic de copropriété est une personne physique ou morale chargée de la représentation du syndicat des copropriétaires et de l'administration des parties communes d'une copropriété.


Bonne journée


:bisou:
Annick.C15
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 13:25



Inscrit le: 02/08/2005
Messages: 1 877
Bonjour à tous!

Je peux ajouter pour Syndic, qu'en Suisse, selon les cantons, ce qui correspond au maire d'une commune peut être appelé SYNDIC, canton de Vaud, et PRESIDENT en Valais!

Autre sujet: je viens encore de trouver un métier bizarre: TRACTEUR!!!!
Tire -t-il les charettes?

J'avais trouvé l'autre jour HACTIER, mais je pense que c'était la contraction du mot HACQUETIER, celui qui conduit un Hacquet, sorte de cabriolet!

Bonne journée



christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 13:46



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 14:19



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Annick

Oui pour hactier, je suis d'accord avec toi , ce doit être haquetier haqueteur voir p166

Quelle date pour tracteur?

Sur le dictionnaire du vieux français, deux possibilités:

Tracteur (traicteur, traiteur, traitteur, traitier)

1)conducteur, guide

2)négociateur, ambassadeur
juge par commission, arbitre.

Bonne après midi.


:bisou:
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 17:08



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
bonjour Bénédicte, bonjour Anick, bonjour Jean, bonjour Christophe...
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 19:09



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonsoir


passage rapide

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 22:17



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217
Bonjour.

San Diego, la Vieille Ville, « Old Town » et ses vieux métiers.

Les Américains affectionnent ce genre de réminiscence du passé, dans lequel se côtoient des pastiches plus ou moins fidèles, des reconstitutions plus ou moins honnêtes, enfin des restaurations plus ou moins scrupuleuses de bâtiments du passé. De petits musées installés çà et là, peuplés d’objets souvent exhumés sur place, ouvrent des fenêtres sur la vie citadine d’autrefois. Cependant, les affaires étant les affaires, des échoppes très actuelles mais qui se veulent conformes d’aspect à leurs ancêtres, proposent aux touristes toute une panoplie de produits historiques, quoique généralement fabriqués il y a peu, éventuellement dans un pays à faible coût de main d’œuvre. Le visiteur bénéficie en outre s’il le désire, de services authentiques dans des cadres non moins authentiques, bien que rappelant étrangement les décors d’Universal à trois heures de voiture.

La vieille ville, « Old Town » de San Diego, constitue ainsi un rappel assez fidèle de ce qu’elle fut au XIXe siècle : quelques vieilles photographies de la fin de ce siècle en témoignent. Alors, abandonnant toute critique, se laissant prendre par le spectacle sous un ciel toujours serein, on ne peut que constater l’intérêt indéniable de la leçon d’histoire ainsi présentée.

Au tout début des années 1850, le Mexique venait d’abandonner la Californie aux États-Unis depuis deux ans ; dans le même temps, la découverte de l’or provoquait un afflux de population. San Diego reçut ainsi de nombreux immigrants, les uns venus d’Europe par mer en doublant le cap Horn, les autres venus par voie de terre des états du sud des deux Amériques.

San Diego se développait pat ailleurs, autour du port notamment. Cependant ce quartier abritait depuis son origine diverses activités nécessaires à l’existence de la population désormais croissante, métiers encore actuels ou disparus, exercés dans des locaux exigus rapidement édifiés, meublés et équipés de façon hétéroclite.

Je pénétrai hier, 1er juin, dans un restaurant puis dans une cour de justice de la seconde moitié du XIXe siècle, activités l’une mercantile, l’autre officielle, logées toutes deux dans de modestes bicoques où l’adobe familier des Amérindiens et des Mexicains se marie aux solides boiseries des nouveaux Californiens. Deux petits musées : La Casa de Machado y Silvas pour la restauration et Court House pour le maintien de l’ordre et la justice, illustrent ainsi deux fonctions évidemment essentielles assurées il y a plus d’un siècle et demi dans les conditions précaires du nouvel état : nourrir et réguler la nouvelle population.

Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 22:18



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


La Casa de Machado y Silvas, dans son ancien état.



(document de San Diego Historical Society)

Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 22:19



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


La Casa de Machado y Silvas, état actuel.



Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 22:20



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


La Casa de Machado y Silvas, cuisine.



Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 22:21



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


Court House (le Palais de Justice).



Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 22:22



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


Court House, bureau du Shérif.



À bientôt.
khalida.137
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: mercredi 2 juin 2010 22:34



Inscrit le: 04/04/2008
Messages: 1 569

bravo bravo bravo à vous tous
pas tout lu, bcp de pages.
à très bientôt
cordialementThumb Up Thumb Up Thumb Up
"Il faut être passionné pour réussir sa vie."
Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 06:42



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217
Bonjour.

Une belle maison de la Vieille Ville : Colorado House.



Construite en 1851 comme hôtel, puis rapidement vendue en 1854 au San Diego Herald qui en changea la destination, un incendie la détruisit finalement en 1872. La banque Wells Fargo édifia cette reconstitution en 1993 pour abriter un petit musée relatif à ses activités durant la deuxième moitié du XIXe siècle, dans l’Ouest américain ; cet usage est sans rapport avec les activités qui se pratiquèrent autrefois à cet endroit.

Néanmoins dans ce petit musée, quelques métiers, tels que pratiqués à cette époque, remontent ainsi du passé.

Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 06:44



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


Transporter des voyageurs.



Une bien jolie et bien propre diligence. En admettant même que le carrossier l’ait livrée ainsi, des années de service sous le soleil, quelque fois dans la pluie mais plus fréquemment dans la poussière, durent certainement en altérer les couleurs. En fait d’autres véhicules, présentés dans différents sites historiques de Californie, exhibent des bois décolorés, patinés, aux couleurs terreuses.

Sa forme, par contre convainc car on la retrouve sur de vieilles photographies. C’est ainsi, dans un notoire inconfort, que les cochers de Wells Fargo conduisaient leurs passagers, des Californiens ou des étrangers qui avaient les moyens de s’offrir ce service. Les autres allaient à pied ou, avec un peu de chance, à bord d'un wagon accueillant suivant le même chemin.

Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 06:49



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


Poste de télégraphiste.



Les lignes télégraphiques remplacèrent peu à peu les courriers à cheval. La ligne posée et entretenue, et c’était souvent les tâches les plus difficiles dans ces contrées parfois inhospitalières, il suffisait à l’origine du télégraphe, d’un agent possédant une bonne dextérité pour transmettre en morse, à l’aide du manipulateur, d’innombrables messages ; il devait également bénéficier d’une bonne ouïe pour écouter le vibreur lui délivrer également en morse les messages destinés à sa station.

Le télégraphe reçut par la suite de nombreuses améliorations qui en facilitèrent grandement l’usage ; le poste de travail présenté dans cette image est celui, sommaire, du début du télégraphe.

christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 06:49



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
salut Serge ,bonjour à tous


quand j'étais petit ,j'avais la même diligence ,mais de la marque playmobil




patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 06:50



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


L’attirail du banquier californien.



Eh oui ! Nous sommes en Californie, vers 1850. Certains chercheurs d’or trouvaient effectivement de l’or. L’usage de négocier le plus rapidement possible le métal extrait et de confier le résultat de sa vente à une banque s’instaura rapidement. Wells Fargo disposait des moyens rapides de transporter le métal ainsi que les moyens de transmettre toutes informations sur les transactions bancaires allant de pair avec ce négoce. Welles Fargo est aujourd’hui une banque classique ; autrefois ses agents de San Diego devaient savoir en outre manipuler l’or et le négocier.

À tantôt…
Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 06:52



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217
Christophe,

Bonjour.

Maintenant que tu es grand, demande la même que celle que je présente au Père Noël.

Garée devant ton moulin, elle aurait de l'effet !

Amitié.
Annick.C15
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 08:33



Inscrit le: 02/08/2005
Messages: 1 877
Bonjour à tous!

Merci Bénédicte! Je penche pour la 1ère solution!

Bonne journée à tous

Merci aussi à Serge pour ses magnifiques photos!

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 09:30



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Hiding Khalida:bisou:

Merci Serge, toutes ces photos me rappellent de bons et lointains souvenirs......


