Forums

 
avez vous habités à KERRATA en Algérie - Filae.com
Zahia.H7
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mardi 29 décembre 2009 05:31


Inscrit le: 27/12/2009
Messages: 2
salut,francoise. tu vois je n'ai pas habiter Kerrata; mais je connais assez bien puisque j'y venais assez souvent chez les Mazas puisque moi-même j'étais interne au lycée de jeunes filles ; et je crois même me rappeler de toi et de ta soeur jumelle si ma mémoire ne me trahit pas.en tous les cas cela me ferait plaisir de vous voir venir parmi nous.j'encourage toujours Michèle à venir revoir le pays mais elle ne s'est pas encore décidée.Walkman bravo En tous les cas fais-moi signe si jamais tu devais venir. amicalement Zahia.
Roger.V252
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: jeudi 31 décembre 2009 10:13


Inscrit le: 31/12/2009
Messages: 2
Mon nom est Odette Roussillo. Je suis née à Sétif en 1931 mais j'ai habité Kerrata ainsi qu'à Merouaha de 1934 à 1953. J'aimerais retrouver des amis d'enfance.

Merci à ceux qui voudront bien répondre à ce message.
Roger.V252
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: jeudi 31 décembre 2009 10:28


Inscrit le: 31/12/2009
Messages: 2
Bonjour Françoise,

Je m'appelle Odette Roussillo. Je suis née à Sétif en 1931. J'ai vécu à Kerrata de 1934 jusqu'en 1953 et je serais très heureuse de retrouver des ami(e)s d'enfance. Merci de me répondre
Denis.C487
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: vendredi 1 janvier 2010 13:23



Inscrit le: 24/09/2007
Messages: 2 258
Bonne Année 2010 à tous

J'espère que beaucoup d'entre vous auront la joie de se retrouver





Michele.C463
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: vendredi 1 janvier 2010 21:08


Inscrit le: 25/12/2008
Messages: 8
Recevez tous mes vœux les plus sincères de bonheur pour la nouvelle année.
Grâce au site de Françoise, j'ai pu revoir plusieurs anciens de Kerrata. Je peux vous l'assurer: c'est beaucoup d'émotion et un grand plaisir qu'une amitié qui reprend son cours... même si beaucoup de temps a passé depuis notre vie là-bas. Je garde un bon souvenir de vous tous.
Amitiés.
A bientôt

Michèle Mazas-Lavigne
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: samedi 2 janvier 2010 10:04



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonne année à toutes et à tous, en espérant que quelques uns pourront se voir cette année, comme moi je l'ai fait. Et comme dit Michèle avec beaucoup d'émotion.

:bisou: à tous et à bientôt de vous lire sur ce fil. Françoise Tissier
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: vendredi 29 janvier 2010 08:47



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Sad Plus beaucoup de personnes viennent sur cette file de discussion. C'est vrai que j'ai retrouvé pas mal d'ami(e)s et que nous correspondont tous par e-amil ou par tél. Smile

Mais ce serait bien de venir de temps en temps mettre un petit mot, pour les personnes qui n'ont pas encore écrit et les autres.

Hier, j'ai passé le journée chez ma soeur Eugénie, avec Gisèle Cocco, avec nos conjoints et Monique Mayeur. Journée souvenirs bien sur.

:bisou: à tous Françoise
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mercredi 10 février 2010 11:29



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Laughing Bonjour tout le monde,

Nous sommes rentrés d'une semaine de ski de fond à Autrans. le ciel bleu, le soleil et la neige étaient au rendez-vous. Les températures un peu fraîches, le journée -7 le soir après le resto -18 et dans la nuit -22, brrrrrr. Mais on c'est bien régalés.

J'attends de vos nouvelles.
:bisou: à tous Françoise
Chantal.R742
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: jeudi 11 février 2010 12:14


Inscrit le: 14/07/2009
Messages: 16
quel hasard Autran :Je connais car c'est le village de mon Grand-Père paternel.Mon grand-père a quitté Autran pour l'Algérie,puis il a vécu une partie de sa vie à Saint Arnaud prés de Sétif.
Des familles Ronin à Autran (38) il y en a eu beaucoup; il y a mème un hameau qui se nome '' Les Ronins ''
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: jeudi 11 février 2010 17:22



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Chantal,

Etes-vous retourné à Autrans ? Moi j'y vais avec mon mari depuis 1992 tous les ans. Mon mari y va depuis les années 1980. Nous nous retrouvons avec des amis le temps d'une semaine, nous faisons du ski de fond, les paysages sous la neige sont magnifiques. Le village ne change pas beaucoup, pas d'immeubles qui défigurent le paysage, c'est restés petit village, et c'est très bien.

Amicalement Françoise
Chantal.R742
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: dimanche 14 février 2010 00:25


Inscrit le: 14/07/2009
Messages: 16
Bonsoir Françoise,
Je suis allée à Autran en 2001 ou 2002,pour un congés de spéléologie et donc je ne connais pas vraiment. mais je savais déjà que c'est le berceau d'une partie de ma famille. Une petite promenade au cimetière me la confirmé.Aujourd'hui je ne sais pas si l'occasion de retourner à Autran se présentera??
A+
Lakhdar.M16
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: samedi 13 mars 2010 20:09


Inscrit le: 26/12/2008
Messages: 5
bsr Françoise.j'espère que ton projet de revoir ton village natal se réalisera un jour.
je cherche des nouvelles sur mon ancienne maitresse madame camelleeri durant l'année 61/62 et si elle est tjr en vie . a bientôt
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: dimanche 14 mars 2010 09:24



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Lakhdar,

Oui j'espère que mon projet de revoir le village se réalisera un jour.

