Forums

 
Chants et photos de nos régions - Filae.com
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 15 décembre 2019 22:48



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Oh, que j'aime le Jura (chanson franc-comtoise)

1

C’est une terre frémissante
De forêts aux mille sapins.
Ce sont des vallons où serpentent
Des torrents aux flots argentins.
Ce sont des crêts où des vaches carillonnantes
Font retentir l’air pur et piquant du matin.

Oh ! Que j’aime… Oh ! Que j’aime,
Oh ! Que j’aime le Jura !...

2

C’est un pays aux roches claires
Se reflétant dans les lacs verts.
Où dans la masse du calcaire
Des grottes vont jusqu’aux enfers !
Là-haut le promeneur trouve des belvédères
D’où il voit à ses pieds s’étaler l’univers.

3

Quand l’automne à l’hiver fait place
Et que le givre a refleuri,
Les chutes d’eau deviennent glace
Le tain des lacs s’est obscurci.
Sur la montagne blanche entre croisant leurs traces,
Nos garçons font fumer la neige sous leurs skis.

4

Sur une crête dénudée
Ou dans le creux d’un frais vallon,
on voit mainte ferme bardée
De tôle ou bien de tavaillons.
À l’abri de son toit les gemmes sont taillées,
Sur la meule d’airain qui chante sa chanson.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: samedi 21 décembre 2019 22:08



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Félix GRAY

Dieu Me Pardonne
1
Il y a des nuits qui passent
ET qui se ressemblent
Et bien trop d'espace
on dort plus ensemble
C'est ma dernière heure qui sonne
Que dieu me pardonne
2
Il n'y a que ton visage
Partout dans les glaces
C'est comme un message
De l'amour qui passe
Et tous mes démons me sonnent
Que dieu me pardonne
3
Je savais que c'était elle
Mais pas que c'était pas nous
Si l'amour est trop cruel, je m'en fous
Je m'en fous
4
Je croyais que c'était beau
Quand je faisais le jaloux
Si ça vaut plus rien ma peau
Je m'en fous
5
Il y a des gens qui passent
Quand je regarde en bas
J'vais laisser la place
A d'autre que moi
Ne plus t'avoir au téléphone
Que dieu me pardonne
6
Si quelqu'un me regrette
Et qu'il pensait à moi
Qu'il se dise peut-être
C'était mieux comme ca
Qu'il sache que la vie se donne
Et qu'il me pardonne
7
Je savais que c'était elle
Mais pas que c'était pas nous
Si l'amour est trop cruel, je m'en fous
Je m'en fous
8
Je croyais que c'était beau
Quand je faisais le jaloux
Si ça vaut plus rien ma peau
Je m'en fous
9
Je croyais que c'était elle
Mais pas que c'était pas nous
Si l'amour est trop cruel, je m'en fous
Je m'en fous


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: samedi 21 décembre 2019 22:46



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Charles TRENET

LA JOLIE SARDANE

1

Qu'elle est jolie la Sardane
Que l'on danse main dans la main
Au pays de verts platanes
Du pays des tramontanes.
Jeunes filles jeunes gens l'aiment bien
Et même les vieux de leur canne
La martèlent sur les pierres du chemin
Ce soir combien d'amourettes
Vont éclore dans les cœurs de vingt ans
Ils la connaissent la Sardane
Ils l'ont dansée quand ils étaient gamins
Combien vont perdre la tête
Pour toi Sardane du pays catalan.

2

Amis, c'est la fête à Collioure.
on a pavoisé le vieux port
Et devant la mer qui l'entoure
Voici l'éternel clocher d'or
Sur les galets, vertes et roses
Les barques aux tendres couleurs
Commencent la métamorphose
De leurs voiles changées en fleurs
Et sous la lune vagabonde
La Sardane forme sa ronde.

3

Qu'elle est jolie la Sardane
Que l'on danse main dans la main
Du pays des tramontanes
Elle vole jusqu'aux pays voisins
Ce soir combien d'amourettes
Vont éclore dans les cœurs de vingt ans
Combien vont perdre la tête
Pour toi, Sardane du pays catalan
Pour toi, Sardane du pays catalan.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 26 décembre 2019 21:17



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
fou Chanson traditionnelle de l'Anjou (Brissac).

1.
Quand j'allais voir ma mie Françoise,
Ma mère et moi, ma mère et moi,
Ell' me mettait derrièr' la porte,
Comme un balai,
Saperdi la la la !
Ell' me mettait derrièr' la porte,
Comme un balai, comme un balai.

2.
J'avais un beau chapeau de paille
À *** pointu
Qui me coûtait cinquant' neuf sous,
Moins d'un écu.

3.
J'avais une belle perruque,
En poil de porc,
Que je peignais fête et dimanches
À un rateau.

4.
J'avais une bell' veste noire,
Cousue d'fil blanc ;
Je ressemblais de par derrière
Au président.

5.
J'avais une belle culotte
De fin droguet
Qui me prenait dessus les fesses
Comme un soufflet.

6.
J'avais une belle chemise
Percée au fond,
Que j'avais prise à la potence,
À un pendu.

7.
J'avais une belle cravate
De fin can'vas,
Que je me nouais sous la gorge
À un cad'nas.

8.
J'avais ach'té, pour les dimanches,
Des sabots neufs,
Avec quoi je gardais nos vaches,
Aussi nos boeufs.

9.
Je m'en fus dans c'bel équipage,
Faire l'amour ;
J'entretenais bien ma maîtresse
D'un beau discours.

10.
Je lui parlais de nos poulettes
Et de nos boeufs,
Et aussi de not' gross' poul' noire
Qui pond des oeufs.



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mardi 31 décembre 2019 18:03



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chansons de Touraine

Dans le jardin d’mon père

1
Dans le jardin d'mon père,
Les lauriers sont fleuris.
Tous les oiseaux du ciel,
Y viennent faire leur nid.

Auprès de ma blonde, qu'il fait bon, fait bon, fait bon,
Auprès de ma blonde, qu'il fait bon dormir.

2.
Tous les oiseaux du ciel,
Y viennent faire leur nid.
La caille, la tourterelle
Et aussi la perdrix.

3.
La caille, la tourterelle
Et aussi la perdrix.
Et la jolie colombe
Qui chante jour et nuit.

4.
Et la jolie colombe
Qui chante jour et nuit.
Elle chante pour les filles
Qui n'ont pas de mari.

5.
Elle chante pour les filles
Qui n'ont pas de mari.
Elle chante pas pour moi,
Car j'en ai un joli !

6.
Elle chante pas pour moi,
Car j'en ai un joli !
Il est dans la Hollande,
Les hollandais l'ont pris

7.
Il est dans la Hollande,
Les hollandais l'ont pris
Que donneriez-vous, belle
Pour revoir votre ami ?

8.
Que donneriez-vous, belle
Pour revoir votre ami ?
Je donnerais Versailles,
Paris et Saint Denis !

9.
Je donnerais Versailles,
Paris et Saint Denis !
Les tours de Notre-Dame,
L'clocher de mon pays !


10.
Les tours de Notre-Dame,
L'clocher de mon pays !
Et la jolie colombe
Pour chanter avec lui.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mardi 31 décembre 2019 19:06



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chanson du Nord et des Flandres

Dors mon p'tit quinquin

Dors mon p'tit Quiquin,
Mon p'tit poussin, mon gros raisin
Tu m'feras du chagrin,
Si tu n'dors point j'squ'à demain

1.
Ainsi l'autre jour une pauvre dentelière,
En berçant son petit garçon,
Qui depuis trois quarts d'heures ne faisait que pleurer,
Tâchait de l'endormir avec une chanson,
Elle lui disait "min narcisse,
Demain tu auras du pain d'épice,
Des bonbons à gogo, si tu es sage et si tu fais dodo."

2.
Et si te m' laich' faire eun' bonn' semaine,
J'irai dégager tin biau sarrau,
Tin patalon d' drap, tin giliet d' laine
Comme un p'tit milord te s'ras farau !
J' t'acat'rai, l' jour de l' ducasse,
Un porichinell' cocasse,
Un turlututu,
Pour juer l'air du Capiau-pointu.