Bonne journée à tous

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 09:32



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
ha oui salut Khalida


Serge,je suis grand maintenant ,et donc je sais pour le Père Noël


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 09:39



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963

Shérif

Shérif (en anglais sheriff) est le nom donné à une fonction politique et publique (en vigueur en Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Irlande et en Inde), de même qu’à la personne chargée de cette fonction.


La fonction de shérif est originaire de l’Angleterre prénormande. Le terme est né d'une contraction des mots anglo-saxons « Shire reeve », désignant respectivement :
• Pour le Shire, une circonscription administrative similaire au comté
• Pour le Reeve, un officier, agent d'un seigneur féodal (très proche du concept du bailli) qui faisait appliquer l’ordre parmi les serfs du domaine.
En définitive, le shérif était un grade supérieur de cette fonction, correspondant littéralement à celle d'un « bailli du comté ».
Après la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant, la fonction perdura, sous le nom de vicomté. Elle reprit finalement l’appellation de shérif, tandis que vicomte devint un titre héréditaire de pairie.


Aux États-Unis, le shérif est un officier élu, responsable de la justice au niveau d'un comté. Chaque état se divise en comtés, lesquels comprennent un certain nombre de villes. Le shérif est en quelque sorte un ministre de la justice sur son territoire. Il est responsable des prisons du comté, des tribunaux civils, et des mesures à prendre pour faire appliquer les lois et règlements. Le bureau du shérif est également chargé d'assurer le service policier dans les villes qui ne possèdent pas de police municipale. Pour ce faire, il nomme des shérif-adjoints qui jouent le rôle de policier. Le shérif est élu tous les 4 ans en même temps que les juges et gouverneurs. En 2007, on compte 3 084 shérifs dont 40 femmes.


Perry Owens, shérif d'un comté en Arizona


À l'époque de l'Ouest américain, une fonction similaire était celle de Marshal (ou Town Marshal). Ces derniers étaient nommés ou élus selon les cas pour assurer les fonctions de police dans les petites villes, avec un rôle comparable à celui du shérif. Les Marshals fédéraux quant à eux intervenaient sur des secteurs plus étendus dans les territoires pionniers. Le terme est toujours d'usage principalement dans les États du Sud.

(Wikipédia)

:bisou:
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 16:52



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Bénédicte, bonjour Christophe, bonjour Serge, bonjour Khalida, bonjour Annick.:bisou:

Merci Serge de ces beau compte-rendu de votre escapades en Amérique.super

Bénédicte, si j'ai bien compris ton article sur les Shérif, je pourrais être alors moi aussi Shérif!Mr. Green

A plus.
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 17:47



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301


voici le Shérif JEAN MARC avec son bras en écharpe et sa minerve

(je sais qu'est ce qui minerve ce Christophe!!!! )


patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Annick.C15
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 18:27



Inscrit le: 02/08/2005
Messages: 1 877
Bonjour à tous!

Une colle qui nous scotche!!!!





on lit plus ou moins "lapidaire" mais le "fil" nous gêne!

Amicalement

Annick

Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 19:31



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour Annick

Quel est le patronyme de l'enfant et du père?......pour le père je lis daniel jacques.... est-ce jacques le patronyme?.... ce pourrait être FIL, c'est un patronyme qui existe.....

:bisou:
Annick.C15
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 20:05



Inscrit le: 02/08/2005
Messages: 1 877
Voilà l'acte en entier!


Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 20:38



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217
Bonjour.

Nous avons évoqué, il y a quelques semaines, le métier d’arracheur de dents. Revenons à l’aspect plus normal de cet art : le métier de dentiste. Voici l’échoppe du dentiste de la Vieille Ville de San Diego, extérieur et intérieur. L’intérieur ? Les dents en grincent… Je pense qu’il fallait vraiment souffrir pour oser s’installer dans ce fauteuil !

Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 20:39



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217




Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 20:40



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217




Il me revient d'avoir vu un truc de ce genre, avec roulette à pédalier, en fonctionnement sur un trottoir, dans une rue de Canton. Le patient était stoïque : on ne l'entendait pas

Amitié.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: jeudi 3 juin 2010 21:05



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonsoir ou bonjour Serge.

Annick.. il semble donc que le patronyme soit Jacque.
Je ne sait pas à quoi correspond ce fil... peut être une abréviation ou expression latine (par exemple habitant de ce lieu..)........mais je pense que le métier est bien lapidaire.