Je ne sais pas ou est Madame Camillieri et si elle est en vie. Si quelqu'un lis la file et qu'il sait quelque chose, qu'il nous le dise.

Amicalement Françoise
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mercredi 17 mars 2010 09:21



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour,

Voici ci-dessous un message que j'ai trouvé sur le site :
de :

"Roger.D588 recherche famille HAMMAR vivant a KERRATA
Je recherche depuis des dizaines d'années la famille hammar georges laid vivant a kerrata,si vous avez des information sur ce qu'ils deviennent je vous remercie "


Voila, si quelqu'un peut le renseigner, merci pour lui. Amicalement Françoise
Michele.C463
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: samedi 27 mars 2010 18:42


Inscrit le: 25/12/2008
Messages: 8
Le printemps de retour après un hiver rude et long, je viens prendre de vos nouvelles. Que devenez-vous? Qui se souvient de l'hiver 1953-54 (je crois) à Kerrata, où il avait tant neigé, où les fils éléctriques tombaient sous le poids de la neige entrainant des coupures de courant ? on se gelait ! Il tonnait en même temps qu'il neigeait ce qui nous étonnait. Arrivant de France, je m'attendais davantage à voir des palmiers que de la neige... Mon père avait trouvé un petit poele à bois et nous, les enfants, passions nos après midi sous la couette que ma mère avait eu la sagesse d'emmener. Cela avait duré, il me semble, au moins 15 jours. Mais quel beau souvenir et après, que de soleil !
Racontez-nous votre hiver, ici ou là-bas. Quels souvenirs marquants avez-vous en mémoire? Les noms des intervenants du site me rappellent des personnes que nous avons connues : certains travaillaient à EGA avec mon père, d'autres étaient les élèves de ma mère, d'autres encore étaient dans ma classe et... C'était ma jeunesse !
Allez, donnez de vos nouvelles, cela fait tellemnt plaisir !

Recevez les amitiés de mes parents et de mes soeurs.
Grosses bises.
Michèle
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: dimanche 28 mars 2010 09:22



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Michèle,

Cet hiver là était en 1956, je m'en souviens, il y avait 5 ou 5 marches pour accéder à ma maison et ce jour là en ouvrant la porte il y avait de la neige sur toutes les marches, on glissait pour descendre, avec mon frère on tombait en arrière les bras grands ouverts, pour faire notre marque dans laneige on faisait "l'ange". le poteau électrique en fer qu'i y avait dans notre jardin a plié sous le poids de la neige, monpère était monté sur le toit pour faire tomber la neige, les fils téléphonique et électriques étaient gros comme des pneus par la neige, cétait exeptionnel mais tellement beau.
Nous n'avions pas tous vêtements adaptés à cette neige comme maintenant, les boots n'existaient pas, nous avions des bottes en caoutchou aux pieds, avec de grosses chausettes, nos pieds étaient glaçés, mais comme tous les enfants nous ne sentions "rien".

Voilà mon souvenir de cet hiver là.
Bisous à tous.
Françoise
Agnes.C346
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mardi 30 mars 2010 20:24


Inscrit le: 30/03/2010
Messages: 1
Bonjour,
Je suis la fille de madame Camillieri qui était institutrice à l'école de garçon de Kerrata .J'ai lu avec une très grande émotion votre message et cela me fait en même temps trés plaisir de savoir que des anciens élèves se souviennent d'elle .Malheureusement, je ne peux lui communiquer votre bon souvenir car elle est décédée en 2003 .Mais, je vous remercie pour elle .
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mercredi 31 mars 2010 09:23



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Agnès,

Je suis françoise Tissier, ton père travaillait avec le mien et nous habitions la villa devant chez toi.
Mon frère Robert à revu ton frère Patrick à EDF ou il travaille, ma soeur Eugènie l'a aussi rencontré à Paris; Moi j'ai revu ton père à Balaruc quand je suis allé revoir Jacqueline Sina et sa soeur Raymonde Bacha et depuis au moment du jour de l'an nous correspondont ou nous nous téléphonons.

Mes parents sont décédés, ma mère en 2000 et mon père en 2003.