3.
Nous irons dins l' cour Jeannette-à-Vaques,
Vir les marionnett's. Comme te riras,
Quand t'intindras dire : "Un doup' pou' Jacques !
Pa' l' porichinell' qui parl' magas !
Te li mettras dins s' menotte,
Au lieu d' doupe, un rond d' carotte !
I t' dira : Merci !
Pins' comm' nous arons du plaisi !

4.
Et si par hasard sin maîte s' fâche,
Ch'est alors Narciss' que nous rirons !
Sans n'n avoir invi', j' prindrai m'n air mache,
J' li dirai sin nom et ses sournoms,
J' li dirai des fariboles,
I m'in répondra des drôles,
Infin, un chacun
Verra deux pestac' au lieu d'un

5.
Allons serr' tes yeux, dors min bonhomme,
J' vas dire eun' prière à P'tit-Jésus,
Pour qu'i' vienne ichi pindant tin somme,
T' fair' rêver qu' j'ai les mains plein's d'écus,
Pour qu'i' t'apporte eun' coquille,
Avec du chirop qui guile
Tout l' long d' tin minton
Te t' pourléqu'ras tros heur's de long !

6.
L' mos qui vient, d' Saint-Nicolas ch'est l' fiête,
Pour sûr, au soir, i' viendra t' trouver.
I' t' f'ra un sermon, et t' laich'ra mette,
In d'zous du balot, un grand painnier.
I' l' rimplira, si tes sache,
D' séquois qui t' rindront bénache,
Sans cha, sin baudet
T'invoira un grand martinet.

7.
Ni les marionnettes, ni l' pain n'épice
N'ont produit d'effet. Mais l' martinet
A vit' rapajé l' petit Narcisse,
Qui craingnot d' vir arriver l' baudet.
Il a dit s' canchon-dormoire
S' mèr' l'a mis dins s'n ocheinnoire :
A r'pris sin coussin,
Et répété vingt fos che r'frain :


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 5 janvier 2020 13:38



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Bourvil

La Tendresse

on peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y'en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
on ne le pourrait pas
Non, non, non, non
on ne le pourrait pas


on peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question


Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment



Le travail est nécessaire
Mais s'il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien... on s'y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous paraît long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long



Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L'amour ne serait rien
Non, non, non, non
L'amour ne serait rien



Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
on n'est plus qu'un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D'un cœur qui nous soutient
Non, non, non, non
on n'irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
on a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos coeurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour
Jusqu'à la fin des jours



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 9 janvier 2020 21:54



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chantal GOYA

Pandi Panda

Tu es arrivé de Chine un matin
A Paris Pandi-Panda tu te souviens
Avec deux taches autour des yeux
Tu fis battre mon coeur
Ton regard fut si merveilleux
Que j'en pleurais de bonheur

2

Tous mes amis mes parents t'ont aimé
Tout de suite ils ont voulu t'adopter
Avec ton petit museau charmant
Ton costume noir et blanc
Tu as fait rire toute la maison
En dansant en faisant des bonds

Refrain

Pandi-Panda, petit ourson de Chine
Pandi-Panda, né dans l'Himalaya
Pandi-Panda, tu n'seras pas une victime
Pandi-Panda, on te protégera

3

{Parlé:}
Viens mon Pandi-Panda
Je t'ai préparé une bonne soupe de bambou
Et tu bois du lait, comme les enfants !

4

Loin de ta maman, loin de ta foráªt
Tu pleures parfois mais Pandi tu sais
Que des chasseurs voulaient ta peau
Pour en faire un manteau
Mais aujourd'hui tu es sauvé
Ensemble on veut te garder
{au Refrain, 2x}

5

Pandi-Panda, petit ourson de Chine
Pandi-Panda, né dans l'Himalaya
Pandi-Panda, tu n'seras pas une victime
Jamais Panda, on ne se quittera !

PANDI-PANDA


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 9 janvier 2020 22:11



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Florent PAGNY

Savoir Aimer

1

Savoir sourire,
À une inconnue qui passe,
N'en garder aucune trace,
Sinon celle du plaisir
Savoir aimer
Sans rien attendre en retour,
Ni égard, ni grand amour,
Pas même l'espoir d'être aimé,
2
Mais savoir donner,
Donner sans reprendre,
Ne rien faire qu'apprendre
Apprendre à aimer,
Aimer sans attendre,
Aimer à tout prendre,
Apprendre à sourire,
Rien que pour le geste,
Sans vouloir le reste
Et apprendre à Vivre
Et s'en aller.
3
Savoir attendre,
Goûter à ce plein bonheur
Qu'on vous donne comme par erreur,
Tant on ne l'attendait plus.
Se voir y croire
pour tromper la peur du vide
Ancrée comme autant de rides
Qui ternissent les miroirs
4
Mais savoir donner,
Donner sans reprendre,
Ne rien faire qu'apprendre
Apprendre à aimer,
Aimer sans attendre,
Aimer à tout prendre,
Apprendre à sourire,
Rien que pour le geste,
Sans vouloir le reste
Et apprendre à Vivre
Et s'en aller.
5
Savoir souffrir
En silence, sans murmure,
Ni défense ni armure
Souffrir à vouloir mourir
Et se relever
Comme on renaît de ses cendres,
Avec tant d'amour à revendre
Qu'on tire un trait sur le passé



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 12 janvier 2020 15:47



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Région Champagne

Chant du vigneron

1.
Vain dieu qué métier galère
D'être vaigneron.
Toujours à galer la terre
En tout's les chajons
Jaurions d'argent comm' dos noubles
Ou comm' dos barons
on dirôt jamas c'ost un nouble
Cost un vaigneron
C'ost un vaigneron. cheil..

2.
El matin, j'prenons nos houtiles
Et peu nos outios'
Nos assios et nos emboutlles
Peu nos gros sabiots.
Peu j'nous en vons boire un' goutte,
Chacun pou six liards.
Ca nous fait cassé un' croute
Ca chasse les brouillards. (bis)

3.
A midi chacun appoutlle
Eun braché d'pachiots.
J'fons du feu entre deux moultes
Et peu j'on bein chaud.
J'entamons la poulitique,
J'on point d'avocat,
Ni d'notaire qui nous esplique
Mieux, les lois de l'Etat. (bis)

4.
El soir en rentrant des vaignes,
Enco pas trop tard,
J'apercevons su la plaine
Un épais brouillard
C'ost la fumée d'nos cambujes
Où alles sont enflammées,
C'ost la fumée nos cambujières quès s'amusent
A faire not' soupeil. (bis)

5.
Ah qué repas délectable,
J'nous lichions nos doigts,
Dos pomm' de terre su la table,
D'la bonne soupe en pois,
Du pichton plein une grande cruche
Tout bein préparé,
Des pâchiots en guise de bûches
Pou nous réchauffer
Peu j'vons nous coucheil.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 12 janvier 2020 16:06



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Michel BERGER 1973

Attends-moi

Attends-moi
Laisse faire le temps, laisse lui le choix
Et si tu m'oublies
C'est que le grand amour
C'est pour une autre fois

Attends-moi
Plonge toute entière dans ta solitude
Et si l'habitude
Vient s'y installer
Il faut se quitter
Demain ce sera peut-être l'amour à Bali comme on en rêvait
Demain on dansera peut-être le Flamenco fou
Dont tu me parlais
Dont tu me parlais

Attends-moi
Laisse le silence pénétrer en toi
Et quelle importance
Le temps qui s'écoule
Si tu comprend mieux
Demain ce sera peut-être l'amour à Bali comme on en rêvait
Demain on dansera peut-être le Flamenco fou
Dont tu me parlais
Dont tu me parlais

Attends-moi
Je saurais bientôt la vie comme elle veut
Et tout finira
Ou par un baiser
Ou par un adieu


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 12 janvier 2020 18:55



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Paroles et musique: HUMEL & VANDAIR
(chanté par Yves Montand)

Dans les plaines du Far West

Dans les plaines du Far West quand vient la nuit
Les cow-boys près du bivouac sont réunis
Ils fredonnent au son d’un harmonica
Une vieille chanson de leur beau Texas
Et leur chant est répété par l’écho
Syncopé par le rythme d’un banjo

Dans les Plaines du Far West quand vient la nuit
Les cow-boys près du bivouac sont réunis
Sur leurs grands chevaux ils jouent du lasso Ya Ho !
Bing boung bing, rien n’est pour eux plus beau

Sous le soleil qui leur brûle la peau Ya ho !
Tranquillement ils vont sans prévenir un mot
Et qu’ils soient de New York ou Chicago
Ce sont tous des as du rodéo

Dans les Plaines du Far West quand vient la nuit
Eh boung eh boung !
Les cow-boys près du bivouac sont réunis.Hé Ho !
Ils fredonnent au son d’un harmonica
Eh bing Eh boung !
Une vielle chanson de leur beau Texas
Oh Li Ho ! Wouay eh bing, et boung, voua !
Wouay eh bing, et boung, woua !
Wouay eh bing, et boung, voua !
Wouay eh boung, et boung, woua !