Regarde si on retrouve ce "fil" sur d'autres actes du même curé....

Bonne soirée à tous

:bisou:
christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 juin 2010 06:06



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonjour



patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 juin 2010 09:34



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Bonjour à tous

Degré tournant




Selon le Littré, degré =

Chacune des parties qui dans un escalier servent à monter ou à descendre
Marches qui servent d'entrée à un édifice.
L'escalier même


Il s'agit donc d'un escalier tournant (CQFD)

Bonne journée.

:bisou:
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 juin 2010 15:13



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963
Massier

2 professions
(Littré 1871)

1) Officier qui porte une masse dans certaines cérémonies.


Gravure Paul Lacroix.

2) Matelot qui love le filet dans la soute, ou qui l'en retire pour le mettre à l'eau. (Terme de pêche.)


Pêche à la sardine. Jean Pierre Marie Jazet (1788.1871)


1 fonction
(Dictionnaire de l’Académie Française 1932

3 ) Celui, celle qui, dans un atelier de peinture, d’architecture, etc., a la charge de gérer les fonds communs.


:bisou:

Michelle.N37
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 juin 2010 15:20



Inscrit le: 21/05/2007
Messages: 3 629
Bonne journée à tous sous un soleil généreux!
Hiding Bénédicte merci.
La liste commence à être impressionnante!Cool


http://gw4.geneanet.org/index.php3?b=michellelabarre&lang=fr
83-Brun,Bruna,Brunet,Filliol,Issaurat
02-Sellier,Demonceaux
04-Camatte,Collomp,Fouque,Guichard
06-Diaque, Diaque
22-Le Bideau,Nicolas.
29-Guezelou,Postic.
60-Douchement,Genvy,Guerbe,Magnier ou Mangnier
80:-Crepy,Fortin,Jourdain,LeJeune,Meigneux,Pegard,Tourneur.







Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 juin 2010 19:41



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217
Bonjour amies et amis…



Je vous ai présenté il y a peu de jours, un pont en charpente de bois, assez audacieux, probablement détenteur du titre envié de plus haut pont du monde dans sa catégorie.

Attentif à vous communiquer des images exceptionnelles digne du reporter exceptionnel que j’aurais pu être, je n’ai pas hésité un seul instant à me rendre sur ce site, pédestrement car les trains ne s’y arrêtent pas, pas plus que les voitures puisqu’il n’y a pas de routes, inhospitalier car infesté de serpents à sonnette, de coyotes et de lions des montagnes, infernal car le soleil y tape dur… Etc…

Et j’ai réussi ce magnifique cliché d’un train de marchandise se dirigeant péniblement vers le Mexique ! Ne me remerciez pas, je n’ai fait que mon Devoir !

Fermez le ban !

Bon, c’était mon petit quart d’heure de déraison. Je galéjai en trichant : il s’agit d’une immense maquette du Musée des Modèles Ferroviaires de San Diego, dans Balboa Park. Ma voiture est garée à proximité, en mars 2008 je me propulsais encore sans canne et l’air à l’intérieur du Musée est parfaitement conditionné. Ah ! J’oubliais : les fauves existent mais dans le parc zoologique.

Vaut le détour. Y compris les pépés qui s’amusent à faire rouler leurs trains devant la marmaille qui en bave de jalousie.

Est-ce un métier du passé que de faire rouler des modèles de trains du passé ?

Je ne le pense pas mais s’amuser de petits riens c’est agréable.

Amitié.
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 juin 2010 20:35



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963

Bonsoir Serge



Histoire du train miniature :

http://zonio.free.fr/jouets-virtuels/Trains_miniatures.php

:bisou:



christ.L12
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 juin 2010 21:53



Inscrit le: 19/09/2005
Messages: 10 301
bonne nuit

patronymes sur 57 Rall,Neufint/Tänny/Boltz/Bossert/Theobald/Scheuer/
Kiehl/Geisler/Dumolt/Walter/Stenger/Burgun/Schwoerer/Lehmann
patronymes sur 67 Rall/Woelffel/Muller/Simon/Wattron/Zehner/Fritsch/Lux/Martin/Dumolt/Hilt
patronymes sur le luxembourg Boltz/Kiehl/Bernard/Sosson/Jung/Wagner/Medernach/Hansen
Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: vendredi 4 juin 2010 22:03