Je t'embrasse. Françoise
Abdellaziz.A2
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mercredi 31 mars 2010 17:22



Inscrit le: 13/06/2005
Messages: 1
bonjour françoise comment tu vas voila mon email pour que tu puisse m'envoyer les photos de kerrata
azziz_abbache@yahoo.fr
Helene.B582
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: vendredi 2 avril 2010 16:02


Inscrit le: 23/09/2009
Messages: 11
Bonjour,
Je suis Hélène GAFFORY, j'ai habité à Darguinah jusque dans les années 1956, nous étions dans le bas de Darguinah en dessous de la route nationale à côté du poste de gendarmerie, il y avait une église juste au dessus, mon père travaillait dans les Eaux et Forêts,il avait une jeep blindée et descendait tous les jours dans les gorges de kerrata, nous étions 3 soeurs et un frère, Mathile, Aurore,moi et Ange Marie Claude mon frère.Ensuite nous avons habités la cité EGA à Kerrata jusqu'en 1962, notre maison se trouvait juste à côté de l'école.J'ai retrouvé grâce au Site Françoise TISSIER, et il y a quelques mois
j'ai revu Michèle MAZAS, nous étions très heureuses de nous retrouver et aussi très émues après tant d'années.
Je recherche Georges DESPAS fils d'un adjudant de gendarmerie, il habitait la cité EGA à côté de chez nous, quelqu'un sait il dans quelle région il se trouve ?
Est ce que mon nom "GAFFORY" vous dit quelque chose ?

Peut être quelqu'un en lisant ce message se souviendra de nous, mes parents sont hélas décédés, mon père en 1974, ma mère en 1997 et ma soeur Aurore en 2008.A bientôt peut-être d'avoir une réponse .
hélène GAFFORY
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: dimanche 25 avril 2010 08:48



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour à tous
Françoise
Helene.B582
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 26 avril 2010 15:43


Inscrit le: 23/09/2009
Messages: 11
Bonjour,
Je pense ne plus remettre de message, ça en devient décevant, pas une réponse, à part bien sur Françoise TISSIER et Michèle MAZAS a qui je fais de gros bisous, personne ne se souvient de nous ? pourtant moi, mes soeurs et mon frère on se souvient de beaucoup de noms, on a pourtant vécu quelques années à Kerrata , au début dans le centre du village, à côté de la maison du pharmacien, ça faisait une petite place, puis dans la cité EGA.
Tant pis, c'est dommage mais j'embrasse quand même tout ceux qui doivent se souvenir de la famille GAFFORY, mais qui ne veulent pas donner signe de vie!
Ca aurait été tellement sympa de partager des souvenirs de jeunesse.
hélène GAFFORY
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 26 avril 2010 17:29



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Hélène,
Oui je pense que des gens se souveinnent de ta famille, mais tu sais le temps a passé et les gens ne sont pas tous comme nous; ils préfèrent éviter de parler du passé.
Je te fais de gros bisous à toiet à tous ceux qui nous lisent.
Françoise TISSIER
Ariane.F37
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mercredi 28 avril 2010 20:37


Inscrit le: 05/10/2009
Messages: 11
Bonjour Françoise et bonjour à tous,

Dire que cela a été un véritable coup de cœur de découvrir un jour cette file est un doux euphémisme. Tous vos messages m'ont replongée dans un passé lointain... Les souvenirs sont revenus en masse...
Je m'imagine la joie que certains ont dû avoir en se retrouvant!

Originaires de Kerrata ou d'une autre ville de cette Algérie que nous avons connue, expatriés aux quatre coins du monde, nous aurons toujours la nostalgie et le regret de cette terre et de ses hommes...
Je n'aurai peut-être plus l'opportunité d'intervenir sur ce site d'ici longtemps. Avant de vous quitter je vous livre un texte qui m'a toujours accompagnée et qui m'a été donné par une personne aimée :

C'était l'après-midi. Elle est venue vers moi en tenant à la main le gros album de cuir que je n'ai plus ouvert depuis tellement longtemps et dont le parchemin porte deux initiales qui sont celles de mon père.
Elle avait senti mon mouvement de refus.
En hésitant un peu, elle m'a tendu l'ouvrage :
«Montre-moi, a-t-elle dit, ceux que tu as connus. Parle-moi de là-bas. Tu as tourné la page, mais je voudrais savoir pourquoi, même aujourd'hui, tu caches cette blessure. Parle-moi de ta terre, de ces années enfouies. Je garderai cela secret, je te le jure».
J'ai regardé l'enfant qui ne saurait jamais.

Je vais te dire la terre où je suis née...
Je vais te raconter un peuple disparu, une espèce morte, l'histoire d'un regret.
Tu sauras ce qui fût et qui ne sera plus : c'était un bout de plage, une rue, deux cafés, une place coloniale où j'ai couru enfant sous le regard des grands qui mangeaient des beignets en buvant l'anisette, le soir en chahutant.
Je sais routes et champs écrasés de soleil et aussi l'olivier.
Je sais les voiles blancs et les youyous stridents qui montent vers le ciel.
Je sais l'amande, je sais la figue, je sais l'Orient.
Mes copines de classes : elles s'appelaient Simone, Aïcha, Isabelle, et les garçons Henri, Benjamin, Oum Saoud…
Le dimanche on partait, un panier sous le bras, pour passer la journée à rire, à chanter. A midi, sur le sable on sortait la Mouna.
«Qu'est-ce que c'est la mouna?»
Un jour je t'en ferai…

Au jour du Grand Pardon, de l'Aïd Srir ou de ta fête à toi ma petite, c'était la même joie.
Les Dieux devaient sourire de voir Allah, Jésus, Jéhovah et Elie s'entendre comme jamais ils ne l'ont fait ailleurs.
Sans même le savoir, sur ce morceau d'Afrique, on avait inventé une idée du bonheur qui chante encore en moi comme une source magique.