Dans les Plaines du Far West quand vient la nuit
Eh Ho Eh Ho !
Les cow-boys près du bivouac sont endormis.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 12 janvier 2020 19:35



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
La fête du printemps

Viens avec moi pour fêter le printemps
Nous cueillerons des lilas et des roses
Ne vois-tu pas que ces fleurs demi-closes
Veulent briller sur ton front de vingt ans

Refrain :
Ecoute ô ma belle
C'est l'oiseau fidèle
Qui chante pour nous le retour
Des beaux jours
Il dit que pour plaire
Il nous faut sur terre
Un coeur pour aimer
Et des fleurs pour parler
Variante:
on a sur la terre
Un coeur pour aimer
Et des yeux pour charmer

Viens on nous dit que la rose fleurie
Brille un instant pour passer sans retour
Et puisqu'il faut qu'elle tombe flétrie
Que ce soit sur les lèvres de l'amour

Refrain

Viens l'air est pur, pas un bruit sur la rive
Pas un murmure dans les champs dans les terres
N'est-il pas doux lorsque la nuit arrive
De s'égarer dans les sentiers déserts.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 12 janvier 2020 19:56



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Ah ! que la France est belle


1.
J'habitais un coin de Midi,
Au joli temps de mon enfance,
Pour moi c'était le Paradis,
Mais j'ai fait le tour de la France.
Dans le train qui me transportait
Au milieu des dous paysages,
Je penchais mon jeune visage,
Et le coeur joyeusement, je chantais :

Ah ! que la France est belle
Avec ses champs, ses bois, ses vallons, ses clochers !
Chaque région nouvelle, nous fait,
Soudain découvrir des trésors cachés !
Du Rhône à la Rochelle,
De la Garonne au souriant pays normand,
Ah ! que la France est belle,
Et comme on est heureux d'être un de ses enfants.

2.
Quand, plus tard, mon cœur a parlé,
Au joli temps des amourettes,
Que de fois il s’est emballé
Grisé par de folles conquêtes …
Dans tous les coins de mon pays,
J’ai refait de nombreux voyages,
J’ai vu d’adorables visages,
Et j’ai fredonné tout ravi :

Ah ! Que la France est belle,
Et quels minois charmants on peut y dénicher !
Chaque femme nouvelle,
Nous fait, soudain, découvrir des trésors cachés !
Quand on passe auprès d’elle,
Comment ne pas chanter encor, l’air triomphant :
Ah ! Que la France est belle,
Et comme on est heureux d’être un de ses enfants !

3.
Aujourd’hui, c’est le cœur battant
Que l’on parle de la patrie …
Mais après la pluie, le beau temps
Guérira ses ailes meurtries …
Et bientôt, quand nous parcourrons
Les contrées qui, déjà renaissent
Aux mains d’une ardente jeunesse,
Avec amour nous chanterons :

Ah ! que la France est belle
Avec ses champs, ses bois, ses vallons, ses clochers !
Chaque région nouvelle, nous fait,
Soudain découvrir des trésors cachés !
Du Rhône à la Rochelle,
De la Garonne au souriant pays normand,
Ah ! que la France est belle,
Et comme on est heureux d'être un de ses enfants.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 12 janvier 2020 20:31



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chanson (paroles et musique) de Roland Lebrun (dit le Soldat Lebrun)

L'adieu du soldat

1
Viens t'asseoir près de moi petite amie
Dis-moi sincèrement que tu m'aimes
Et promets-moi que tu ne seras
L'amie de personne que moi
2
Aujourd'hui parents et amis
Je viens faire un dernier adieu
Je dois quitter mon beau pays
Pour traverser les grands flots bleus
3
Là les canons allemands grondent
Et leurs fusils sèment la mort
Mais pour protéger notre monde
Il faut aller risquer la mort
4
Vous ô ma mère chérie
Pardonnez-moi tout ce que j'ai fait
Mon père mes frères sœurs et amis
Gardez un souvenir de moi
5
J'ai vécu parmi vous ici
Le plus beau séjour mes amis
Et si Dieu me garde la vie
Je reverrai mon beau pays
6
Adieu ô ma mère chérie
Je pars pour un lointain séjour
Adieu je ne reviendrai plus
Au pays où j'ai connu l'amour.



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: lundi 13 janvier 2020 18:30



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Patrick SEBASTIEN

Comment ça Va

Comment ça va
Comme ci comme ci comme ci comme ça
Avec un p'tit peu plus d'amour
ça ira mieux ça va toujours
Comment ça va
Comme ci comme ci comme ci comme ça
Avec un p'tit peu plus d'amour
ça ira mieux ça va toujours

Sort par la fenetre
Va danser le soir
Mets ton coeur en fete
Commence une histoire
Si tu as besoin de tendresse
Y'a toujours quelqu'un quelque part
Qui va te rendre tes caresses
Mais faut donner pour l'savoir

(Refrain)

Et ne t'épuise pas
A chercher trop loin
Le bonheur est la
A portée de main
Regarde mieux autour de toi
Y'a pleins de gens qui te ressemblent
Un plus un plus un ça fait toi
on va y arriver ensemble

Je suis docteur en bonne humeur
Ube chanson ça sert a ça
Je vais te réparer le coeur
Si tu viens chanter avec moi

Woh oh oh oh
Yeah hé hé hé hé
La la la la la
La la la la la
Je vais bien
Tout va bien
Je suis amoureux

Comment ça va
Comme ci comme ci comme ci comme ça
Avec un p'tit peu plus d'amour
ça ira mieux ça va toujours
Comment ça va
Comme ci comme ci comme ci comme ça
Avec un p'tit peu plus d'amour
ça ira mieux ça va toujours

Comment ça va
Comme ci comme ci comme ci comme ça
Avec un p'tit peu plus d'amour
ça ira mieux ça va toujours
Comment ça va
Comme ci comme ci comme ci comme ça
Avec un p'tit peu plus d'amour
ça ira mieux ça va toujours


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: lundi 13 janvier 2020 18:42



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Zizi Jeanmaire

La Croqueuse De Diamants

J'suis un' croqueus' de diamants
Oui l'diamant c'est ma nourritur'
Il convient à ma nature
J'aim' quand ça m'criss' sous la dent
Dès qu'ça brill' j'suis hors de moi
J'hésit' pas un seul instant
Et je bondis sur ma proie
Je suis un' croqueus' de diamants

Cette élégante duchesse
Connue Faubourg Saint Germain
Cousine d'une Princesse
Et qu'à des Rois comm' cousins
A reçu d'un Princ' d'Annam
Les plus beaux, les plus gros diam's
Ell' les a sur les mains
Sur les doigts
Et les laiss' pourrir là

Eh ! bien moi
J'suis un' croqueus' de diamants
I' m'faut d'ces trucs-là a la pelle
J'les dégust' sans poivr' ni sel
J'aim' quand ça m'criss' sous la dent
Du plus loin qu'j'en aperçois
J'hésit' pas un seul instant
Et je bondis sur ma proie
Je suis un' croqueus' de diamants.

La plus costaud' des athlètes
Qu'à gagné tous les concours
La championn' de bicyclette
Qu'est la vainqueus' des Six Jours
Si ell's voulaient m'fair' confiance
Tripleraient leurs performances
Supprimer l'chocolat
Le matin avaler trois carats
Bien à jeun
J'suis un' croqueus' de diamants

J'peux pas m'passer d'cett' vitamine
Sans les diam's ma santé s'min'
J'aim' quand ça m'criss' sous la dent
Pour avoir ma santé d'fer
J'hésit' pas un seul instant
Aux carats j'fais leur affaire
Je suis un' croqueus' de diamants.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 16 janvier 2020 22:02



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Joseph FOLLIET

Hymne à la joie
1.
Joie discrète, humble et fidèle
Qui murmure dans les eaux
Dans le froissement des ailes
Et les hymnes des oiseaux.
Joie qui vibre dans les feuilles
Dans les prés et les moissons
Nos âmes blanches t'accueillent
Par de naïves chansons.