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonsoir Serge, bonsoir Bénédicte, bonsoir Jean, bonsoir Christophe, bonsoir Michou, bonsoir Annick, bonsoir Khalida...:bisou:

Christophe, ce que j'aime chez toi, c'est ton sens de l'humour! super
Aujourd'hui, je suis allé voir mon orthopédiste qui m'a permis d'enlever mon écharppe (désolé, elle n'est pas tricorole...), je dois conserver mon collier cervical, jusqu'à la prochaine viste, à savoir le 14 juin => en arrêt jusqu'à cette date...Sad

Mesdammes et Messieurs, je vous demande toute votre attention. Nous allons procéder à une remise de médaille pour l'un d'entre nous.fou
Ouvrez le ban!
Serge, au nom du pouvoir qui m'est conféré, je vous remets la Médaille du Tourisme pour services rendus aux personnes fréquentant ce fil en qualité de Repporter!

Félicitation Serge.bravo bravo :bisou: Fermez le ban!
Mesdames et messieurs, je vous remercie, la cérémonie est finie!Mr. Green
Benedicte.V5
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 juin 2010 12:45



Inscrit le: 11/02/2006
Messages: 4 963










Bonjour à tous

La propreté chez la cuisinière..... il y a un proverbe, là où je suis, dont la traduction serait : " ce qui ne tue pas, fait grossir"....ça pourrait s'appliquer...Mr. Green

Et à propos de cuisinière, on n'arrête pas le progrès!:Le Caléfacteur Omnibus!


Philipon Charles.(1800-1862) Lithographie rehaussée à l’aquarelle.
Les Annonces, Petites affiches Parisiennes, Nº7
Edité à Paris chez Hautecoeur Martinet,Gihaut et Violet.Vers 1830.

Voilà la publicité:


Une pinte de charbon suffit pour faire cuire par ce nouveau procédé un dîner à cinq services. Le pot au feu en bouillant cuit un gigot, le gigot cuit un civet, le civet cuit un macaroni, etc, etc….

Le caléfacteur omnibus économise les gages d’une cuisinière, car il n’a pas même besoin d’être gouverné ; un instrument que met en jeu la surabondance de vapeur annonce la cuisson de chaque plat par un des airs les plus à la mode.


Selon le dictionnaire Littré, un caléfacteur est un appareil propre à la cuisson des aliments. Le mot caléfacteur a été forgé par le grammairien Lemare, qui inventa et vendit cette sorte de marmites.

Pierre-Alexandre Lemare (1766-1835) est un linguiste, un homme politique et un inventeur du XIXe siècle. Il a traversé toute une époque où se croisent à la fois la révolution politique de 1789 et la révolution technique du XIXe siècle
Le 9 avril 1820 il dépose un brevet "Marmite autoclave" qui sera améliorée par Nicolas Appert (ce dernier fera confectionner un autoclave de 300 litres-le premier d'aussi grande dimension- en 1820 par l'ouvrier de Lemare.)

Mais l’invention qui a réellement supposé un gain de temps pour la cuisinière, c’est l’autocuiseur.



L'autocuiseur est un ustensile de cuisine constitué d'un récipient hermétiquement clos qui ne permet pas aux gaz de s'échapper en dessous d'une pression déterminée.

Il est appelé parfois marmite à pression ou Cocotte Minute (marque déposée par la société SEB). Au Québec, il est souvent appelé un presto, qui est une marque déposée par la société National Presto Industries


L’ancêtre de l’auto cuiseur est le digesteur de Denis Papin.

En 1679, Papin construit son Digesteur. C'est un cylindre de fonte très fort, sur lequel un couvercle est maintenu en pression grâce à des vis, et dans lequel on met un peu d'eau, avant de le placer sur le feu. L'eau se change en vapeur, puis la pression et la température montent, jusqu'à atteindre la valeur de la pression fixée par la soupape de sûreté. Celle-ci, installée sur le couvercle, permet d'éviter une explosion. C'est donc un appareil qui possède les attributs principaux de la chaudière, dans le sens donné au mot « chaudière » aujourd'hui, car au XVIIème siècle, ce mot désigne seulement une sorte de marmite.