Ce n'était rien qu'une terre bénie où la fraternité existait vraiment, jusqu'à ce qu'elle ne soit qu'un rêve évanoui, comme un jouet d'enfant piétiné par les Grands.


Je vous souhaite encore de nombreuses retrouvailles afin que vous parveniez, les uns et les autres, à renouer des liens trop souvent distendus par le temps...
Bonne route à tous.

Ariane
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: jeudi 29 avril 2010 08:54



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Ariane,

J'espère que vous me lirez. Quel très joli texte. Vraiement cela m'a donner des frissons de le lire. C'est vrai tout ce qui es dit. Nous étions heureux, et nous vivions en bonne intelligence, nous les "petits" dans mon village tous les gosses jouaient ensemble, il n'y avait pas de couleurs de ni dereligion, je me souviens que nous fêtions toutes les fêtes, qu'elles soient catholiques, musulmanes ou juives ce qui fait que nous étions souvent en vacances quand nous étions à l'école.
Merci pour ce texte et à bientôt de vous lire. Bises Françoise
Al.G5
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: samedi 1 mai 2010 11:18


Inscrit le: 01/05/2010
Messages: 11
À ceux-là qui un jour ont dû partir, vers le Nord, vers le Sud, à l'Est ou à l'Ouest, souvent sans vraiment le vouloir...


Vent d’août


Quand tu reviendras
Sur le chemin où j’ai perdu
Mon ultime bataille
Un jour sans lendemain
Ta main vendue
La piste à flanc de rocaille
Mon détroit de l’Arctique
Mon cap de Bonne Espérance
Chenal où j’ai largué la désespérance
Quand tu reviendras
Le soleil sur mon chagrin
Brillera

Comme en ce lointain jour
Tes bras autour de mon cou
Promesse d’amour éternel
Septembre soudain s’est fait doux
Sous bois le feuillage est ombrelle
Des rais pleuvent sur mon courroux
Tu es ma reine moi ton fou
Sur cet échiquier de l’amour
Quand tu reviendras
La lune opale reluira

Rumeurs ébats
Rires fracas
Les chants là-bas
Envoûtent l'âme
Quand tu reviendras
Le vent doux soufflera
Sans éteindre ma flamme

L’infâme vent d’août avait emporté
En ce jour de deuil tout ce que j’avais
Tu es partie tu as suivi
Ce septembre lointain repenti
Avait soufflé dans mes voiles
Derrière moi j’ai laissé
Sous le joug de la tyrannie
Amour amis patrie
Que d’alarmes
Que de villes en feu
Effroyable vacarme
Le hurlement des sirènes
Le sang versé
Quand on perd la raison
Combien gémir faut-il mourir
Les volutes de fumée à l’horizon
Courir à perdre haleine
L’azur à jamais cramoisi
Comment jusqu’à moi revenir
Quels bras pourront te retenir

Quand ce mois d’août avait soufflé
L’univers en fut dépeuplé
Il fallait partir il fallait courir
Ma bonne étoile sur le chemin
M’avait donné la main
Je suis parti je l’ai suivie
Traîner mes pas c’est mon destin

Rumeurs ébats
Rires fracas
Les chants là-bas
Oppressent l'âme
Quand tu reviendras
Le vent doux soufflera
Sans éteindre ma flamme

Quand tu reviendras
Le torrent effacera
Mes pas mes tourments
La tendresse d’infimes moments
Au-delà de la détresse
Ces perles sur mon chemin
Ont pansé mes blessures
Effacé mes souillures
Illuminé mes nuits
Sauvé ma vie
Pour que je sème au vent d’août
Jusqu’à l’usure
Mon éternel courroux

Au vent doux je ressasse
Nos joies nos peines
Au nouveau monde
Aux badauds qui passent
Au visage des maroufles
Mon dernier souffle
Est une marche sereine
Au bout de l’impasse

Quand tu reviendras
De tes oasis verdoyantes
Où l’oubli salutaire a bercé tes jours
Quand tu reviendras
Sur les vestiges de notre amour
Où l’olivier a pris racines
Où le cours d’eau a pris sa source
Où les galets sont serpentine
Quand tu reviendras
De tes détours
Ma vie reprendras

Quand tu reviendras
Comme un doux rayon
Quand tu marcheras
Sur mes cendres calcinées
Doux sommeil d’éternité
Je renaîtrai je renaîtrai
Phénix comblé d’oubli
Sans peine et sans sermon
Sous ma terre ameublie
J’entendrai tes pas
Quand tu reviendras
De mes cendres tendrai les bras.

20 septembre 2007

Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 3 mai 2010 08:02



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Al.G5,

Etiez-vous de ceux là ?? C'est vrai que certains on dû partir sans vraiement le vouloir. Beau poême.
:bisou: à tous ceux qui lisent cette file.

Françoise
Ariane.F37
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: dimanche 9 mai 2010 13:49


Inscrit le: 05/10/2009
Messages: 11
Vous vous posez la question, Françoise, de savoir s'il est de «ceux là qui...»?
Peut-il en être autrement? Peut-on faire partager de tels émois sans les avoir connus?
Ce poème résume toute une vie : l'attachement à ce que l'on croyait éternel, les séparations, le feu, le sang, la peur, la fuite, la colère, l'exil... Le tourbillon de la vie, les bonheurs trouvés... Le temps qui n'efface rien, mais qui érode et adoucit les courroux et les peines.
Pour la plupart d'entre nous, n'est-ce pas ce que nous avons vécu?