2.
Tous les hommes de la terre
Veulent se donner la main
Vivre et s'entraider en frères
Pour un plus beau lendemain,
Plus de haine, plus de frontière,
Plus de charniers sur nos chemins
Nous voulons d'une âme fière
Nous forger un grand destin.

3.
Que les peuples se rassemblent
Dans une éternelle foi
Que les hommes se rassemblent
Dans l'égalité des droits.
Nous pourrons tous vivre ensemble
La charité nous unira
Que pas un de nous ne tremble
La fraternité viendra.

4.
Joie immense, joie profonde,
Ombre vivante de Dieu
Abats-toi sur notre monde
Comme un aigle vient des cieux.
Enserre dans ton étreinte
La tremblante humanité
Que s'évapore la crainte
Que naisse la liberté.

5.
Joie énorme, joie terrible,
Du sacrifice total
Toi qui domptes l'impossible,
Et maîtrises le fatal.
Joie sauvage, âpre et farouche,
Cavalière de la mort
Nous soufflons à pleine bouche
Dans l'ivoire de ton cor.



6.
Joie qui monte et déborde,
Tu veux nos cœurs, les voilà.
Et nos âmes sont les cordes
Où ton archet passera.
Que ton rythme nous emporte
Aux splendeurs de l'Eternel
Comme un vol de feuilles mortes,
Que l'orage entraîne au ciel.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 16 janvier 2020 22:21



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Boire un petit coup

1. Boire un petit coup c'est agréable,
Boire un petit coup c'est doux
Mais il ne faut pas rouler dessous la table,
Boire un petit coup c'est agréable,
Boire un petit coup c'est doux.

2. Allons dans les bois ma mignonnette
Allons dans les bois du Roi
Nous y cueillerons la fraîche violette
Allons dans les bois ma mignonnette
Allons dans les bois du Roi.

3. J'aime le jambon et la saucisse
Et le bon vin de chez nous
Mais j'aime encore mieux le lait de ma nourrice
J'aime le jambon et la saucisse
Et le bon vin de chez nous.

4. Non Lucien tu n'auras pas ma rose
Non Lucien tu n'auras rien
Monsieur le curé a défendu la chose
Non Lucien tu n'auras pas ma rose
Non Lucien tu n'auras rien.



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 23 janvier 2020 21:38



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Bourvil

Du Côté De L'alsace

1
J'ai eu vingt ans
Du côté de l'Alsace
Comme le temps passe
C'est ton tour aujourd'hui
2

Allons mon grand
Joyeux anniversaire
Embrasse ta mère
Et souffle tes bougies
3
Pardonne-moi
Si voyant cette fête
Je pense c'est bête
Aux souvenirs anciens

4

Les souvenirs
Qu'on s'est fait en Alsace
Parfois ça s'efface
Et parfois ça revient

5

Et ce soir ça revient

6

Toi tu es là
Tu regardes le monde
Le bonheur innonde
Le profond de tes yeux

7

Toi tu es là
Et tu ne comprends guère
Qu'on parle de guerre
Quand on est si heureux

8

Et je me tais
Et ta joie est si grande
Que la mienne est plus grande
Et bien plus grande encore

9

Et laisse donc
Ces deux larmes qui roulent
C'est le Rhin qui coule
Vers mon bel âge d'or

Vers mon bel âge d'or

10

Mon âge d'or
Sont les joies que je pleure
Sont les jours et les heures
Où fânait le printemps

11

J'ai eu vingt ans
Du côté de l'Alsace
Je suis de la classe
Qui n'eut jamais vingt ans

12

Qui n'eut jamais vingt ans

Qui n'eut jamais vingt ans

Qui n'eut jamais vingt ans

Qui n'eut jamais vingt ans



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: vendredi 24 janvier 2020 20:42



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Georges Moustaki

Le Métèque



Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents
Avec mes yeux tout délavés
Qui me donnent l'air de rêver
Moi qui ne rêve plus souvent
Avec mes mains de maraudeur
De musicien et de rôdeur
Qui ont pillé tant de jardins
Avec ma bouche qui a bu
Qui a embrassé et mordu
Sans jamais assouvir sa faim

2
Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
De voleur et de vagabond
Avec ma peau qui s'est frottée
Au soleil de tous les étés
Et tout ce qui portait jupon
Avec mon cœur qui a su faire
Souffrir autant qu'il a souffert
Sans pour cela faire d'histoires
Avec mon âme qui n'a plus
La moindre chance de salut
Pour éviter le purgatoire
3
Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents
Je viendrai, ma douce captive
Mon âme sœur, ma source vive
Je viendrai boire tes vingt ans
Et je serai prince de sang
Rêveur ou bien adolescent
Comme il te plaira de choisir
Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir

Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: vendredi 24 janvier 2020 20:47



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228

Une jolie fleur

Jamais sur terre il n’y eut d’amoureux
Plus aveugle que moi dans tous les âges
Mais faut dir’ qu’ je m’étais crevé les yeux
En regardant de trop près son corsage.

Refrain

Un’ jolie fleur dans une peau d’ vache
Un’ jolie vach’ déguisé en fleur
Qui fais la belle et qui vous attache
Plus, qui vous mèn’ par le bout du cœur.
2
Le ciel l’avait pourvue des mille appas
Qui vous font prendre feu dès qu’on y touche
L’en avait tant que je ne savais pas
Ne savais plus où donner de la bouche.
3
Ell’ n’avait pas de tête, ell’ n’avait pas
L’esprit beaucoup plus grand qu’un dé à coudre
Mais pour l’amour on ne demande pas
Aux filles d’avoir inventé la poudre.
4
Puis un jour elle a pris la clef des champs
En me laissant à l’âme un mal funeste
Et toutes les herbes de la Saint-Jean
N’ont pas pu me guérir de cette peste.
5
J’ lui en ai bien voulu mais à présent
J’ai plus d’ rancune et mon cœur lui, pardonne
D’avoir mis mon cœur à feu et sang
Pour qu’il ne puisse plus servir à personne.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: lundi 27 janvier 2020 22:12



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Edith Piaf

Le Bleu De Tes Yeux

Lorsque je lève les yeux,
Je rencontre le ciel
Et je me dis : "Mon Dieu,
Mais c'est sensationnel,
Tant de bleu."
Lorsque je lève les yeux,
Je rencontre tes yeux
Et je me dis : "Mon Dieu,
C'est vraiment merveilleux,
Tant de bleu."
1
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer,
Même le blond des blés.
Plus pur que ton souffle si doux,
Le vent, même au mois d'août,
Ne peut être plus doux.
Plus fort que mon amour pour toi,
La mer, même en furie,
Ne s'en approche pas.
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
2
Si un jour tu devais t'en aller
Et me quitter,
Mon destin changerait tout à-coup
Du tout au tout.
3
Plus gris que le gris de ma vie,
Rien ne serait plus gris,
Pas même un ciel de pluie.
Plus noir que le noir de mon cœur,
La terre en profondeur
N'aurait pas sa noirceur.
Plus vide que mes jours sans toi,
Aucun gouffre sans fond
Ne s'en approchera.
Plus long que mon chagrin d'amour,
Même l'éternité
Près de lui serait court.
Plus gris que le gris de ma vie,
Rien ne serait plus gris,
Pas même un ciel de pluie.
4
on a tort de penser, je sais bien,
Aux lendemains.
A quoi bon se compliquer la vie
Puisqu' aujourd'hui...
5
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer,
Même le blond des blés.
Plus pur que ton souffle si doux,
Le vent, même au mois d'août,
Ne peut être plus doux.
Plus fort que mon amour pour toi
La mer, même en furie,
Ne s'en approche pas.
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois que les rêves
Que m'apportent tes yeux...



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 2 février 2020 19:42



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chanson traditionnelle Française

Une fleur au chapeau

1.
Vous qui nous regardez passer
sous le soleil et sous l'orage,
peut-être que vous pensez
que nous avons bien du courage
pour ainsi nous harasser
à courir le long des routes.
Vous ne savez ce que c'est
et vous n'aurez jamais sans doute...