Cette double montée, en pression et en température, fait de l'appareil un « moyen de cuisson un peu brutal », selon le propre terme de Papin : les os et les morceaux de la vache la plus vieille et la plus dure, se transforment en gelée. Cette machine, aujourd'hui nommée autoclave, ou autocuiseur, suivant l'application qu'on lui donne, permet à Papin de mener des expériences totalement inédites et spectaculaires pour l'époque. Toutes sortes d'aliments et de matières sont testées dans le Digesteur, et Papin note minutieusement les transformations qu'il observe, selon la méthode de Descartes. Il se sert aussi de la gelée pour isoler de l'air diverses denrées, et observe par exemple, que moins exposés à l'air, les pommes ou les groseilles se dégradent nettement moins vite.
Il fait aussi d'autres observations. En laissant tomber une goutte d'eau sur un Digesteur très chaud, si on la frappe en même temps avec un marteau, on observe une sorte d'explosion. Une autre observation contribue à une autre invention, encore plus considérable : après refroidissement, le digesteur lui même, ou les pots mis à l'intérieur sont difficiles à ouvrir, comme si on y avait fait le vide...
Le savant a construit des Digesteurs, de différentes tailles. Il semble avoir expérimenté des pressions élevées, puisqu'il relate avoir observé la fonte d'un petit plat en étain. Or ce métal fond à la température de 220 degrés, on peut donc estimer que Papin a mené ses expériences jusqu' à environ 25 bars de pression.
Mais Papin, peu porté sur le commerce, échoue à tirer un revenu significatif du Digesteur.


D’après le musée des Années 30 de Boulogne-Billancourt, qui en expose un modèle, la première cocotte-minute ou "auto-thermos" a été conçue dans les ateliers de Boulogne dans les années 1920.



Ce premier modèle, symbole de modernité, a été présenté en super star au Salon des Arts Ménagers, à Paris, en 1926.



Aux Etats-Unis, la National Pressure Cooker Compagny a lancé le poêlon à vapeur à la Foire de New York de 1939. Dès lors, cette innovation a équipé des millions de ménagères américaines.




En France, en 1953, la cocotte-minute a été adaptée aux ménages et commercialisée, par les frères Lescure de l'entreprise SEB. Il s'agissait d'un autocuiseur en ferblanterie inventé sur la base du principe de Denis Papin.

Bon appétit.



:bisou:


Jean-Marc.L30
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 juin 2010 16:29



Inscrit le: 14/09/2005
Messages: 937
Bonjour Bénédicte, bonjour Jean, bonjour Serge, bonjour Christophe...:bisou:

Un petit passage trés bref.Wink
Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 juin 2010 17:13



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217
Bonjour.

Ah ! Que je suis heureux ! L’émotion m’étreint, contraignant opportunément mes sanglots de joie à demeurer au fond de moi-même. Seule ma modestie innée, mais que je cultive comme un art non pas premier mais raffiné, s’oppose à de longs commentaires de ma part sur ce que je considère comme une juste sanction, quoiqu’un peu tardive, d’une vie consacrée à l’information objective de mes concitoyens afin de développer leur sens de l’observation et leur permettre, entre autres possibilités d’être capables, dans les traquenards de l’existence, de distinguer un modèle réduit d’une vraie locomotive.

Néanmoins, j’eus préféré cette médaille en chocolat.

Et j’espère que les successeurs modernes d’un métier ancien mais ayant notoirement évolué sauront annoncer aux foules ébahies la distinction qui honore le reporter qui sut sortir de la vie professionnelle comme un vieillard en sort.

Vive donc les journalistes.

Pas facile ce matin de redevenir sérieux pour introduire la suite…





Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 juin 2010 17:21



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


Le siège d’un journal "Printing Office" de San Diego, à l’aube du nouvel état.


Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 juin 2010 17:23



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


Historique sommaire.



Serge.S273
Métiers d'autrefois - Liste des métiers étudiés en page 15
Envoyé le: samedi 5 juin 2010 17:24



Inscrit le: 10/05/2007
Messages: 3 217


Un coin de l’atelier de rédaction, composition, correction, impression, etc.



Et bonne soirée ; ici la journée commence.
Répondre |  | 

Aller au forum