Combien de temps faut-il à un peuple
Pour trouver la paix
Combien de temps faut-il à un homme
Pour ne plus saigner
Une vie, toute une vie pour accepter


Au bout du chemin, se retourner, sans rancœur, sans douleur, sans larmes.
Votre poème, Al, est une pure merveille : chaque mot résonne, chaque phrase pèse par sa dimension émotive.
Le temps d'un rêve fou, je fus la muse qui vous inspirât

De ma prison dorée
Souvent mes rêves s'évadaient
L'horizon les accueillait vers toi le vent les portait

La route est longue
Mais même au bout du monde
Je te retrouverai, je reviendrai

Quand je reviendrai
Le cœur fatigué d’avoir tant cherché
Dans de pâles reflets ton amour laissé

Quand je reviendrai
Errances oubliées attaches déliées
Âme chavirée mon paradis retrouvé

Quand je reviendrai
Dans tes pas marcherai
Dans ton ombre me fondrai

Quand je reviendrai


Ariane
Helene.B582
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 10 mai 2010 11:18


Inscrit le: 23/09/2009
Messages: 11
Bonjour,
Peut-être que la chance sera avec moi cette fois en passant ce message :
Je recherche une amie josette CRISTOFARI de parents Corse, ayant habité à Darguinah avec ses parents dans les années 1954/1960. Auparavant, ils ont habités la maison forestière qui se trouvait pas loin de Darguinah, environ 2 à 3 kms,juste à l'entrée d'un tout petit village dont je ne me souviens plus du nom et pas loin de la superbe cascade de "Kefrida". Peut être que quelqu'un se souviendra d'eux? et me répondra.
merci de tout coeur d'avance.
Elle doit avoir aujourd'hui plus de 60 ans.
Hélène GAFFORY
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 10 mai 2010 17:27



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
coucou Hélène,
J'espère que quelqu'un lira ton message et te répondra. J'espère que tu vas bien. :bisou: A bientôt Françoise
Jean-Paul.B542
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mardi 18 mai 2010 18:10


Inscrit le: 12/03/2009
Messages: 51
Bonjour Françoise
et merci encore d'avoir ouvert cette voie
et libéré ces voix (ça, c'est pour Khaled !)

Je n'ai plus écrit depuis longtemps sur ce site, moi qui n'étais que de passage chez vous et qui ai gardé un merveilleux souvenir de votre village. Je voudrais dire à Al.G5 et à Ariane que vos textes m'ont ému aux larmes et j'aimerais que vous continuiez à nous écrire, à m'écrire, même si l'on ne se connaît pas.
Moi je n'avais que quelques photos, que quelques souvenirs que j'ai partages ici.
Grace à Françoise j'ai pu retrouver Mme Thomas. Personne n'a des nouvelles de Christian et Claude Apap ?

Amitiés à tous et merci aux poètes qui savent si bien dire ce qu'on ressent si profondément.
Al.G5
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: dimanche 23 mai 2010 18:28


Inscrit le: 01/05/2010
Messages: 11
M. Blanc,
C'est beaucoup d'honneur qu'un ancien prof soit ému par les humbles mots d'un ancien élève qui, comme vous tous, tente ainsi d'exorciser les taches sombres du passé. Ariane m'avait donné, sans le savoir, l'impulsion nécessaire pour vaincre mon hésitation à publier un texte sorti des oubliettes.
Ceci dit, je réponds à votre appel concernant vos amis Apap, dans l'espoir que vous puissiez les retrouver.
"APAP Marceau (frère de Christian)
Promotion 53-57 École Normale de Constantine
"
et aussi:

http://suzanne.granger.free.fr/RdVFoot.html

Photo de la collection personnelle de la Famille EYRIGNOUX-JOURDAN - Derrière, au centre le plus grand, avec un béret, Roger Jourdan de Catinat °1923. Sur cette photo, il a 17-18 ans. Qui reconnaîtra les autres ?
03/01/2006 Gérard Giroud nous écrit :
Debouts de G à Dte : 1-Roula Abdelkrim — 2-Roméo Antoine — 3-Jourdan Roger — 4-Abbès — 5- ?
Accroupis : 1-Boggio Edmond — 2-?? — 3-Lehtiet ?
Assis : 1-Caunègre — 2-Apap Christian — 3-??

Je souhaite vraiment que vous retrouviez vos amis! Je vois déjà couler le champagne...
Al G.....
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 24 mai 2010 07:53



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Jean-Paul et bonjour à tous ceux qui lisent ce fil,

Je reviens d'une semaine en Sicile, séjour agréable, jolis sites, je suis montée voir l'Etna, il faisait froid là-haut mais la vue était superbe.
:bisou: à tous Françoise
Yves.G389
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: jeudi 27 mai 2010 18:29


Inscrit le: 25/01/2007
Messages: 448
vous recherchez les freres Appap, moi aussi je recherche un "Appap"nous étions à l'armée ensemble je ne me rappelle pas du prénom ,nous étions de la 61/2/B( donc né en Nov- Dec 1941,ou plus vieux si surcitaire) au CIT 160 à Beni Messous ,Merci...
Jean-Paul.B542
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: vendredi 28 mai 2010 21:53


Inscrit le: 12/03/2009
Messages: 51
Merci Al.G5 J'ai relevé tes informations que tu peux donc retirer.
Je vais essayer de prendre contact avec ces anciens amis.