Une fleur au chapeau,
à la bouche une chanson,
un coeur joyeux et sincère,
et c'est tout ce qu'il faut
à nos filles et garçons
pour aller au bout de la terre.

2.
Ah ! Comme nous serions heureux
Si nous pouvions la vie entière
Courir par les chemins ombreux
Ou sur les routes familières.
Depuis les sommets neigeux
Jusqu'au bord des mers profondes.
À travers nos cris joyeux
Nous dirons au vaste monde...

3.
Hélas ! il n'en est pas ainsi
Et notre tache est plus aride
Mais il nous faut du coeur aussi,
Il faut aussi des bras solides.
Pour combattre sans merci
La laideur et la paresse.
À travers lutte et soucis
Il nous faut garder sans cesse...


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 2 février 2020 19:56



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Compositeurs : Paul Durand
Chanteurs : Georges Guétary
Auteurs : Syam, Max Francois
Éditeurs : Beuscher Arpege

PAPA MAMA SAMBA

1.
Quand il s'est approché
J'ai frissonné tout bas,
Je voulais refuser
Mais ne le pouvais pas.
Avec un sourire
Sans rien me dire
Pour me séduire
Il m'enlaça.

REFRAIN

Ça s'est fait comm' ça, ah !
Soudain contre lui j'ai perdu la tête.
Ça s'est fait comm'ça, ah !
Pendant qu'il me tenait entre ses bras !
Papa ! Mama !
J'ai fait mon premier faux pas,
Papa ! Mama !
En dansant la samba.
Les yeux fermés...
EH ! Dans un frisson...
on ! Il m'a donné...
EH ! Une leçon...
on ! Ça s'est fait comm' ça, ah !
J'ai rien que d'y penser le coeur en fête
Ça s'est fait comm' ça, ah !
Jamais je n'oublierai ce moment là
Papa ! Mama !
J'étais si bien dans ses bras
Papa ! Mama !
En dansant la samba.

2.
Je ne cherche à savoir
Ni comment ni pourquoi
Depuis ce fameux soir
J'ai tout donné de moi.
Mais dès que je danse
Tout recommence
Car je repense
A ce soir là !

(Au Refrain)


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 6 février 2020 21:50



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
DARIO MORENO (1958)

Si tu vas à Rio

Si tu vas à Rio
N'oublie pas de monter là-haut
Dans un petit village
Caché sous les fleurs sauvages
Sur le versant d'un côteau
C'est à Madureira
Tu verras les cariocas
Sortir des maisonnettes
Pour s'en aller à la fête
A la fête des sambas.
Et tu verras grimpant le long des collines
Des filles à la taille fine
Avancer à petits pas
Et les fanfares
Dans ce joyeux tintamarre
Emmener le flot bizarre
Des écoles de sambas.
Qui préparent le bal
Et s'en vont pour le Carnaval
Répéter la cadence
De la plus folles des danses
Celle de Madureira.

Si tu vas à Rio
N'oublie pas de monter là-haut
Dans un petit village
Caché sous les fleurs sauvages
Sur le versant d'un côteau
C'est à Madureira
Tu verras les cariocas
Sortir des maisonnettes
Pour s'en aller à la fête
A la fête des sambas.
Et tu verras grimpant le long des collines
Des filles à la taille fine
Avancer à petits pas
Et les fanfares
Dans ce joyeux tintamarre
Emmener le flot bizarre
Des écoles de sambas.
Si tu vas à Rio
N'oublie pas de monter là-haut
Dans un petit village
Caché sous les fleurs sauvages
Sur le versant d'un côteau.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: samedi 8 février 2020 19:43



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chant traditionnel Français

La chanson de Roland


1.
Le noble Charles, roi des Francs
Avait passé monts et torrents.
Restait l'arrière garde
Ayant pour chef Roland le preux.
Voilà qu'il se hasarde
Au fond d'un val bien ténébreux.

2.
Hélas! Le traître Ganelon
Avait gardé ce noir vallon
Car une armée immense
Soudain descend des pics voisins,
La lutte à mort commence
Aux cris stridents des Sarrasins.

3.
L'épée au poing, fier et sanglant,
Il crie aussi le bon Roland
Il court dans la bataille
Jonchant de morts le sombre val
Il frappe, il brise, il taille
Partout résonne Durandal.

4.
Blessé trois fois, sire Olivier
Dit à Roland, beau chevalier:
"Sonnez vers Charlemagne,
Sonnez vers lui, sonnez du cor,
Sonnez par la montagne."
Le bon Roland dit: "Pas encore"

5.
Enfin, percé de part en part
Roland sonna; c'était trop tard
Autour de lui, dans l'ombre
Râlaient les gens et les chevaux
Vaincu, mais par le nombre,
Roland mourut à Roncevaux.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 9 février 2020 20:17



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chanson traditionnel à boire

Ah! que nos pères étaient heureux

Ah! que nos pèr's étaient heureux
Quand ils étaient à table,
Le vin coulait à flot pour eux
Ça leur était fort agréable

1.
Et ils buvaient à plein tonneaux
Comme des trous
Comme des trous, morbleu!
Bien autrement que nous, morbleu!
Bien autrement que nous.

2.
Ils n'avaient ni riches buffets
Ni verres de Venise,
Mais ils avaient des gobelets
Aussi grands que leur barbe grise

3.
Ils ne savaient ni le latin
Ni la théologie,
Mais ils avaient le goût du vin
C'était là leur philosophie,

4.
Quand ils avaient quelque chagrin
Ou quelque maladie,
Ils plantaient là le médecin
L'apothicair', la pharmacie

5.
Et quand le petit dieu Amour
Leur envoyait quelque donzelle,
Sans peur, sans feinte et sans détour
Ils plantaient là la demoiselle

6.
Celui qui planta le Provins
Au beau pays de France,
Dans l'éclat du rubis divin
A fait jaillir notre espérance

Amis buvons à nos tonneaux
Comme des trous
Comme des trous, morbleu!
L'avenir est à nous, morbleu!
L'avenir est à nous


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mercredi 12 février 2020 17:25



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Christophe

Les Mots Bleus

Il est six heures au clocher de l'église
Dans le square les fleurs poétisent
Une fille va sortir de la mairie
Comme chaque soir je l'attends
Elle me sourit
Il faudrait que je lui parle à tout prix
2
Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Parler me semble ridicule
Je m'élance et puis je recule
Devant une phrase inutile
Qui briserait l'instant fragile
D'une rencontre
D'une rencontre
3
Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Je l'appellerai sans la nommer
Je suis peut-être démodé
Le vent d'hiver souffle en avril
J'aime le silence immobile
D'une rencontre
D'une rencontre
4
Il n'y a plus d'horloge, plus de clocher
Je lui dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
Toutes les excuses que l'on donne
Sont comme les baisers que l'on vole
Il reste une rancœur subtile
Qui gácherait l'instant fragile
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles
5
Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Une histoire d'amour sans paroles
N'a pas besoin du protocole
Et tous les longs discours futiles
Terniraient quelque peu le style
De nos retrouvailles
De nos retrouvailles
6
Je lui dirai les mots bleus
Ceux qui rendent les gens heureux
Je lui dirai tous les mots bleus
Tous ceux qui rendent les gens heureux
Tous les mots bleus



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mardi 18 février 2020 20:34



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Alain BARRIERE 1963

Elle était Si Jolie

1
Elle était si jolie
Que je n'osais l'aimer
Elle était si jolie
Je ne peux l'oublier
Elle était trop jolie
Quand le vent l'emmenait
Elle fuyait ravie
Et le vent me disait...