Décidément Françoise tu voyages beaucoup mais rien ne remplace un voyage à Kerrata.

amitiés à tous
Jean-Paul
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: samedi 29 mai 2010 16:59



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Jean-Paul,
Oui j'adore voyager, et j'attends avec impatience le jour ou j'irais à kerrata.

Tiensmoi au courant quand tu auras retrouvé la famille APPAP.

Bises et à bientôt Françoise
Paul.I22
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: dimanche 30 mai 2010 16:36


Inscrit le: 18/01/2008
Messages: 216
Je tombe par hasard sur votre file. Marceau Apap, de Djidjelli, vit du côté d'Avignon. D'autre part, avez-vous connu à Darguinah une famille Filippi ou Filippini? J'avais, à la fin des années 40,une petite copine de ce nom, pensionnaire à Djidjelli mais dont les parents travaillaient àl'usine de Darguinah.
Al.G5
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: dimanche 30 mai 2010 18:56


Inscrit le: 01/05/2010
Messages: 11
Salut Yves.G,
Rien sur Appap du CIT 160, mais vous pouvez éplucher les informations ci-dessous, on ne sait jamais!


[url]
http://fnacabrou.lallet.net/vos.htm]
[/url]

[url] http://combattantsafn.free.fr/page73.html
[/url]

[url] http://groupedetransport3.ifrance.com/BOURETGerard.htm
[/url]

[url]
http://letrain-algerie.ifrance.com/remerciements.html
[/url]

[url]
http://fnacabrou.lallet.net/vos.htm
[/url]

[url]
http://www.swisstools.net/guestbook.asp?numero=81222&nbreparpage=100&trier=numero&trierordre=DESC
[/url]

[url]
http://www.alger-roi.net/Alger/draria/guillot/pages/0_galerie_guillot.htm
[/url]


Nom : MOLLIER Jean-Pierre
E-mail martinez.mariepierre @gmail. com
Classe : 61 2/B
Régiment : 10ème COMA Beni-Messous - Intendance du 05/09/61 à décembre 61 - SFR Alger de décembre 61 à mars 62 - Tiaret de mars à novembre 62 - Mostaganem de décembre 62 à février 62 - Service frigorifique.
Recherche : tous camarades de cette époque l'ayant connu.
03/10

Mercredi 4 février 2009, à 04H16 Message de Yves Guillot
message pour jean josé sanchez
moi aussi j’étais à Blida au 587 BT mais plus tard (61/2/B)
en Fevrier et Mars 62 .nous avons peut etre des souvenirs en commun.Tu peux m’écrire à : yves.guillot0587 @orange. fr
A BIENTOT ..

A Jacques Sauvaget, appelé du contingent au CIT 160, 1961-1962, Beni-Messous (Algérie).

Nom : LE PICHON Paul
E-mail : paul.lepichon@neuf.fr
Classe : 62/1A
Régiment : CIT 160 Béni-Messous - GT 520 Boufarik
Recherche : Tous camarades de cette époque l'ayant connu - particulièrement Lefèvre, Hamès, Mathios
05/10

Yves.G389
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 31 mai 2010 13:53


Inscrit le: 25/01/2007
Messages: 448
merci pour la réponse,j'avais déjà visité certains de ces sites et je suis aussi l'auteur de certains de ces messages !!! je vais essayer les autres .
Merçi encore.
Laurence 79
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mardi 1 juin 2010 19:28


Inscrit le: 27/07/2005
Messages: 143
Bonjour, J'ai retrouvé une photo de classe de ma mère prise en 1953 à Darguinah. Une classe de CE 1 et 2 ( je crois lire !!!)
Il y aurait-il d'autres personnes concernées par cette classe ? Ma mère s'appelle Joëlle D'Ambra .
Merci
bonne soirée
Laurence
---Aide sur le 79---
Helene.B582
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 7 juin 2010 09:18


Inscrit le: 23/09/2009
Messages: 11
Bonjour,
Je m'appelle Hélène GAFFORY, en 1953 j'avais 7 ans et j'habitais à Darguinah avec mes parents et mes 2 soeurs et mon frère. Mon père était dans les Eaux et Forêts, nous habitions à côté du bureau de la gendarmerie, en bas de la route, je me souviens de mon instituteur Mr CARCENAK . Est ce que vos parents se souviennent de nous ?
Helene.B582
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 7 juin 2010 09:46


Inscrit le: 23/09/2009
Messages: 11
Le nom de Philippini me dit quelque chose, j'ai vécu à Darguinah de la naissance jusqu'en 1955 ou 1956 .
mon nom de jeune fille : GAFFORY hélène, si quelqu'un se souvient ce serait super de me le faire savoir.
Laurence 79
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 7 juin 2010 10:51


Inscrit le: 27/07/2005
Messages: 143
Bonjour Hélène, non ma mère ne se rappelle pas grand chose de Darguinah car elle n'y a été qu'un an à peu près. Son père travaillait à la construction du barrage et ils vivaient dans des "maisons" spéciales pour les ouvriers ..
Par contre si vous voulez je peux vous envoyer une copie de cette photo voir si vous ou vos soeurs et frère êtes dessus.
Elle ne se rappelle que d'un Jean-Jean avec lequel ils mangeaient de la bougie pour faire du chewing-gum Wink

Ma mère et sa famille était plutôt sur St-Arnaud.

Bonne journée,
Laurence
---Aide sur le 79---
Laurence 79
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 7 juin 2010 12:25


Inscrit le: 27/07/2005
Messages: 143
Voilà Hélène c'est fait ..... ( enfin j'espère Wink)

Bonne journée


Laurence
---Aide sur le 79---
Helene.B582
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 7 juin 2010 13:52


Inscrit le: 23/09/2009
Messages: 11

Laurence, il n'y a pas la photo en pièce jointe.
Je l'attend impatiemment, et merci d'avance, c'est très gentil.
Je vous tiens au courant dès que je l'aurai.
bon après-midi
Al.G5
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: samedi 26 juin 2010 00:43


Inscrit le: 01/05/2010
Messages: 11
Bonjour HELENE.B,
J'ai retrouvé sur Internet une certaine Josette Jeanne Renée Cristofari, mais l'équation du temps est difficile à résoudre pour moi. Selon mes estimations, le père, Paulin Cristofari, aurait eu environ 44 ans à la naissance de votre amie, ce qui semble peu probable. C'est à vous hélas de résoudre le casse-tête. Voici l'hyperlien:

[url] http://familytreemaker.genealogy.com/users/m/i/l/Edward-F-Miller/WEBSITE-0001/UHP-0134.html [/url]

Lorsque vous aurez accédé à cette adresse, je vous recommande de cliquer sur l'arbre qui ressemble à ceci:



Bonne chance dans vos recherches.
Helene.B582
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: lundi 28 juin 2010 09:22


Inscrit le: 23/09/2009
Messages: 11
Bonjour,
Merci beaucoup pour les renseignements concernant Josette CRISTOFARI j'ai cliqué sur le lien, mais après je ne sais plus comment faire pour aller plus loin dans les recherches.
Josette CRISTOFARI devrait avoir plus de 60 ans et avait un frère Jeannot qui est décédé malheureusement il y a plusieurs années.
C'est très gentil de m'aider dans mes recherches, peut être vais je enfin y arriver ?
hélène
Ariane.F37
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: jeudi 8 juillet 2010 12:07


Inscrit le: 05/10/2009
Messages: 11
Les aléas de la vie nous confrontent parfois à des situations inattendues, ma rencontre avec vous et mon retour prématuré sur le site en font partie.
Se replonger dans une histoire troublée n'est pas anodin, et le temps nécessaire est fonction de chacun.
En parler sous sa vraie identité ou sous un pseudonyme est encore une autre étape que l'on doit s'approprier.
Attirée par un passé qui m'a rattrapée, je n'ai rien perdu de vos échanges.

Nous sommes bien tous pareils, toujours à la recherche de quelqu'un qui a compté, d'un ami qu'on a perdu... toujours à essayer de recoller les morceaux d'un passé éclaté !
Ce passé qui nous lie et fait voler au secours de celui qui a besoin d'aide, de celui qui cherche à se reconstruire.
Sous des abords tendres, souriants ou poétiques, «exorciser les taches sombres du passé»... un exutoire souvent douloureux, compris et respecté par tous.
Le temps et les errances peuvent ternir, sublimer ou même effacer certains souvenirs, ils n'entameront jamais l'attachement profond à nos racines, à notre passé, à ce qui fait ce que l'on est.

Cet été, avec les vacances, j'ai décidé de m'offrir l'un des plus beaux, des plus doux et peut-être des plus difficiles voyages. Celui où je vais retrouver tous mes amis d'enfance, celui qui va me faire revivre tous mes paysages, mes couleurs, mes odeurs... celui qui va mettre tous mes sens en éveil... celui que je vais embellir à l'envi... celui que je vais ré-apprivoiser : le voyage de mon cœur vers sa source.
Il faut juste du temps et l'abandon de sa volonté d'oubli pour entreprendre ce retour.
Je m'y prépare comme pour un rendez-vous d'amour.

Et si je trébuche en chemin... il y aura bien quelqu'un pour me tendre la main...?

Ariane
Françoise.M240
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: vendredi 9 juillet 2010 08:53



Inscrit le: 02/03/2006
Messages: 1 227
Bonjour Ariane,

Est-ce en Algérie que vous allez en vacances ? Et ou ?
Bonnes vacances et racontez-nous à votre retour. Amicalement Françoise
Ariane.F37
avez vous habités à KERRATA en Algérie
Envoyé le: mercredi 28 juillet 2010 23:12


Inscrit le: 05/10/2009
Messages: 11
Comme un papillon attiré par la lumière
Qui aveuglé et saoulé de désir
Se brûle les ailes se martyrise
Recommence sans cesse jusqu'à en mourir

Je suis partie vers le souvenir
Âme avide de plaisirs
Prête à m'abandonner à son réveil
À être grisée par son soleil

J'ai voyagé dans mon passé
Dans ma vérité en liberté
Sur les rivages étourdissants
De ma terre d'antan

J'ai gravi les sentiers bordés d'oliviers
Descendu les pentes arides bu aux fontaines
Couru vers mon étoile lointaine
Ivre de bonheur le cœur couronné de lauriers


J'ai franchi l'espace, refait le chemin...