2

Elle est bien trop jolie
Et toi je te connais
L'aimer toute une vie
Tu ne pourras jamais
Oui mais elle est partie
C'est bête mais c'est vrai
Elle était si jolie
Je n'oublierai jamais

3

Aujourd'hui c'est l'automne
Et je pleure souvent
Aujourd'hui c'est l'automne
Qu'il est loin le printemps
Dans le parc où frissonnent
Les feuilles au vent mauvais
Sa robe tourbillonne
Puis elle disparaît... Je ne peux l'oublier
Elle était trop jolie
Quand le vent l'emmenait
Elle était si jolie
Je n'oublierai jamais


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mardi 18 février 2020 20:44



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Adamo

Une Larme Aux Nuages

1
Accroche une larme aux nuages
et laisse le vent l'emporter
bergère tu n'es pas très sage
et le vent me l'a raconté

2

accroche une larme aux nuages
je la cueillerai au réveil
je la ferai couler sur ton visage
et la pluie sera mon soleil
3

le vent n'ose plus me parler de toi
il ne connaît que des refrains sans joie
il s'est blotti dans le creux de ma main
pour se cacher en attendant demain

4

accroche une larme aux nuages
pour que le vent se mette à danser
je lui donnerai comme gage
de courir te couvrir de mes baisers

5

accroche une larme aux nuages
et au désert la rose fleurira
et même si ce n'est qu'un mirage
elle est si belle que j'y crois déjà



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mercredi 19 février 2020 17:04



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Paroles: Van Parys. Musique: J. Boyer 1936

C’est un mauvais garçon

Nous les paumés
Nous ne sommes pas aimés
Des grands bourgeois
Qui nagent dans la joie
Il faut avoir
Pour être à leur goût
Un grand faux col
Et un chapeau mou
Ça n'fait pas chic une casquette
Ça donne un genre malhonnête
Et c'est pourquoi
Quand un bourgeois nous voit
Il dit en nous montrant du doigt

{Refrain:}
C'est un mauvais garçon
Il a des façons
Pas très catholiques
on a peur de lui
Quand on le rencontre la nuit
C'est un méchant p'tit gars
Qui fait du dégas
Si tôt qu'y s'explique
Ça joue du poing
D'la tête et du chausson
Un mauvais garçon

Toutes les belles dames
Pleines de perles et de diam's
En nous croisant ont des airs méprisants
Oui mais demain
Peut-être ce soir
Dans nos musettes
Elles viendront nous voir
Elles guincheront comme des filles
En s'enroulant dans nos quilles
Et nous lirons dans leurs yeux chavirés
L'aveux qu'elles n'osent murmurer

{Refrain:}
C'est un mauvais garçon
Il a des façons
Pas très catholiques
on a peur de lui
Quand on le rencontre la nuit
C'est un méchant p'tit gars
Qui fait du dégas
Si tôt qu'y s'explique
Mais y a pas mieux
Pour t'donner l'grand frisson
Qu'un mauvais garçon

{Refrain:}
C'est un mauvais garçon
Il a des façons
Pas très catholiques
on a peur de lui
Quand on le rencontre la nuit
C'est un méchant p'tit gars
Qui fait du dégas
Si tôt qu'y s'explique
Mais y a pas mieux
Pour t'donner l'grand frisson
Qu'un mauvais garçon


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mercredi 19 février 2020 17:16



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Paroles: Léon Agel. Musique: Emile Carrara 1945

Mon amant de Saint-Jean

Je ne sais pourquoi j'allais danser
A Saint-Jean au musette,
Mais il m'a suffit d'un seul baiser,
Pour que mon coeur soit prisonnier
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean,
Je restais grisée
Sans volonté
Sous ses baisers.

1

Sans plus réfléchir, je lui donnais
Le meilleur de mon être
Beau parleur chaque fois qu'il mentait,
Je le savais, mais je l'aimais.
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean,
Je restais grisée
Sans volonté
Sous ses baisers.

2

Mais hélas, à Saint-Jean comme ailleurs
Un serment n'est qu'un leurre
J'étais folle de croire au bonheur,
Et de vouloir garder son cœur.
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Mon bel amour, mon amant de Saint-Jean,
Il ne m'aime plus
C'est du passé
N'en parlons plus.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: lundi 24 février 2020 21:57



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Eddy MITCHELL

La dernière séance

La lumière revient déjà
Et le film est terminé
Je réveille mon voisin
Il dort comme un nouveau-né
Je relève mon strapontin
J'ai une envie de bâiller
C'était la dernière séquence
C'était la dernière séance
Et le rideau sur l'écran est tombé

La photo sur le mot fin
Peut faire sourire ou pleurer
Mais je connais le destin
D'un cinéma de quartier
Il finira en garage
En building supermarché
Il n'a plus aucune chance
C'était la dernière séance
et le rideau sur l'écran est tombé

Bye-bye, les héros que j'aimais
l'entracte est terminé
Bye-bye, rendez-vous à jamais
Mes chocolats glacés, glacés.

J'allais rue des solitaires Qui défendait l'opprimé
C'était vraiment bien l'enfance
Mais c'est la dernière séquence
Et le rideau sur l'écran est tombé

La lumière s'éteint déjà
La salle est vide a pleurer
Mon voisin détend ses bras
Il s'en va boire un café
Un vieux pleure dans un coin
Son cinéma est fermé
C'était la dernière séquence
C'était la dernière séance
Et le rideau sur l'écran et tombé

Bye-bye, les filles qui tremblaient
Pour les jeunes premiers
Bye-bye, rendez vous à jamais
Mes chocolats glacés, glacés



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: lundi 24 février 2020 22:07



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
C. Jérome

Et Tu Danses Avec Lui

Tu n'as jamais dansé aussi bien que ce soir
Je regarde briller tes cheveux blonds dans le noir
Tu n'as jamais souri si tendrement je crois
Tu es la plus jolie tu ne me regardes pas

Et tu danses avec lui la tête sur son épaule
Tu fermes un peu les yeux c'est ton plus mauvais rôle
Et tu danses avec lui abandonnée heureuse
Tu as toute la nuit pour en être amoureuse

Je suis mal dans ma peau j'ai envie de partir
Il y a toujours un slow pour me voler ton sourire
Et tu flirtes avec lui moi tout seul dans mon coin
Je n'sais plus qui je suis je ne me souviens plus de rien

Et tu danses avec lui la tête sur son épaule
Tu fermes un peu les yeux c'est ton plus mauvais rôle

Et tu danses avec lui abandonnée heureuse
Tu as toute la nuit pour en être amoureuse
Et tu danses avec lui, et tu danses avec lui
Et tu danses avec lui, et tu danses avec lui
Avec lui !
Lui !



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
Annick.B705
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 27 février 2020 11:00


Inscrit le: 15/04/2009
Messages: 347
bonjour a tous
ma grand mère me chantait ses chansons
j'ai 74 ans et je me souviens de deux chants
Beau pinson fait mon bonheur c'est l'oiseau que je préfère...... ? je me rappelle plus,de qui est cette chanson,??????
IL Y avait aussi ( les gondoliers)
DORS MA BELLE vENISE SUR LES ONDES MA BRISE
TE BERCE MOLLEMENT
TOI MON HUMBLE GONDOLE SUR LES LAGUNES
VOLE VOLE VOLE légèrement ( et +++) qui est le compositeur peut être opérette

merci a vous tous si vous pouvez m'aider

AB .
toute
Annick.B705
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: vendredi 28 février 2020 16:17


Inscrit le: 15/04/2009
Messages: 347
BONJOUR A VOUS
MA GRAND MERE ME CHANTAIT DES CHANSONS .
BEAU PINSON FAIT MON BONHEUR
c'est l'oiseau que je préfère.......
et une autre
( les gondoliers )
dors ma belle Venise ,sur les ondes la brise
te berce mollement,
Toi mon humble gondole sur les lagunes vole,
vole légérement.
Guarda, guarda, guarda......

Savez vous le compositeur de ces chansons.Pouvez vous me répondre
merci
A B DU MAINE ET LOIRE.

toute
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: samedi 29 février 2020 17:06



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Dalida

histoire d’un amour


Mon histoire
C'est l'histoire d'un amour
Ma complainte
C'est la plainte de deux coeurs
Un roman comme tant d'autres
Qui pourrait être le vôtre
Gens d'ici ou bien d'ailleurs

C'est la flamme
Qui enflamme sans brûler
C'est le rêve
Que l'on rêve sans dormir
Un grand arbre qui se dresse
Plein de forces et de tendresse
Vers le jour qui va venir

C'est l'histoire d'un amour éternel et banal
Qui apporte chaque jour tout le bien tout le mal
Avec la roue l'on s'enlace
Celle où l'on se dit adieu
Avec les soirées d'angoisse
Et les matins merveilleux

Mon histoire
C'est l'histoire qu'on connaît
Ceux qui s'aiment C'est l'histoire d'un amour
Qui apporte chaque jour tout le bien tout le mal
Avec la roue l'on s'enlace
Celle où l'on se dit adieu
Avec les soirées d'angoisse
Et les matins merveilleux
Mon histoire
C'est l'histoire qu'on connaît
Ceux qui s'aiment
Jouent la même, je le sais
Mais naive ou bien profonde
C'est la seule chanson du monde
Qui ne finira jamais

C'est l'histoire d'un amour



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: samedi 29 février 2020 17:23



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Dalida

Les Enfants Du Pirée

Noyés de bleu sous le ciel grec
Un bateau, deux bateaux, trois bateaux
S'en vont chantant
Griffant le ciel à coups de bec
Un oiseau, deux oiseaux, trois oiseaux
Font du beau temps
Dans les ruelles d'un coup sec
Un volet, deux volets, trois volets
Claquent au vent.
Et faisant une ronde avec
Un enfant, deux enfants, trois enfants
Dansent gaiement.

Mon dieu que j'aime,
Ce port du bout du monde
Que le soleil inonde
De ses reflets dorés
Mon dieu que j'aime,
Sous les bonnets oranges
Tous les visages d'anges
Des enfants du Pirée.

Je rêve aussi d'avoir un jour,
Un enfant, deux enfants, trois enfants
Jouant comme eux
Le long du quai flânent toujours Et nos enfants feront des gars
Que les filles
A leur tour rendront heureux.

Mon dieu que j'aime,
Le pont du bout du monde
Que le soleil inonde
De ses reflets dorés
Mon dieu que j'aime,
Sous les bonnets oranges
Tous les visages d'anges
Des enfants du Pirée.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: samedi 29 février 2020 17:43



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Dalida 1957

Gondolier

La la la la la la...

Gondolier
T'en souviens-tu
Les pieds nus
Sur ta gondole
Tu chantais
La barcarole
Tu chantais
Pour lui et moi
Lui et moi
Tu te rappelles
Lui et moi
C'était écrit
Pour la vie
La vie si belle
Gondolier
Quand tu chantais

La la la la la...

Io ti amo
on tutto il cuore
Solo te
Adorerò
E sappendo Cet air là
Etait le nôtre
Gondolier
Si tu le vois
Dans les bras
Les bras d'une autre
Gondolier
Ne chante pas

La la la la la...



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: samedi 29 février 2020 18:40



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Joe DASSIN

Guantanamera

Guantanamera, ma ville Guantanamera
Guantanamera, ma ville Guantanamera

C'était un homme en déroute
C'était un frère sans doute
Il n'avait ni lieu, ni place
Et sur les routes de l'exil
Sur les sentiers, sur les places
Il me parlait de sa ville

Guantanamera, ma ville Guantanamera
Guantanamera, ma ville Guantanamera

Yo soy un hombre sincero
De don de crece la palma
Y antes de morirme quiero echar mis versos del alma
Mi verso es de un verde claro
Y de un carmín encendido
Mi verso es un ciervo herido
Que busca en el monte amparo

on los pobres de la tierra
Quiero yo mi suerte echar
Y el arroyo de la sierra
Me complace más que el mar

Guantanamera, ma ville Guantanamera
Guantanamera, ma ville Guantanamera

Il me reste toute la terre
Mais je n'en demandais pas tant
Quand j'ai passé la frontière
Il n'y avait plus rien devant
J'allais d'escale en escale
Loin de ma terre natale

Guantanamera, ma ville Guantanamera
Guantanamera, ma ville Guantanamera
Guantanamera, ma ville Guantanamera
Guantanamera, ma ville Guantanamera


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: samedi 29 février 2020 19:25



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Jean-Claude PASCAL

Verte Campagne

Verte campagne
Où je suis né
Verte campagne
De mes jeunes années
La ville pleure
Et ses larmes de pluie
Dansent et meurent
Sur mon cœur qui s'ennuie
Et moi, je rêve de toi, oh mon amie

Verte campagne
Que tu es loin
Douce campagne
De mon premier chagrin
Le temps s'efface
Pour moi, rien n'a changé {à changer?}
Deux bras m'enlacent
Parmi les champs de blé
Et moi, je rêve de toi, mon amour

Là, dans la ville toutes ces mains tendues
M'offrent des fleurs et des fruits inconnus
Et moi, je vais le long des rues perdues
Un air de guitare me parle de toi

Verte campagne
Où je suis né
Douce campagne
De mes jeunes années
La ville chante
Eparpille sa joie
La ville chante
Mais je ne l'entends pas
Et moi, je rêve de toi, mon amour
Et moi, je rêve de toi, mon amour


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 1 mars 2020 22:52



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Lina Matgy 1945

Brin d’Amour

Elle a seize ans des yeux troublants
C'est un bouquet de jeunesse
Tous les passants en la regardant
Croient avoir croqué le printemps

on l'appelle brin d'amour
Elle est belle comme le jour
Et l'on voit du bonheur dans ses yeux
Car elle aime un beau gars
Qui lui a dit tout bas
Nous tacherons d'être heureux tous les deux
Ça s'est fait simplement
Un baiser un serment
Puis un soir au faubourg
Il conquit pour toujours brin d'amour

Les premiers temps ce fût charmant
Ils s'étaient mis en ménage
Quand elle passait, les gens disaient
Ça ne finira jamais

on l'appelle brin d'amour
Elle est belle comme le jour
Et l'on voit du bonheur dans ses yeux
Car elle aime un beau gars
Qui lui a dit tout bas
Nous tacherons d'être heureux tous les deux
Ça s'est fait simplement
Un baiser un serment
Puis un soir au faubourg
Il conquit pour toujours brin d'amour

Le plus souvent tous les romans
Sont finis dès le prologue
Oui mais tous deux c'est merveilleux
Vivent un beau rêve bleu

on l'appelle brin d'amour
Elle sourit tout le jour
Et l'on voit du bonheur dans ses yeux
Car elle aime le beau gars
Qui gaiement lui prouva
Que l'on est heureux quand on est deux
Je n'ai rien inventé
Ça peut vous arriver
C'est facile comme bonjour
Il suffit de trouver un brin d'amour
Il suffit de trouver un brin d'amour
Il suffit de trouver un brin d'amour


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mercredi 4 mars 2020 20:54



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Paroles et musique - de Roland Lebrun 1947

Le gondolier de Venise

Bercé par la vague plaintive
À Venise par un beau soir
Je voguais en suivant la rive
Le cœur plein d'amour et d'espoir

J'écoutais la douce cadence
Le bruit des flots harmonieux
Un gondolier dans le silence
Redisait son chant gracieux

Je suis gondolier de Venise
Mon pays n'a que des beaux jours
Ma gondole fuit sous la brise
Et les flots bercent nos amours

Je suis gondolier de Venise
Mon pays n'a que des beaux jours
Ma gondole fuit sous la brise
Et les flots bercent nos amours

Il chantait : mon cœur l'a choisie
Celle que j'aime a des beaux yeux
Son cœur est plein de poésie
Son sourire est toujours joyeux

Sa gondole légère et belle
Se balance au bruit du flot pur
Doux comme l'hirondelle
S'envole en dessous d'un ciel d'azur

Je suis gondolier de Venise
Mon pays n'a que des beaux jours
Ma gondole fuit sous la brise
Et les flots bercent nos amours

Je suis gondolier de Venise
Mon pays n'a que des beaux jours
Ma gondole fuit sous la brise
Et les flots bercent nos amours.

Note : En lecteur perspicace, notre ami Jean-François Petit, nous fait remarquer que cette chanson, une barcarolle de Lucien Colonge pour les paroles et d'Edmond Deconclois pour la musique. - Nous n'avons pas pu retracer la date exacte de sa composition ni de sa création mais comme en fait foi la photo du petit format joint, elle a été créée par Marius Richard à la Scala et par Mirally au Concert Parisien, ce qui la situerait fin 1880, début 1890, Marius Richard étant une vedette de la Scala à peu près vers cette période.



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mercredi 4 mars 2020 22:38



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chanson traditionnel Jurassienne

Le pinson fait mon bonheur

1.
Le pinson fait mon bonheur
C'est l'oiseau que je préfère.
Quand j'entends sa voix légère
Je sens tressaillir mon cœur.
Sa douce fantaisie rend mon âme ravie.
Je voudrais l'entendre toujours, toujours,
Mon petit pinson des amours.