Alger «la Blanche», Bouira, la vallée de la Soummam avec ses vergers, ses champs de céréales, ses vignes... Bougie à flanc de coteau, nichée dans son écrin, la plage de Tichy et son sable fin, Cap Aokas, la route en corniche longeant la mer...
A Souk el Ténine, quelle direction prendre : Ziama-Mansouriah / Djidjelli ou Darguinah / Sétif ?
Les deux, je reviens chez moi! Je suis dans mon rêve, je navigue à vue...
Pour vous, je m'en vais vers Sétif, et même mieux, je vais directement à Kerrata! Je reviendrai seule à mon autre horizon, pour en savourer chaque brindille d'instant, chaque couleur de temps...

C'est l'été, il est dix heures, le soleil est déjà chaud. Sous les arbres l'ombre est accueillante. Il y a du monde dans la rue principale : c'est jour de marché. Certains hommes en djellaba et turban, ou chéchia rouge, côtoient quelques militaires en treillis et quelques civils. Des enfants se poursuivent en riant... À l'angle de chez Fréjaville, Bouzid est assis sur la marche de l'escalier qui monte à l'école de filles...
En passant devant chez Pitoun et devant chez Vanvan, on entend des bruits de conversation et il commence à y avoir quelques allées et venues... Dans la petite impasse à côté de chez Spora, des marchands kabyles, assis à même le sol, vendent légumes, melons, pastèques, oranges, abricots dans de grands paniers en osier. Ils s'interpellent, échangent des nouvelles... De là, on peut voir le coiffeur Totor à l'œuvre. La pharmacie de Me Rey, l'épicerie Atlan, la boulangerie Sax... Je vais jusqu'à la place du marché qui, aujourd'hui, accueille vendeurs et acheteurs. Des chèvres bêlent leur impatience près d'un vieux camion poussiéreux et les ânes attendent qu'on les charge de provisions.
D'ordinaire déserte, cette petite place de terre battue sert souvent de rond point aux quelques rares voitures; une boulangerie et un arbre tout seul au milieu : un olivier? un acacia? un épineux? Je ne sais plus...
Merzoug est venu à vélo faire quelques achats. Il discute avec Latrèche et Mouloud.
Une Deux Chevaux d'EGA se dirige vers le barrage, tandis qu'une Jeep va vers le camp militaire.

Je retraverse tout le village, je laisse la rue de la mosquée, de chez Hervieux le photographe et du cinéma, passe devant la quincaillerie Boumaza et le magasin de tissus du mozabite, et tourne du côté de chez Dussaix...
Une cigogne plane et rejoint son nid sur le clocher de l'église... Je vais boire à la fontaine... de jeunes enfants attendent de remplir leur cruche ou leur gargoulette de cette eau fraîche et pure... des rires, des blagues... des éclaboussures de bonheur...
Prendre en courant l'escalier qui monte à la gendarmerie... la lavande, les mimosas, les lauriers roses, quelques aloès, les cigales... le goût de l'enfance... le court de tennis, la rue... reprendre son souffle... la prison, l'hôpital avec Mr Durand, le Dr Lasserre et Mr Méfoued, l'école de garçons, la carrière exploitée par Mr Soardi... et revenir...
La cité EGA et son jardin : embêter tendrement Abdellah en train de sarcler les rosiers, attentif aux pieds de vignes qui promettent... s'amuser à attraper une sauterelle, puis deux... rejoindre l'école de filles... et descendre l'escalier : Bouzid n'est plus là.
J'ai fait le tour du village.

J'ai rencontré mes amis d'enfance en chemin, je les reverrai plus tard, je reviendrai...
Les plus grands, les filles Mazas, Tissier, Gaffory, Aberlin... Zahia, Philippe, Eric, Claude, Jean- Michel, Nouredine, Joseph... Rappelez-vous : vos rendez-vous, vos promenades, où toute votre jeunesse étincelait, où les cœurs se préparaient et s'enflammaient parfois...

Et le vent qui doucement se levait tous les après-midi. Le couvre-feu aussi le soir, qui surprenait les retardataires! A la nuit tombée, le hurlement des chacals dans la montagne quand des ombres furtives les dérangeaient. Parfois aussi les drames...

Vous qui connaissez Kerrata, vous vous souvenez de tout, évidemment ! Je vous laisse à vos pensées... vous finirez le voyage dans le sens que vous voudrez. Moi, je pars vers mon autre horizon où

Comme un papillon attiré par la lumière
Qui aveuglé et saoulé de désir
Se brûle les ailes se martyrise
Recommence sans cesse jusqu'à en mourir

Je me suis brûlée à la douceur des couchants
Aux parfums enivrants portés par le vent
À la mélodie berbère des chants
À la caresse du temps absent
Répondre |  | 

Aller au forum