2.
Beau pinson, si tu voulais
Ne plus vivre à la campagne
Je deviendrais ta compagne
Et combien je t'aimerais
Tu passerais ta vie auprès de ton amie.
Je pourrais t'entendre toujours, toujours
Mon petit pinson des amours.

3.
Pour toi, j'ornerais de fleurs
Le balcon de ma demeure,
Pour que tu vienn's à toute heure
Folâtrer avec bonheur.
Viens, ne sois plus volage, écoute mon message !
Tous deux, nous chanterons toujours, toujours
Mon petit pinson des amours.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 8 mars 2020 19:01



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chanson de 1962 par Françoise HARDY

Tous Les Garçons Et Les Filles

Tous les garçons et les filles de mon âge
se promènent dans la rue deux par deux
tous les garçons et les filles de mon âge
savent bien ce que c'est d'être heureux
et les yeux dans les yeux et la main dans la main
ils s'en vont amoureux sans peur du lendemain
oui mais moi, je vais seule par les rues, l'âme en peine
oui mais moi, je vais seule, car personne ne m'aime

Mes jours comme mes nuits sont en tous points pareils
sans joies et pleins d'ennuis personne ne murmure "je t'aime"
à mon oreille

Tous les garçons et les filles de mon âge
font ensemble des projets d'avenir
tous les garçons et les filles de mon âge
savent très bien ce qu'aimer veut dire
et les yeux dans les yeux et la main dans la main
ils s'en vont amoureux sans peur du lendemain
oui mais moi, je vais seule par les rues, l'âme en peine
oui mais moi, je vais seule, car personne ne m'aime

Mes jours comme mes nuits sont en tous points pareils
sans joies et pleins d'ennuis oh! quand donc pour moi brillera le soleil?

Comme les garçons et les filles de mon âge connaîtrais-je
j'aurai le coeur heureux sans peur du lendemain
le jour où je n'aurai plus du tout l'âme en peine

le jour où moi aussi j'aurai quelqu'un qui m'aime



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: dimanche 8 mars 2020 20:09



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Chanson de Demis Roussos 1963

Quand Je T'aime

Quand je t'aime,
j'ai l'impression d'être un roi,
un chevalier d'autrefois,
le seul homme sur la terre.

quand je t'aime,
j'ai l'impression d'être a toi,
comme une rivière au delta,
prisonnier volontaire.

quand je t'aime,
tous mes gestes me ramènent,
a tes lèvres ou a tes bras,
a l'amour avec toi.

quand je t'aime,
il est minuit ou midi,
en enfer au paradis,
n'importe ou mais ensemble.

quand je t'aime,
je ne sais plus si je suis
un mendiant ou un messie
mais nos rêves se ressemblent

quand je t'aime, quand je t'aime,
j'ai des fleur au bout des doigts,
et le ciel que je te dois est un ciel sans étoiles.

quand je t'aime,
j'ai la fièvre dans le sang,
et ce plaisir innocent,
me fais peur, me fais mal.

quad je t'aime,
tous mes gestes me ramènent,
a tes lèvres ou a tes bras,
a l'amour avec toi.

quand je t'aime,
j'ai l'impression d'être un roi,
un chevalier d'autrefois,
le seul homme sur la terre.

quand je t'aime,
j'ai l'impression d'être à toi,
comme une rivière au delta,
prisonnier volontaire.

quand je t'aime,
il est minuit ou midi,
en enfer au paradis,
n'importe ou mais ensemble.

quand je t'aime,
je ne sais plus si je suis
un mendiant ou un messie
mais nos rêves se ressemblent



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: mercredi 11 mars 2020 16:20



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Le régiment des mandolines

Paroles de Maurice VANDAIR, Musique d’Henri BETTI (1956)

1
Y avait en Calabre au bon vieux temps des crinolines
Cent bandits malins
Qu'avaient tous un poil dans la main
Ils portaient dans tous leurs mauvais coups
C'est pas banal
Une mandoline autour du cou
Comme arsenal
Et le chef leur criait
Quand le soir à l'attaque ils partaient :

Refrain
En avant le régiment des mandolines
En attaquant du médiator
C'est nous qui serons les plus forts
Ça vaut mieux que le tir à la carabine
D'abord c'est bien plus harmonieux
Et c'est beaucoup moins dangereux
En avant serons les rangs
Ne claquons pas des dents
Et marchons en sourdine
C'est le moment où jamais
De montrer que l'on est
Des bandits Calabrais
En avant le régiment des mandolines
Plus forts que les carabiniers
Nous sommes les mandoliniers.

2
Quand ils glissaient dans les sentiers les nuits sans lune
Ils avaient si peur
Qu'ils en étaient couverts de sueur
Ils marchaient tous à la queue leu leu
Et leurs cheveux
Se dressaient devant le chef criant
En tremblant :
"Attention compagnons
C'est l'instant de passer à l'action ! "

3
Mais un soir survint un régiment des plus bizarres
Ces bandits portaient
Une guitare au grand complet
La bagarre allait se déclencher
C'était fatal
Quand soudain le chef eut une idée
C'est machinal
Il cria tout à coup :
Mes amis s'ils sont plus forts que nous
En avant le régiment des mandolines
A ces guitares aux doux accords
Ce soir unissons nos efforts
Ça vaut mieux que le tire à la carabine
Guitariste et mandolinier
Sont d'ailleurs fait pour s'accorder
Et dans le soir merveilleux
C'est un chant mélodieux
Qui montait en sourdine
Mais tout le monde écoutait
Ça sentait bon la paix
Et chacun s'écriait
En avant le régiment des mandolines
A bas tous les carabiniers
Et vive les mandoliniers.



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 12 mars 2020 14:35



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Tino ROOSI

Ma Rose D'Alsace

Je penserai toujours
A ma rose d'Alsace
Je penserai toujours
A ma rose d'amour
Elle a fleuri sur le chemin de ma jeunesse
Au temps joli

Ou mon chemin croisait le sien
Loin des coteaux fleuris
De ma rose d'Alsace
Je pense au beau pays
De ma rose jolie
Les heures passent
O ma rose d'Alsace
Mais rien ne change en moi
Depuis l'heure de joie
Qui sonnait au beffroi

Non, je n'oublie pas ce beffroi
Un jour, il sonnera pour toi
Nous goûterons la mirabelle
Que tu auras cueillie pour moi

Je reviendrai un jour
O ma rose d'Alsace
Je reviendrai un jour
Vers ma rose d'amour Dans les matin en fleurs
De ma rose d'Alsace
Je prendrai le bonheur
D'une rose et son cœur
Et tout au faîte
De la maison en fête
La cigogne à son tour
Déposera un jour
Une rose d 'Amour.


la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
RCCh381
Chants et photos de nos régions
Envoyé le: jeudi 12 mars 2020 14:49



Inscrit le: 12/04/2007
Messages: 8 228
Tino ROSSI

C'EST MAGNIFIQUE



La vie est là
Qui vous prend par le bras
Oh la la la
C'est magnifique !
Des jours tous bleus
Des baisers lumineux,
Oh la la la
C'est magnifique !
Donner son cœur
Avec un bouquet de fleurs
Oh la la la
Mais c'est magnifique !
Et faire un jour
Un mariage d'amour
C'est magnifique !

Partir là-bas
Lune de miel à Cuba,
Oh la la la
C'est magnifique !
Sous ce climat,
Les baisers sont comme ça ! Oh la la la
Mais c'est magnifique !
Revoir Paris
Retrouver ses amis
C'est magnifique !

Dîner à deux
Dans un nid d'amoureux
Oh la la la
C'est magnifique !
Dans un baiser
Laisser le poulet brûler
Oh la la la
C'est magnifique !
Avoir deux cœurs
Pour faire un seul bonheur
Oh la la la
Mais c'est magnifique !
S'aimer d'amour
À Paris pour toujours
C'est magnifique !



la parole s'envole, mais les écrits restent
en la mémoire de nos Ancêtres






Mes patronymes:


CHRETIEN - MARCHAND - VOSSOT - GUTTINGER - Rotzler - Ducloux - Charpiat - Lolo - Accremann - Bernard - Flory - Laibe - Grisey - Bouqueneur - RICHE - Catte - Kremer - BERTRAND - DORCY - PETIT - Finquel - AUBRY - ABRY - HERZOG - HANTZ - WEBER - Naegelen - Baschung - Fourvel
Répondre |  | 

Aller au forum